Totémique
Forum familial et accessible
* Nouveautés *
2015 ★ Ouverture du Forum
02.05.17 ★ Charity est Admin !
14.01.18 ★ Nouveau design ~
18.01.18 ★ Adriàs est Admin !


★Aujourd'hui ★
Votre arrivée, Youpi !
Bienvenue à toi,

    Vous êtes fatigués ? On n'est pas fatigués ! ( Libre o/ ) Terminé

    Partagez
    avatar
    Citoyen Modèle
    Citoyen Modèle
    Messages : 69
    Date d'inscription : 23/06/2017

    I'm the last cowboy in this town ♪ Clique ♫


    Le jeune homme restait stoïque, d’un calme sans précédent nonobstant ce qu’il avait ingurgité dans la soirée. L’adrénaline tenait son métabolisme en fusion et pas un rictus, que ce soit vindicatif et mesquin, moqueur, ni même satisfait, n’étira ses lèvres. Tout se passait si vite.
    Il considéra l’animal une seconde en entendant son maitre lui dire de se tenir, car évidemment, ce genre de bête pouvait prendre en compte la société dans lequel ils étaient sans le savoir, déchu au rang d’animal de compagnie. Comme l’homme sera déchu une fois les intelligence artificiel libéré, du moins, s’en serait fort probable. Les robots auront des humains comme les humains ont des chiens.


    Rapidement, la foule avait formé un cercle autour d’eux tandis alors que l’océan en personne s’était interposé pour les séparer. Venant lui attraper la main, elle avait réussi à le tempérer, elle avait même réussi à lui extirper un regard, amadouant son encéphale qui tentait de mesurer l’étendue des menaces à proximité : le chien et Julie, sans compter les videurs qui allaient rapidement débouler.

    Mélion n’avait plus l’intention de se battre, quand bien même l’envie de l’envoyer à l’hosto défiguré lui avait traversé l’esprit, il n’en éprouvait plus le besoin une fois sa cravate en main.
    L’ascenseur émotionnel avait été fulgurant, et brutale, d’une joie à vomir il avait sombré dans sa prime jeunesse en voyant son souvenir disparaitre. Il en aurait souffert amèrement.

    Il attrapa sa cravate qu’il leva à hauteur de ses yeux, s’assurant que Julie soit dans son champ de vision tandis qu’il observait le dos de l’accessoire afin d’attesté de la présence de ce qui faisait son authenticité : quelques mots au Blanco et une trace rouge de lèvres. Il était rassuré.
    Il avait vu la petite main blanche, un peu trop tard pour l’éviter, mais assez pour prendre quelques précautions, éloignant son nez en penchant la tête pour présenter le front aux phalanges qui s’abattaient alors contre son crâne. Le coup ne fut pas particulièrement douloureux, pas plus que le premier coup qu’il avait pris à Dublin, quand rien n’est cassé, c’est pas vraiment douloureux en fait. Mais désormais les tensions étaient retombées.

    Mais une question le tiraillait. Comment l’avait-elle caché ? comment avait-elle remplacé sa cravate par il ne savait quoi ? A dire vrai, il doutait désormais d’avoir réellement vu la cravate bruler. Peut-être aurait-il dû lui poser calmement la question avant. Peut-être. Mais à jouer avec le feu et les sentiments d’autrui, on finit comme l’on est né. Dans le sang.

    Même Roxanne ne l’avait pas prévenue, elle aurait pu le tempérer, lui intimer ou lui faire comprendre qu’il n’avait pas à s’inquiéter. Non, même elle était persuadée qu’elle avait détruit la cravate, se proposant de lui racheter ou lui refaire.
    Non, il semblait évident que ce n’était pas une question de prix, quand bien même ce bout de tissu en valait pour son argent.


    D’une habile dextérité, il fit un nœud Taurus(Lien), replaçant sa cravate à l’endroit qu’elle n’aurait jamais dû quitter dans ce lieu : autour de son cou.

    Mélion observa Julie et Nala s’éloigner jusqu’au comptoir tandis qu’elle venait de lui casser sa soirée. Debout aux côtés de Roxanne, la situation venait de changer d’une manière surprenante. En tout cas, il semblait être temps de rentrer, quoi que…


    "Bon" Dit-il simplement, sans remarquer qu'il s'était mit à serrer la petite main au doigts frêles qu'il n'avait visiblement pas lâché.
    avatar
    Citoyen Modèle
    Citoyen Modèle
    Messages : 65
    Date d'inscription : 17/01/2018
    Age : 28
    Localisation : Une tente d'un camping

    Finalement la charismatique jeune femme saignait à la tête mais ça ne semblait pas trop grave non plus. Pas au point d’aller aux urgences, en tout cas. La chienne, Nala, semblait vouloir s’attaquer à Mélion mais sa maîtresse lui ordonna de ne rien faire. C’est alors qu’elle poursuivit en le traitant d’idiot avant de lui balancer sa cravate indemne. C’était impossible : Roxanne aurait parié sa vie de l’avoir vu brûler. Apparemment, ne pas avoir compris que ceci avait été un tour de passe-passe faisait de Mémé un idiot aux yeux de la top modèle. Ben, il n’était pas le seul dans ce cas. Qui aurait pu le deviner, franchement ?

