Totémique
Forum familial et accessible
* Nouveautés *
2015 ★ Ouverture du Forum
02.05.17 ★ Charity est Admin !
31.05.17 ★ 2 Nouveaux totems
03.12.17 ★ Résultat des éléctions
14.01.18 ★ Nouveau design ~
Aujourd'hui ★ Votre arrivée, Youpi !
Bienvenue à toi,

    Prendre le taureau par les cornes - Formation Valrioss Housman

    Partagez
    avatar
    Totem de la Terre
    Totem de la Terre
    Messages : 44
    Date d'inscription : 09/06/2017

    Une fois arrivé devant cette sublime demeure, Séraphin se demanda une nouvelle fois s'il avait fait le bon choix. Il s'était dit que ce serait peut-être mieux d'arrêter de rentrer dans le tas en allant déranger directement ses petits apprentis chez eux. Sauf que pour l'apprenti en question, il avait traîné, pris par une violente envie de rester au chaud chez lui en ce début d'hiver difficile.

    Voilà plusieurs semaines donc que Valrioss s'était installé en ville, et Séraphin n'était pas censé avoir attendu tout ce temps pour venir le voir. Alors maintenant, attendre que le jeune homme ne se rende à nouveau en ville et se pose dans un lieu public suffisamment longtemps pour que Séraphin puisse l'aborder, cela risquait d'être juste. Puis la socialisation, la rencontre, la subtilité, tout cela devenait un peu fatiguant pour le formateur de la Terre, qui finalement se plaisait bien à bousculer les petits nouveaux, les faire sortir de leur petit confort. De toute façon il faudrait bien qu'ils s'éveillent, brusquement ou en douceur c'est la même chose !

    Séraphin retira son chapeau en s'arrêtant sur le porche et manifesta son arrivée, attendant qu'on lui ouvre. Vu la taille du manoir, il ne savait même pas s'il allait faire face à Valrioss lui-même ou à un employé de maison. Il espérait en tous cas ne pas avoir à faire à un individu mégalomane, égocentrique et entêté. Mais bon, il faut s'abstenir de juger les gens par leur possessions, aussi bien que par leur apparence. En parlant d'apparence, il espérait ne pas effrayer le petit nouveau, avec ses deux mètres zéro un récemment poussés vers les deux mètres zéro cinq ; mais quand allait-il arrêter de grandir ?
    avatar
    Totem du Serpent
    Totem du Serpent
    Messages : 106
    Date d'inscription : 11/09/2017

    Enfin! Enfin un peu de tranquillité! C'est derniers jours avaient été,  comment dire,  mouvementé. Valrioss avait pointé le bout de son nez au bal qu'il avait organisé,  il s'était battu pour les yeux d'une belle bretonne dans un bar et en plus on venait de lui annoncé qu'il était dans une sorte de ville ou des personnes se retrouve lier à des sorte d'animaux imaginaire,  enfin un truc du genre. Il n'avait pas tout comprit au spitsh de ces invitées. Mais bref, elles étaient rentrer chez elles et il pouvait enfin souffler. Sa tentative de décompressé dans un bar ayant été un échec cuisant. Il était donc posé tranquillement dans la bibliothèque à lire un livre de Stephen King,  fumer un bon cigare accompagné d'un wihsky pur malt. Il profitait pleinement de ce moment de détente jusqu'à ce que le loquet de la porte principale se fasse entendre. Il releva la tête brusquement,  quelques peut sur les nefs et fila à grande enjamber dans la salle principale.

    - Laisse Vector,  j'y vais!

    Il ouvrit la porte à la volé,  les sourcils froncé et l'air pas très accueillant.

    - Oui c'est pourquoi...

    Sa voix forte c'était affaiblie petit à petit. Il dévisagea l'homme d'une taille considérable avant de reprendre constance.

    - C'est quoi ce coup si!? L'association des géants de Bretagne qui veulent un don!?

    Valrioss croisât c'est bras sur sa poitrine attendant un réponse du géant au yeux vert,  qui semblait tout pénaux devant sa porte. Mais finalement prit de remort il changea de comportement.

    - Excusez mon accueil mais cette ville m'en a déjà fait voir des vertes et des pas mûrs. Vous désirez?
    avatar
    Totem de la Terre
    Totem de la Terre
    Messages : 44
    Date d'inscription : 09/06/2017

    Séraphin ne put s'empêcher de sourire en voyant la tête du nouveau se décomposer lorsqu'il prit la "mesure" de sa personne. Il ne l'avouait pas, mais s'il n'aimait pas déranger, il appréciait un minimum impressionner ses interlocuteurs. Il ne pipa mot, attendant que la surprise de l'autre passe. Surprise qui laissa place, sans que cela ne l'étonne vraiment, à une touche de cynisme. Le grand brun leva légèrement les yeux au ciel sans cesser de sourire. Il ne fallait pas non plus cesser tout effort. En revanche, ses yeux avaient perdu ce petit éclat d'impatience et d'excitation liées à la rencontre avec un nouvel élève. Il était un peu déçu.

    Valrioss avait croisé ses bras, Séraphin enfonça pour sa part ses mains dans ses poches, attendant simplement d'avoir un salut plus poli. Il n'était pas sur d'en obtenir un, au pire l'autre s'énerverait et il serait obligé de mettre les bouchées double pour se faire accepter. Il fut finalement soulagé de le voir se dérider et son sourire retrouva de son entrain initial.

    - Ne vous en faites pas, je comprends. C'est vrai que Totarnec est une entité assez intrigante. Justement avez-vous déjà eu l'occasion de discuter calmement de la ville avec un de ses connaisseurs ? Vous pourriez avoir beaucoup de choses à découvrir ici.

    Il fit en sorte de se montrer mystérieux sans trop paraître psychopathe, ce qui n'était déjà pas une mince affaire pour lui. Mais il avait le style de quelqu'un de sympathique et sensé, un look d'étudiant sérieux et surtout une carrure atypique, de quoi donner envie de faire confiance. En plus la nature était avec lui, il n'allait pas échouer.

    - Cela fait longtemps que je vis là, j'ai l'habitude de présenter la ville aux nouveaux arrivants. Je suis là pour répondre à vos questions et vous montrer tout ce que vous devez savoir. Je peux me faire votre guide, monsieur Housman.
    avatar
    Totem du Serpent
    Totem du Serpent
    Messages : 106
    Date d'inscription : 11/09/2017

    Cet homme avait l'air fort plaisant à y regarder de plus prés, il était courtois, calme et fort habille dans le choix de ces mots. Housman avait presque honte de le laisser là, dans le froid de décembre, il ouvrit donc plus la porte et se décala.

    - Entrez je vous pris, je ne voudrais pas que vous tombiez malade sur le bas de ma porte.

    Tout en marchant jusqu'au salon d'hiver, il reprit sur les questions poser par le jeune homme.

    - J'ai rencontrer quelques habitants mais en effet, nous n'avons pas vraiment discuter de Totarnec. Je suis venue ici pour pendre une pose dans mon travail qui prenait un peu trop de place dans ma vie privé. C'est en cherchant un lieu calme que j'ai trouver ce vieux manoir qui appartenait à mon père adoptif, enfin si on pouvait appelé ça un père. Mais parlez moi un peu de vous? Vous vous appelez comment, vous semblez en savoir plus sur moi que moi sur vous. Un verre?

    Valrioss se servit un verre de vin rouge de 1930, un des meilleurs de sa collection. Il sortie également quelques amuses bouche du bar et picora assit à ce dernier, une cigarette allumer reposant dans le cendrier.

    - J'aimerais vraiment connaitre mieux cette ville, j'ai déjà découvert un ou deux bars, lieu de débauche dans toutes les villes, un musée très intéressant également et bien-sur les magasins de base et la magnifique plage. Rien de bien extraordinaire.
    avatar
    Totem de la Terre
    Totem de la Terre
    Messages : 44
    Date d'inscription : 09/06/2017

    À peine quelques phrases clés citées auprès de Valrioss que déjà la porte du manoir était grande ouverte à Séraphin. Il ne se fit pas prier beaucoup plus et esquissa un pas dans la grande entrée, suivant le propriétaire jusqu'à un petit salon fort joliment décoré.

    - Oh, j'ai une santé de fer, vous savez...

    Qu'il murmura, trop absorbé par la contemplation de la maison de Monsieur pour formuler une phrase correctement audible. En tous cas, il est sûr que Valrioss n'avait pas à s'en faire pour sa santé : Séraphin, formateur de la Terre, était fort comme le roc ; le rhume ou même la grippe étaient désormais totalement étrangers à son corps. S'il y avait une maladie capable de l'affaiblir, cela ne pouvait être que cette saloperie de cancer, ou une autre peste.

    Une fois sa petite observation terminée, le grand brun se tourna à nouveau vers son élève et le fixa de son regard vert vif, avec un sourire confiant.

    - Si vous êtes venu ici pour la paix, vous êtes au bon endroit, Monsieur. Pour la paix avec vous-même, j'entends.

    Il sourit d'avantage et accepta le verre que lui tendait Valrioss. Il jeta un coup d'oeil un peu déçu à la cigarette mais ne dit rien pour le moment. L'alcool passait encore, c'était festif, bon avec modération, surtout le vin. Mais la drogue, même le tabac, il ne tolérait pas trop. Il préféra répondre aux questions du brun plutôt que de lui demander d'éteindre sa cigarette.

    - Je m’appelle Séraphin, Séraphin Duplessis. Mais Séraphin tout court cela m'ira très bien. Comme je vous l'ai dit, je vis ici et j'en connais beaucoup. À priori, je n'ai pas d'emploi, mais ça, je vous en parlerai en temps et en heure.

    Il s'adossa au bar, le regard passant à travers la fenêtre. C'est à ce moment-là généralement qu'il aurait formulé la problématique du tutoiement plutôt que du vouvoiement, mais il n'osa pas avec Housman. Et l'homme pourrait bien lui proposer qu'il ne le ferait pas : mine de rien, il avait quelque chose d'intimidant, une grande prestance, malgré qu'il soit bien plus petit que Séraphin. Une petite lumière s'allumait dans son esprit. Peut-être bien que la liste des totems potentiels de Valrioss venait de se rétrécir drastiquement.

    - Laissez-moi vous dire, pour commencer, que si vous ne trouvez rien d'extraordinaire à Totarnec, c'est surement que vous n'avez pas mis les yeux dans les bons recoins. Et soyons honnêtes, c'est vrai que votre manoir se pourrait bien être un des plus beaux endroits de la ville. Mais il n'est rien face au trésor de Totarnec. Le cœur de ce lieu, c'est la forêt. Question calme, la forêt c'est plutôt la perle. D'autant que les plus grands secrets vous y seront révélés.

    Il abordait le sujet un peu à tâtons, voir si Valrioss avait déjà entendu des choses pendant son installations. Puis, il ne voulait pas l'effrayer.

    - Quel était votre emploi avant d'arriver ? Travaillez-vous toujours ? Vous êtes vous déjà posé la question de savoir pourquoi vraiment vous vous êtes rendu à Totarnec ?
    avatar
    Totem du Serpent
    Totem du Serpent
    Messages : 106
    Date d'inscription : 11/09/2017

    Il est vrais que le manoir de Valrioss était royalement magnifique, surtout depuis sa restauration. Le travail effectués était juste parfait, dur d'égaler un domaine aussi sublime et remplit d'une énergie aussi puissante. Avant d'y emménager Housman avait fait des recherches sur ce lieu, beaucoup de légende entouraient le manoir. Des légendes aussi belles qu'effrayantes. Mais Valrioss adorais les lieux regorgeant d'histoire. Et il était véritablement tombé amoureux de ce domaine, ainsi que de ces fantômes. Cependant il était vrai qu'il n'avait pas encore visité le "Totarnec sauvage" comme il l'appelait. Celui au-delà de sa ville et de ces plages. Il serait peut-être temps pour lui de s'y aventurer un peu, et il y trouverait peut-être quelques animaux pour son travail. D'ailleurs en parlant de ça,  le jeune homme lui posait la question.

    - Je suis scientifique en biologie animal. Je fais des recherche sur les différents poisons naturel. Je pense évoluer en étudiant également les plantes,  mais pour le moment se sont surtout les araignées et les serpents qui m'intéresses. Et pour Totarnec... C'est surtout pour son calme, et ce lieu... Ce manoir... Il a une telle histoire,  une telle vie en lui. On dirais une entité vivante ne trouvez-vous pas Sir Séraphin. Ne sentez-vous pas cette énergie qui vous enivre en ces lieux? Comme si nous n'étions pas complètement seul...

    Valrioss marchait dans la pièce,  totalement subjugué par la beauté des lieux, il en avait presque oublier son hôte. Avant de réalisé que jamais il n'avait dis cela à personne avant.

    - Mais vous devez me prendre pour un fou. Hahaha. Et vous,  que faite vous dans la vie à par écouté les divagation d'un jeune fou.

    Housman revint s'asseoir à ces côté pour siroter son verre de rouge.
    avatar
    Totem de la Terre
    Totem de la Terre
    Messages : 44
    Date d'inscription : 09/06/2017

    L'occasion était parfaite. Valrioss ne se rendait même pas compte qu'il venait là d'introduire parfaitement le sujet que Séraphin voulait aborder. Vidant son verre d'une seule traite, d'impatience, d'appréhension aussi un peu, le brun s'avança dans la pièce, empruntant le chemin que le propriétaire du manoir venait d'effectuer à peine quelques secondes auparavant.

    - Vous dites étudier le venin... des araignées, des serpents. Je vois... Quel est votre animal préféré, Monsieur Housman ?

    Il avait le sourire en coin, le regard curieux, mystérieux. Mais en même temps, il ne s'agissait pas là absolument de deviner le totem de l'homme, il suffisait de l'y ouvrir et de le laisser le rencontrer. Mais Séraphin ne pouvait s'empêcher de se poser des questions et d'essayer de savoir, d'autant que c'était là la première fois qu'un totem lui semblait aussi évident, si tout du moins cela pouvait l'être.

    Attendant sa réponse avec impatience, il songea à la façon dont il pourrait continuer de l'amener doucement sur le sujet. Valrioss avait l'air plutôt ouvert à la discussion, cela aiderait forcément. Il se tourna vers lui, confiant.

    - Oui, c'est vrai que Totarnec possède une aura assez particulière. Justement... n'avez vous pas, depuis que vous habitez ici, du mal à faire vos nuits ? Je veux dire... Est-ce que des songes perturbent votre sommeil ? Êtes-vous vraiment habité par la ville, Monsieur Housman ?

    Il sourit, essayant de paraître plus sympathique que psychopathe.

    - Moi ? Je suis chargé d'ouvrir les yeux...