RSS
RSS
Ouvre le panneau !
Présente ton programme électoral !
Rejoins-nous sur Discord !
Et rejoins-nous aussi sur Facebook !
Vote toutes les 2h ♥

Totem du mois : Le Chat !

Miaou ! Bonne rentrée !

Voir la liste des totems



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La vieille maison abandonnée dans les bois de Totarnec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ulivrinn
avatar
Totem du Saumon
Totem du Saumon



MessageSujet: La vieille maison abandonnée dans les bois de Totarnec Jeu 31 Aoû - 14:17:26
Une lune... Déjà une lune, que je suis ici.

Je contemple mon visage légèrement déformé par la saleté du miroir cassé de la vieille salle de bain. Je me trouve un peu l'air fatigué. Ma main se porte presque mécaniquement sur le côté de mon crane. L'hématome de la chute est encore présent mais tend à disparaitre. La douleur est également moins forte. Les comprimés du médecin font leur office.

Cela semble étrange la façon dont les événements se sont enchainés. Le douloureux réveil après la chute, l'errance ensanglantée à travers le bois jusqu'aux abords des rues du village, les premiers secours apportés par les habitants, la prévenance paternaliste du médecin, les questions étranges des gendarmes, et puis cette vieille veuve, Mme Kergoven, qui lui a offert quelques vêtements, et quelques provisions en lui proposant de s'installer dans une vieille maisonnette à l’abandon... "en attendant de trouver mieux" avait-elle précisé, l'air un peu malicieuse.

Un coup de chiffon sur la glace permet de l'éclaircir un peu, et j'entreprends ensuite de raser le chaume naissant sur mon menton et mes joues, à l'aide d'un rasoir à main. L'eau à peine chaude rend l'exercice un peu difficile, et deux petites coupures viennent faire perler un peu de sang. J’essuie mon visage avec la serviette, et je me regarde à nouveau. Mes yeux scrutent mon reflet comme pour aller au-delà du miroir.

Pourquoi, suis-je arriver ici ? Quelles sont les intentions des dieux à mon égard ? Cela doit avoir un sens, une raison. Je dois essayer de me souvenir. En vain, je n’ai que des bribes, quelques images… Le roi Cunorix sur sa monture, le dernier banquet de Samonios, la tempête près de la côte, la frénésie de la chasse dans le bois… La seule clarté qui demeure quelque peu, est un rêve très insolite. Un rêve où des esprits me parlent, m’éprouvent… Néanmoins, rien de tout cela ne m’éclaire, je suis comme perdu, et les signes annonciateurs d’un mal de tête me font finalement renoncer.

Cet endroit est étrange. Il y a des tas de choses que je ne comprends pas. Au début, je fus assez effrayé de découvrir ce nouveau monde. Des matériaux et des objets nouveaux à foison. Je ne saurais dire à quoi certains peuvent servir. De puissantes magies semblent à l’œuvre au village. Il y a de la lumière sans feu, et aucun animal ne tire leurs chars. D’ailleurs, la proximité des animaux semble rare. Et surtout le bruit. Un véritable tintamarre qui semble permanent, comme si les habitants craignaient ou redoutaient de se confronter au silence ou au seul bruit de la nature. Existe-t-il cependant un meilleur moyen pour se confronter à soi-même ? Et puis, la vitesse aussi. La plupart semble toujours pressé, toujours occupé.

Pourtant, je ne suis pas aussi terrifié que je devrais l’être. La folie aurait dû me prendre devant une telle situation. Bien-sûr, eux pensent que je le suis, même si certains semblent me regarder étrangement avec peut-être même une certaine complicité, quand d’autres se moquent à mon passage, et certains m’ont même déjà joué des tours profitant de mon ignorance de ce lieu… Néanmoins, cela n’a jamais été bien loin, et curieusement, je ne me sens pas toujours aussi étranger que je le devrais.

Il y a quelques jours, j’ai compris qu’il me faudrait gagner ma pitance. Je ne peux continuer de dépendre de la générosité de la vieille Kergoven, ma dette vis-à-vis d’elle va devenir trop grande, et je ne pourrais l’honorer comme il convient. Je suis allé la trouver pour lui proposer mes services afin de chanter ces louanges et faire briller son renom, mais cela a semblé la laisser indifférente. Elle me confierait bien quelques tâches de ferme à l’occasion, mais cela ne saurait suffire.

Hier, j’ai donc chanté dans la rue. Dans un lieu un peu retiré, où le bruit semblait diffus. Bien qu’encore un peu faible, ma voix s’est élevée haute et claire, et j’ai pu sans peine offrir un air de sourire et de joie aux passants. Certains m’ignorèrent, et j’en fus un peu désappointé, avant de me rappeler qu’ici, je ne suis plus le barde d’un prince, mais un simple vagabond. Toutefois, une petite foule finit par s’attrouper alentours, et certains des auditeurs déposèrent des pièces à mes pieds, comme une offrande à mon art. C’est ainsi que j’ai compris comment mériter ma nourriture et mon logis.

Cet après-midi, je retournerai chanter.
Mélusine Wicken
avatar
Totem de L'eau
Totem de L'eau



MessageSujet: Re: La vieille maison abandonnée dans les bois de Totarnec Mer 6 Sep - 16:09:02
Cette mission était particulière, elle le sentait. Il y avait quelque chose d'étrange dans cette sensation qu'elle avait mille et une fois éprouvée. Elle n'avait pas plus d'informations, elle savait juste que ça serait différent. Signe que les choses changes? Que les cycles tournent et évoluent? Mystère. Elle ne cherchait pas à comprendre, elle faisait confiance. Elle allait là où on avait besoin d'elle, et cette fois c'était non loin de chez elle.

Nulle forêt n'est trop profonde, même pour un éveillé de l'eau. La nature est notre point d'ancrage, ce qui nous relie les uns aux autres, et en cela il faut la respecter et la chérir, elle l'avait bien compris. Elle n'était jamais contre une petite promenade au milieu de la verdure alors pourquoi pas en profiter, profiter de l'instant et de l'occasion. La journée était encore jeune, et elle ne mit pas longtemps à le trouver. Il était facilement reconnaissable puisqu'il ne ressemblait à rien de ce qu'elle avait connu.

En quelque sorte, il était un homologue, elle ne ressemblait pas non plus à ses contemporains, et elle s'en était toujours accomodée. Elle avait réussi à trouver l'équilibre entre ses valeurs et celles du monde, elle comprit tout de suite pourquoi c'était à elle que revenait cette tâche délicate de la formation. Enveloppée dans sa robe violette sans âge, elle s'approcha de cette maison, sereine et confiante. Il était là, elle le savait. Elle s'adossa à un arbuste et laissa sa voix briser le silence.


"Il y a quelqu'un?"



Elle avait déjà la réponse.

Ulivrinn
avatar
Totem du Saumon
Totem du Saumon



MessageSujet: Re: La vieille maison abandonnée dans les bois de Totarnec Jeu 7 Sep - 22:58:30
Tandis que je sors de la salle de bain pour la petite cuisine, faisant aussi office de séjour, je m'arrête un instant pour apprécier le silence matinal, tout en enfilant une tunique de laine légère, que les gens d'ici nomment pull-over. Là dans la quiétude ambiante, je me sens un bref instant comme à ma place. Et puis, j'entends une voix venant de l'extérieur.

"Il y a quelqu'un ?" demande-t-elle.

Son ton laisse entendre qu'elle connait déjà la réponse.

J'hésite un bref instant, et plutôt que de parler, je m'avance vers la porte de la pièce donnant sur le bois. Cette dernière baille toujours un peu, preuve de l'abandon des lieux pendant de nombreuses années, et je n'ai pas vraiment réussi à obtenir qu'elle se ferme complètement. Je l'entrouvre cependant davantage et me présente sur le seuil, et c'est ainsi que je l'aperçois : une jeune femme à la peau claire et aux longs cheveux de feu.

Elle s'appuie contre un arbuste, et cette vision enchanteresse me laisse priver de voix. Je me perds dans la contemplation de son charme, et je pense de suite être face à une femme de l'Autre Monde, incarnation de la souveraineté. Son allure, sa silhouette, sa vêture tout donne à penser qu'elle ne fait pas complètement partie de cette contrée ou qu'elle vient de la lointaine île d'Iverios. J'espère alors qu'elle me mènera auprès d'elle dans ce lieu de félicité à moins qu'elle ne soit venue pour me guider et me ramener auprès des miens ?

Je reste ainsi figé devant la porte, comme de peur que le moindre geste ne la fasse s'envoler tel un cygne.
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vieille maison abandonnée dans les bois de Totarnec
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La maison abandonnée dans les bois[PV:Elisapie]
» La maison dans les bois (Mieu - Célestine - Azura - Hassam)
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les lumières de la Ville :: Autres Lieux-
Sauter vers: