RSS
RSS
Ouvre le panneau !
Présente ton programme électoral !
Rejoins-nous sur Discord !
Et rejoins-nous aussi sur Facebook !
Vote toutes les 2h ♥

Totem du mois : Le Serpent !

Kss Kss !

Voir la liste des totems



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Bal de bienvenue (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Valrioss Housman
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Bal de bienvenue (Libre) Dim 1 Oct - 18:06:24
Après quelques semaines dans la petite ville de Totarnec à remettre en état son vieux manoir et à vadrouiller ici et là en tentant de rencontrer du monde, Valrioss changea de stratégie. Quoi de mieux pour attirer les foules que d'organiser un bal costumés d'époque victorien, gratuit et ouvert à tous. Il fit circuler pas mal de flyers dans toute la ville, invitant qui le souhaitait, accompagné ou non, avec ou sans animaux, à se rendre ce soir même, vers 17h, 17h30, au manoir afin de faire plus amples connaissances avec son nouveau propriétaire. Il invita tout particulièrement les trois candidats au poste de maire pour mieux apprécier leur présence et faire plus amples connaissances.

Depuis la veille, Valrioss s'étranglais en donnant ces ordres de décoration à ces hommes. Il fit dresser un sublime buffet rempli d'autant de viande, que de fruits de mer et de légumes pour les végétarien. Des cornes d'abondance emplis de fruits étais déposé aux quatre coins de la salle principale. Table et chaises d'époque victorienne permettrait au invité de manger assis. Au centre, une  grande place libre permettait de danser sans déranger personne. Un orchestre symphonique avait été dépêcher directement d'Angleterre spécialement pour la soirée, et un groupe plus moderne devait terminer la soirée afin de revenir dans le 21ème siècle.  

Après avoir vérifié une dernière fois que tout étais comme il le désirait, Valrioss, habillé d'une tenue noire ornée de rouge, totalement d'époque mais gardant toujours quelques touches de cuirs, et masque loup noir en place, il attendait avec un charisme travaillé au maximum ces invités du haut des marches, légèrement caché par les draperie rouges qui dévorait le haut des marches surplombant la magnifique salle de réception. Il cultivait ainsi le mystère chez ces invités. Personne ne le connaissant, à l'exception de la belle vendeuse de l'autre jour, il comptait faire impression des son apparition, qu'elle soi bonne ou mauvaise, au moins il ne passerai pas Inaperçu. Le style Dracula de son allure ne lui retirait aucun charme, bien au contraire et donnait encore plus d'envergure au lieu en lui même.

Tullia E. Raijer
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Lun 2 Oct - 21:43:57
L'invitation avait été envoyée par la poste, il y avait une bonne semaine de cela. Beau papier, écriture étudiée et élégante avec une typographie adaptée. C'était de la part du nouvel arrivant qui avait, s'il l'on peut dire, défrayé la chronique. Jeune riche ayant pris possession du vieux manoir en ruine en haut des falaises, c'était une personne dont milles rumeurs circulaient pour le plus grand plaisir de la population. On le disait bel homme, en exil, mystérieux, très riche, sûrement un mafieux ou bien un de ces fils à papa mit de côté. Pour ma part, j'évitais de croire aux ragôt et préférais me faire ma propre opinion. J'étais curieuse, ça je ne pouvais le nier, et avec cette élection je n'avais pas vraiment eu le temps de chercher à le rencontrer. Quelque chose me disait qu'il était peut être un éveillé, et mener l'enquête serait intéressant. Je commençais enfin à avoir le "truc" pour sentir quand une personne en face de moi est un éveillé ou non. Déterminer à quel esprit il était rattaché n'était pas évident, seul le Cerf et l'Ours m'avaient apparus comme une évidence jusqu'à présent.

Mais il y avait un autre attrait qui me donnait envie de participer à ce bal, en dehors de ma curiosité propre. Car au dos de l'invitation était mentionné clairement que c'était un bal à thème, et un bal masqué. J'adorais ce genre d'évènement. L'ère Victorien qui plus est, était tou à fait adapté à l'atmosphère des lieux. J'étais passée plusieurs fois devant le manoir avant qu'il ne soit habité. C'était sombre, lugubre, et pouvait donner de multiples inspirations pour des histoirse de fantômes, loup-garous ou bien vampires. Rien de tel pour l'imagination ! Cette perspective seule m'amusait beaucoup. De plus, mon corps à la taille fine mais aux hanches plus rondes était parfait pour ce genre de vêtements. Comme disait si sympathiquement ma mère, j'avais le corps d'une beauté, mais plus d'une beauté de l'antiquité ! Quoi qu'il en soit, dès que j'au l'invitation, je m'empressais d'appeler une de mes amies qui s'occupait de création. C'était un styliste, mais spécialisée dans la réalisation de costumes d'époques. Elle était douée, et je savais qu'elle devait avoir quelque chose de l'époque victorienne qui devrait lui rester. L'appel fut concluant, et elle m'invita chez elle sur Paris le w.end juste avant la soirée. Ce serait une belle occasion pour retourner sur Paris et voir quelques connaissances, c'était certain. Une fois avec cette amie, elle fouilla dans ce qu'elle avait, et me trouva un vieux déguisement de femme steampunk vert. Ce n'était pas exactement ce que je cherchais, mais l'idée de ne pas avoir une robe trop imposante était relativement séduisante. Et quand il fallut mettre le chapeau, le tout était joué ! Quelques petites retouches et je pouvais la mettre.

Je revenais donc avec cet emprunt à Totarnec, promettant du vin à foison pour mon amie avec cette robe. J'étais contente d'avoir trouvé un si beau déguisement, et surtout pour si peu cher. J'avais discuté avec l'une des filles de mon équipe d'élection, Cynthia, de ce bal. Elle avait hâte elle aussi, et se trouvait également dans ma tranche d'âge. Avec amusement, nous nous promettions de nous préparer ensemble peu aprè le repas du midi et surtout de boire ensemble avant d'y aller. Sinon, ce ne serait pas drôle non ? Je la retrouvais donc chez elle, vu qu'elle avait une voiture nous permettant d'aller au bal. Nous rigolions, buvions une bouteille à deux pour nous mettre en forme, et nous nous maquillions. Elle me fit mon bun sur le côté, je l'aidais à se maquiller et ainsi de suite. J'étais assez fière de la robe une fois mise sur moi. Bon, le corset n'était pas de splus agréable, mais j'étais certaine de l'oublier après quelques verres:


Robe de Tullia:
 

Nous prenions la voiture, rigolant bien et oubliant presque de prendre nos loups avec nous. Le mien était simple, un masque de dentelle noire sans plume. Nous roulions jusqu'au manoir, nous remémorrant les personnes qui seront présentes. Il y aura du politique, et fort heureusement nous n'étions pas assez éméchées pour nous rendre ridicules. Enfin, la soirée n'a même pas encore commencée... Mais avec plus de sérieux, nous réfléchissions à ceux qui viendraient... Le candidat des Chasseurs de Galinette Cendrée, Mélion Van Pelt comme je l'appelais... Puis il y aura le Défenseur de la Noblesse opprimée, Octavius Magnus en personne... Et puis ce fameux Housman, dont personne ne connaissait l'origine ni savait ce qu'il faisait ici. J'avais une véritable raison de savoir ce qu'il faisait ici. La voiture s'arrêtait devant le manoir, qui était illuminé en cette fin d'après midi. Le soleil commençait sa belle descente, et l'on pouvait admirer le coucher du soleil sur les falaises. Je ne pouvais qu'être en admiration devant la vue.


" My my, quelle vue splendide. Je comprends qu'il ait voulu s'installer ici. Allons, ne trainons pas."

Il n'était que 17h15, mais je n'aimais pas être en retard. Nous fermions la porte, il n'y avait pas beaucoup d'autres voitures. Mon amie et moi refaisions rapidement notre coiffure et vérifions nos robes. Amusée, je m'approchais d'elle et me frottais contre elle, la regardant avec des yeux de biches et prenant une moue de minette. Exprès, je minaudais pour l'amuser, avant d'éclater de rire à mon tour.

Alors, tu me trouves comment? Vais je faire fondre le coeur de quelqu'un ce soir ~ ?:
 

Elle ria à son tour, et nous nous présentions devant la belle porte. Plus séreuses à présent mais toujours un grand sourire sur nos lèvres, nous étions invitées à entrer par un homme en costume d'époque, un des serveurs sans doute. Nous entrions, et la décoration était la hauteur de l'évènement. Il y avait même un majordome qui nous proposa de prendre nos effets, et de nous présenter. Cathy me jeta un regard amusé, et je répondis pour nos deux personnes d'une voix charmante et suave, légèrement malicieuse.

" Merci... Vous pouvez annoncer Tullia E. Raijer et Cynthia Arkapoulos."

Nous avancions, marchant vers le grand hall. Il n'y avait pour le moment pas grand monde que nous connaissions de nous même, mais le monde n'allait pas tarder à venir. Une musique classique se dissolvait dans l'air, provenant de la grande salle sans doute. A entendre les cordes vibrer, ce n'était pas un simple enregistrement mais un véritable quatuor de chambre présent. Intéressant... Cynthia s'excusa rapidement, allant faire un tour aux toilettes. Je me retrouvais donc seule un moment, dans le grand vestibule. Je l'attendais, marchant tranquillement dans la galerie et regardant la décoration avec curiosité sans me douter que je puisse être également l'objet de regards.
Luna Cornec
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Mar 3 Oct - 0:16:22
Un bal masqué. Voilà l’événement pour lequel je me préparais. Des flyers avaient circuler en ville et l’un d’eux avait finit par atterrir entre mes mains. En temps normal, je m’en serais détournés mais là deux éléments avaient attiré mon attention. Tout d’abord, il mettait en avant la culture victorienne, période que j’affectionnais. Leurs tenues étaient juste magnifique, tout comme leur grâce, bref tout me plaisait dedans. Mais surtout, ce qui m’attirait, c’était l’organisateur de ce bal masqué, Housman. Il était venu à la boutique avec une mue de serpent très bien conservé et très rare. Et je l’avais senti l’un des nôtres, un serpent. Alors de savoir qu’il organisait un bal dans son manoir me ravissait. Peut-être que j’aurais l’occasion de voir la bibliothèque qu’il m’avait vanté. C’est pour cela que j’avais demandé un jour de congé à mon travail, pour pouvoir me préparer à cette soirée qui s’annonçait sûrement mémorable.
Pour l’occasion, j’enfilais une robe rouge sang et noir qui soulignait ma taille avec un corset que je resserrais à la limite de ne plus pouvoir respirer. Ce soir ma tenue serait organisée autour de ces deux couleurs, variant un peu de ton en ce qui concernait le rouge. Je ne voulais pas être la plus belle, mais au moins présentable.

M’installant devant ma coiffeuse une fois habillé, je me coiffais, attachant mes cheveux à l’arrière de mon crane tout en laissant retomber mes boucles dans un des plus beaux effets. L’avantage d’avoir des cheveux bouclés me direz-vous. A cela j’ajoutais un bibi, rouge et noir également que je positionnais sur le côté gauche, l’attachant avec des pinces et agitant la tête pour vérifier qu’il ne tombait pas ou ne serais ce bougeait. Satisfaite, je me maquillais les lèvres avec un rouge à lèvre rouge carmin qui fera ressortir ma tenue une fois qu’elle sera complète. Je continuais, mettant des lentilles rouges, le vert naturel de mes yeux n’allant pas avec l’ensemble. J’aurais pu mettre du blanc, du noir, de l’or, mais rien ne m’avait convaincu outre mesure. Et j’étais prête.
Me levant, je pris ma cape rouge et noire que je mis sur mes épaules ainsi que mon loup rouge et noir avant de rejoindre le taxi qui me conduirait jusqu’à la réception.

Arrivé, j’observais un instant les jardins avant de positionner mon masque sur mon visage, vérifié une dernière fois ma tenue, repositionner ce qui me servirais de manteau pour la soirée et entrer dans le manoir. Il avait été restauré avant l’arrivée de son propriétaire et en mettait plein la vue dès qu’on entrait. Des draperies rouge sang encadrait le haut des escaliers, nous promettant des surprises une fois qu’on les aurait passé. Un air de musique résonnait dans l’air et je me laissais emporter par celui-ci tandis que je donnais en remerciant mon manteau à un majordome qui me proposait de m’en débarrasser. M’avançant, je fis à mon tour le tour de la pièce comme le faisait une jeune femme un peu plus loin habillé de vert. J’avais au préalable donner mon patronyme quand on me l’avait demandé et découvrais la pièce tandis que l’on m’observait sans que je ne le remarque.
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Mar 3 Oct - 19:48:22
Charity avait reçu son carton d’invitation et le regardait avec un haussement de sourcil. A chaque fois qu’elle posait son regard sur l’objet, elle était désappointée. Ce mec ne manquait pas d’air sérieusement, il débarquait en ville, une série de rumeurs dans son sillage et se permettait des folies. Elle était fatiguée par ces manières, elle ne savait pas pourquoi ce mec particulièrement l’agaçait, surtout qu’elle ne l’avait pas rencontré. Mais il ne manquait vraiment pas d’air de balancer ses flyers partout dans la ville comme si elle lui appartenait. Elle en avait bien assez à faire avec les élections. Elle n’avait étrangement pas envie que la demoiselle éveillée gagne les élections, et ça n’avait rien à voir avec son programme. En fait, elle n’avait envie de voter pour aucun de ces gens. Cela n’empêchait pas qu’elle devait gérer le tout en tant que journaliste. Les critiques lui manquaient. Elle avait de moins en moins de temps pour lire les bouquins et les critiquer. Ses rédacteurs en chef lui demandaient moins de travail depuis qu’elle était jusqu’au cou dans son nouveaux journal. Elle ne s’attendait pas à cette masse de travail et ça l’usait. Heureusement qu’elle avait ses amis.

Elle était assise sur le sol de sa chambre, en face de sa penderie ouverte sur les portes de laquelle était accroché un cintre portant la tenue victorienne qu’elle comptait mettre au bal de l’autre arriviste. Lardons reposait au creux de ses jambes en tailleurs, Yuki collait son dos à ses hanches et remuait la patte de contentement aux caresses de sa maitresse, Plouc était assis en sphynx sur le seuil de la chambre, le regard attentif posé sur tout le petit monde. Marcel était perché sur le couvre lit et Cendre s’était enroulé autour du cou de Charity, ronronnant à fond. Elle était heureuse dans ces moments-là, le plus simplement du monde. Elle soupira et finit par poser Lardons sur un pantalon de survêtement qui trainait sur le sol, fit glisser Cendre sur son lit et alla prendre une douche. Elle coiffa ses cheveux en arrière et enfila son pantalon en coton crème et ses bottes lacées. Elle revêtit sa chemise assortie au pantalon et sa veste d’un turquoise foncé. Elle enfila ensuite sa redingote bleue outremer qu’elle avait choisie longue pour mettre en valeur sa silhouette élancée. Elle se doutait qu’un léger écart historique dans son habit ne serait pas mal pris. Elle serra son col dur avec une écharpe bleue outremer qu’elle glissa dans sa veste. Elle se regarda dans le miroir d’un air satisfait et se dirigea vers l’entrée de chez elle. Au passage, elle prit son chapeau haut de forme et le percha sur ses cheveux courts. Marcel crissa et vint se percher sur son épaule en lui faisant remarquer qu’il était hors de question qu’elle s’en aille sans lui. Elle rit puisqu’elle avait de toute manière prévu sa tenue pour s’accorder aux plumes bleues de son ami. Son loup argenté et bleu aux reflets moirés se tenait dans la poche droit de sa redingote, glissé auprès d’un mouchoir crème qu’elle avait plié délicatement plus tôt dans la journée afin qu’il ait l’air d’une rose en pétales.

Lorsqu’elle sortit de sa voiture près du manoir, elle glissa le loup sur son visage avec un sourire. Marcel lança quelques remarques amusantes sur l’endroit illuminé. Elle se glissa dans le manoir d’un pas léger. Un majordome la salua et elle prit une voix plus masculine pour lui signifier son nom de famille. Il s’inclina et jeta un regard peu amène à son perroquet. Elle se détourna sans ajouter quoi que ce soit, elle regarda autour d’elle. Il y avait deux autres femmes dans la pièce, dont la candidate aux élections. Elle sourit sous cape et fit le tour du hall comme les autres, attentive et curieuse de l’endroit malgré l’avis peu positif qu’elle entretenait pour le moment pour son propriétaire. Elle ne manqua pas de remarquer que la jeune femme inconnue d'elle était aussi une éveillée. Elle n'était pas sûre de son clan mais elle ne s'en souciait de toute manière pas vraiment. Ce qui était sûr, c'était qu'elle n'était pas Cerf.

Spoiler:
 


Tullia E. Raijer
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Mar 3 Oct - 20:55:43
Les décorations étaient plus proches de l'époque, mais tout montrait que le résident n'avait pas encore pleinement pris ses marques en ces lieux. Quoi que, ne le connaissant pas je ne pouvais juger de l'adéquation entre le décor et les goûts de notre hôte. Cynthia mettait un peu de temps à venir, et je commençais à m'ennuyer un peu. J'avais envie d'aller voir de plus près l'orchestre, trouver un verre de bon vin et me promener un peu dans les jardins tant qu'il faisait jour. Je vis qu'une nouvelle personne était entrée. Une superbe robe rouge qui avait de quoi brûler la rétine, mais aussi une aura qui pressentait qu'elle était également une éveillée. Je ne savais de quel clan par contre, n'étant pour l'instant capable de reconnaitre que les Chat, les Cerfs, les Ours et les Trash Panda. Quoi que, pour ce dernier, je ne suis pas certaine de réussir à réitérer l'exploit.

Mais je me détournais, regardant le couloir par lequel ma compagne était partie. Elle en mettait du temps... Une nouvelle personne fut annoncée, et la voix me dit quelque chose. Je me retournais, et vis entrer dans un superbe costume masculin une personne que j'avais rencontré à un moment intéressant. C'était la fameuse Cerf androgyne qui nous avaient interpellé Brett et moi même, lors de notre "discussion houleuse" pendant la journée d'élection. Intéressée et amusée, je posais sur elle un regard malicieux et me rapprochais, l'interpellant d'une voix agréable et posée.


" Ho my, si ce n'est pas notre chère journaliste... Une telle allure n'est pas à oublier."

Je lui souriais un peu plus, restant avenante et étant intéressée de connaitre un peu plus cette Cerf. Les autres Chats m'en avaient un peu parlé, elle était là depuis un moment semble t'il. C'était parfois pour en savoir plus sur les éveillés, moi qui voulais un autre point de vu que de ceux de mon clan. Mais avant d'engager une telle conversation, il fallait un peu de badinage avant. Trop foncer dans le tas n'était pas dans ma nature. J'aimais toujorus tâter le terrain. Aussi avec toujours la même bonne humeur, je la félicitais sur son costume bleu qui lui allait à ravir.

"Très beau costume. J'ai hésité également à prendre une tenue masculine plus confortable."

J'aurais en effet été plus à l'aise, n'aimant pas trop les robes. Mais mon amie n'avait pas ce genre de costume à ma taille dans son atelier, aussi avais je du rester sur le choix de la robe. Heureusement, elle était assez longue et ample pour ne pas entraver mes mouvements. Seul le corset était un peu gênant, mais ma taille fine me rendait honneur pour une fois. Mais bon, passons... Le sujet qui me brûlait les lèvres était autrement intéressant, et j'avais hâte de voir si la journaliste de Totarnec avait bien affuté ses oreilles avant de venir ici.

" Alors.... vous avez déjà des informations sur notre cher hôte ? Pour l'instant il reste une personne relativement mystérieuse, c'est intéressant..."

Je posais sur elle mon regard perçant, la curiosité se lisant avant aisance dans mes yeux. Mais une curiosité innocente et simple, par de celle des Serpents comploteurs. Je voulais juste savoir, rien de plus.
Valrioss Housman
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Mer 4 Oct - 15:55:25
Toujours dans l'ombre de ces rideaux rouges, Valrioss accompagné de son fidèle bras droit, sa fouine comme il l'appelait, recevait un petit topo sur les diverses personnes déjà présentes. Il connaissait déjà légèrement Luna, mais surtout parmi les personnalités présentes se trouvait une journaliste quelque peu trop curieuse, à surveiller, et là peut-être future maîtresse de la ville, seule candidate aux élections à être présente, du moins pour le moment. La tenue de Luna ne laissa pas le jeune homme de marbre, du rouge.... Comment attirer Valrioss. Simplisme quand on sait sa couleur préférée, elle l'avait déjà attiré alors qu'il l'avait croisé à son poste de vendeuse, elle ne faisait que de rajouter à son charme. Il remarqua aussi Tullia, habillé d'une sublime robe verte , cependant il la vit commencé à discuter avec la jeune journaliste au physique androgyne, heureusement que la fouine l'avait prévenu à ce sujet, car sans ça il aurait parfaitement pu se tromper. Mais en tout cas il était l'heure de faire son entrée. Un signe au chef d'orchestre et ce dernier fit silence dans la salle avant que la fouine ne tape trois coups de bâton au sol.

*Tap, Tap, Tap*

- Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, votre attention ! Je vous annonce l'arrivé de mes sir HOUSMAN Valrioss, votre hôte pour la soirée !

La voie du bras droit était forte et claire, tel un maître de cérémonie. Valrioss apparu enfin de dernière son rideau rouge, le menton droit et l'allure royal, un magnifique sourire marquant ces lèvres, il posa son regard sur Luna à qui il fit un signe de tête, puis il prit la parole, une coupe de champagne à la main.

- Bonsoir tout le monde, veuillez excuser mon collègue qui ce prend un peu trop au jeu de cette soirée à thème. En tout cas merci à vous tous d'être venus, je vois que même la presse c'est intéressé à l'évènement.
Valrioss lâcha un petit rire soulevant plus la plaisenteri que la vérité de ces propos. Merci à Miss Raijer de sa présence également, enfin une candidate qui n'a pas honte de s'afficher auprès de la population de la ville qu'elle voudrait prendre la tête,
Il fit un signe de tête à Tullia en lui levant son verre.

- Mais ne m'étons pas la charrue avant les bœuf, la soirée ne fait que commencer, d'autres peuvent encore nous faire l'honneur de leur présence. Maintenant je vais être quelques peut tranchant et mettre de suite fin aux divers rumeurs qui peuvent circuler à mon sujet. Non je ne suis pas un mafieux maléfique qui cherche à prendre le contrôle de cette ville, tout le monde ne s'appelle pas Sir Octave. Hahaha.
Un rire franc vain accompagné son discours.

- J'ai juste hérité de ce domaine suite au décès de mon paternel d'adoption. Je suis scientifique et étudie les poisons, et j'espère que ma présence dans votre charmante ville ne vous dérangera pas. Sur cette petite présentation je vous souhaite à tous une très bonne soirée, manger, buvez, dansez mais surtout amusez vous bien.

D'un signe de main la musique reprit et Valrioss descendit les marche dire bonjour aux divers invités. Il alla après quelques poignées de mains serrer voir directement Luna, la seule personne qu'il connaissait hormis ces hommes.

- Bonjour Miss Cornec, comment allez vous en cette froide soirée ?
Luna Cornec
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Lun 23 Oct - 18:51:32
Je faisais le tour de la pièce en attendant que le maitre des lieux daigne nous honorer de sa présence. Après moi une autre jeune femme, ou était-ce un jeune homme fis son apparition. Encore une fois ce n’était pas un serpent. A croire qu’il n’y aurait à cette soirée que deux serpents, moi et notre hôte. Mais un autre arrivant me fis mentir, je le connaissais et c’était un serpent. Instinctivement je me dirigeais vers lui et lui fit la conversation le temps que la réception commence pour de bon. Alors qu’on parlait de quel serpent était le mieux adapté à la vie terrestre, oui on a des discutions de serpent que voulez-vous, un homme qui m’était antipathique fis son apparition et nous annonça l’arrivée de notre hôte. Et bah enfin. Me tournant vers le haut des escaliers, je regardais Housman faire son apparition et me saluer de la tête, salue que je lui rendis, avant de commencer un discours. Je l’avoue, je n’écoutais pas vraiment, observant plutôt autour de moi tandis qu’il bavardait sur les rumeurs, dénigrait l’un des candidats à la mairie, ce qui déclencha des rires dans l’assistance et enfin il cessa de parler et je pus reprendre ma discussion avec mon voisin aussi reptilien que moi.
Celui-ci s’éclipsa quand le maitre des lieux s’approcha de moi pour me saluer.

« Bonsoir Monsieur Housman. Je vais très bien, je vous remercie. Votre récente acquisition vous satisfait elle ? »


Il était venu quelque jours plus tôt au cabinet de curiosité pour nous apporter une mue. En contrepartie, nous lui avions offert une peau de tigre.

« A ce propos, vous m’avez fâché en cachant cette somme d’argent. Je vous ai dit que cela ne vous coutait rien. Cela est très vil de votre part. Vous m’avez offusquer même. »

J’étais on ne peut plus sérieuse, je pensais vraiment mes mots. Sur le coup, cela m’avait énervée, et je lui en tenais toujours rigueur.
Valrioss Housman
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Ven 3 Nov - 13:21:16
- Si vous désirez venir voir par vous même,  la peau fait très bien dans ma bibliothèque. J'ai hésiter avec le salon d'hiver,  mais elle rend beaucoup mieux au milieu des livres.

Valrioss eue un rictus satisfait quant la jeune femme se plaignit pour la somme rondelette qu'il avait déposé sur son bureau..

- Offusquer... Tout de suite les grand mots,  pour ma part ça m'a fait réellement plaisir de vous offrirent cet investissements personnelle,  comme vous pouvez le constater ce n'est pas cette sommes qui va me mettre à la rue,  et je connais trop bien les problèmes financier que peut subir de tel établissements,  c'est vous qui allez m'offusquer en refusant cette aide financière,  d'autant plus que je contait participé activement dans votre musée. Mais si cela ne vous intéresse pas soit,  je trouverais d'autre lieu que ça intéresserait,  j'ai pourtant de belle collections qui moisissent au grenier et j'aurais préféré qu'ils soient exposé chez vous....

Valrioss marchait tout en parlant, prenant la direction de la fameuse bibliothèque. Elle était immense,  tout les mure étaient recouvert de livres en tout genre et d'époque différentes. Il y en avaient même encore d'empiler dans divers cartons,  ceux qui n'avaient pas encore trouver leurs places. La peau de tigre trônait au centre de la pièces,  entouré de magnifique fauteuil d'époque 18eme,  non contre fait. Un globe de la terre sur un socle de couleur or agrémentait un des coins de la pièce. Le lieu sentait le vieux papier,  et le calme y régnait. La porte fermé on y entendait plus le vacarme du bal.

- Cette pièce vous plaît elle?
Luna Cornec
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Ven 3 Nov - 13:55:04
Je me contentais d’hocher la tête quand il me parla de l’emplacement sa peau avant de le suivre vers la bibliothèque où il l’avait exposé. Tout comme je le laissais parler et réagir à mes accusation, ce qui ne manqua pas de m’arracher un sourire.

« Monsieur Housman. Il ne me semble pas que j’ai dit que nous refusions cette contribution, juste que je la désapprouvait. Et il me semble que ma tenue ne me permet pas de mettre de l’argent quelque part donc vous apprendrez que je ne vous le rendrais pas. Mon responsable les a accepté. Je vous faisait juste part de ma désapprobation. Après si vous avez d’autre objet qui pourrait rejoindre nos collections, nous en serons heureux de les voir et les ajouter à ce que nous avons déjà, du moins si vous en consentez. »

Nous finimes par arrriver dans la bibliothèque et je la regardais, observatrice. La peau trônait au milieu d’un mur, à la place d’honneur avec à ses côtés un magnifique fauteuil, que je pensais assez cher si on le trouvait sur un lieu de vente. M’avancant un peu plus dans la pièce, je vins me poster devant le globe et l’observais. Il était remarquable, comme tout ce qui nous entourait. Le seul hic était ces cartons dans un coin qui gachait l’aspect général

« Vous possédez une collection impressionnante Monsieur, je suis honorée de l’apercevoir. Cette pièce me plait en effet »

Tout en souriant, j’inspirais à plein poumon cette odeur de vieux papiers, une odeur que la liseuse que j’était appréciait énormément.

« Mais pourquoi m’avoir emmené ici alors que vous avez vos invités qui vous attende. Vous auriez pu me montrer cette pièce un peu plus tard, un autre jour même. »

Je me tournais vers lui et penchais la tête sur le côté, intriguée.
Valrioss Housman
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Ven 3 Nov - 17:11:42
- Vous n'êtes qu'en la présence de ma collection de livres, j'ai toujours aimer la lecture, ça permet de s'évader. Pour vous dire vrai je ne sais trop pourquoi je vous est trainer ici... En tout cas ce qui est sur, c'est que mes inviter n'ont même pas dut se rendre compte de mon départ. Ils sont venue uniquement par curiosité, ils doivent surement être trop occuper à parler sur mon dos et se goinfrer de nouriture gratuite.

Valrioss souriat à Luna, cette perspective l'amusait, l'idée que des gens inconnu parle de lui, en bien ou en mal, tout en jugeant la demeur où ils se trouvaient était risible. Mais en effet, pourquoi avoir tirer la jeune femme ici? C'était une bonne question... Il ne savait réellement pâs, il sentait juste que ça lui plairait. Chose qui fut valider par son regard brillant.

- Vous pouvez vous instalez si vous voulez, j'ai la sensation que ces livres vous intersesse, plus que la salle de bal en tout cas, si quelqu'un vous cherche le lui dirais où vous trouvez, ne vous en faite pas.

Valrioss prit la direction de la sortie avant de se retourner.

- Je compte réellement investir dans votre mudée... Mais administrativement je ne suis pas très doué... Vous pourriez peut-être m'aider... Il y a énnormément de chose à répertorier... Je vous laisse au calme pour réfléchir à cette proposition, vous pourrez bien entendu garder votre emploi, ça ne sera pas un poste à plein temps, mais bien rémunéré et il y a la possibilité d'habiter sur place si ça vous aide.

Valrioss sortie tout en se demandant pourquoi il venait de faire cette proposition... Cette femme avait effectivement un drôle d'effet sur lui. Pourquoi? Se serait la question à laquelle il tenterait de répondre plutard.
Luna Cornec
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Ven 3 Nov - 22:36:47
Je laissais échapper un petit rire quand il se fit lucide sur ses invités. Je pensais comme lui. Il était le petit nouveau qui s’installait dans un manoir abandonné. Du coup tout le monde voulait le connaitre. Et profiter du repas gratuits.
Tout comme je ne me fis pas dire deux fois que je pouvais m’installer là, m’asseyant dans l’un des fauteuils, un large sourire sur les lèvres. Alors qu’il partait, je regardais les rayonnages, admirant tout ses livres. Toutefois je retournais la tête vers lui quand il reprit la parole et l’écouta attentivement me faire une proposition assez saugrenue. Il me proposait de travailler pour lui, voir même de me loger si je le souhaitais. Je le regardais partir, me questionnant. Qu’est ce que cela voulait dire.
Me levant, j’allais me positionner devant l’une des fenêtres et regarda mon reflet, réfléchissant. Sa proposition de travailler au milieu de tout ces livres était très alléchantes. Mais j’avais déjà mon travail à la boutique qui me convenait. Après, je pouvais conjuguer les deux. Au bout de cinq minutes, j’avais pris ma décision et décida de sortir de la pièce pour rejoindre tout le monde. Rejoignant tout le monde, je passais près de lui et déposais dans sa main un papier où j’avais marquer un simple « oui » avant de me diriger vers le buffet et prendre une coupe que j’allais siroter dans un coin tout en observant les deux jeunes femmes que j’avais aperçus plus tôt discuter. Leur odeur me disait qu’elle était aussi des éveillés, mais je ne connaissais pas de quel animal.
Valrioss Housman
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Ven 3 Nov - 23:11:11
A peine arrivé au bout du long couloir qui menait à la grande salle de bal, Luna refit son apparition, sans dire mot elle lui donna un papier, elle acceptait sa proposition, satisfait, Valrioss fit signe à son bras droit de venir. Il lui demandat de faire un contrat d'emboche au nom de mademoiselle Cornec, sans y ajouter quoi que se soit, uniquement son nom et prénom, il prendrait tout le temps pour remplir lui même le reste. Il rentrat ensuite dans la salle, faisant le tour du reste de ces invités. Puis il se dirigeat vers miss Raijer, il se devait de faire connaissance avec le gratin.

- Bonjour mademoiselle Raijer. Je suis enchanter de vous compter parmis mes invités de la soirée, j'espère que vous vous amusez bien et que personne ne vous embête de trop.
Dit-il en regardant la jeune journalite du coin de l'oeil.

