Totémique
Forum familial et accessible
* Nouveautés *
2015 ★ Ouverture du Forum
02.05.17 ★ Charity est Admin !
14.01.18 ★ Nouveau design ~
18.01.18 ★ Adriàs est Admin !


★Aujourd'hui ★
Votre arrivée, Youpi !
Bienvenue à toi,

    Bal de bienvenue (Libre)

    Partagez
    avatar
    Re: Bal de bienvenue (Libre) > le Ven 3 Nov - 22:36:47
    Totem du Serpent
    Totem du Serpent
    Messages : 75
    Date d'inscription : 13/06/2017

    Je laissais échapper un petit rire quand il se fit lucide sur ses invités. Je pensais comme lui. Il était le petit nouveau qui s’installait dans un manoir abandonné. Du coup tout le monde voulait le connaitre. Et profiter du repas gratuits.
    Tout comme je ne me fis pas dire deux fois que je pouvais m’installer là, m’asseyant dans l’un des fauteuils, un large sourire sur les lèvres. Alors qu’il partait, je regardais les rayonnages, admirant tout ses livres. Toutefois je retournais la tête vers lui quand il reprit la parole et l’écouta attentivement me faire une proposition assez saugrenue. Il me proposait de travailler pour lui, voir même de me loger si je le souhaitais. Je le regardais partir, me questionnant. Qu’est ce que cela voulait dire.
    Me levant, j’allais me positionner devant l’une des fenêtres et regarda mon reflet, réfléchissant. Sa proposition de travailler au milieu de tout ces livres était très alléchantes. Mais j’avais déjà mon travail à la boutique qui me convenait. Après, je pouvais conjuguer les deux. Au bout de cinq minutes, j’avais pris ma décision et décida de sortir de la pièce pour rejoindre tout le monde. Rejoignant tout le monde, je passais près de lui et déposais dans sa main un papier où j’avais marquer un simple « oui » avant de me diriger vers le buffet et prendre une coupe que j’allais siroter dans un coin tout en observant les deux jeunes femmes que j’avais aperçus plus tôt discuter. Leur odeur me disait qu’elle était aussi des éveillés, mais je ne connaissais pas de quel animal.
    avatar
    Re: Bal de bienvenue (Libre) > le Ven 3 Nov - 23:11:11
    Totem du Serpent
    Totem du Serpent
    Messages : 111
    Date d'inscription : 11/09/2017

    A peine arrivé au bout du long couloir qui menait à la grande salle de bal, Luna refit son apparition, sans dire mot elle lui donna un papier, elle acceptait sa proposition, satisfait, Valrioss fit signe à son bras droit de venir. Il lui demandat de faire un contrat d'emboche au nom de mademoiselle Cornec, sans y ajouter quoi que se soit, uniquement son nom et prénom, il prendrait tout le temps pour remplir lui même le reste. Il rentrat ensuite dans la salle, faisant le tour du reste de ces invités. Puis il se dirigeat vers miss Raijer, il se devait de faire connaissance avec le gratin.

    - Bonjour mademoiselle Raijer. Je suis enchanter de vous compter parmis mes invités de la soirée, j'espère que vous vous amusez bien et que personne ne vous embête de trop.
    Dit-il en regardant la jeune journalite du coin de l'oeil.

    - Je n'ai pas vraiment suivit les élection municipale veillez m'en excuser, je suis arrivé il y a trop peut de temps, mais il me semble que votre programme est le plus prométeur pour le moment. En tout cas à mes yeux, cet Octave je ne sais quoi me sort par les yeux personnellement, j'ai put partager quelques déconvenue avec lui il y a peut. Son idée de tout accès sur sa fortune m'oripile. Si un autre participant avait autant de moyen que lui, il n'en serait pas là... Mais ce n'est pas encore perdu n'est-ce pas, il est toujours possible de trouver des investisseurs.
    avatar
    Re: Bal de bienvenue (Libre) > le Sam 4 Nov - 12:44:14
    Totem du Chat
    Totem du Chat
    Messages : 185
    Date d'inscription : 04/06/2017
    Age : 27

    Je discutais un peu avec la journaliste, ayant écouté au passage le discours de notre hôte. Je souriais simplement et hôchais de la tête quand il me salua, mais je trouvais de mauvais goût de railler ainsi l'autre candidat. Ce n'était pas pour me mettre à l'aise, et cela laissait à penser qu'il avait déjà fait son choix envers ma candidature. Quoi qu'il en soit, sa vue me confirma une chose: c'était aussi un éveillé. Quel clan, je ne pouvais savoir. Mais il y avait deux ou trois personnes dans l'assemblée avec la même aura. Pour les Cerfs je savais les reconnaitre maintenant, que ce soit Alex ou bien la journaliste. Les Ours aussi avec Brett et les Raton-Laveur avec David. Mais mon expertise s'arrêtait là concernant les autres clans.

    L'annonceur disparu, et je me mis à continuer à discuter un peu avec Charity avant d'être rejointe par ma compagne de soirée. Nous allions au buffet, discutions un peu et rions. La musique était agréable et donnait un certain cachet. Mais les propos de l'hôte montraient également qu'il manquait d'un certain tact qui contrastait avec l'étalage de cette soirée. Un contraste intéressant qui laissait à réfléchir sur sa personnalité. Nous mangions un peu puis faisions un tour sur la terrasse. La vue était belle mais le soir amenait également la fraicheur. Nous rentrions et mon amie alla voir une de ses connaissances. C'est à ce moment là que notre hôte profita de l'occasion pour venir me voir et se présenter. Il disait être heureux de m'avoir vu et espérait que je n'étais pas importunée. Je remarquais son coup d'oeil vers la journaliste, qui était un peu plus loin. Je souriais, amusée, et lui répondis avec autant de charme que de malice.


    "Bien le bonsoir M. Housman. Une charmante soirée en effet, je vous remercie pour cette invitation. Et ne vous en faites pas pour moi, si je suis là c'est également pour me laisser être embêtée par les gens. Cela fait partie de mes tâches sinon ma candidature n'aurait plus de sens, ne croyez-vous pas ?"

    Il est vrai qu'il ne sert à rien de se présenter si c'est pour tout le temps se cacher. Au contraire, aller au devant des questions et contrôler le champs de bataille était la meilleure chose à faire. Choisir au lieu de subir, j'étais bien plus à l'aise avec ce concept. J'écoutais également son excuse de ne pas avoir vraiment suivis les élections, et semblait se justifier indirectement de ses paroles par rapport à Octave pour un différent personnel. Il remit une couche sur sa préférence pour mon programme, mais je n'étais pas vraiment convaincue. Je faignais la surprise, et me défendais bien d'approuver ses paroles peu sympathiques envers mon concurrent. Au contraire, je raillais mon hôte avec un sourire aimable et un regard brillant de la malice des Chats.

    " Ho, vraiment ? Il est alors assez singulier, ou plutôt téméraire votre petite brimade à l'encontre de M. De Parangon. Si vous n'avez suivis aucun tour des élections, ne vous mettez-vous pas en porte à faux par rapport à eux ? Faire sa langue de vipère est utile et distrayant, à condition d'avoir toutes les cartes en main et en tête. Mais je disgresse ~...."

    Je fis un geste de la main, comme si je chassais une mouche invisible ou tout autre pensé nuisible. Il ne fallait pas que j'en reste là dessus, surtout ne connaissant rien de lui. Tout ce que je pouvais affirmer maintenant qu'il était face à moi, c'est que c'était bel et bien un éveillé mais d'aucun que je ne puisse connaitre. Aussi valait il mieux rester sur mes gardes et analyser la situation, sans pour autant être trop incisive.

    " Je suis heureuse que mon programme vous semble pertinent. Après, si vous avez eu des différents personnels avec M. De Parangon, c'est une autre histoire. "

    J'haussais des épaules, ne pouvant empêcher ce préjudice. Je comprenais cependant son scepticisme face à la proposition, ou plutôt à l'argument phare de son programme, que de mettre sa fortune à disposition. Ce n'était pas quelque chose de... moderne, bien au contraire. J'étais également intriguée par ce comportement, et ne pouvais m'empêcher de lui faire savoir.

    " Mais il est vrai que je suis intriguée par cet accès à sa fortune. Nous ne sommes plus au Moyen-Âge, les budgets sont régulés par la commune et l'éta, non sur du personnel. C'est comme s'il nous méprisait un peu et n'entend que le fait que nous sommes attirés par les fortunes des autres. Une stratégie bien singulière, à voir si le temps lui donnera raison."

    Je souriais encore, repensant à sa proposition d'investissement. Le message était clair, et cela me faisait rire intérieurement en pensant que ce cher Octave m'avait fait le même genre de proposition à la Mairie pour arriver à ses fins. Et l'on sait bien comment cela s'est terminé pour lui... Cependant, nous étions alors avant la période des élections, et même si c'était de l'influence que recherchait ce Housman sur le prochain Maire, je n'étais pas dans l'état d'esprit de vouloir me laisser manipuler aussi facilement. Et surtout, aussi ouvertement.

    " Investissement, vous dites ? Ma foi, nous nous débrouillons plutôt bien pour le moment. Le mécénat devrait avoir sa place en dehors de ces élections et sur des actions ciblées et symboliques. Sinon, il faudrait vous trouver un candidat qui soit à même de vous donner le retour équivalent de ce qui a été transmis. Sur quels points communs, cela reste la question."

    Car en échange de son argent, il voulait bien quelque chose. Mais quoi, c'était toute la question. Je refusais donc poliment son offre, préférant me débrouiller avec ce que notre groupe avait rassemblé comme fond. en revanche, avoir son soutient après les élections (si je suis élue, cela va sans dire) pouvait s'avérer intéressant. Encore plus s'il fallait contrer le prochain Maire qui ne serait pas l'un d'entre nous, auquel cas avoir une fortune potentielle en soutient n'était pas à négliger. Mais avant cela, il y avait un message important à lui faire passer. Mon regard devint plus perçant, mon sourire malicieux et mon ton plus... énigmatique.