    Sans crier gare, elle lui assena un coup puissant avant de lui expliquer que s’il voulait se battre ce serait dehors et qu’elle trouvait sa réaction disproportionnée par rapport à ce qu’il s’était passé. La rockeuse, étant assez sanguine, ne pouvait se montrer bon juge sur ce point. Elle lui aurait sans doute sauter dessus comme une tigresse avant de la mordre et la griffer comme un chat sauvage mécontent. Est-ce que cela aurait été mieux qu’un verre sur la tête ? Qui sait ? Dans tous les cas, elle n’était pas visée par ce discours.

    En tout cas les choses se calmèrent puisque la jeune femme décida de retourner au bar et signala que “l’affreux” avait toujours un verre à boire. Elle comptait le lui laisser après cette tension plus que palpable entre eux ? Soit Roxanne était vraiment une quiche en matière de relation avec autrui, soit les gens ici étaient sacrément étranges. Ou alors était-ce simplement vouloir parler à des gens dans des boites. Ce n’étaient pas forcément les personnes les plus ordinaires qui posaient les pieds ici. Franchement, elle ne savait pas quoi penser.

    Cette femme était assez intrigante de part ses tours de magies et son charisme mais un peu trop dure envers les autres à ses yeux. Après tout, on ne s’étonne pas de se prendre un coup quand on fait une blague de mauvais goûts. Ce sont les risques du métier. Enfin, cela n’avait pas terminé en bagarre générale et tant mieux. Roxanne soupira de soulagement tandis qu’elle sentit Mélion resserrer ses doigts sur les siens. Par réflexe, elle en avait fait autant. Quand on se sent aussi traumatisée et brusquée, on a tendance à bien accueillir des petits gestes de soutien. Elle l’avait donc fait inconsciemment mais s’en rendit compte une seconde après. La jeune femme cligna des yeux, leva son regard vers Mémé et parla avant qu'il puisse lui faire la moindre réflexion :

    « Si ça peut te rassurer, on m’aurait fait un coup pareil je pense que je l’aurais mordue et griffée tant que c’était possible… »

    Elle pouffa discrètement, en s’imaginant se prendre une raclée par la classieuse jeune femme. Bien sûr qu’elle aurait perdu mais Roxanne se battait quand il le fallait, qu’importe si elle risquait d’y perdre des plumes. La liliputienne reprit un air plus sérieux et poursuivit.

    « Et j’ai vraiment cru qu’elle l’avait détruite, personne n’aurait pu deviner que c’était une magicienne. »

    La rockeuse décida d’enlever sa main de celle de Mélion sans faire la moindre remarque à ce sujet. Puis elle lui dit très sérieusement :

    « T’es pas chiant comme mec, alors, vu que je vais boire jusqu’à ne plus savoir compter jusque dix, je vais faire un truc tout de suite. »

    Elle sortit un stylo bic de sa poche, pourquoi elle avait ça ? Réflexe de survie de caissière, tous les stylos disparaissent : il fallait donc en avoir un personnel sur soi. Bref, elle lui prit la main et nota sur la paume son numéro de téléphone portable. La jeune femme ne comptait pas dire dans quel but elle le lui donnait. Avait-elle besoin de se justifier ? Certainement pas. Il l’avait, ce n’était pas non plus grand chose. Ce n’était pas son adresse. Et puis, si elle changeait d’avis et ne voulait pas répondre elle ne le ferait pas donc… Il n’y avait pas de quoi en faire un fromage.

    « Bon, tu fais ce que tu veux moi je vais boire puis danser puis boire jusqu’à ce que ça ferme. Si tu ne bois pas le verre qu’elle te propose, et boude, je le prendrai à ta place. »

    Dit-elle malicieusement avant d’ajouter :

    « J’aurai même pas à cracher dedans. Avoue, ça t’agace, hein ? »

    Il avait bien dit ne rien lâcher quand quelque chose lui appartenait. Roxanne comptait bien le motiver à boire un peu et à laisser couler ce malentendu. Il aurait été trop dommage de gâcher sa soirée pour une histoire de tour de magie.  Elle lui adressa un sourire espiègle avant de filer au bar aux côté de la magicienne et de sa chienne. Celle-ci venait de refaire un tour avec un torchon. Cramez des choses était visiblement son dada.

    « Vous pourriez m’apprendre un tour de passe-passe ? Même un simple et classique ? Ca m’aiderait peut-être à me faire des pourboires. »

    La jeune femme était toujours preneuse de bons plans pour se faire de l’argent. Si ça pouvait lui permettre de retrouver le confort d’un matelas, elle serait l’élève la plus attentive qui soit, même alcoolisée.

    « S’il vous plait ? »


    Demanda-t-elle avec les yeux du chat potté.
    avatar
    Citoyen Modèle
    Citoyen Modèle
    Messages : 69
    Date d'inscription : 23/06/2017

    This is the end  


    Mélion était encore à vif, à cran, les bras presque tremblant et le regard mauvais bien qu’il se soit calmé en comparaison à précédemment.
    Complètement déconnecté du monde actuel, il fixait simplement Julie s’en aller vers le bar, ne remarquant ni les personnes qui s’étaient remise à danser, ni même la musique tonitruante. Et ce, jusqu'à entendre le timbre de la voix de roxane qui l’extirpa loin de ses pensées morbides.

    Alors comme ça elle n’était pas avec les autres? Il s’en étonna, profondément. Il était habitué aux retournements de veste qui le laissait sans voix. Mais après tout, que lui devait-elle ? Etrangement, elle se rangeait à peu près de son côté. Lui qui venait de briser un verre sur la tête d’une femme, montrant ostensiblement qu’il n’était pas du genre à faire dans la demi-mesure, et encore moins à se soucier des conventions sociales.

    Il tourna son visage vers la jeune femme, plantant ses prunelles dans les siennes en l’écoutant parler. Il laissa Roxanne récupérer sa petite main, remarquant au passage qu’il la tenait. Depuis quand? Comment? Les souvenirs lui revenaient lentement.

    Mélion ne broncha pas tandis qu’elle dégainait un stylo, mais s’étonna qu’elle inscrive son numéro sur sa peau, lui ôtant un sourire. L’écoutant avec attention, il jugea son idée un court instant, puis se pencha pour répondre à son oreille afin qu’elle l’entende malgré la musique :

    Ta salive n’a pas mauvais gout tu sais ! Mais fait toi plaisir, prend le verre, c’est cadeau.

    Profitant de la proximité, il ne se gêna pas pour lui embrasser la joue, répliquant un calme “Je t'appellerai” Avant de la laisser s’en aller pour partir de son côté, sortant de la boite et finir la soirée de son côté maintenant qu’il venait de changer de plan. La drogue faisant encore effet, il savait qu’il aurait une histoire drole à raconter dans tout les cas.
    avatar
    Totem du Cerf
    Totem du Cerf
    Messages : 31
    Date d'inscription : 29/12/2017
    Age : 31

    Alors qu’elle était tranquillement revenue au bar, et à sa grande surprise, elle vie la jeune femme revenir vers elle après avoir parler un peut avec le mec bizarre de la soirée… Nala ne l’avait d’ailleurs pas quitté des yeux et sembla se détendre un peut lorsque ce dernier quitta la discothèque. Julie aurait presque cru l’entendre murmurer une phrase du genre « un con en moins » au dépare de ce dernier, mais elle n’y fit pas plus attention de ça alors que la jeune femme lui demandait, ou l’implorait presque de lui apprendre des tours de passe-passe… Si Franz avait entendu ça, la pauvre petite aurait traversé la pièce sur les fesses. La jeune femme sourit à son interlocutrice qui était tellement en manque de savoir…

    Elle prit alors une pièce de sa poche et la montrât sans un mot à la jeune femme, le tour basique, mais qui marchait à tout les coups, d’un geste rapide de la main elle fit disparaître la pièce et la fit réapparaître dans la poche de son autre voisin de comptoir, qui fut étonné de se tour, comme d’autre autour d’eux. Julie devenait le centre d’attention de certaines personnes de la boite de nuit. Ce genre de chose lui arrivait de plus en plus depuis que son aura de cerf c’était décuplé, Franz lui avait dit que ça arriverait, et que si elle voulait éviter ce genre de chose elle devait faire profile bas, encore raté.

    Du coup elle attirât leur attention sur autre chose en proposant à le jolie barman de servir une tourné générale sur son compte, se qui fonctionna très bien.

    « Se tour est simple, c’est juste de la dextérité et de la rapidité, tu as de petite main donc favorise les pièces de 1ct pour débuter, elle son petite. Tu montre la pièce comme ça, puis quant tu bouge la main rapidement tu en profite pour coincé la pièce entre l’index et le majeur, comme ça, puis tu passe la main derrière l’oreille d’une personne, dans sa poche, ou autre, et elle réapparaît. C’est basique, mais efficace. Pour le coup du feu, c’est beaucoup plus compliquer, surtout quant on débute, si la magie t’intéresse tu le découvriras avec le temps. »

    Puis Julie se retourna vers le bar pour finir son verre et puis elle prit la direction de la sortie.

    « Au faite, moi c’est Julie, Julie Lescomb, si un jour tu me cherche, pour une sortie ou des informations sur la ville, demande aux membres de la Harde, et ils me préviendront. Où alors passe un soir que je bosse. Salut ! »

    D’un geste de la main elle saluât la jeune femme et sortie à son tour de la discothèque, dehors elle respira l’air frais qui lui avait temps manqué en dedans, allât récupérer Dakota au refuge, puis prit la direction du logement où elle était avec Franz depuis leurs arrivés, à coup sur il n’allait pas être ravis de son retour ensanglanté.
    avatar
    Citoyen Modèle
    Citoyen Modèle
    Messages : 65
    Date d'inscription : 17/01/2018
    Age : 28
    Localisation : Une tente d'un camping

    Mélion dit à la rockeuse que sa salive n’avait pas mauvais goût. Comme s’il avait pu réellement apprécier cela ! Soit il aimait blaguer, soit il était vraiment bizarre. Après cette annonce surprenante, il lui fit comprendre qu’elle venait de remporter un verre gratuit de plus. C’était sympa de sa part. Elle allait le remercier mais il la prit par surprise en l’embrassant sur la joue avant de lui dire qu’il l’appellerait. Wow, wow, wow ! C’était quoi ça ? Elle posa instinctivement sa petite main sur la joue concernée. Ce n’était qu’une demi-bise, pas de quoi en faire une affaire d’état, mais elle avait été surprise et un peu perturbée. Pas besoin de rappeler qu’elle avait en général plus de bagarre avec les autres que de moments d’une quelconque complicité. Alors ça… C’est simple : elle ne se rappelait pas la dernière fois où on lui avait adressé un geste amical de ce genre. L’autre n’avait pas intérêt à s’habituer à ce genre de démonstration affectives avec elle car les contacts physiques aussi rapprochés la mettaient assez mal à l’aise. Peut-être était-ce normal pour les gens plus “normaux”, mais pas pour elle. La jeune femme allait y penser un moment. Il avait de la chance que dans la vie les choses ne se passent pas au ralenti. Sans quoi Roxanne aurait bien répliqué en lui disant de ne pas s’enflammer et lui aurait mit les cheveux en pagaille mais il était déjà parti. Il fallait vite enchaîner sur autre chose pour se changer les idées.

    La jeune femme se rendit donc au bar auprès de l’autre femme qui eut la gentillesse de lui montrer un tour avec une pièce. C’était peut-être un tour “simple” pour la plupart des gens mais cela laissa la rockeuse admirative. Si elle arrivait un jour à faire ce tour, ce serait vraiment cool ! Une fois le secret révélé, cela semblait faisable avec beaucoup d’entraînement et de persévérances. Elle lui conseilla d’utiliser une pièce de cinq centimes étant données ses petites mains : bonne idée. Roxanne aurait presque voulu un gabarit encore plus petit car elle se savait assez peu adroite mais il n’y avait pas en-dessous. Bien sûr, la mannequin lui dit que pour le feu c’était plus compliqué mais lui dit que si la magie l’intéressait, elle le découvrirait avec le temps.

    « Merci de m'avoir expliqué le tour. Je me renseignerai car c'est sympa la magie. »


    Dit-elle alors qu’elle vit la charismatique jeune femme se diriger vers la sortie. Elle lui dit alors son nom : Julie Lescomb. L’ex roubaisienne le nota dans un coin de sa tête et retint également les explications lui permettant de la retrouver si un jour elle avait besoin d’elle.

    « Salut ! »


    Lui dit Roxanne avant d’engloutir son verre et celui destiné à Mémé. Ca lui faisait deux sacrées rencontres en une soirée. Ces deux personnages, bien que différents, l’intriguaient beaucoup. Mais bon, elle doutait avoir l’opportunité de les croiser régulièrement étant donné son travail. Puis, souvent les gens étaient polis et proposaient des choses qu’ils ne pensaient pas. Elle restait très méfiante, les rencontres étaient souvent éphémères.

    La jeune femme avait désormais deux options : soit s’en tenir à son programme initial soit rentrer au camping. Après réflexion, elle avait assez dansé pour ce soir. Surtout, elle voulait essayer de faire ce tour de magie avec la pièce de cinq centimes pour le montrer à Jiji. Il allait être impressionné, si elle y arrivait. Le matou était très bon public.

    La rockeuse rentra donc chez elle, un peu joyeuse mais encore assez lucide pour raconter cette soirée plus que surprenante à son chat. Par contre, elle ne réussit pas une seule fois à faire le tour de la pièce à Jiji. Sans doute était-elle trop alcoolisée et trop peur entraînée pour cela. Elle finit par s’endormir dans sa tente, son chat noir dans les cheveux.

    FIN DU RP

      Hidden Lands