- Je n'ai pas vraiment suivit les élection municipale veillez m'en excuser, je suis arrivé il y a trop peut de temps, mais il me semble que votre programme est le plus prométeur pour le moment. En tout cas à mes yeux, cet Octave je ne sais quoi me sort par les yeux personnellement, j'ai put partager quelques déconvenue avec lui il y a peut. Son idée de tout accès sur sa fortune m'oripile. Si un autre participant avait autant de moyen que lui, il n'en serait pas là... Mais ce n'est pas encore perdu n'est-ce pas, il est toujours possible de trouver des investisseurs.
Tullia E. Raijer
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Sam 4 Nov - 12:44:14
Je discutais un peu avec la journaliste, ayant écouté au passage le discours de notre hôte. Je souriais simplement et hôchais de la tête quand il me salua, mais je trouvais de mauvais goût de railler ainsi l'autre candidat. Ce n'était pas pour me mettre à l'aise, et cela laissait à penser qu'il avait déjà fait son choix envers ma candidature. Quoi qu'il en soit, sa vue me confirma une chose: c'était aussi un éveillé. Quel clan, je ne pouvais savoir. Mais il y avait deux ou trois personnes dans l'assemblée avec la même aura. Pour les Cerfs je savais les reconnaitre maintenant, que ce soit Alex ou bien la journaliste. Les Ours aussi avec Brett et les Raton-Laveur avec David. Mais mon expertise s'arrêtait là concernant les autres clans.

L'annonceur disparu, et je me mis à continuer à discuter un peu avec Charity avant d'être rejointe par ma compagne de soirée. Nous allions au buffet, discutions un peu et rions. La musique était agréable et donnait un certain cachet. Mais les propos de l'hôte montraient également qu'il manquait d'un certain tact qui contrastait avec l'étalage de cette soirée. Un contraste intéressant qui laissait à réfléchir sur sa personnalité. Nous mangions un peu puis faisions un tour sur la terrasse. La vue était belle mais le soir amenait également la fraicheur. Nous rentrions et mon amie alla voir une de ses connaissances. C'est à ce moment là que notre hôte profita de l'occasion pour venir me voir et se présenter. Il disait être heureux de m'avoir vu et espérait que je n'étais pas importunée. Je remarquais son coup d'oeil vers la journaliste, qui était un peu plus loin. Je souriais, amusée, et lui répondis avec autant de charme que de malice.


"Bien le bonsoir M. Housman. Une charmante soirée en effet, je vous remercie pour cette invitation. Et ne vous en faites pas pour moi, si je suis là c'est également pour me laisser être embêtée par les gens. Cela fait partie de mes tâches sinon ma candidature n'aurait plus de sens, ne croyez-vous pas ?"

Il est vrai qu'il ne sert à rien de se présenter si c'est pour tout le temps se cacher. Au contraire, aller au devant des questions et contrôler le champs de bataille était la meilleure chose à faire. Choisir au lieu de subir, j'étais bien plus à l'aise avec ce concept. J'écoutais également son excuse de ne pas avoir vraiment suivis les élections, et semblait se justifier indirectement de ses paroles par rapport à Octave pour un différent personnel. Il remit une couche sur sa préférence pour mon programme, mais je n'étais pas vraiment convaincue. Je faignais la surprise, et me défendais bien d'approuver ses paroles peu sympathiques envers mon concurrent. Au contraire, je raillais mon hôte avec un sourire aimable et un regard brillant de la malice des Chats.

" Ho, vraiment ? Il est alors assez singulier, ou plutôt téméraire votre petite brimade à l'encontre de M. De Parangon. Si vous n'avez suivis aucun tour des élections, ne vous mettez-vous pas en porte à faux par rapport à eux ? Faire sa langue de vipère est utile et distrayant, à condition d'avoir toutes les cartes en main et en tête. Mais je disgresse ~...."

Je fis un geste de la main, comme si je chassais une mouche invisible ou tout autre pensé nuisible. Il ne fallait pas que j'en reste là dessus, surtout ne connaissant rien de lui. Tout ce que je pouvais affirmer maintenant qu'il était face à moi, c'est que c'était bel et bien un éveillé mais d'aucun que je ne puisse connaitre. Aussi valait il mieux rester sur mes gardes et analyser la situation, sans pour autant être trop incisive.

" Je suis heureuse que mon programme vous semble pertinent. Après, si vous avez eu des différents personnels avec M. De Parangon, c'est une autre histoire. "

J'haussais des épaules, ne pouvant empêcher ce préjudice. Je comprenais cependant son scepticisme face à la proposition, ou plutôt à l'argument phare de son programme, que de mettre sa fortune à disposition. Ce n'était pas quelque chose de... moderne, bien au contraire. J'étais également intriguée par ce comportement, et ne pouvais m'empêcher de lui faire savoir.

" Mais il est vrai que je suis intriguée par cet accès à sa fortune. Nous ne sommes plus au Moyen-Âge, les budgets sont régulés par la commune et l'éta, non sur du personnel. C'est comme s'il nous méprisait un peu et n'entend que le fait que nous sommes attirés par les fortunes des autres. Une stratégie bien singulière, à voir si le temps lui donnera raison."

Je souriais encore, repensant à sa proposition d'investissement. Le message était clair, et cela me faisait rire intérieurement en pensant que ce cher Octave m'avait fait le même genre de proposition à la Mairie pour arriver à ses fins. Et l'on sait bien comment cela s'est terminé pour lui... Cependant, nous étions alors avant la période des élections, et même si c'était de l'influence que recherchait ce Housman sur le prochain Maire, je n'étais pas dans l'état d'esprit de vouloir me laisser manipuler aussi facilement. Et surtout, aussi ouvertement.

" Investissement, vous dites ? Ma foi, nous nous débrouillons plutôt bien pour le moment. Le mécénat devrait avoir sa place en dehors de ces élections et sur des actions ciblées et symboliques. Sinon, il faudrait vous trouver un candidat qui soit à même de vous donner le retour équivalent de ce qui a été transmis. Sur quels points communs, cela reste la question."

Car en échange de son argent, il voulait bien quelque chose. Mais quoi, c'était toute la question. Je refusais donc poliment son offre, préférant me débrouiller avec ce que notre groupe avait rassemblé comme fond. en revanche, avoir son soutient après les élections (si je suis élue, cela va sans dire) pouvait s'avérer intéressant. Encore plus s'il fallait contrer le prochain Maire qui ne serait pas l'un d'entre nous, auquel cas avoir une fortune potentielle en soutient n'était pas à négliger. Mais avant cela, il y avait un message important à lui faire passer. Mon regard devint plus perçant, mon sourire malicieux et mon ton plus... énigmatique.

" Mais... je crois savoir que nous avons un point commun. De personne à personne, je sous entends. De même que nous ne sommes pas les seuls dans cette petite ville."

Je jetais un coup d'oeil au reste des gens, qui discutaient tranquillement et profitaient de la soirée en ignorant ce dont nous parlions. J'en revenais rapidement à notre cher hôte, continuant de parler de ce qui pourrait être fait plus tard pour les éveillés.

"Il faudra se serrer les coudes le temps venu, et que chacun trouve son intérêt. Ce ne sera pas facile avec les différents entre certains... clans, si je puis dire. Mais ... trouver un terrain d'entente n'est pas impossible."

Je pensais notamment au différent entre les Chats et les Cerfs, ainsi qu'avec les Ours. Tout ça pour une affaire de fesses, si je puis dire. Cela m'énervait que de bonnes relations puissent être gâchées parce que le chef d'un clan ou d'un autre ne pouvaient pas se blairer. J'avais la chance que le clan du Chat soit plus flexible et nous laisse faire plus ou moins ce que nous voulions. Mais pour le Cerf, ce n'était pas aussi aisé avec leur chef actuel. Enfin, peu m'importe. Je suis un Chat et je fais ce qu'il me plait. Je n'ai pas de maitre, et mon chef de clan pourrat dire ce qu'il souhaite je ne suis pas à sa botte.

" Mais je vous tracasse avec ceci alors que vous êtes arrivé tout récemment, mes excuses. Je ne suis pas plus ancienne que vous ici, mais j'ai pas mal appris. A vous de faire de même. Je vous conseille également de ne pas vous tourner uniquement vers ceux de votre... clan. La mixité des pensés et des spécialités a son intérêt, croyez-moi."

Je lui souriais avec sincérité, pensant qu'il serait peut être intéressé par ce genre de concept. Enfin, à voir ce qu'il en ferait par la suite...
Valrioss Housman
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Sam 4 Nov - 17:49:03
Mademoiselle Raijer rejeta poliment toute proposition d'aide financière de la par de Housman, mais par la suite son discourt se fit quelques peut étrange... Un point commun dit-elle? Le jeune homme fut quelques peut interloqué par ces parole et la suite de la converssation ne l'aidat pas à se sentir plus à son aise en la compagnie de la jeune dame.
Pas seuls? Mais de quoi parlait dont-elle? De clans? Faisait-elle elle aussi partie d'une organisation mafieuse? Et qu'entendait-elle par trouver un terrain d'entente? Les divers famille mafieuse n'avait jamais réelement trouver d'accords, d'où le fait qu'ils se tire dans les pattes presque constament. Mais nul par Housman n'avait fait allusion à son appartenantce mafieuse, comment avait-elle put le découvrir? Avait-elle plus d'influance qu'elle n'avait put le laisser entendre? Il devrait faire plus de recherche sur elle avant une prochaine confrontation, mais pour le moment il devait tenter de la faire parler, faire son idiot, celui qui ne comprennait rien.

- Heuuu... Excusez-moi? Clan? Quel clan? Et quel point en commun? Je suis véritable navré mademoiselle mais je ne comprend pas un traitre mots de ce que vous tyenter de me dire. Soit l'alcool vous joue des tour ou alors vous vous tromper de personne. Je ne fait partie d'aucun clan, ou alors je ne suis pas au courant

Valrioss était plus que sans voix. Décidément il ne comprennait rien, savait-elle réellement qui il était? A moins que la paranoä ne lui joue des tour, non se n'était pas possible, dans une si petite ville tout ce qu'il y a de plus calme. Qui pourrais donc sqavoir qui il était. Elle n'était pourtant pas de la police au dernière nouvelle. Un infiltré? Non elle n'aurait pas dévoilé son jeu aussi facilement, la thèse d'une espionne internationnale était donc écarté, mais alors qui était-elle?

- Pourriez-vous m'éclairer, je ne comprend vraiment rien à votre discourt, chose qui m'arrive que très rarement.
Tullia E. Raijer
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Sam 4 Nov - 21:02:46
Le retour de Housman ne fut pas ce que j'attendais. Même s'il portait un masque, je pouvais sentir son malaise. Et le fait qu'il fasse l'ignorant montrait qu'il n'était peut être pas ce que je pensais. Je le regardais avec des yeux étonnés, ayant peur soudainement d'avoir fait une bêtise.

" Quoi, vous n'êtes pas... au courant ?"

Mais je l'observais à nouveau, laissant mes sens de Chat prendre le dessus. Je començais à avoir le truc, du moins pour savoir si c'était un éveillé. De quel animal par contre, c'était une autre affaire. Mais mon second examen, qui consistait principalement à plonger mon regard perçant dans le sien, fut rapidement terminé. Il était bien un éveillé. Mais... etait il au courant ? Faisait il exprès de ne pas comprendre ? Je me rappelais soudainement comme il avait été compliqué pour moi au début de rencontrer d'autres personnes de mon clan, ou même d'autres éveillé. Une sorte d'Omerta pour se protéger, ou bien par simple plaisir du bizutage. Je n'étais pas trop pour, mais il n'était pas un Chat. Donc... Je me mis à sourire, la malice du Chat prenant le dessus.

" Mh... Cette situation est intéressante. Cela veut dire que soit vous n'avez pas encore découvert ce que vous êtes, soit que vous ne savez pas encore que vous n'êtes pas unique... C'est amusant ~ !"

Je riais légèrement, prenant un verre qu'un serveur venait nous proposer. Je plantais sur lui un regard malicieux, mais plus proche d'un prédateur se jouant de sa proie qu'autre chose. Je ne pouvais nier le jubilement de savoir quelque chose que les autres n'ont pas. Je continuais sur ma lancé, lui laissant une petite chance cependant.

"J'hésite sincèrement à tout vous raconter, car pour moi également cela a été difficile au début. Mais... si votre clan ne vous a rien dis, ni même votre formateur, il y a peut être une raison initiatique à tout cela, n'est ce pas ~ ?"

Je portais le verre à mes lèvres un court instant, savourant les bulles de ce champagne qui n'était pas si mauvais que cela. Mais peu après, je terminais notre conversation. En effet, mon amie revenait vers moi, et elle ne devait pas savoir.

"Bon, je ne vous en dis pas plus pour le moment. Vous devriez arriver à le... sentir, normalement. Dès que vous aurez compris de quoi je parle, revenez me voir. Je vous expliquerais une partie de ce que je sais."

J'inclinais légèrement la tête en guise de salut, posais un dernier regard charmeur et amusé sur lui avant de prendre congé d'une voix douce et tout aussi amusée.

" Puisses vos rêves guider vos pas plus loin que Totarnec. Bye bye Sweety ~...."

Je le délaissais, laissant mon amie revenir à moi. Elle avait vu que j'avais parlé avec Housman, et dans son regard je pouvais déjà pressentir l'interrogatoire que j'allais subir. Et pas besoin de pouvoir pour le savoir.

"Alors, tu as pus parler à ce Housman ? Comment il est ? "

Son excitation n'avait d'égal que la quantité d'alcool qu'elle avait pris en si peu de temps. Avec malice et amusement, je lui répondis tout en allant chercher quelques petits fours sur le buffet.

" Et bien... Disons qu'il se peut qu'il soit intéressant. Avenant, des manières charmantes, mais encore innocent je dois dire. L'avenir nous dira ce qu'il pourra nous apporter, fu fu fu ~...."

Oui, le temps nous diras s'il pourra se rendre utile. Avec sa fortune ou autre chose, à voir. Là je le taquinais un peu, mais je ne pouvais me passer d'avoir de bonnes relations avec tout arrivant éveillé. Que les clans aillent au diable avec leurs ententes et mésalliances à la con, pour moi il fallait se serrer les coudes à tous les niveaux, et que chacun apporte sa pierre à l'édifice. Et je comptais bien rallier les troupes d'une manière ou d'une autre.
Valrioss Housman
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Sam 4 Nov - 22:01:11
" Quoi, vous n'êtes pas... au courant ?"

Se fut ces mots, ces smots... Il n'entendit plus rien d'autre que la voix de l'autre, celui qui avait toujours gaché sa vie. Cette par de noirceure que l'on trouve en chaque personne, généralement, elle a la gentillesse de rester cacher bien au fond des gens, ne montrant que très rarement le bout de son nez, mais il était là, lui parlait, chuchottait des mots à ces oreilles, trop souvent écouter, trop souvant entendu.
En arrivant à Totarnec, Housman avait silencieusement espéré que l'autre disparaisse, qu'il retourne d'où il venait, des cauchemars dont il était sortie. Mais rien à faire. Cette femme, aussi ravissante soit-elle, faisait danser le diable qui sommeillait au fond de lui.

"Elle se joue de toi pauvre andouille et tu ne dis rien, sous notre toit... Tu es si patétique. Elle ne te trouve pas unique, quel ironie, je suis unique, pas toi. Toi tu n'es qu'une pauvre larve. Oui vas-y c'est ça boit maintenant qu'elle est partie, déffoule toi sur l'alcool, mais ça ne me fera pas taire... Hahahahah. Pitoyable, sans moi tu n'es décidément bon à rien pauvre chaton."

- Tait toi sombre idiot, sort de là... Souffla Housman à lui même à voix basse avant de prendre la direction du salon d'hiver, son pas était rapide, il ne courrait pas mais presque. N'importe qui le voyant comme ça aurait deviner que quelques chose se tramait en lui, ou autour de lui.
Stresser par cette voix omniprésente, il arrachat son masque et le laissat tomber au sol avant d'ouvrir la porte qui menait au salon d'hiver. Arrivé dans la petite pièce, il laissat également tomber sa veste, dénoua sa cravate et retira son gilet, espérant ainsi trouver un peu d'air, qui ne venait pas. Il se dirigea vers le bar, se servit un double skotch sec et le but d'une traite. Son regard tournait au noir, la noirceur de son âme cherchait à ressortir, il le savait, le ressentait, mais il luttait, encore et toujours, cette lute intérieur.
Pourquoi lui? Pourquoi ces choses lui arrivait toujours? Il ne pouvait pas être une personne "normal" comme tout le monde? Non, il avait cette foutu maladie... Cette double personnalité... Ce monstre...

Tout d'un coup, alors que le jeune homme tentait de reprendre ces esprits, la porte souvrit avant de se refermer aussi vite.

- Vous allez bien monsieur? Demanda Vector, son bras droit. Je vous est vu partir précipitament, tout va comme vous le souhaitez?

Au moment ou Valrioss se retourna Vector comprit la situation, son visage avait quelques chose de carnacier, de dangereux, son regard était de glace et sa préstence reflétait une certaine folie qu'il connaissait que trop bien.

- Voulez-vous que je disent aux inviter que la soirée est terminer monsieur?

- Mais non voyons pourquoi ça? Elle ne fait que commencer bien au contraire, nous ne nous sommes pas encore amuser.
Valrioss rammassat sa veste qui trainait au sol et l'enfila, sans cravate, et sans gilet il retournat dans la salle de bal, le visage à découvert il réapparu au milieu de ces invités, se dirigea vers les musicien et fit changer la musique pour quelques chose de plus moderne, mais qui pouvais se dancer à deux. Il toisat le monde qu'il y avait autour de lui, Luna devra travailer pour lui, donc à évité il s"erait mal venu de se la mettre à dos, mais cette princesse Tuillia... A nous deux jolie damoiselle.

Tel un chasseur, il se positionnat derière la jeune femme, la prit par le bras et sans réellement lui demander son avis l'invitat à dansser.

- Vous m'accorderez cette danse bien-sur, surtout après l'affrond que vous venez de me faire sous mon toît.

Il la tira au centre de la grande salle, au beau millieu des autres invités qui danssaient, personne ne se rendit compte de rien. Il n'était pas violant, quelques peut pressant à la rigueur.
Vector avait prévenu certain des hommes de mains de Housman du changement de comportement de ce dernier et le surveillait, près à intervenir en cas de problème.

- Alors comme ça je ne suis pas unique? Hahahaha. Pourtant je pense tout le contraire.

Sont rire était caverneux, différent qu'à son habitude, quelques chose de presque dérengeant en émanait.

- Mais vous, dite moi, qu'avez-vous de si exeptionelle? Vous n'êtes qu'une femme parmit temps d'autre, pourquoi les habitants de cette ville vous feraient-ils confiance pour les diriger? Dite moi. Qu'est-ce qui vous rend plus intéligente, plus intéressente que Mademoisele Cornec par exemple? Ho mais peut-être ne la connaissez-vous pas. C'est mauvais ça pour une futur mairesse. Venez

Il la prit par la mains et la tirat jusqu'à Luna.

- Très cher Luna, je te présente Madamoiselle Raijer, notre potentielle future mairesse. Dit moi tu en pense quoi? Elle aurait sa chance tu crois? En tout cas elle a la langue bien pendu ça c'est sur.

Il se rapprochat de Luna et se mit à ces côté, tout deux face à Tuillia, il attendait une réaction, positive ou non.
Luna Cornec
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Sam 4 Nov - 22:35:10
Tandis que je regardais les autres convives, l’un d’eux, un citoyen lambda viens me parler du cabinet de curiosité, l’intérêt qu’il y trouvait. Je l’écoutais bien entendu poliment, restant tout de même professionnelle pour ne pas nuir à mon employeur. Tandis qu’on parlait, je vis du coin de l’œil de l’agitation. Me tournant vers celle-ci, je pris une moue désapprobatrice en voyant que c’était notre hôte qui se faisait assez insistant envers l’une des candidates. Lui, je ne sais pas s’il se savait serpent, je ne pense pas, mais en tout cas il ne se comportait pas comme on l’attendrais de cette animal totem. Tandis qu’un serpent cherche à s’effacer, lui attirait l’attention de tous ceux étant dans la pièce. Tandis qu’il dansait avec elle, je les observais, les sourcils froncés. Et le voilà qui le tirais vers moi. Ne me dites pas que les deux voulaient me parler.
Soupirante, je déposais ma coupe et les observais approcher, attendant patiemment.

« Monsieur Housman, vous êtes loin du gentleman que j’avais rencontré jusqu’à là. Voilà ce que je pense. Vous me paraissez être un goujat de première classe à importuner notre potentielle maire en public ainsi.»

Me détournant tout à fait de lui, je regardais la jeune femme me faisant face et inclinais la tête.

« Bonsoir Mademoiselle Raijer. Je suis de près la campagne électorale donc je connais un peu votre programme, mais pas la femme qui se cache derrière. J’espère que nous pourrons nous rencontrer ailleurs qu’ici, dans un lieu que nous pourrions apprécier toutes les deux. J’ai l’impression que nous sommes toutes les deux, autres choses que ce que nous reflétons et je serais curieuse d’en apprendre plus sur votre partie cachée. »

Oui ce n’était pas très subtile le fait de parler de nos totems, mais je la savais aussi éveillée que moi. Et notre compagnon, quelque peu goujat, en saurait bientôt autant que nous.
Tullia E. Raijer
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Dim 5 Nov - 14:22:28
Nous étions bien tranquille avec mon amie, discutant avec certaines autres personnes. Je profitais de cette assemblée pour voir s'il y avait d'autres personnes éveillées également. Je sentis la présence d'un Cerf, d'un autre éveillé à la même aura que Housman mais ce fut tout. De longues minutes s'étaient passés, et soudain l'on sentit de l'agitation dans l'assemblée. La musique changea soudainement, donnant un genre de valse. Je me gardais bien de chercher partenaire, car je dansais mal avec quelqu'un. En fait, je n'avais jamais appris à danser véritablement et n'avait aucun rythme. Je n'avais pas réessayé depuis que j'étais une éveillée, car si ça se trouve j'ai amélioré instinctivement mes pas ? Mouais, je pouvais toujours rêver...