    " Mais... je crois savoir que nous avons un point commun. De personne à personne, je sous entends. De même que nous ne sommes pas les seuls dans cette petite ville."

    Je jetais un coup d'oeil au reste des gens, qui discutaient tranquillement et profitaient de la soirée en ignorant ce dont nous parlions. J'en revenais rapidement à notre cher hôte, continuant de parler de ce qui pourrait être fait plus tard pour les éveillés.

    "Il faudra se serrer les coudes le temps venu, et que chacun trouve son intérêt. Ce ne sera pas facile avec les différents entre certains... clans, si je puis dire. Mais ... trouver un terrain d'entente n'est pas impossible."

    Je pensais notamment au différent entre les Chats et les Cerfs, ainsi qu'avec les Ours. Tout ça pour une affaire de fesses, si je puis dire. Cela m'énervait que de bonnes relations puissent être gâchées parce que le chef d'un clan ou d'un autre ne pouvaient pas se blairer. J'avais la chance que le clan du Chat soit plus flexible et nous laisse faire plus ou moins ce que nous voulions. Mais pour le Cerf, ce n'était pas aussi aisé avec leur chef actuel. Enfin, peu m'importe. Je suis un Chat et je fais ce qu'il me plait. Je n'ai pas de maitre, et mon chef de clan pourrat dire ce qu'il souhaite je ne suis pas à sa botte.

    " Mais je vous tracasse avec ceci alors que vous êtes arrivé tout récemment, mes excuses. Je ne suis pas plus ancienne que vous ici, mais j'ai pas mal appris. A vous de faire de même. Je vous conseille également de ne pas vous tourner uniquement vers ceux de votre... clan. La mixité des pensés et des spécialités a son intérêt, croyez-moi."

    Je lui souriais avec sincérité, pensant qu'il serait peut être intéressé par ce genre de concept. Enfin, à voir ce qu'il en ferait par la suite...
    avatar
    Re: Bal de bienvenue (Libre) > le Sam 4 Nov - 17:49:03
    Totem du Serpent
    Totem du Serpent
    Messages : 111
    Date d'inscription : 11/09/2017

    Mademoiselle Raijer rejeta poliment toute proposition d'aide financière de la par de Housman, mais par la suite son discourt se fit quelques peut étrange... Un point commun dit-elle? Le jeune homme fut quelques peut interloqué par ces parole et la suite de la converssation ne l'aidat pas à se sentir plus à son aise en la compagnie de la jeune dame.
    Pas seuls? Mais de quoi parlait dont-elle? De clans? Faisait-elle elle aussi partie d'une organisation mafieuse? Et qu'entendait-elle par trouver un terrain d'entente? Les divers famille mafieuse n'avait jamais réelement trouver d'accords, d'où le fait qu'ils se tire dans les pattes presque constament. Mais nul par Housman n'avait fait allusion à son appartenantce mafieuse, comment avait-elle put le découvrir? Avait-elle plus d'influance qu'elle n'avait put le laisser entendre? Il devrait faire plus de recherche sur elle avant une prochaine confrontation, mais pour le moment il devait tenter de la faire parler, faire son idiot, celui qui ne comprennait rien.

    - Heuuu... Excusez-moi? Clan? Quel clan? Et quel point en commun? Je suis véritable navré mademoiselle mais je ne comprend pas un traitre mots de ce que vous tyenter de me dire. Soit l'alcool vous joue des tour ou alors vous vous tromper de personne. Je ne fait partie d'aucun clan, ou alors je ne suis pas au courant

    Valrioss était plus que sans voix. Décidément il ne comprennait rien, savait-elle réellement qui il était? A moins que la paranoä ne lui joue des tour, non se n'était pas possible, dans une si petite ville tout ce qu'il y a de plus calme. Qui pourrais donc sqavoir qui il était. Elle n'était pourtant pas de la police au dernière nouvelle. Un infiltré? Non elle n'aurait pas dévoilé son jeu aussi facilement, la thèse d'une espionne internationnale était donc écarté, mais alors qui était-elle?

    - Pourriez-vous m'éclairer, je ne comprend vraiment rien à votre discourt, chose qui m'arrive que très rarement.
    avatar
    Re: Bal de bienvenue (Libre) > le Sam 4 Nov - 21:02:46
    Totem du Chat
    Totem du Chat
    Messages : 185
    Date d'inscription : 04/06/2017
    Age : 27

    Le retour de Housman ne fut pas ce que j'attendais. Même s'il portait un masque, je pouvais sentir son malaise. Et le fait qu'il fasse l'ignorant montrait qu'il n'était peut être pas ce que je pensais. Je le regardais avec des yeux étonnés, ayant peur soudainement d'avoir fait une bêtise.

    " Quoi, vous n'êtes pas... au courant ?"

    Mais je l'observais à nouveau, laissant mes sens de Chat prendre le dessus. Je començais à avoir le truc, du moins pour savoir si c'était un éveillé. De quel animal par contre, c'était une autre affaire. Mais mon second examen, qui consistait principalement à plonger mon regard perçant dans le sien, fut rapidement terminé. Il était bien un éveillé. Mais... etait il au courant ? Faisait il exprès de ne pas comprendre ? Je me rappelais soudainement comme il avait été compliqué pour moi au début de rencontrer d'autres personnes de mon clan, ou même d'autres éveillé. Une sorte d'Omerta pour se protéger, ou bien par simple plaisir du bizutage. Je n'étais pas trop pour, mais il n'était pas un Chat. Donc... Je me mis à sourire, la malice du Chat prenant le dessus.

