Totémique
Forum familial et accessible
* Nouveautés *
2015 ★ Ouverture du Forum
02.05.17 ★ Charity est Admin !
14.01.18 ★ Nouveau design ~
18.01.18 ★ Adriàs est Admin !


★Aujourd'hui ★
Votre arrivée, Youpi !
Bienvenue à toi,

    Mini-Mission 1 - On ne laisse personne derrière

    Partagez
    avatar
    Mini-Mission 1 - On ne laisse personne derrière > le Mer 19 Juil - 17:46:42
    Esprit incarné
    Esprit incarné
    Messages : 1127
    Date d'inscription : 07/09/2015

    「 Nous ne défendons pas que la Terre, mais aussi ses invités. 」

    Mini-Mission N°1

    MINI-MISSION N°1

    La Mission
    La nuit a été agitée. Alors que vous recommenciez à pouvoir dormir, vous avez encore été réveillé par un animal qui est apparu dans un rêve. Cette créature avait l'air paniquée, elle appelait peut être à l'aide? Vous avez l'étrange impression que ce n'est pas un hasard si vous avez pu l'entendre.

    Mais comment allez vous la retrouver?

    (Nous vous laissons vous approprier le réveil et les premières impressions
    Nous enverrons des bribes d'informations à certains par Mp.
    D'autres informations seront collectives.
    A vous de gérer ces indices comme vous le voudrez.)

    INFO COLLECTIVE NUMERO 1 :
    L'animal en question possède quatre pattes, et des cornes.


    Nous croyons en vous.
    avatar
    Re: Mini-Mission 1 - On ne laisse personne derrière > le Mer 19 Juil - 23:13:10
    Totem du Cerf
    Totem du Cerf
    Messages : 92
    Date d'inscription : 14/06/2017

    La journée commençait à peine et déjà une accablante chaleur se faisait ressentir tandis que les premiers rayons du soleil passant par ma fenêtre vinrent me réveiller. Etant quelqu'un du matin je n'avais aucun mal à quitter les bras de Morphée. Je m'étirais de tout mon long en faisant surface petit à petit. Mes nuits précédentes ont été particulièrement reposante. J'avais arrêté de rêver du personnage de furry yaoi qui ressemblait à un tigre bodybuilder…. Par contre cette nuit c'est autre chose qui l'a remplacé … c'était assez flou, mais je dirais … une sorte de bête à corne …je dois vraiment avoir un problème avec les animaux en ce moment … à moins que ce ne sois ce fameux esprit du cerf qui essaye encore de me dire quelque chose ?



    Je débute à peine dans ce monde de cinglé et les esprits n'ont pas l'air de vouloir me ménager pour autant ! Bon peut être qu'après le petit déjeuner sa passera … aujourd'hui c'est mon jour de repos, j'aurais pu essayer de faire une grasse matinée ,mais moi resté au lit, ça a tendance à vite me saouler … surtout quand on est tout seul !



    Je quittais donc mes draps, enfilais quelque chose pour ne pas rester à poil, des fois que j'ai un invité surprise …enfaîte c'était juste un bas de pyjama short … donc une tenue qui restait assez légère quand même …



    J'allais dans le salon pour me préparer mon repas à savoir un bol de muesli aux fruits rouges avec une compote et mon verre de jus de raison tandis que je mettais à regarder sur mon ordinateur portable les dessin-animé. Oui j'ai 21 ans, je regarde encore les dessins animés et je si vous comptez me juger sachez que je vous enmerde cordialement !
    avatar
    Re: Mini-Mission 1 - On ne laisse personne derrière > le Jeu 20 Juil - 21:23:43
    Totem du Chat
    Totem du Chat
    Messages : 185
    Date d'inscription : 04/06/2017
    Age : 27