Je m'étais éloignée avec mon amie, mais celle-ci avait trouvé un compagnon de danse. Je la laissais aller, la regardant avec amusement aller sur la piste de dance. Pitié, que personne ne vienne me voir... Mais la chance n'était pas de mon côté car arriva par derrière notre hôte, qui me surprit autant par ses manières que par son invitation. Je n'eu même pas le temps de pouvoir dire quoi que ce soit que j'étais tirée vers la piste de dance, et me mettais ainsi à danser avec Housman. J'étais à la fois gênée, prise de pitié pour le futur sort des pieds de mon cavalier et en même temps surprise par une telle réaction de la part de cet énergumène. Il n'avait plus de masque, s'était débraillé et affichait une expression et un regard qui ne me plaisait pas du tout. Un frisson me parcouru le dos, comme pour me prévenir que quelque chose n'allait pas, qu'il y avait un danger. Mais mon caractère et le fait de ne pas vouloir danser m'avait piqué, aussi au lieu de battre en retraite je montrais les crocs. A ma manière, bien entendu. Il voulait jouer ? Il va voir ce qu'il va voir ... Je dansais avec lui, essayant tant bien que mal de ne pas me ridiculiser mais marchant avec inssistance sur le pied de mon cavalier si je venais à le rencontrer. Je restais d'apparence calme, bien que mon regard perçant et glacial s'était posé sur lui, et qu'un sourire de malice s'affichait pour garder contenance. Mes paroles, elles, n'avaient pour autre but que de ridiculiser encore plus celui qui se disait offensé et se montrait sous un jour peu convenable. Comment ça, j'aime mettre de l'huile sur le feu ?


" My my ~.... Les masques tombent, semble t'il ? Je suis curieuse de savoir à quel affront vous faites référence, M. Housman."

Je plantais sur lui mon regard, essayant de ne pas perdre le fil de la dance. Bon, c'était officiel, le pouvoir du Chat ne m'aidait pas à mieux danser. Mais au moins, je pouvais essayer de rester charmante et aussi blessante que ce que je peux l'être. Housman lui semblait être sous son vrai jour, mais ses paroles étaient... étrange. Il était monté sur ses ergots comme un coq blessé, voulant me railler en me donnant la propriété de mots que je n'avais jamais prononcé. Nous étions en plus en public, et j'étais certaine que plusieurs personnes pouvaient nous entendre. Quelle sale petite peste ce Housman... Lui qui au début semblait vouloir me soutenir se targuait de vouloir m'humilier. Alors, il veut la jouer comme ça, hein ? Je souriais un peu plus, amusée par son interprétation de mes paroles.

" Que votre orgueil ou votre égo vous le fasse entendre, je n'y peux rien. Mais par "non unique", je faisais référence au fait que vous n'êtes pas seul. "

Je plantais mon regard dans le sien, continuant à parler avec une légèreté empreinte de badinerie mondaine, tout en restant incisive comme il le fallait.

"Je n'ai jamais prétendu à être quelqu'un d'exceptionnel ni d'omniscient, et ce n'est pas ce que l'on attend d'un Maire. Que vous le pensiez montre soit de la paranoïa soit un complexe d'infériorité doublé d'une gaminerie pour votre égo froissé. Dans les deux cas, je n'ai rien à me reprocher, et votre attitude montre un cruel manque de savoir vivre et de retenue. Hé !"

Je fus soudainement tirée en dehors du cercle des danseurs, toujours par ce même énergumène. Je ne savais si je devais être heureuse de quitter l'enfer de la danse, pour bien me dire que je tombais de Charybde en Scylla. Il me mit soudainement devant une autre jeune femme, quis emblait aussi surprise que moi par l'attitude de cet homme. Mais ils semblaient se connaitre, et je sentis en elle la même aura qu'Housman. C'était donc aussi une éveillée et très certainement du même clan. Mais... duquel ?
Les paroles de cette Luna furent pourtant pour me rassurer. Je ne me retrouvais donc pas à être mise à parti par deux personnes en même temps. Elle condamnait l'attitude de notre hôte, tout en se présentant avec solennité et correction. Au moins avec elle, le dialogue sera possible. J'ignorais donc royalement Housman, profitant de l'occasion pour me focaliser uniquement sur la jeune femme. Je lui rendis son salut, souriant avec charme et parlant avec amabilité.


" Bien le bonsoir, Mademoiselle Luna. Je suis heureuse de voir que vous êtes plus terre à terre et moins emportée que votre... connaissance... M. Housman semble oublier où nous sommes et en quelle circonstance.."

Je lui jetais un petit regard glacial, appuyé par un sourire en coin. Mais ignorant de nouveau cet enfant capricieux, je répondis avec joie à cette jeune femme qui avait l'air tout à fait normale.

" Je suis heureuse que des personnes de notre génération s'intéresse un peu plus à la politique locale. Mais il est vrai qu'il y a une différence entre la personnalité politique et celle qui se cache derrière les apparâts. Je serais enchantée de faire plus ample connaissance."

Mais ce qui m'intéressa le plus, fut son allusion à ce que nous savions toutes deux. Je pouvais presque le lire dans son regard. Je souriais, mes yeux brillant d'intérêt. Je ne me fis pas prier pour prendre cette perche si aimablement tendue.

" Haa ~... Je vois que vous êtes également une femme de culture... Nous avons peut être des choses en commun sur nos facettes de l'ombre, mais je pense que votre partie cachée a plus en commun avec celle de ce cher M. Housman."

Je me tournais vers notre hôte, arborant un sourire amical et un regard plus cordiale que précédemment. Toujours avec la même politesse, je l'invitais à nous trouver un endroit où nous pourrions discuter plus tranquillement. En espérant qu'il avait compris l'allusion que nous avions faites toutes les deux.

" M. Housman, la chance vous sourit semble t'il ! Auriez-vous l'obligeance de nous accompagner dans un de vos salons privés? Je pense que nous avons à discuter de choses... qui pourraient vous intéresser. Cela lèvera sans doute le malentendu de plus tôt et vous permettra de vous... rassénérer."
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Dim 5 Nov - 20:19:05
Je fus abordée par la candidate Rajier, pas trop surprise d’avoir été reconnue. Je tuerais plus tard mon reporter qui avait décidé de ne pas être présent ce jour-là mais bon. Je me contentai d’être abordable, aimable et tout à fait sociable.

Si avant je pouvais me permettre d’envoyer chier les gens, je ne le pouvais plus. Déjà parce que j’avais beau ne pas être connue encore, j’étais l’éditrice d’un petit journal local. Ensuite parce qu’en tant qu’éveillée cerf, j’avais compris qu’il y avait des choses à ne pas faire. Et puis cette nana des chats était assez sympathique, je n’avais absolument rien contre elle. Je me laissai donc porter par une conversation sympathique avec elle avant de la laisser aller vers d’autres.

L’hôte mystérieux n’était pas très… diplomate. Pas que je sois un modèle du genre mais quand on tient une telle réception, il y a des choses à ne pas dire, clairement. Je fronçai les sourcils en portant ma coupe de champagne à la bouche.

Deux jeunes femmes vinrent m’inviter à danser, je leurs sorti mon sourire le plus éblouissant et leur signifiait que j’attendais une danse particulière avant de m’incliner élégamment et de m’écarter. J’aimais tellement qu’on me remarque, Marcel faisait le fier sur mon épaule et saluai les gens aussi délicatement qu’il le pouvait, à la manière. Il avait compris que j’étais en représentation et qu’il ne devait pas m’embêter comme il le faisait habituellement. Ce qui ne l’empêchait pas de me glisser des remarques acerbes sur les autres invités dans le creux de l’oreille. Je riais sous cape.

L’hôte interagit avec l’une des premières arrivées et je le vis danser avec Rajier. Je plissai les yeux de rire, me cachant derrière ma coupe en la voyant lui écraser les pieds.

« Tu crois qu’elle sait danser ou qu’elle fait exprès ? » demandai-je à Marcel en bougeant le moins possible les lèvres.

Il les fixa en penchant la tête.

« Un peu des deux ? »

Je ris avec lui en contournant la piste. Suivant des yeux chaque interaction, essayant de sentir l’énergie dégagée par les éveillés présents. Si je ne me trompais pas, en plus de Rajier, il y avait la brune et le Monseigneur de la soirée qui étaient dans le délire. Je soupirai. Génial. Il n’avait pas l’air de quelqu’un avec lequel je m’entendrais.

Je m’assis quelques instants et je remarquai qu’il s’était éclipsé avant de revenir et d’importuner la minette. Je fronçai les sourcils et me dirigeai vers eux. Je me doutais qu’ils étaient nouveaux, ça se voyait dans la manière qu’ils avaient d’évoluer. J’avais passé assez de mois avec mon clan et les autres pour saisir les mimiques et les manières de faire de ceux qui se reconnaissent et son à l’aise et de ceux qui commencent tout juste à entrer dans le moule.

Je m’insérai donc dans leur petit groupe avec un sourire avenant et les saluai chacun leur tour d’un mouvement de tête grâcieux.

« Salut ! » Lança même Marcel.

Des serpents, je ne sais comment cela me vint mais je le sentis d’être si près d’eux. Okay. Allons-y.

« Tout se passe bien, messieurs, dames ? » Demandai-je avec un sourire poli.

J’avais capté au vol les dernières paroles de Rajier et cela m’inquiéta un peu. Je jetai un regard autour de nous pour vérifier que personne ne puisse nous entendre. « C’est okay » me souffla Marcel dans l’oreille, je le remerciai d’une caresse. Si Housmann était tellement jeunôt qu’il ne savait pas, ça craignait qu’elles se soient allées avec lui. J’avais déjà vu ce que ça pouvait faire, Alexandra avait tellement souffert. Je me penchai vers eux avec un sourire de connivence.

« Il est vrai que pour parler de ce genre de choses, il est plus sûr de le faire dans un endroit non public… » glissai-je avec un clin d’œil aux autres. « Ne vous énervez pas très cher hôte ! Il existe juste des secrets dans notre petite ville si merveilleuse, des secrets que vous êtes désormais en droit de partager, et j’en sais assez pour aider au besoin. »

Ma dernière phrase était une proposition, qu’ils la prennent ou non, je m’en contenterais. Je savais que contrairement à moi ou Alex, la plupart des éveillés avaient un formateur qui leur apparaissaient et qui les aidaient mais je n’étais pas sûre. Et puis dans tout les cas un point de vue moins éthéré que la plupart de ces gens pouvait peut-être les aider. Je ne suis pas si ancienne dans le clan. Mais ça fait presque deux ans que j’y tourne alors je commence à avoir ma petite idée de tout cela. Je jetai un coup d’œil à Marcel. Il hocha la tête. Je leur tendais la main, qu’ils la prennent ou non, tant pis pour eux.


Valrioss Housman
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Dim 5 Nov - 21:01:49
- Housman par si, Housman par là, jamais vous ne vous dites que les gens ont peut-être un prénom. D'autant plus que Housman.... Ça fait tellement lâche et insipide...

Mais avant qu'il ne puisse en dire plus une des invité vint les rejoindre. Enfin quelqu'un qui provoquait les choses, c'était pas trop tôt. Même Luna semblait dans la confiance, ce qui fit reculé Valrioss qui en fut décontenancé, voir vexé.

- Merci beaucoup, j'accepte avec grand plaisir votre proposition de jouer ENFIN carte sur table. Je méprise les cachotteries et y préfère la franchise.