    " Mh... Cette situation est intéressante. Cela veut dire que soit vous n'avez pas encore découvert ce que vous êtes, soit que vous ne savez pas encore que vous n'êtes pas unique... C'est amusant ~ !"

    Je riais légèrement, prenant un verre qu'un serveur venait nous proposer. Je plantais sur lui un regard malicieux, mais plus proche d'un prédateur se jouant de sa proie qu'autre chose. Je ne pouvais nier le jubilement de savoir quelque chose que les autres n'ont pas. Je continuais sur ma lancé, lui laissant une petite chance cependant.

    "J'hésite sincèrement à tout vous raconter, car pour moi également cela a été difficile au début. Mais... si votre clan ne vous a rien dis, ni même votre formateur, il y a peut être une raison initiatique à tout cela, n'est ce pas ~ ?"

    Je portais le verre à mes lèvres un court instant, savourant les bulles de ce champagne qui n'était pas si mauvais que cela. Mais peu après, je terminais notre conversation. En effet, mon amie revenait vers moi, et elle ne devait pas savoir.

    "Bon, je ne vous en dis pas plus pour le moment. Vous devriez arriver à le... sentir, normalement. Dès que vous aurez compris de quoi je parle, revenez me voir. Je vous expliquerais une partie de ce que je sais."

    J'inclinais légèrement la tête en guise de salut, posais un dernier regard charmeur et amusé sur lui avant de prendre congé d'une voix douce et tout aussi amusée.

    " Puisses vos rêves guider vos pas plus loin que Totarnec. Bye bye Sweety ~...."

    Je le délaissais, laissant mon amie revenir à moi. Elle avait vu que j'avais parlé avec Housman, et dans son regard je pouvais déjà pressentir l'interrogatoire que j'allais subir. Et pas besoin de pouvoir pour le savoir.

    "Alors, tu as pus parler à ce Housman ? Comment il est ? "

    Son excitation n'avait d'égal que la quantité d'alcool qu'elle avait pris en si peu de temps. Avec malice et amusement, je lui répondis tout en allant chercher quelques petits fours sur le buffet.

    " Et bien... Disons qu'il se peut qu'il soit intéressant. Avenant, des manières charmantes, mais encore innocent je dois dire. L'avenir nous dira ce qu'il pourra nous apporter, fu fu fu ~...."

    Oui, le temps nous diras s'il pourra se rendre utile. Avec sa fortune ou autre chose, à voir. Là je le taquinais un peu, mais je ne pouvais me passer d'avoir de bonnes relations avec tout arrivant éveillé. Que les clans aillent au diable avec leurs ententes et mésalliances à la con, pour moi il fallait se serrer les coudes à tous les niveaux, et que chacun apporte sa pierre à l'édifice. Et je comptais bien rallier les troupes d'une manière ou d'une autre.
    avatar
    Re: Bal de bienvenue (Libre) > le Sam 4 Nov - 22:01:11
    Totem du Serpent
    Totem du Serpent
    Messages : 111
    Date d'inscription : 11/09/2017

    " Quoi, vous n'êtes pas... au courant ?"

    Se fut ces mots, ces smots... Il n'entendit plus rien d'autre que la voix de l'autre, celui qui avait toujours gaché sa vie. Cette par de noirceure que l'on trouve en chaque personne, généralement, elle a la gentillesse de rester cacher bien au fond des gens, ne montrant que très rarement le bout de son nez, mais il était là, lui parlait, chuchottait des mots à ces oreilles, trop souvent écouter, trop souvant entendu.
    En arrivant à Totarnec, Housman avait silencieusement espéré que l'autre disparaisse, qu'il retourne d'où il venait, des cauchemars dont il était sortie. Mais rien à faire. Cette femme, aussi ravissante soit-elle, faisait danser le diable qui sommeillait au fond de lui.

    "Elle se joue de toi pauvre andouille et tu ne dis rien, sous notre toit... Tu es si patétique. Elle ne te trouve pas unique, quel ironie, je suis unique, pas toi. Toi tu n'es qu'une pauvre larve. Oui vas-y c'est ça boit maintenant qu'elle est partie, déffoule toi sur l'alcool, mais ça ne me fera pas taire... Hahahahah. Pitoyable, sans moi tu n'es décidément bon à rien pauvre chaton."

    - Tait toi sombre idiot, sort de là... Souffla Housman à lui même à voix basse avant de prendre la direction du salon d'hiver, son pas était rapide, il ne courrait pas mais presque. N'importe qui le voyant comme ça aurait deviner que quelques chose se tramait en lui, ou autour de lui.
    Stresser par cette voix omniprésente, il arrachat son masque et le laissat tomber au sol avant d'ouvrir la porte qui menait au salon d'hiver. Arrivé dans la petite pièce, il laissat également tomber sa veste, dénoua sa cravate et retira son gilet, espérant ainsi trouver un peu d'air, qui ne venait pas. Il se dirigea vers le bar, se servit un double skotch sec et le but d'une traite. Son regard tournait au noir, la noirceur de son âme cherchait à ressortir, il le savait, le ressentait, mais il luttait, encore et toujours, cette lute intérieur.
    Pourquoi lui? Pourquoi ces choses lui arrivait toujours? Il ne pouvait pas être une personne "normal" comme tout le monde? Non, il avait cette foutu maladie... Cette double personnalité... Ce monstre...

    Tout d'un coup, alors que le jeune homme tentait de reprendre ces esprits, la porte souvrit avant de se refermer aussi vite.

    - Vous allez bien monsieur? Demanda Vector, son bras droit. Je vous est vu partir précipitament, tout va comme vous le souhaitez?

    Au moment ou Valrioss se retourna Vector comprit la situation, son visage avait quelques chose de carnacier, de dangereux, son regard était de glace et sa préstence reflétait une certaine folie qu'il connaissait que trop bien.

    - Voulez-vous que je disent aux inviter que la soirée est terminer monsieur?

    - Mais non voyons pourquoi ça? Elle ne fait que commencer bien au contraire, nous ne nous sommes pas encore amuser.
    Valrioss rammassat sa veste qui trainait au sol et l'enfila, sans cravate, et sans gilet il retournat dans la salle de bal, le visage à découvert il réapparu au milieu de ces invités, se dirigea vers les musicien et fit changer la musique pour quelques chose de plus moderne, mais qui pouvais se dancer à deux. Il toisat le monde qu'il y avait autour de lui, Luna devra travailer pour lui, donc à évité il s"erait mal venu de se la mettre à dos, mais cette princesse Tuillia... A nous deux jolie damoiselle.

    Tel un chasseur, il se positionnat derière la jeune femme, la prit par le bras et sans réellement lui demander son avis l'invitat à dansser.

    - Vous m'accorderez cette danse bien-sur, surtout après l'affrond que vous venez de me faire sous mon toît.

    Il la tira au centre de la grande salle, au beau millieu des autres invités qui danssaient, personne ne se rendit compte de rien. Il n'était pas violant, quelques peut pressant à la rigueur.
    Vector avait prévenu certain des hommes de mains de Housman du changement de comportement de ce dernier et le surveillait, près à intervenir en cas de problème.

    - Alors comme ça je ne suis pas unique? Hahahaha. Pourtant je pense tout le contraire.

    Sont rire était caverneux, différent qu'à son habitude, quelques chose de presque dérengeant en émanait.

    - Mais vous, dite moi, qu'avez-vous de si exeptionelle? Vous n'êtes qu'une femme parmit temps d'autre, pourquoi les habitants de cette ville vous feraient-ils confiance pour les diriger? Dite moi. Qu'est-ce qui vous rend plus intéligente, plus intéressente que Mademoisele Cornec par exemple? Ho mais peut-être ne la connaissez-vous pas. C'est mauvais ça pour une futur mairesse. Venez

    Il la prit par la mains et la tirat jusqu'à Luna.

    - Très cher Luna, je te présente Madamoiselle Raijer, notre potentielle future mairesse. Dit moi tu en pense quoi? Elle aurait sa chance tu crois? En tout cas elle a la langue bien pendu ça c'est sur.

    Il se rapprochat de Luna et se mit à ces côté, tout deux face à Tuillia, il attendait une réaction, positive ou non.
    avatar
    Re: Bal de bienvenue (Libre) > le Sam 4 Nov - 22:35:10
    Totem du Serpent
    Totem du Serpent
    Messages : 75
    Date d'inscription : 13/06/2017

    Tandis que je regardais les autres convives, l’un d’eux, un citoyen lambda viens me parler du cabinet de curiosité, l’intérêt qu’il y trouvait. Je l’écoutais bien entendu poliment, restant tout de même professionnelle pour ne pas nuir à mon employeur. Tandis qu’on parlait, je vis du coin de l’œil de l’agitation. Me tournant vers celle-ci, je pris une moue désapprobatrice en voyant que c’était notre hôte qui se faisait assez insistant envers l’une des candidates. Lui, je ne sais pas s’il se savait serpent, je ne pense pas, mais en tout cas il ne se comportait pas comme on l’attendrais de cette animal totem. Tandis qu’un serpent cherche à s’effacer, lui attirait l’attention de tous ceux étant dans la pièce. Tandis qu’il dansait avec elle, je les observais, les sourcils froncés. Et le voilà qui le tirais vers moi. Ne me dites pas que les deux voulaient me parler.
    Soupirante, je déposais ma coupe et les observais approcher, attendant patiemment.

    « Monsieur Housman, vous êtes loin du gentleman que j’avais rencontré jusqu’à là. Voilà ce que je pense. Vous me paraissez être un goujat de première classe à importuner notre potentielle maire en public ainsi.»

    Me détournant tout à fait de lui, je regardais la jeune femme me faisant face et inclinais la tête.

    « Bonsoir Mademoiselle Raijer. Je suis de près la campagne électorale donc je connais un peu votre programme, mais pas la femme qui se cache derrière. J’espère que nous pourrons nous rencontrer ailleurs qu’ici, dans un lieu que nous pourrions apprécier toutes les deux. J’ai l’impression que nous sommes toutes les deux, autres choses que ce que nous reflétons et je serais curieuse d’en apprendre plus sur votre partie cachée. »

    Oui ce n’était pas très subtile le fait de parler de nos totems, mais je la savais aussi éveillée que moi. Et notre compagnon, quelque peu goujat, en saurait bientôt autant que nous.
    avatar
    Re: Bal de bienvenue (Libre) > le Dim 5 Nov - 14:22:28
    Totem du Chat
    Totem du Chat
    Messages : 185
    Date d'inscription : 04/06/2017
    Age : 27

    Nous étions bien tranquille avec mon amie, discutant avec certaines autres personnes. Je profitais de cette assemblée pour voir s'il y avait d'autres personnes éveillées également. Je sentis la présence d'un Cerf, d'un autre éveillé à la même aura que Housman mais ce fut tout. De longues minutes s'étaient passés, et soudain l'on sentit de l'agitation dans l'assemblée. La musique changea soudainement, donnant un genre de valse. Je me gardais bien de chercher partenaire, car je dansais mal avec quelqu'un. En fait, je n'avais jamais appris à danser véritablement et n'avait aucun rythme. Je n'avais pas réessayé depuis que j'étais une éveillée, car si ça se trouve j'ai amélioré instinctivement mes pas ? Mouais, je pouvais toujours rêver...

    Je m'étais éloignée avec mon amie, mais celle-ci avait trouvé un compagnon de danse. Je la laissais aller, la regardant avec amusement aller sur la piste de dance. Pitié, que personne ne vienne me voir... Mais la chance n'était pas de mon côté car arriva par derrière notre hôte, qui me surprit autant par ses manières que par son invitation. Je n'eu même pas le temps de pouvoir dire quoi que ce soit que j'étais tirée vers la piste de dance, et me mettais ainsi à danser avec Housman. J'étais à la fois gênée, prise de pitié pour le futur sort des pieds de mon cavalier et en même temps surprise par une telle réaction de la part de cet énergumène. Il n'avait plus de masque, s'était débraillé et affichait une expression et un regard qui ne me plaisait pas du tout. Un frisson me parcouru le dos, comme pour me prévenir que quelque chose n'allait pas, qu'il y avait un danger. Mais mon caractère et le fait de ne pas vouloir danser m'avait piqué, aussi au lieu de battre en retraite je montrais les crocs. A ma manière, bien entendu. Il voulait jouer ? Il va voir ce qu'il va voir ... Je dansais avec lui, essayant tant bien que mal de ne pas me ridiculiser mais marchant avec inssistance sur le pied de mon cavalier si je venais à le rencontrer. Je restais d'apparence calme, bien que mon regard perçant et glacial s'était posé sur lui, et qu'un sourire de malice s'affichait pour garder contenance. Mes paroles, elles, n'avaient pour autre but que de ridiculiser encore plus celui qui se disait offensé et se montrait sous un jour peu convenable. Comment ça, j'aime mettre de l'huile sur le feu ?


    " My my ~.... Les masques tombent, semble t'il ? Je suis curieuse de savoir à quel affront vous faites référence, M. Housman."

    Je plantais sur lui mon regard, essayant de ne pas perdre le fil de la dance. Bon, c'était officiel, le pouvoir du Chat ne m'aidait pas à mieux danser. Mais au moins, je pouvais essayer de rester charmante et aussi blessante que ce que je peux l'être. Housman lui semblait être sous son vrai jour, mais ses paroles étaient... étrange. Il était monté sur ses ergots comme un coq blessé, voulant me railler en me donnant la propriété de mots que je n'avais jamais prononcé. Nous étions en plus en public, et j'étais certaine que plusieurs personnes pouvaient nous entendre. Quelle sale petite peste ce Housman... Lui qui au début semblait vouloir me soutenir se targuait de vouloir m'humilier. Alors, il veut la jouer comme ça, hein ? Je souriais un peu plus, amusée par son interprétation de mes paroles.

    " Que votre orgueil ou votre égo vous le fasse entendre, je n'y peux rien. Mais par "non unique", je faisais référence au fait que vous n'êtes pas seul. "

    Je plantais mon regard dans le sien, continuant à parler avec une légèreté empreinte de badinerie mondaine, tout en restant incisive comme il le fallait.

    "Je n'ai jamais prétendu à être quelqu'un d'exceptionnel ni d'omniscient, et ce n'est pas ce que l'on attend d'un Maire. Que vous le pensiez montre soit de la paranoïa soit un complexe d'infériorité doublé d'une gaminerie pour votre égo froissé. Dans les deux cas, je n'ai rien à me reprocher, et votre attitude montre un cruel manque de savoir vivre et de retenue. Hé !"

    Je fus soudainement tirée en dehors du cercle des danseurs, toujours par ce même énergumène. Je ne savais si je devais être heureuse de quitter l'enfer de la danse, pour bien me dire que je tombais de Charybde en Scylla. Il me mit soudainement devant une autre jeune femme, quis emblait aussi surprise que moi par l'attitude de cet homme. Mais ils semblaient se connaitre, et je sentis en elle la même aura qu'Housman. C'était donc aussi une éveillée et très certainement du même clan. Mais... duquel ?
    Les paroles de cette Luna furent pourtant pour me rassurer. Je ne me retrouvais donc pas à être mise à parti par deux personnes en même temps. Elle condamnait l'attitude de notre hôte, tout en se présentant avec solennité et correction. Au moins avec elle, le dialogue sera possible. J'ignorais donc royalement Housman, profitant de l'occasion pour me focaliser uniquement sur la jeune femme. Je lui rendis son salut, souriant avec charme et parlant avec amabilité.


    " Bien le bonsoir, Mademoiselle Luna. Je suis heureuse de voir que vous êtes plus terre à terre et moins emportée que votre... connaissance... M. Housman semble oublier où nous sommes et en quelle circonstance.."

    Je lui jetais un petit regard glacial, appuyé par un sourire en coin. Mais ignorant de nouveau cet enfant capricieux, je répondis avec joie à cette jeune femme qui avait l'air tout à fait normale.

    " Je suis heureuse que des personnes de notre génération s'intéresse un peu plus à la politique locale. Mais il est vrai qu'il y a une différence entre la personnalité politique et celle qui se cache derrière les apparâts. Je serais enchantée de faire plus ample connaissance."

    Mais ce qui m'intéressa le plus, fut son allusion à ce que nous savions toutes deux. Je pouvais presque le lire dans son regard. Je souriais, mes yeux brillant d'intérêt. Je ne me fis pas prier pour prendre cette perche si aimablement tendue.

    " Haa ~... Je vois que vous êtes également une femme de culture... Nous avons peut être des choses en commun sur nos facettes de l'ombre, mais je pense que votre partie cachée a plus en commun avec celle de ce cher M. Housman."

    Je me tournais vers notre hôte, arborant un sourire amical et un regard plus cordiale que précédemment. Toujours avec la même politesse, je l'invitais à nous trouver un endroit où nous pourrions discuter plus tranquillement. En espérant qu'il avait compris l'allusion que nous avions faites toutes les deux.

    " M. Housman, la chance vous sourit semble t'il ! Auriez-vous l'obligeance de nous accompagner dans un de vos salons privés? Je pense que nous avons à discuter de choses... qui pourraient vous intéresser. Cela lèvera sans doute le malentendu de plus tôt et vous permettra de vous... rassénérer."
    avatar
    Re: Bal de bienvenue (Libre) > le Dim 5 Nov - 20:19:05
    Totem du Cerf
    Totem du Cerf
    Messages : 504
    Date d'inscription : 09/11/2015
    Localisation : Dans tes rêves les plus fous



    Je fus abordée par la candidate Rajier, pas trop surprise d’avoir été reconnue. Je tuerais plus tard mon reporter qui avait décidé de ne pas être présent ce jour-là mais bon. Je me contentai d’être abordable, aimable et tout à fait sociable.

    Si avant je pouvais me permettre d’envoyer chier les gens, je ne le pouvais plus. Déjà parce que j’avais beau ne pas être connue encore, j’étais l’éditrice d’un petit journal local. Ensuite parce qu’en tant qu’éveillée cerf, j’avais compris qu’il y avait des choses à ne pas faire. Et puis cette nana des chats était assez sympathique, je n’avais absolument rien contre elle. Je me laissai donc porter par une conversation sympathique avec elle avant de la laisser aller vers d’autres.

    L’hôte mystérieux n’était pas très… diplomate. Pas que je sois un modèle du genre mais quand on tient une telle réception, il y a des choses à ne pas dire, clairement. Je fronçai les sourcils en portant ma coupe de champagne à la bouche.

    Deux jeunes femmes vinrent m’inviter à danser, je leurs sorti mon sourire le plus éblouissant et leur signifiait que j’attendais une danse particulière avant de m’incliner élégamment et de m’écarter. J’aimais tellement qu’on me remarque, Marcel faisait le fier sur mon épaule et saluai les gens aussi délicatement qu’il le pouvait, à la manière. Il avait compris que j’étais en représentation et qu’il ne devait pas m’embêter comme il le faisait habituellement. Ce qui ne l’empêchait pas de me glisser des remarques acerbes sur les autres invités dans le creux de l’oreille. Je riais sous cape.

    L’hôte interagit avec l’une des premières arrivées et je le vis danser avec Rajier. Je plissai les yeux de rire, me cachant derrière ma coupe en la voyant lui écraser les pieds.

    « Tu crois qu’elle sait danser ou qu’elle fait exprès ? » demandai-je à Marcel en bougeant le moins possible les lèvres.

    Il les fixa en penchant la tête.

    « Un peu des deux ? »

    Je ris avec lui en contournant la piste. Suivant des yeux chaque interaction, essayant de sentir l’énergie dégagée par les éveillés présents. Si je ne me trompais pas, en plus de Rajier, il y avait la brune et le Monseigneur de la soirée qui étaient dans le délire. Je soupirai. Génial. Il n’avait pas l’air de quelqu’un avec lequel je m’entendrais.

    Je m’assis quelques instants et je remarquai qu’il s’était éclipsé avant de revenir et d’importuner la minette. Je fronçai les sourcils et me dirigeai vers eux. Je me doutais qu’ils étaient nouveaux, ça se voyait dans la manière qu’ils avaient d’évoluer. J’avais passé assez de mois avec mon clan et les autres pour saisir les mimiques et les manières de faire de ceux qui se reconnaissent et son à l’aise et de ceux qui commencent tout juste à entrer dans le moule.

    Je m’insérai donc dans leur petit groupe avec un sourire avenant et les saluai chacun leur tour d’un mouvement de tête grâcieux.

    « Salut ! » Lança même Marcel.

    Des serpents, je ne sais comment cela me vint mais je le sentis d’être si près d’eux. Okay. Allons-y.

    « Tout se passe bien, messieurs, dames ? » Demandai-je avec un sourire poli.

    J’avais capté au vol les dernières paroles de Rajier et cela m’inquiéta un peu. Je jetai un regard autour de nous pour vérifier que personne ne puisse nous entendre. « C’est okay » me souffla Marcel dans l’oreille, je le remerciai d’une caresse. Si Housmann était tellement jeunôt qu’il ne savait pas, ça craignait qu’elles se soient allées avec lui. J’avais déjà vu ce que ça pouvait faire, Alexandra avait tellement souffert. Je me penchai vers eux avec un sourire de connivence.

    « Il est vrai que pour parler de ce genre de choses, il est plus sûr de le faire dans un endroit non public… » glissai-je avec un clin d’œil aux autres. « Ne vous énervez pas très cher hôte ! Il existe juste des secrets dans notre petite ville si merveilleuse, des secrets que vous êtes désormais en droit de partager, et j’en sais assez pour aider au besoin. »

    Ma dernière phrase était une proposition, qu’ils la prennent ou non, je m’en contenterais. Je savais que contrairement à moi ou Alex, la plupart des éveillés avaient un formateur qui leur apparaissaient et qui les aidaient mais je n’étais pas sûre. Et puis dans tout les cas un point de vue moins éthéré que la plupart de ces gens pouvait peut-être les aider. Je ne suis pas si ancienne dans le clan. Mais ça fait presque deux ans que j’y tourne alors je commence à avoir ma petite idée de tout cela. Je jetai un coup d’œil à Marcel. Il hocha la tête. Je leur tendais la main, qu’ils la prennent ou non, tant pis pour eux.
    avatar
    Re: Bal de bienvenue (Libre) > le Dim 5 Nov - 21:01:49
    Totem du Serpent
    Totem du Serpent
    Messages : 111
    Date d'inscription : 11/09/2017

    - Housman par si, Housman par là, jamais vous ne vous dites que les gens ont peut-être un prénom. D'autant plus que Housman.... Ça fait tellement lâche et insipide...

    Mais avant qu'il ne puisse en dire plus une des invité vint les rejoindre. Enfin quelqu'un qui provoquait les choses, c'était pas trop tôt. Même Luna semblait dans la confiance, ce qui fit reculé Valrioss qui en fut décontenancé, voir vexé.

    - Merci beaucoup, j'accepte avec grand plaisir votre proposition de jouer ENFIN carte sur table. Je méprise les cachotteries et y préfère la franchise.

    Housman fit signe aux personne intéressé de le suivre tout en se dirigeant vers la bibliothèque. Alors qu'il prenait la tête, Hector fit signe à Luna de venir vers lui discrètement. Sachant instinctivement qu'il ne pouvait pas les suivre dans cette pièce qui ne lui était pas autorisé il prit sur lui de lui expliquer ma situation afin que au moins une personne puisse intervenir, et vu qu'elle avait accepter de travailler pour son maitre elle se devait de savoir les points plus négatifs.

    "Mademoiselle Cornec, excusez moi de vous accosté aussi soudainement. Il semblerait que monsieur Housman vous apprécie fortement, c'est pour cette raison que je vous demanderai de ne pas lui tenir rigueur pour son comportement des dernière minutes. Nous dirons qu'ils n'est plus lui même, au sens propre. Ne lui en dite rien, mais monsieur a des soucis de personnalité. Cette mademoiselle raijer a dut toucher une corde sensible, c'est une personne très empathique vous savez, et très sensible, s'il est contrarié il lui arrive qu'une partie plus sombre prenne le dessus. Promettez moi que si ça tourne au vinaigre vous viendrez me chercher au plus vite. Évité de le contrarié, soyer patiente et calme. Soutenez le et Housman devrait revenir et laisse Valrioss loin dernière. Tenez, mon numéro de portable au cas où. Tenter de le calmer s'il vous plaie."
    Hector répartie aussi vite qu'il était venu laissant Luna en plan.

    Valrioss quant a lui était assis sur un des fauteuils qui ornait la pièce un verre de bourbon à la main. Attendant de plus amples explication
    Contenu sponsorisé 


      Hidden Lands