    Ma nuit avait été... agitée. Cela faisait un moment que je n'avais pas été dans cet état, juste avant d'être kidnappée par Odessa en fait. Un tourment, tout qui s'agite, encore cette sensation et cette vision comme si je courrais dans des buissons ou une forêt. Tout était trouble, et pourtant un bruit au loin me fait courir encore plus vite, comme lui venir au secour. Je ne savais pas trop ce que c'était comme bruit d'animal, mais je le cherchais dans mon rêve, essayant de le rattrapper. Mais je n'étais pas assez rapide, et il y avait trop de broussailles. Je percevais juste des cornes de temps en temps. Puis tout se tût, et je m'arrêtais devant une petite ruine de maison campagnarde. Sur le muret à moitié écroulé, se trouvait un chat, qui me regardait de ses yeux fixes. Aucun signe de l'animal qui avait crié et courru, et quand mes yeux croisèrent ceux du chat, je me réveillais.

    Je me levais de mon lit, il était encore tôt. Je n'aime pas me réveiller tôt, j'ai l'impression d'avoir gâché de précieuses heures de sommeil. Je sentis un frisson me parcourir, un sentiment de malaise que je n'aimais pas du tout. Cela me rappelais les premiers rêves, horribles et annonciateurs d'une insomnie ravageuse. Le chat n'était pas de bon augure, car cela voulait sans doute dire que l'esprit voulait que je fasse quelque chose. Mais quoi ? Je bondissais, devant me trouver à m'occuper. C'était mort pour me rendormir, il fallait que je fasse quelque chose. Et ce qui m'aidait le plus à me détendre et à oublier quelque chose de désagréable, c'était un bon jogging avec de la musique. Parfait ! Je m'habillais, cherchant mon pantacourt de sport et mon haut léger. J'avais toujours chaud quand je faisais du sport, et même s'il faisait relativement frais dehors pour une journée d'été, je savais que j'allais très vite me réchauffer.

    Tout juste le temps de mettre mes godasses et j'étais dehors. Je trottinais tranquillement vers l'extérieur de la petite ville, allant vers mon sentier habituel. J'avais trouvé un endroit sympa où courir ou marcher. C'était une sorte d'allée boisée qui débouchait assez vite sur une entrée de forêt, un peu collineuse. Ca montait et descendait bien, parfait pour le cardio. La musique rythmée dans les oreilles, personne pour me déranger dans la rue... Le bonheur. J'oubliais cette sensation désagréable de mon réveil un instant, le temps de ma petite course du crépuscule à 5h du matin...
    avatar
    Re: Mini-Mission 1 - On ne laisse personne derrière > le Mer 26 Juil - 22:34:34
    Totem du Saumon
    Totem du Saumon
    Messages : 296
    Date d'inscription : 23/04/2016

    C'était une sensation désagréable, elle me tordait l'estomac, me déchirait le cœur, me donnait envie de pleurer. J'ouvrais les yeux d'un coup, ne comprenant pas pourquoi je ne voyais rien.
    Et puis petit à petit, mes yeux s'habituèrent à l'endroit et je reconnus ma chambre. Un cauchemar, encore.
    Je me levais pour aller boire un verre d'eau. " Mais ça avait l'air si réel " ne pouvais-je m'empêcher de penser. Pourquoi un cauchemar me laissait de telles impressions...
    Une partie de moi me disait que c'était simplement un cauchemar. Un cauchemar, du surmenage, de la fatigue et hop, des impressions décuplées. Et puis... Une autre partie de moi me disait que c'était un réel appel à l'aide, un signe. Un peu comme lorsque le totem du saumon me réveillait en pleine nuit...
    Un coup d'oeil rapide vers l'horloge m'informa qu'il n'était que quatre heure du matin. Je tentais de me recoucher mais rien à faire ; impossible de fermer l’œil. Cette impression horrible me restait au creux de l'estomac.

    Je décidais de me lever et de regarder par la fenêtre, au cas où... Au cas où l'animal serait là, non loin...
    Mais je me rendis compte que je n'arrivais pas à me souvenir de l'espèce de l'animal. Pourtant, lorsque je dormais, c'était une évidence. Mais maintenant que la réalité c'était imposée, je n'arrivais plus à me souvenir de cet animal. Je plissais les yeux et fronçais les sourcils, cherchant à me souvenir, fouillant ma mémoire mais... Le peu que je puisse me souvenir, c'était ... Que l'animal avait des cornes. C'était la seule chose dont j'arrivais à me souvenir pour le moment...
    Je scrutais l'horizon, la forêt n'étant pas loin de la maison.
    Rien.
    Pas même une feuille qui bouge...
    Je retournais dans mon lit et attendis que le soleil se lève, aillant le temps de faire la part des choses, de peser les " tu es folles" contre " mais c'est évident que les esprits t’appellent !"

    Lorsque je descendis, j'étais prête. Prête à partir à la recherche de cet animal. Ou de ce signe que les esprits m'avaient envoyé. J'en étais venue à penser que c'était impossible que je rêve d'animaux blessés, ou en panique, ou en danger, et que ça me laisse une telle impression. Pas comme ça. Pas aussi forte.
    Je sortais de la maison, chaussures de marche aux pieds, me dirigeant calmement vers l'orée de la foret, fouillant du regard les recoins autour de moi : buissons, arbres, herbes, fleurs...
    avatar
    Re: Mini-Mission 1 - On ne laisse personne derrière > le Jeu 27 Juil - 10:36:17
    Totem de l'Ours
    Totem de l'Ours
    Messages : 248
    Date d'inscription : 30/05/2017

    Il s'était réveillé en sursaut. Encore une fois. Encore un de ces foutus cauchemars. Mais cette fois-ci c'était étrange. Il n'y avait pas eu de salle de classe, ni d'élèves, ni même de ce fucking exam qu'il ne comprenait pas. Pourtant, il commençait à s'y habituer, lui. Et là, c'était une bestiole qui n'avait rien à voir avec un Papa Ours qui venait perturber sa nuit.

    Un bras couvrant ses yeux, le dos contre son matelas, il essaya de reprendre ses esprits et de comprendre la situation. Qu'est-ce que c'était encore que ces conneries?! Pourquoi gardait-il à l'esprit ce sentiment d'urgence, de malheur? Pourquoi arrivait-il à entendre cet animal alors qu'il en était incapable avec son propre totem?

    Rageur, il donna un coup de pied dans le drap qui s'était emmêlé à ses jambes dans son sommeil et se leva de mauvaise humeur. Qu'est-ce qu'il en avait à fichtre d'un cornu? Lui, il voulait communiquer avec l'Ours et retrouver cette sensation qu'il avait eu à leur rencontre. Grommelant, il sauta dans son caleçon et sortit de sa chambre, passant une main dans ses cheveux ébouriffés.

    Baillant à moitié, il se dirigea vers la cuisine et se gratta les couilles au passage. Un coup d'oeil dans le salon lui confirma qu'Alcide était à son atelier. Pas la peine d'essayer de lui parler, il était déjà dans sa bulle créatrice. Il était comme ça, son poto et il en haussa les épaules, acceptant le fait sans rechigner.

    Le nez dans le frigo, il se rendit compte qu'il venait d'avoir une absence. Il ne se souvenait même plus de l'avoir ouvert ni du pourquoi il l'avait fait. La seule chose qui lui venait à l'esprit était cet appel à l'aide de l'étrange animal.

    - Fuck!

    Inconsciemment, sa main se tendait déjà vers une canette de bière avant qu'il ne réalise que c'était encore le matin. Râlant de plus belle dans sa barbichette, il stoppa le mouvement de ses doigts et ferma brutalement la porte du frigo.

    - Fucking morning!!

    Le mieux était encore un café noir, histoire de secouer ses neurones malmenés par toute cette histoire. Pas de bol. La cafetière était vide.

    - Fuuucckk!

    La moutarde commençait sérieusement à lui monter au nez. Heureusement, il réussit à maîtriser ses nerfs pour ne pas envoyer le pot vide contre le mur d'en face. Le mieux encore était d'aller prendre une douche et de sortir. Peut-être que marcher lui ferait du bien. Peut-être que l'air frais arriverait à lui aérer les idées... et le café d'Arabella était bien meilleur que celui d'Alcide.
    avatar
    Re: Mini-Mission 1 - On ne laisse personne derrière > le Dim 6 Aoû - 20:11:23
    Totem du Chat
    Totem du Chat
    Messages : 185
    Date d'inscription : 04/06/2017
    Age : 27

    Je courais, tranquillement dans les bois. Je n'entendais rien, mes écouteurs dans les oreilles m'offrant un rythme plus adapté que le chant des oiseaux matinaux. Je me dépensais bien, et finis par faire une pause près d'un vieux banc. J'avais fait le grand tour, m'étant enfoncée un peu plus dans la forêt. Je m'asseyais sur le banc pour relacer mes chaussures, qui s'étaient un peu détendues. Ma respiration était forte et j'enlevais les écouteurs car ils me gênaient. Je pouvais entendre les oiseaux, les feuilles bruisser à présent. C'était très calme, très tranquille et très apaisant mine de rien.

    Je profitais du banc pour faire quelques étirements, histoire de pouvoir repartir sans trop me faire mal. J'étirais les jambes, quand j'entendis soudainement un craquement et des bruits de passages. Instinctivement je me relevais, regardant autour pour connaitre l'origine du bruit. Un animal, sans doute ? Peut être un chevreuil, un oiseaux ou autre chose. Mais les oiseaux avaient cessé de chanter. C'était vraiment bizarre, et d'un coup engoissant. J'entendis un nouveau grincement de branche, des bruits de petits pas dans le sous-bois. ça se rapprochait, mais ça n'avait pas l'air d'être très gros. Sur mes gardes, car un sanglier c'est pas génial comme rencontre en général, je fus rassurée cependant de voir débouler d'un bosquet un chat tigré. Celui ci me regarda avec ses yeux verts, fit le dos rond et miaula amicalement. Je soupirais, rassurée que ce ne soit pas dangereux. Je souriais également, me rapprochant du chat qui avait l'air amical et ne fuyait pas.


    "Qu'est ce que tu fais là toi..."

    Mon premier réflexe quand je voyais un chat dans la rue, c'était d'aller le voir pour le caresser. Stupide on pourrait dire, mais je ne pouvais m'en empêcher, c'était plus fort que moi. Je m'approchais donc, tendant une main amicale et lui parlant avec douceur. Mais soudain, alors que je n'étais qu'à quelques centimètres de lui, il se mit à gronder et à me cracher dessus, me donnant un vilan coup de patte à la main. Je la retirais bien vite et reculais, mais trop tard. J'avais une belle griffure qui commençait à saigner. Fronçant des sourcils, je pestais contre ce chat qui n'avait pas de raison.

    "Hé ! ça va pas non ! "

    C'est vrai ça, s'il ne voulait pas être caressé il n'avait qu'à le dire plus tôt ! Je le regardais alors qu'il grondait et que son dos était hérissé. Il me cracha de nouveau dessus, puis s'enfuit en courant. Ou plutôt, en boitillant fortement. Il remontait le chemin que je devais prendre, s'arrêta à un petit chemin d'animaux pour se retourner. Il me fixait une dernière fois de ses yeux verts perçants, puis disparut dans le chemin. Quand il disparit, les soiseaux se remirent à chanter. Ou plutôt, c'était comme si on avait coupé soudainement le son et qu'il revenait tout à coup. Je clignais des yeux, perturbée.

    " Qu'est ce que... C'est bizarre..."

    Je revenais vers le banc et jetais un coup d'oeil à ma main. J'étais encore plus surprise de ne pas y trouver les griffures de plus tôt ! Une hallucination, encore ? Maintenant que j'y pense, c'était un chat qui m'était apparu à l'instant. Est ce que ce serait lié à ce que j'ai rêvé cette nuit ? C'était aussi dans un bois, c'est étrange. Je soupirais, ayant compris le message. Enfin, j'avais pas vraiment compris, mais l'intention était là. Je grondais un peu, maudissant à voix haute cet esprit qui ne voulait pas se donner de grandes peines pour m'aider à le comprendre.

    "Si c'est toi esprit du Chat, tu ne peux pas t'exprimer plus clairement, non ? Tss...."

    Je repartais en trottant, reprenant le chemin qui montait légèrement. Mais à l'endroit où le chat avait disparut, je sortais du sentier et prenais le chemin sauvage. Il descendait et montait au travers de la forêt, en un sous bois fait de fougère, de petits arbres et buissons. Mais on distinguait un sentier discret, sans doute empreinté par les animaux sauvages ou bien quelques randonneurs en soif de sentiers perdus. Si jamais avec ça je me pète un truc ou que je me foule la cheville, ce chat aura des comptes à me rendre...
    avatar
    je suis là !! > le Ven 11 Aoû - 12:15:44
    Totem du Raton Laveur
    Totem du Raton Laveur
    Messages : 50
    Date d'inscription : 29/06/2017
    Age : 21
    Localisation : Angers

    Ce village était décidément étrange… pas habitué encore à être ici, à avoir tout quitté de sa ville et de sa vie d’antan, David eut le sommeil agité. Le temps s’en était mêlé en plus, tournant à la tempête – l‘inconvénient d’habiter près de la mer -  et le vent avait fait des siennes, agitant les arbres et faisant claquer quelques volets. Assez pour rendre le sommeil difficile, le rendormissement malaisé. Ce qui expliqua sans doute que les rêves du blondinet tournèrent au dramatique. Drame émotionnel qui atteint son apogée quand un animal qu’il ne parvint pas à identifier vraiment lui apparut, paniqué, appelant à l’aide, le plongeant dans une atmosphère d’urgence et de peur si réelle qu’il en fut affecté et se réveilla brusquement, comme si l’urgence était bien réelle. Sur le coup, c’était précisément ce qu’il avait ressentit, et continua de ressentir tant qu’il repensait à son rêve à peine interrompu, revoyant cet animal qui lui parlait, affolé, lui transmettant sa panique.

    Il s’assit sur sa couche, bouleversé, les yeux grands ouverts, une main sur le cœur… et cligna des yeux le temps que l’émotion passe un peu. Il se sentait vraiment inquiet à son tour, contaminé par la dramaturgie du rêve, si réel alors… Il prit un instant pour reprendre son souffle et retrouver son calme, mais, une boule d’anxiété lui restait dans le ventre, et à ce constat il considéra que ce rêve n’était pas qu’un simple rêve… Le jour pointait à peine. Le vent soufflait toujours en bourrasques irrégulières. Il décida de se lever. Il s’habilla sans attendre. Une fois habillé, il se leva, sondant les courants de son être, et tâchant de taire ses pensées, pour « sentir » ce qui se passait… Ce rêve avait voulut l’avertir de quelque chose, mais quoi ? Il le saurait en restant attentif, quelque chose allait arriver, ou était en train d’arriver, qui le guiderait, ou le mettrait sur une piste. Il s’en fut scruter l’aube à la fenêtre, intrigué et curieux… Il se surprit à bâiller, se passa une main dans les cheveux, et se frotta les yeux… Le ciel était clair, le soleil allait apparaitre à l’horizon. Il était encore fatigué, et en même temps, il avait la sensation que quelque chose l’appelait dehors… Il se massa la nuque, puis s’en fut saisir son blouson, l’enfila, et sortit…

    La rue était déserte, le vent agitait ses cheveux, le village était encore endormi. Il enfouit ses poings dans ses poches et fit quelques pas dans la rue, contemplant le décor, respirant l'air frais du matin.          
    avatar
    Re: Mini-Mission 1 - On ne laisse personne derrière > le Lun 21 Aoû - 15:07:35
    Esprit incarné
    Esprit incarné
    Messages : 1127
    Date d'inscription : 07/09/2015

    Chacun a pris sa décision. Ceux d'entre vous qui ont décidé d'écouter cet appel seront certainement récompensés. Vous avez une drôle de sensation. Dans votre esprit, un prénom. "Tullia a des informations". Vous ne savez peut être pas qui elle est. Mais cette dernière a eu une autre indication. Elle sait qu'elle doit se rendre dans la forêt millénaire.
    avatar
    Re: Mini-Mission 1 - On ne laisse personne derrière > le Lun 28 Aoû - 13:57:13
    Citoyen Modèle
    Citoyen Modèle
    Messages : 65
    Date d'inscription : 23/06/2017

    Mélion ne rêvait pas souvent. Pourtant adepte des rêves lucides, il ne contrôlait jamais vraiment quand cela allait se produire. Mais à chaque fois qu’il rêvait, ou qu’il cauchemardait, il était conscient, et pouvait se dire « Oh, je suis dans un rêve » puis aviser en fonction : essayer de se réveiller, ou bien l’altérer. Dans tous les cas, il avait une image nette de ses rêves, la plus grosse partie du temps.

    Cependant, cette fois-là, tout était flou. Une forme de quadrupède avec des bois, des bois ou des cornes ? Surement des bois. C’était... C’était le cerf blanc, mais oui ! le Grand Cerf Blanc ! Il en était persuadé. Néanmoins, tout continuer de lui sembler étrange, il rêvait souvent de chasse, mais d’un animal qu’il traque jusqu’à sa dernière heure, ou qui lui file entre les doigts.
    Il se réveilla soudainement, et ouvrit tout simplement les yeux avant de se redresser en position assise.
    Mais rien de tout ça, pas de traque, pas de mise à mort, pas de pistage, rien. Juste une… sorte d’apparition. Un appel. Un appel à la chasse ? Cet animal s’était immiscer dans ses rêves juste pour réclamer sa dernière heure ? Ça n’avait aucun sens.
    Rien n’avait plus du tout de sens d’ailleurs. Et c’est sans chercher à en comprendre plus qu’il s’extirpa de son lit afin de s’habiller. Bientot l’aube allait se lever, affichait la pendule. C’était parfait.

    Ni une ni deux, il enfila sa tenue de camouflage (tenue d'invisibilité ) puis alla attraper son fusil. Cette fois-ci, il ne prit pas son fusil à canon juxtaposé, mais son fusil de sniper SRS custom. Le cerf blanc serait à lui.
    Cela tombait à pic, car il n’avait pas encore fait de taxidermie. Dans le doute, il cacha un révolver ainsi qu’un couteau adéquat avant d’attraper son barda puis de se diriger jusqu’à son véhicule.

    Il roula jusqu’à la lisière de la forêt, et y pénétra à bord de son automobile, un SUV qui n’en sortirait pas tout propre, mais il n’en avait que faire. Ce soir serait un grand soir, et cette journée n’allait pas être de tout repos. Personne ne se mettrait en travers de son chemin car les dieux eux même l’avaient appelé pour terminer le règne de cette bête, et c'est lui qui avait répondu présent à l’appel.

    C'est après s’être enfoncé dans la fôret jusqu’à la fin d’un chemin de terre, que Mélion sortit de son véhicule afin de s’équiper. Lunette de vision nocturne, porte plaque, sac pour expédition de moins de 48 heures, armes, de la peinture sur le visage, protections auditives et oculaire, et banzai.
    A nouveau, cette sensation, à nouveau, cette sorte d’appel, indescriptible.
    D’instinct, il prit une direction, prenant conscience et gardes de son environnement, des diverses traces de pas, des branches cassés, tout ça afin de pister ce qu’il cherchait: le grand cerf blanc. Mais que cherchait-il ? Et s’il fabulait, à partir de quand devra-il se dire « j’ai échoué, rentrons », y’avait-il même quelque chose à chercher véritablement ?
    Il marchait pourtant, déterminé.
    avatar
    Re: Mini-Mission 1 - On ne laisse personne derrière > le Lun 28 Aoû - 19:48:35
    Totem du Chat
    Totem du Chat
    Messages : 185
    Date d'inscription : 04/06/2017
    Age : 27

    Je marchais d'un bon pas, pendant de longues minutes. Au fur et à mesure, le chemin et l'environnement changèrent. D'une simple balade pour la santé, le périple se transforma en cauchemar. Le chemin s'effaçait de plus en plus, les arbres devenaient plus présents, mais égalements les buissons épineux et les ronces. Avec mon Tshirt et mon short de sport, je n'étais pas du tout préparée à ce périple. Plus j'avançais, et plus je pouvais sentir l'air humide de la vieille forêt et l'ambiance pesante des esprits. Pourquoi est ce que le chat me dirige vers la forêt millénaire ? S'il avait besoin d'aide, il pouvait tout à fait demander à cette hystérique violente d'Odessa ! Le chemin devenais de plus en plus difficile à pratiquer. Le terrain devenait plus humide et plus glissant, mes chaussures dérapants parfois et me faisant perdre l'équilibre. J'avais de la boue sur les jambes, des griffures de partout. Mais à chaque fois que j'étais sur le point d'abandonner, ce satané chat refaisait surface, miaulant et claudiquant devant. Son regard était un défi à lui seul, me regardant de haut comme si je n'étais pas capable d'avancer. Il va voir, ce sale petit... Mais j'avais à peine commencé à me remettre en selle, que je fis une faute d'innatention et glissais vers le base de la colline. Un sol bien humide et boueux avec de vieilles feuilles, parfait comme toboggan... J'arrivais en bas de ce qui semblait être une cuvette, avec de vieux arbres penchés, du lierre de partout et quelques souches. Les 4 fers en l'air et ayant eu véritablement peur, j'avais poussé un cri dans ma chute qui fut rapidement mis au silence par la douleur à ma cheville. Mince, manque plus que ça. Je me relevais à moitié, le coeur battant par l'adrénaline, toute crottée et ayant sans aucun doute l'air ridicule. J'étais en colère, mais probablement seule. Je regardais le ciel obstrué par les nombreux arbres et le feuillage dense, puis maudissais d'une voix pleine d'animosité cet esprit frappeur qu'était mon totem.

    " Je.... Te ... DETESTE !! "

    Je me relevais, pensant des milliers d'injures dans ma tête. J'étais sale, je n'aimais pas ça. Les érafflures piquaient et me tiraient, je détestais. J'avais sans doute des bleus et une cheville foulée, un véritable enfer. Je regardais autour de moi, essayant de me situer.

    " Damn... Je suis où en plus ? "

    Je ne reconnaissais rien, mais il faut dire que je ne m'étais pas non plus baladée très loin dans la forêt millénaire la dernière fois. L'air était pesant, je me sentais observée. Ou alors, c'est juste ma paranoïa couplée à se sentiment d'humiliation qui me mettaient les nerfs autant à vif. J'écoutais, espérant entendre un bruit qui pourrait me donner une indication. Je sais pas, une rivière ou quelque chose du genre. Et ce chat qui n'est pas là quand on a besoin de lui... Je regardais mon portable. Damn, je vais être en retard au boulot. Et en plus, pas de réseau sinon ça ne serait pas drôle. Fais chier... J'allais être d'une humeur massacrante aujourd'hui, c'est officiel. L'énervement avait fait fuir ma peur du moment, et qu'un sanglier m'arrive dessus je serais à peine étonnée si je me mettais à l'insulter sur place. En parlant de sanglier, j'entendis soudainement des bruissants, un peu plus loin derrière les arbres couchés et les arbustes. Il y avait trop de feuilles et de lierres, je ne voyais rien. Mais il y avait quelque chose, ou quelqu'un. Dans mon cas, j'espérais que c'était un "quelqu'un" plutôt que "quelque chose". Fixant de mon regard envenimé par la colère et la frustration l'endroit d'où provenait le bruit, j'interpellais d'une voix forte et quelque peu excédée l'origine du bruit.

    "...Qui est là ? Montrez-vous, pas la peine de jouer à cache-cache..."

    Qu'il y ait une réponse ou non, au moins la chose m'aura entendu. Au mieux il part, au pire il charge. A voir si mon quota de chance est au encore au beau fixe ou non. Mais vu ce début de journée, j'en doute...
    Contenu sponsorisé 


      Hidden Lands