Housman fit signe aux personne intéressé de le suivre tout en se dirigeant vers la bibliothèque. Alors qu'il prenait la tête, Hector fit signe à Luna de venir vers lui discrètement. Sachant instinctivement qu'il ne pouvait pas les suivre dans cette pièce qui ne lui était pas autorisé il prit sur lui de lui expliquer ma situation afin que au moins une personne puisse intervenir, et vu qu'elle avait accepter de travailler pour son maitre elle se devait de savoir les points plus négatifs.

"Mademoiselle Cornec, excusez moi de vous accosté aussi soudainement. Il semblerait que monsieur Housman vous apprécie fortement, c'est pour cette raison que je vous demanderai de ne pas lui tenir rigueur pour son comportement des dernière minutes. Nous dirons qu'ils n'est plus lui même, au sens propre. Ne lui en dite rien, mais monsieur a des soucis de personnalité. Cette mademoiselle raijer a dut toucher une corde sensible, c'est une personne très empathique vous savez, et très sensible, s'il est contrarié il lui arrive qu'une partie plus sombre prenne le dessus. Promettez moi que si ça tourne au vinaigre vous viendrez me chercher au plus vite. Évité de le contrarié, soyer patiente et calme. Soutenez le et Housman devrait revenir et laisse Valrioss loin dernière. Tenez, mon numéro de portable au cas où. Tenter de le calmer s'il vous plaie."
Hector répartie aussi vite qu'il était venu laissant Luna en plan.

Valrioss quant a lui était assis sur un des fauteuils qui ornait la pièce un verre de bourbon à la main. Attendant de plus amples explication
Luna Cornec
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Dim 5 Nov - 21:53:25
Alors que nous parlions, je vis la jeune femme que j’avais vu tout à l’heure avec son perroquet nous rejoindre. Je répondis à son signe de tête avant de retourner mon attention vers Housman qui semblait avoir subi une contrariété et était vraiment malpoli. Mais cela sembla le détendre que la nouvelle arrivante prenne son partie et décide de lui expliquer. Si je ne lui avait rien expliquer, c’est que je considérais que cela n’était pas de mon ressort. Je n’étais pas formatrice et je pourrais mal lui expliquer certaine chose, ce qui nuirait à l’efficacité de son formateur. Mais bon. Il nous fis signe de le suivre jusqu’à une pièce où nous pourrions parler plus librement.
Alors que je suivais le petit groupe, je fus intercepter par son majordome qui me pris à partie pour m’expliquer qu’Housman souffrait de double personnalité. Cela expliquait quelque peu ce qui se passait. Je me contentais d’hocher la tête et prendre son numéro tandis qu’il disparaissait. Le cachant dans l’une de mes manches, je rejoignis enfin le petit groupe dans la bibliothèque. Housman était déjà assis dans un fauteuil, un verre de bourbon à la main. Bon, si je ne voulais que cela dégénère, je devais agir. Le rejoignant, je m’assis sur le bras de son fauteuil, face aux deux jeunes femmes.

« Mesdames, si vous le permettez, je souhaiterais commencer »

Cela dit, je me tournais doucement vers Housman et le regardais.

« Monsieur Valrioss. Vous avez sans doute remarqué qu’il y avait une sorte de connivence entre nous, comme si on appartenait à un même cercle. Et c’est le cas en quelque sorte. Tout à l’heure en parlant de nature caché avec notre potentielle future maire ici présente, c’est que je sais qu’elle est ce qu’on appelle éveillée. Tout comme moi. Ainsi que la jeune femme étant en notre compagnie. Nous oeuvrons toute les trois sous le contrôle d’un animal totem. Et vous êtes également un éveillé. Seulement, vous avez sûrement pas encore rencontré la personne qui vous amenera à votre totem. Toutefois, je peux vous communiquez duquel il s’agit car nous partageons le même. Il s’agit du totem du Serpent. Voilà ce que nous vous cachions. Si je n’en ai pas fait mention avant, c’est que je considérais que cela n’était pas mon rôle au risque de provoquer des incompréhension avec ce que votre formateur vous expliquerais. C’est ainsi qu’on appelle ceux qui nous guide. Mais au vue de la situation, il vaux mieux vous en informer. »


Tournant la tête vers les jeunes femmes, je les regardais.

« Monsieur Valrioss et moi-même sommes serpent. Mais vous. Quel est votre totem. Je connais la sensation en vous voyant du fait de mon métier, mais je ne l’assimile à aucun totem. »

Je ne bougeais pas du bras du fauteuil, ma main posée sur l’épaule de notre hôte comme pour le canaliser. Je ne voulais pas d’esclandre.
Tullia E. Raijer
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Lun 6 Nov - 19:46:10
La tension était palpable, mais un autre invité vint justement s'immiscer à bon escent. Charity, la fameuse journaliste, venait jouer les troubles-fêtes avec son ara. Dans la confidence, elle incita également à ce que nous allions discuter autre-part. Housman semblait lui aussi impatient et heureux de cette initiative, bien que je ne psu m'empêcher de lever les yeux au ciel quand il parla de "jouer cartes sur tables". Il croyait qu'on faisait quoi là, du tricot peut être ? Nous nous dirigions vers une salle, et je remarquais du coin de l'oeil que cette Luna s'était éclipsée un moment. Tiens tiens, voilà qui était intéressant.... Elle discutait avec ce qu'il semblait être l'un des valets de pieds de notre hôte, et il lui donna quelque chose. Mais je ne pouvais laisser mon regard trainer plus longtemps, car nous étions à présent dans la dites salle. Une bibliothèque, un peu sombre mais étrangement agréable. L'odeur des livres, cela faisait longtemps... Une sensation d'oisiveté créative tout à fait délectable que je n'avais pas vécu depuis longtemps. Mais bon, je n'étais pas là pour satisfaire ma curiosité littéraire.

L'hôte prit un verre sans nous en proposer un, et s'installa avec nonchalance sur un fauteuil. Il nous observait d'un regard étrange, et je ne pouvais m'empêcher de penser que ces yeux cachaient une violence désagréable. Du moins, quelque chose qu'il ne fallait pas réveiller de trop. C'était une simple sensation, mais qui suffit à me remettre un peu à ma place et à me montrer moins taquine envers lui. Après tout, je ne sais pas qui il est ni ce qu'il a fait avant.

Luna prit la liberté de commencer, ou plutôt nous pria de la laisser faire. J'acquiscais de la tête, remarquant sa position très proche et tactile sur Housman. Le connaissait elle depuis longtemps ? Pourquoi une telle proximité ? Sont ils déjà en couple ? Ma foi, cela fera quelques jalouses au bal, fu fu fu ~ ... Bien qu'amusée intérieurement, je l'écoutais expliquer à notre hôte la situation. Et les choses s'éclaircirent pour moi. Tu m'étonnes qu'il ne pouvait pas comprendre. Je m'empêchais de lever les yeux vers le ciel, mais pensais suffisamment fort pour que mon dubitatisme se lise sur mon visage.


*Donc, il n'était véritablement pas au courant. Ha, tout ça pour des bêtises de pré-séances...*

Quand elle eut finit sa première tirade, je ne pus m'empêcher de fair eune remarque à propos des formateurs. Ma propre expérience ne les plaçait pas vraiment sur un pied d'estal de confiance et de respect à ce point.

" Pour ce qui est des formateurs, s'il n'en a pas encore tout s'explique. Quoi que ma propre expérience ne me donne pas vraiment plaisir à une telle rencontre. Se faire assommer et trainer de Paris jusqu'ici, il y a mieux comme sinécure !"

Croisant les bras et commençant à marcher doucement dans la pièce, je continuais d'écoutais. Ils étaient donc du serpent... Je me concentrais un peu plus sur leur "aura", essayant de trouver la caractéristique du Serpent qui se trouvait en eux. A ne pas oublier pour les prochaines fois... Je me présentais également, ne pouvant refuser l'invitation et la bienséance en ce cas. Je répondais d'ailleurs avec plus d'enjouement et de sympathie.

" Pour ma part, je suis du totem du Chat. Mais étant nouvellement arrivée je n'ai pas l'expérience que certains ont, malgré le fait que j'essaye du mieux que je peux de communiquer avec d'autres clans. Cette histoire de secret, c'est assez énervant."

Même quand j'avais été trouvée par mon formateur, j'avais eu du mal à trouver d'autres personnes de mon clan, ou tout simplement d'autres éveillés. Cette sensation de solitude et d'incompréhension.... je détestais ça. Ne pas avoir de repère ni de but est un lourd fardeau pour quelqu'un comme moi. Mais maintenant je savais où je voulais aller, avait des projets et des objectifs. Tout pour être heureuse ~.... Mais quelque chose me troublait. Je me rappelais avant que Odessa me trouve d'avoir eu de terribles rêves, ne pouvant me reposer ni dormir. Cet Housman semblait tout à fait.... indemne de ce fait. Pensant que mon cas avait été la généralité, je lui demandais assez directement comment il avait fait pour supporter ou arrêter cela.

" Mais M. Housman, avez-vous toujours vos rêves ou bien avez-vous réussis à les canaliser ? Sans formateur pour expliquer, je suis assez curieuse...."

Les mauvais souvenirs d'insomnie n'étaient pas vraiment ce que je préférais. Cela me donnait même des frissons dans le dos.
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Lun 6 Nov - 20:20:38
Ouh là là mais il devrait un peu se détendre le string ce mec. Il se prend un peu pour le roi du monde avec son bourbon et ses manières sans rire ? Je le suivis avec u rictus amusé, remarquant discrètement ce serviteur qui parlait avec l’autre serpent et la candidate qui semblait s’être un peu calmée. J’essayais de les analyser du coin de l’œil, une autre dynamique se formait et je voulais la comprendre.

La prise de position de la demoiselle serpent avec notre hôte me fit doucement sourire tandis que j’enlevai mon loup et le glissai dans ma pochette extérieure de veste. Je saluai élégamment.

« J’ai semble-t-il remarqué que j’étais un visage connu. Mon nom est Charity Lunoë, je suis née ici et connais cette ville comme ma poche. D’autre part, très cher Monsieur, n’étant pas intime avec vous, je ne prendrais pas le devant de vous tutoyer, ni personne dans cette pièce. » fis-je remarqué avec un ton suranné digne des années victoriennes. Je leur fis un clin d’œil avant de lâcher un peu du leste sur mon personnage. « D’abord, descendez de vos grands chevaux, tous. Pas la peine de prendre un camps ou un autre Miss Cornec, on est tous du même bord qu’on le veuille ou non, c’est la première chose que j’ai vraiment compris de ce que j’appelle avec amusement le ‘’délire’’ de Totarnec. »

Je me mis à faire les cent pas.

« Je suis du clan du Cerf pour ma part. » ajoutai-je avec un sourire en coin. J’écoutai Tullia raconter son expérience des formateurs avec des yeux ronds. Marcel ricana mais je le fis taire, c’était absurde. Mais amusant. J’ignorai comment je me serais sentie dans sa situation, j’en aurais sûrement pris mon parti…

Je hochai la tête sur la remarque sur les nouveaux, ouai, on était tous dans le même bain. Je plissai les yeux vers Housmann mais je me permis d’intervenir avant qu’il réponde avec un petit geste de la main.

« Excusez-moi, si je peux me permettre, j’aimerais expliciter quelques trucs que je viens de saisir dans votre discours, je m’excuse de vous couper Monsieur… »

Je mis de l’ordre dans mes pensées pendant que Marcel s’envolai délicatement, effleurant les reliures des livres que j’avais consciemment décidé d’ignorer au risque de me perdre pour toujours dans les recoins de cette pièce. Je levai un doigt vers l’assemblée.

« Je suis éveillée depuis presque deux ans. Je suis donc, si ce n’est ancienne dans mon clan, au moins assez expérimentée pour vous aider un peu, ou vous éclairer un peu. Primo, tout le monde ne rêve pas de la même manière. D’après ce que je comprends, Mademoiselle Rajier a pas mal souffert, j’ai croisé un Saumon qui rêvait de baignade tranquille en bord de mer, moi-même n’ai eu que quelques impressions fugaces d’une forme m’observant dans l’ombre. Lui, il l’a bien vécu et s’en fichait royalement. Moi j’ai mal dormi pendant deux mois. Chaque expérience est unique et propre à chaque personne. Deusio, ouai, je compatis, c’est super dur de trouver les QG des autres clans et en vrai on est assez nombreux mais je comprends pas non plus le problème pour croiser du monde. On est pas trop durs à trouver, nous les cerfs, clairement. Et je sais où sont les saumons, les faucons et les chats. Et bien sûr les hérissons, mais eux, c’est normal. Mais le but, si on veut croiser du monde, croyez-moi, suffit d’aller dans la forêt. Y’a une nana, je n’arrive pas à me souvenir de son nom et elle est un peu bizarre, qui s’y trimballe tout le temps et qui aime bien pousser les éveillés les uns vers les autres. C’est là-bas que j’en ai rencontré quelques-uns. »

Je regardai Tullia avec amusement.

« D’un autre côté, est-ce que vous vous voyez hurler sur tout les toits : « SALUT ! JE SUIS UNE EVEILLEE DU TOTEM DU CHAT ! Je vais avoir des habilités hors du commun humain ! Youhouhou ??? » » remarquai-je avec un rire dans la voix. « Moi, ce que je vous propose – en tant qu’éveillée qui n’a pas eu de formateur du tout, qui a tout découvert toute seule – de répondre à vos questions… Disons les plus pragmatiques. Et j’ai bon espoir que contrairement à ces gens zarb qui manipulent les plantes, j’arriverai à vous parler sans tomber dans un éthérisme ridicule. » ajoutai-je avec un soupir las, me rappelant mes rares rencontres avec ceux qui se faisaient appeler les formateurs. « En tant qu’éveillée un peu expérimentée, c’est aussi un peu mon rôle. Et je préfère mâcher le travail à un potentiel mec qui viendrait pour vous, Monsieur, plutôt que de vous voir nager dans la confusion la plus totale en vous mettant en danger, votre santé mentale et votre entourage… Je sais de quoi je parle… »

Marcel ricana pour la forme et se reposa sur mon épaule. Je haussai les épaules et me mis à marcher tranquillement dans la pièce. Les laissant réagir, réfléchir à ce que je venais de dire. S’ils avaient des questions, qu’ils les posent.


Valrioss Housman
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Lun 6 Nov - 21:04:52
What the fuck.... Mais c'était quoi se borbel?! Et après c'est moi que tout le monde traite de foi dans ma famille...
Elles sont toutes plus folle que moi...
Valrioss c'était étrangement éclipsé, la situation était devenue trop "étrange" pour lui. Et de quel rêves parlaient-elles? Il en avait bien fait un ou deux qui restaient gravé, mais de là à les trouver "traumatisant..." il ne fallait pas exagéré... Il aimait vraiment les serpents, alors se retrouver entouré de ces créatures exceptionnelle, rien de bien flippant. Housman, redevenue lui même se leva assez soudainement, mais tentait de garder malgré tout son calme.

Il fit le tour de la petite pièce, regardant bien dans les coins, vérifiant que ces livres n'avaient pas changer de place.

- Dites-moi où est la caméra? C'est une sorte de bizutage du nouveau c'est ça? Et comment vous savez pour les rêves? C'est une nouvelle drogue? C'est quoi ce délire? Et vous êtes toutes de mèches, voilà vous vous êtes bien foutu de moi? Vous êtes contente?

Il prit son portable et composa le numéro de Vector qui répondu aussitôt.

- Renvoyez tout le monde chez eux. La soirée est terminé.

Pour il raccrocha aussi vite avant de retourné devant son globe terrestre pour se servir un verre, il sortie plusieurs verres et laissa la bouteille sur la petite table qui se trouvais à côté du fauteuil sur lequel il était assis il y a peu. Il se prit également un cigare qu'il alluma avant de Faure signe aux filles de se servirent si elle le désirait.

- Je vous en pris, au point ou on en ai, vous vous êtes très bien joué de moi bravos, si vous désirez un verre de bourbon pour fêter ça je vous en pris servez vous. Pour ma part je vais retournez m'asseoir et attendre que tout cela se termine. Si vous désirez retirer vos caméra en partant, je vous en serez reconnaissant.

Housma s'affalat sur le fauteuil, le coeur battant la chamade, le visage blême comme après chaque crise. Il avait encore l'impression d'avoir couru un marathon et malgré ces efforts pour ne rien montrer il était sur de ne pas donner le change. Seul point positif pour lui dans cette pièce, ce perroquet, il était magnifique, splendide, il fixât donc son regard sur lui, ces couleurs éclatante redonné un peut de douceur à Housman qui dessina un sourit plus serein sur son visage. Ces animaux lui manquait, comme après chaque crise...
Luna Cornec
avatar
Totem du Serpent
Totem du Serpent



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Mer 8 Nov - 15:03:09
Je crois que je m’attendais à toutes les réactions possibles et inimaginables, me doutant qu’il ne nous croirait pas du premier coup. Mais là, c’était disproportionné. Clairement. Housman se leva d’un bond, me faisant sursauter et me lever moi aussi. Je l’observais faire le tour de la pièce, comme s’il cherchait quelque chose. Et finalement il éclaira ma chandelle en prenant la parole.

« Il n’y a aucune caméra cachée Housman, vraiment aucune. Et ce n’est pas un bizutage. On a juste voulu éclairer votre chandelle avec nos connaissances. Pour les rêves, c’est la vérité. Je sais que moi avant d’apprendre mon totem, j’ai rêvée que je tombais dans des escaliers pour finalement me retrouver au ras du sol, dans la peau d’un serpent. On ne s’est pas foutu de votre gueule et on est tout ce qu’il y a de plus sérieux »

Alors qu’il s’asseyait, un verre d’alcool à la main après avoir appeler pour annuler le bal et nous proposez de boire, je m’agenouillais devant lui et plongea mon regard dans le sien.

« Housman, qu’est ce qu’on doit faire pour vous convaincre. Regardez moi dans les yeux et vous verrez que je suis on ne peux plus sincère. Après tout on dis que les yeux sont le reflets de l’âme. »

Je restais ainsi le temps qu’il voit que c’était la vérité.

« Je sais que cela est compliqué à avaler, mais c’est la vérité. Rappellez vous votre sensation quand vous êtes entrés dans le cabinet de curiosité, cette proximité, comme si on était de la même famille. Tout cela est vrai, votre esprit ne l’a pas inventé. Croyez-moi, je ne vous ai jamais menti. »

Je pris doucement sa main libre tandis que je me relevais et me remit sur l’accoudoir pour regarder les deux jeunes femmes. Ainsi nous avions un chat et un cerf, très bien. Et la cerf était la plus expérimenté de nous toutes.

« Combien existe-t-il de totems à Totarnec. Et le nombre d’éveillés environ ? J’ai parfois eu l’impression d’en rencontrer mais sans en être sûre. Je ne suis là que depuis peu, et encore en formation. »
Tullia E. Raijer
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre) Mar 14 Nov - 18:18:46
Le cerf fut intéressante, bien qu'elle railla mon manque de retenue. Je suis du Chat, et alors ? J'ai pas honte de l'être ni de le dire ! Encore un de ces problèmes de cervidé on dirait....
Quoi qu'il en soit, elle annonça beaucoup de chose et je fus intéressée de savoir que les rêves ne se passaient pas de la même manière pour tout le monde. Donc j'avais vraiment eu pas de bol en fait... Je te revaudrais ça, sale chat ! Le reste suivis assez tranquillement, j'étais contente de savoir qu'il y avait aussi eu pire que moi. Housman n'avait pas encore de formateur, ce qui pouvait expliquer son scepticisme. Quand il se leva et voulu congédier tout le bal, nous disant qu'on pouvait enlever les caméras, je souriais légèrement. C'était excessif, mais je pouvais le comprendre. Moi même, plutôt pragmatique et une scientifique, avais eu du mal à accepter ce qu'il se passait. Mais quand ton formateur se met à jouer avec des boules de feu devant toi, et que des choses ne sont pas explicables par la science seules... il faut rester ouvert d'esprit.

Sa consoeur serpent tenta de le raisonner, avec des moyens doux qui me laissaient perplexe. Vu la violence montrée tout à l'heure, pouvait on vraiment croire qu'il serait sensible à ce genre de plaidoyer ? Je la regardais faire, mais m'empêcher de lever les yeux vers le ciel parfois. C'était un peu trop niais à mon goût, mais si c'est le style du Serpent.... Avec un peu de chance, cela pourrait marcher. Je ne pus cependant m'empêcher de faire une remarque en soupirant, allant voir ce qu'il avait à boire de bien intéressant.


" Tant qu'il n'a pas eu son formateur, ce sera difficile de le convaincre. Moi même en étant scientifique, j'ai mis du temps. Je peux comprendre son scepticisme, même si le côté théâtral et excessif est assez.... intéressant."

Je choisissais un rhum, qui m'avait l'air pas mal, et pris tranquillement un fond de verre. Juste de quoi se revigorer et profiter de ce chaos. Il avait dit que l'on pouvait se servir, je n'allais pas me gêner. Au point où on en est de toute manière, nous allions sans aucun doute nous faire virer de chez lui d'ici peu. Quand Luna eu terminé, je ne pus qu'appuyer ce qu'elle disait. J'avais également bien envie de savoir quels étaient les autres totems. J'en avais un peu parlé avec les autres Chats, mais étrangement ils restaient évasifs sur la question.

" Ha, moi aussi j'ai eu cette sensation là. Pour l'instant je sais reconnaitre que le Cerf, le Chat, l'Ours et le Raton-Laveur, vu que j'en ai rencontré. Et maintenant je vais pouvoir travailler sur le Serpent. "

Je fis un clin d'oeil à Luna, m'efforçant depuis l'annonce de leur clan d'identifier leur point commun dans ce que je sentais en eux. C'était étrange comme sensation, mais... intéressante. A voir ce que notre Doyenne allait bien pouvoir nous dire à ce sujet.
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal de bienvenue (Libre)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Soirée de bienvenue [LIBRE POUR TOUS]
» Une p'tite gorgée de bienvenue! [Libre]
» Bienvenue à Poil d'Autrefois [ libre ]
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Obama en chute libre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les lumières de la Ville :: Quartier Résidentiel :: Manoir Housman-
Sauter vers: