RSS
RSS
Ouvre le panneau !
Totestival', rejoins l'événement !
Rejoins-nous sur Discord !
Et rejoins-nous aussi sur Facebook !
Vote toutes les 2h ♥

Totem du mois : le raton !Voir la liste des totems



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Visite attendue? [Pv 'Zic]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Trafalgar Brett
avatar
Totem de l'Ours
Totem de l'Ours



MessageSujet: Visite attendue? [Pv 'Zic] Ven 30 Juin - 10:06:58
Les journées de Brett étaient toutes plus ou moins similaires. Dodo. Musique. Ballade ou courses. Discussions avec Alcide. Dîner. Boulot. Et on recommence. Et cela toute la semaine sauf son jour de congé. Le fameux Day off qu'ont tous les métiers de bouche de France. Certains c'était le lundi et d'autres le mardi. Allez donc savoir pourquoi. En tout cas, Brett s'en foutait royalement à partir du moment où il avait bien un jour de repos. Ce jour là lui appartenait entièrement...

Et ce fut donc un jour de semaine comme les autres que l'Anglais tatoué se balada, comme à son habitude. Mais c'était fois-ci, ses pas et ses pensées l'avaient conduit sur la plage et ce n'est qu'en apercevant la maison blanche qu'il se rappela sa soirée sur la plage à tirer un canot avec une jeune femme qui ressemblait plus à une gamine. Une vraie lolita cette Soizic. Une petite 'Zic à elle toute seule.

Se surprenant à sourire tout seul comme un con, il se dirigea donc vers l'entrée donnant sur le jardin, son sac battant sa hanche et le manche de sa guitare dépassant son épaule. Il prenait toujours ses affaires avec lui. C'était une question d'habitude plus qu'un réel besoin.

Bien entendu, dés qu'il s'approcha suffisamment, le fameux chien à la truffe lézardée lui sauta dessus en aboyant à tout va. Nom de Di...

- Saleté d'clebard! Ouais...ouais... Tu m'as reconnu... C'est bien... Elle est où Soizic?

Peut-être que s'il lui parlait comme Charity le faisait avec les siens qu'il se passerait quelque chose... Mais il fallait bien constater que le chien n'avait pas l'air d'en faire grand cas. En tout cas, il ne lui répondait pas quelque chose d'audible et de compréhensible. Il en fut aussi soulagé que contrarié. Il n'avait pas l'air débile mais n'était pas plus avancé que cela.

Alors il pria pour que le gardien des lieux ne lui morde pas les mollets ou les fesses et s'avança vers la porte qu'il tambourina de ses poings.

- 'Zic? C'est Brett... Tu m'avais dit de passer un d'ces quatre... Donc j'suis là...

Avec une certaine patience, il attendit une réponse, regardant les parterres de fleurs. Est-ce qu'il aurait dû ramener quelque chose comme des fleurs ou des biscuits? Pff... N'importe quoi! Depuis quand, un gars comme lui se préoccupait de ce genre de chose? Non la seule chose à laquelle il aurait dû penser était de ramener une canette de bière. Une nana comme Soizic ne devait boire que du Tea ou des jus de fruit à la con... Il en eut un énorme soupire désolé...
Soizic Cloarec
avatar
Totem du Saumon
Totem du Saumon



MessageSujet: Re: Visite attendue? [Pv 'Zic] Sam 1 Juil - 5:15:50
"Oui oui.."

Elle ferme la porte du frigo de son pied, tenant d'une main une feuille vierge tandis que l'autre garde un téléphone collé contre son oreille. Son top trop large est parsemé de taches de peinture à peine sèches mais elle ne semble pas s'en soucier. Son tracas se manifeste plutôt dans la feuille blanche qu'elle pose sur le table, puis du stylot qu'elle attrape et garde en l'air, sans savoir quoi écrire.

"et le jardin, il se porte bien ?"

"Oh, le jardin..."

Elle risque un coup d'oeil vers la fenêtre arrière, d'où on pouvait distinguer les branches sans feuille d'un pauvre pommier à l'agonie.

"Il se porte comme un charme !"

"comme un charme?! Ma parole Soizic, tu te débrouilles de mieux en mieux en français!"

Elle s’esclaffe, balançant légèrement le dossier de sa chaise en arrière.

"Oui, j'aime beaucoup cette expression."

Soudain des aboiements se font entendre. Soizic fronce les sourcils et se lève pour s'approcher de la porte arrière, celle la même qui donnait sur le jardin plus mort que vivant.

"qu'est-ce que c'est ? un chien ?!"

"Non, non voyons, papa, je n'ai pas de chien!"

On tambourine à la porte. Elle entend la voix d'un jeune homme qui l'appelle, une voix étrangement reconnaissable. Mais elle n'est jamais sûre de rien avec toutes ces rencontres aléatoires. Lorsqu'elle ouvre l'entrée secondaire et croise le regard de Brett, elle affiche un sourire lumineux. Mince alors...elle ne pensait pas se sentir aussi heureuse de le voir, mais sa simple présence lui fait presque oublier que son père lui demande, pour la troisième fois, pourquoi elle a pris un chien.

"Non, papa, je n'ai pas de chien!" répète-t-elle, alors même que ce dernier galopait à l'extérieur de la maison pour aller courser un papillon.

De nouveau elle fronce les sourcils, invitant silencieusement Brett à entrer d'un geste de la main. Sans même lui demander son avis, elle le déleste de son sac qu'elle juge trop lourd, comme une grande soeur prenant soin de son petit frère rentré de l'école.

"Soizic Cloarec, fille de Alberic Cloarec, je te jure que si tu as pris un chien, je prends le premier vol pour te fiche mon pied au cul! Peu importe ton âge, tu restes ma fille et ceci est ma maison! Pas de CHIEN dans ma MAISON."

Elle soupire et se force à sourire d'un air désolé à l'adresse de Brett. Elle vient poser le sac dans le coin du salon, sur l'un des deux fauteuils en cuir synthétique gris. Une multitude de papiers jonchait le canapé recouvert d'une couverture carrée et colorée par des tons flashy, posée en losange et laissant à découvert une partie de la matière également grise simili cuir. La table basse peinte en blanc, quant à elle, croulait sous l'attaque de stylos, feutres, crayons de couleurs ; certains de ces derniers étant même tombés sur le tapis en corde. C'est que, voyez vous, elle essayait de créer sa propre annonce pour une colocation. Mais elle ne savait pas trop comment s'y prendre.

"J'ai acheté une télé, papa, c'est ça que tu as entendu."

A croire qu'elle éprouvait toujours autant de facilité à lui mentir...Elle remue un instant l'eau de la casserole qu'elle avait mis à bouillir trois minutes plus tôt. Puis elle fait glisser une des chaises de la salle à manger, invitant Brett à s’asseoir s'il en a envie. Là, pour le moment, elle a une crise plus délicate à gérer.

"Une télé?! Mais tu ne regardes jamais la télé!"

"Je sais.."

Elle rouvre son petit frigo, cale le combiné contre son épaule et s’accroupit pour y dénicher l'objet de toutes ses convoitises. Si elle avait fini par cerner ce gamin....ah! Elle attrape la chose en carton, et tire dessus pour l'ouvrir.

"Bref, tu viendras me rendre visite, hein? Tu sais que j'ai eu des nouvelles de Neride ?"

Soizic se fige un instant, son coeur bondissant comme un colibri en détresse. Elle s'assoit à même le sol, ouvrant complètement l'emballage pour y ressortir plusieurs canettes de bière.

"Comme vont-ils ?" souffle-t-elle, et de la rancoeur vrille malgré elle à travers ses cordes vocales.

"Soizic...ils vont bien, tout va bien."

Elle range les canettes dans le bas du réfrigérateur, sauf une. Elle se redresse et pose la bière sur la table de la cuisine, se massant machinalement la tempe.

"Les enfants..."

"...ont déjà bien grandi. Ils ont appris à pêcher, comme de vrais bajaus"

Elle rit, d'un rire sans joie. Savoir qu'elle ne fut pas là pour voir ça lui serre un peu la gorge, bien qu'elle n'arrive pas à se l'admettre. Elle sent son chien passer sa truffe contre sa main, et grattouille alors l'oreille de ce dernier, comme elle seule a l'habitude de le faire.

"Au fait! Ce n'était pas la fête de la musique?" Elle s'adosse contre le meuble près de la gazinière et éteint enfin le feu de la casserole.

"Aucune idée."

"Soizic, comment peux-tu ne pas être au courant ?! Je suis sûr qu'à Totarnec ils ont fêté l’événement, pourquoi n'y as-tu pas assisté ?"

Elle attrape un morceau de gâteau dans une des bonbonnières posées contre le fenêtre de sa cuisine.

"Ch'e peignais" lâche-t-elle en mastiquant.

"Tu peignais ? Vraiment Soizic.." et il soupire à travers le téléphone. Pour sa part elle hausse des épaules et observe Brett.

"Ch'est plus de mon a'che de toutes manières" Elle avale sa bouchée, puis attrape une assiette propre pour en mettre quelques uns, qu'elle dépose devant le jeune homme.

"Tu peins trop Soizic..."

"Papa, je dois te laisser, on se recontacte."

Et avant même qu'il ajoute autre chose elle raccroche, regardant un  instant le combiné à la manière d'une automate mise en mode vieille. Puis elle s'extraie trop vite de son coma, et rabiboche à nouveau une politesse franche entre ses traits.

"Salut, Brett, contente de te voir."

Elle part poser le téléphone sur son socle, pas le moins du monde dérangée par le bordel sans nom dans le salon. Puis elle prend place, malgré tout, sur la chaise de la salle à manger, dans la cuisine, qu'elle avait délaissé auparavant. Elle chipe au passage un autre gâteau, et rattrape son stylo bille et sa feuille, passant une main sur sa nuque à mesure qu'elle réfléchit.

"Tout va pour le mieux ?"    Elle lève soudain les yeux vers lui, un peu inquiète, se demandant si elle avait mal interprété la raison de sa visite.
Trafalgar Brett
avatar
Totem de l'Ours
Totem de l'Ours



MessageSujet: Re: Visite attendue? [Pv 'Zic] Mar 4 Juil - 10:41:20
Quand allait-il se taire ce clébard? Voilà qu'il se mettait à sauter tout autour de Brett comme une ronde de Sioux autour d'un feu de camp. Agacé, l'Anglais fronçait les sourcils et se mit à marmonner en attendant que 'Zic lui ouvre la porte.

Le grincement des gonds lui fit relever la tête et croisa le regard lumineux de la Lolita. Elle semblait contente de le voir et il en sourit en retour, apercevant le combiné qu'elle coinçait contre son oreille. Son père avait l'air de l'énerver et de s'énerver à son tour contre la présence du chien. Honnêtement, il ne pouvait pas blâmer le paternel. Quelle idée de prendre un de ces sales canidés qui savent pas fermer leurs gueules!

Suivant son invitation à pénétrer les lieux, Brett ne put même pas protester qu'il n'avait déjà plus de sac ni de gratte. Légèrement angoissé pour ses affaires, il la suivit du regard pour voir où elle les posait. Une sale habitude née de la rue. Il y avait tellement de voleurs que c'était devenu un réflexe de survie. Rassuré, il en profita pour jeter un regard panoramique sur le salon et prit même un papier coloré en main pour juger son côté artistique. Il eut une petite moue et le tourna dans tous les sens avant de l'abandonner pour un autre. Même cirque. Dans tous les sens. Avec une moue ou un froncement de sourcils avant un abandon pur et simple sur le sol.

Jusqu'au moment où 'Zic lui pousse une chaise en arrière. Comme pour lui dire qu'il pouvait s'assoir. D'un geste de la tête, il refusa. Il n'aimait pas trop les chaises. Bien trop protocolaires pour lui. Par contre, il ne put que hausser un sourcil lorsqu'il la voit sortir une canette de bière et la poser sur la table en son intention. Whouaaaauuuu! Ca c'était une chic fille!!!

Avec un sourire radieux, il la prit avec vélocité et avant même qu'elle puisse dire quelque chose, il la décapsula à l'aide de l'arrête du plateau de la table. Bien évidement, une empreinte s'imprima dans le bois sans même que cela émeut l'Anglais. Après une longue gorgée, il retourna près des feuilles colorées pour essayer de pêcher celles qu'il préférait, tendant parfois une oreille vers la conversation téléphonique. Alors comme cela, elle peignait.
Curieux de connaitre son coup de pinceaux, il n'hésita pas à quitter le salon à la recherche des fameuses toiles qui l'empêchaient d'avoir d'autres activités. Une recherche qui ne l'empêchait pas d'ouvrir quelques portes et d'y jeter un regard inquisiteur. C'est qu'il voulait vraiment voir ces croutes qu'elle cachait. Est-ce qu'elle préférait les paysages, les natures mortes, les portraits? Et qui était celui qu'elle préférait? Dali et sa folie? Les pointillistes ou les dadaïstes? A moins qu'elle soit plus perfectionniste comme Ingre...

Entendant son prénom, il revient pour passer sa tête dans l'encadrement de la porte donnant sur Soizic.

- Hi, Sweet Heart. Ouais. Tout va bien. Et toi? Tu les ranges où tes toiles?


Attendant sa réponse, il but une gorgée de cette bière qu'il baladait dans la maison avec lui.

- Thanks for the beer by the way... T'aurais dû dire que le chien était à moi...

Et le voilà qu'il souriait comme un gamin face à une montagne de crêpes au miel.
Soizic Cloarec
avatar
Totem du Saumon
Totem du Saumon



MessageSujet: Re: Visite attendue? [Pv 'Zic] Sam 8 Juil - 5:56:23
Hi, Sweet Heart. Ouais. Tout va bien. Et toi? Tu les ranges où tes toiles?

Elle retient un soupir rassuré. Elle avait craint, une seconde, qui ne lui soit arrivé quelque chose d'assez grave pour qu'il recherche un abri. Son stylo toujours et encore figé en l'air, elle plisse le nez.

"Est-ce que je vais bien....?" elle garde l'intonation de sa phrase en suspend, le regard vague.
Est-ce qu'elle allait bien ? Elle ne savait plus... Soizic était tracassée depuis ce matin. Par son manque de sommeil, ses efforts pour créer une annonce de colocation qui soit convenable, et maintenant à cause de son père lui ayant parlé des enfants de Mindanao. Pourquoi diable était-elle encore ici, en Bretagne ? Pourquoi se sentait-elle le devoir d'y rester ? C'était à n'y rien comprendre.... Prenant une bouchée de gâteau, elle repose ce dernier au moment de reporter son attention sur sa page blanche. Pour d'autres, créer une annonce semblait si simple... mais les termes, les mots usuels étaient le cauchemar de Soizic; comme lorsqu'elle avait eu à adresser un courrier à EDF, à cause d'une facture erronée : cela lui avait pris quinze jours.

Elle n'était pas douée pour jouer la citoyenne. Elle ne s'était encore jamais plain de cet état de fait, mais elle commençait à se demander si elle ne s'en trouverait pas lésée, tôt ou tard. Dans sa détresse, elle eut la vision fugace d'une Soizic aux cheveux blancs, seule dans sa cabane en bois, et que tous connaîtraient comme "la sorcière de la mer". Une vraie gogole mal fagotée et assez instable pour que les enfants se lancent des paris débiles, comme celui de savoir qui oserait s'approcher le plus de sa cabane.

- Thanks for the beer by the way... T'aurais dû dire que le chien était à moi...

Elle accroche un sourire sur ses lèvres, heureuse d'avoir visé juste. Puis, d'un bond elle se lève, à la recherche d'une tasse. Elle tente de se focaliser sur l'unique baume au coeur de cette journée : Brett. Le jeune homme avait le don incroyable de la rendre plus légère, d'une manière qu'elle ne s’expliquait pas. Tandis qu'elle verse le thé de la casserole, elle penche un peu sa tête sur le côté, pensive.

"Je crois... que j'arrive mieux à mentir quand je n'implique personne d'autre que moi"

Une fois le thé dans sa tasse, elle-même dans ses deux mains, elle cale son dos contre le plan de travail de la cuisine et observe le jeune homme en silence. Ses cheveux avaient un peu poussé depuis la dernière fois mais, pour le reste, il était à peu près semblable en tout point, sauf qu'il paraissait de meilleure humeur. Elle se redresse, se souvenant subitement de sa première phrase.

"Tu voudrais voir mes toiles..." répète-t-elle, un brin troublée. En d'autres termes, et d'autres jours, elle aurait sûrement glissé sur le parquet du salon, telle une gamine surexcitée, pour lui faire visiter toute sa cabane, tout en déblatérant sur plein d’anecdotes : dont une, hilarante, de cette mouette qui était entrée par la fenêtre en renversant tout sur son passage, ses plumes voletant partout alors qu'elle piaillait à la mort! Mais là, elle se contente d'approcher mollement de lui, son thé toujours dans la main, et d'attraper un petit pli de son t-shirt pour le tirer en avant.

"Par là." lâche-t-elle, lui souriant un peu pour le rassurer. Elle ne voudrait pas qu'il s'inquiète de son humeur, mais elle ne sait pas faire semblant, elle n'a jamais su. Elle croit bêtement que le toucher créerait un contact suffisant pour qu'elle ne perdre pas pied, qu'ainsi elle retrouverait ses périodes joyeuses et insouciantes devenues de plus en plus rares. Et le fait qu'il lui demande de voir ce qu'elle peignait..... Soizic se doute bien qu'il avait emmené ça comme on s’intéresse aux hobbys de nos voisins, dans un vouloir de faire la conversation, mais elle est triste. Oui triste, parce que ses insomnies et ses tracas avaient été les moteurs de ses dernières toiles...et partager ça avec quelqu'un.... Elle ouvre une porte à côté de celle de sa chambre et lui désigne l'endroit d'un geste traînant. Elle n'entre pas, s'adossant à l’embrasure de l'entrée en soufflant sur son thé timidement. Une douce odeur de peinture flottait à l'intérieur. La lumière passait à travers le voile en mailles beiges accroché à la fenêtre, emplissant la pièce d'une lueur orangée. Trois ou quatre chevalets formaient des ombres claires sur le mur d'en face. Les toiles s'entassaient un peu partout, pas toutes finies. Une seule, cependant, était posée au milieu de la pièce, sur le plus grand des chevalets. La toile achevée devait bien faire deux mètres de largeur. La peinture ressemblait presque à une photo. Dessus, l'on pouvait y voir une mer d'huile noire qui reflétait la lueur des étoiles et des cabanes flottante. Au loin, elle avait rajouté la longue ligne d'une forêt dépassant des limites du cadre. Sur l'un des toits des maisons sur pilotis était perchée une silhouette lointaine, indiscernable. Tout en bas de la toile, elle avait rajouté une lumière dans l'eau...un remous, formé par quelque chose sous la surface.

Elle détourne son regard de la toile et inspire trop fort. Buvant une gorgée de thé, elle décide d'abandonne Brett et de retourner dans la cuisine. Elle regrettait d'avoir peint cette toile. Elle ne voulait pas qu'on lui dise que c'était joli, ou pas mal, ou sympa, ou magique. En un sens, ce qu'elle avait créé était affreux car trop douloureux. Elle...voulait oublier cette toile, directement inspirée d'un souvenir réel, mainte fois ressassé en rêve. D'un geste second, elle attrape la feuille sur la table à manger et la jette à la poubelle. Puis, elle entreprend de faire la même chose avec toutes les feuilles dans le salon..histoire de s'occuper, et d'ignorer sa gorge devenue étrangement nouée.
Trafalgar Brett
avatar
Totem de l'Ours
Totem de l'Ours



MessageSujet: Re: Visite attendue? [Pv 'Zic] Mar 11 Juil - 11:35:10
Elle s'était préparée un thé alors que son sourire fleurissait sur ses lèvres. Un joli sourire avec plein de soleil. Un sourire qu'il commençait à aimer. Un sourire qui s'élargit encore un peu plus au fur et à mesure qu'elle l'observait des pieds à la tête. Apparemment, le diagnostic de Doctor 'Zic était bon. Aucune tare en vu. Il en eut une mimique amusé... voir légèrement narquoise. A moins que ce ne soit plus qu'un tic maintenant.

Quoiqu'il en soit, alors qu'il opinait du bonnet pour lui signifier sa compréhension sur le mensonge, il ne put que noter le malaise qui venait d'envahir la jeune femme. Que se passait-il donc? Pourquoi cela la perturbait autant qu'il veuille voir ses toiles? Etait-elle une artiste maudite, dépressive qui n'arrivait à s'exprimer qu'à travers son art?

Alors oui, il la laissa agripper un bout de son t-shirt et le guider vers son atelier. Il fronçait tout de même les sourcils en la sentant si molle. Ce n'était pas la 'Zic qu'il connaissait. Où était toute cette énergie qu'elle avait eu sur la plage? Etait-elle comme ces dauphins ou requins qui avaient besoin d'eau pour vivre?

Il n'eut pas à attendre longtemps pour avoir sa réponse car ils venaient de franchir le seuil et quelques toiles surgissaient déjà dans son champ de vision. Une surtout. La principale. Celle qui se trouvait au centre de la pièce. La plus grande. La plus perturbante. Un choc brutale qui le frappa directement dans l'estomac, le laissant sans souffle. Il ne connaissait que trop bien tous les sentiments dépeints. La solitude, l'incapacité à atteindre son but, cette nécessité violente d'atteindre son objectif. Une toile si choquante qu'il en resta bouche bée et immobile comme une statue de sel face à la colère de Dieu. Une toile qui lui renvoyait son propre cauchemar. Même si le cadre en était différent, il percevait exactement toute sa frustration et ses peurs.

Il ne remarqua pas tout de suite que Soizic n'était plus à côté de lui, ni qu'il serrait les poings à s'en faire blanchir les phalanges. Il en avait même oublié la bière qu'il baladait avec lui. Soudain, une petite étincelle naquit entre les nuages brumeux de son esprit, l'aidant à sortir de tout ce miasme dans lequel cette peinture venait de le plonger avec force. Soizic avait-elle les même rêves qu'Alcide et lui? Se pouvait-il qu'elle est été choisie par une bestiole, elle aussi? En même temps, la bestiole aurait eu du nez de la choisir. Elle était super, la petite 'Zic. Sans comprendre vraiment pourquoi, il eut une pointe de fierté, une de celle qu'il n'avait jamais eu pour sa propre soeur.

Comprenant que la jeune femme avait p'tre besoin d'aide ou d'un simple réconfort, il fit un effort surhumain pour s'arracher de son attraction pour cette toile dérangeante. Mais faire un pas en avant n'était pas si simple tant il tanguait sur ses jambes. L'émotion avait été bien trop forte pour le laisser indemne. Aussi prit-il quelques secondes en s'accrochant au montant de la porte. Histoire d'avoir l'air un peu plus sûr de lui une fois arrivé au salon.

Il prit d'abord le temps de l'observer avant de poser sa canette sur le premier rebord trouvé. Finalement, il fit une grande enjambée et lui attrapa le poignet qui allait jeter un de ses précieux dessins colorés. Il plongea ses iris dorés dans les siens, sans même afficher son éternel sourire en coin. Un ange passa...

Juste avant que ne l'enveloppe toute entière de ses bras pour la presser chaleureusement contre lui. Un geste fort et tendre à la fois. Une force tranquille et chaleureuse. Il alla jusqu'à fourrer son nez derrière son oreille comme pour mieux sentir son parfum. Il la serra si fort qu'il la souleva du sol et elle était si légère qu'il n'eut même pas un effort à faire. Finalement, il déposa un baiser sous son oreille, dans le creux de son cou. Un baiser tendre et doux alors que sa voix si fit plus confidente et plus grave.

- Je sais...
Soizic Cloarec
avatar
Totem du Saumon
Totem du Saumon



MessageSujet: Re: Visite attendue? [Pv 'Zic] Dim 16 Juil - 17:48:22
Peu de gens pouvaient se targuer d'attraper Soizic. Oh, bien sûr, elle paraissait toujours accessible. De son sourire, sa démarche bondissante, ses rires aussi joyeux que des grelots sous un dégel, oui, elle paraissait toujours accessible...pourtant, quand on y tendait une main, elle sautait en arrière et vous laissait pantois : alors c'était Soizic ? Une vague, d'apparence attrayante, mais indomptable?
Focalisée sur ses papiers devenus à ses yeux bien inutiles, jamais elle n'aurait présagé le comportement de Brett!  Après tout, n'était-il pas le gars grognon qui garde une certaine distance ? Celui refusant net qu'on utilise sa guitare et qui préférait s'assoir à l'opposé  d'un coin de feu ? Le symbole d'un "pote" qui vous redonne le sourire dès qu'il est mal luné, parce que vous ne pouvez qu'essayer de le dérider tellement la vision de sa tête bougonne est attendrissante. Et ça lui allait très bien, à Soizic! Il continuerait à taper à la porte de sa cabane, pour parler de trucs et d'autres, sa bière à la main, avant de prendre congés et repartir comme il était venu ; en  n'y laissant qu'un chouette souvenir. Alors il se passait quoi là ? Pourquoi il l'avait retenue ? Elle le regarde d'un air interdit. Son chien aboie au loin, à l'extérieur de la maison, mais elle l'entend à peine...juste, elle ne comprend pas. Il y a plein de choses qu'elle ne comprend pas. Son humeur fragilisée, ses rêves éreintants, ce devoir insensé de rester en Bretagne. Brett, aussi, elle ne le comprend pas. Elle l'avait juste rencontré sur la plage. On rencontre tous les jours des gens sur la plage!  
Alors pourquoi elle se sentait plus légère en sa présence, comme s'il pouvait savoir...mais savoir quoi Soizic ? C'était idiot, et son comportement là, il était idiot. On ne la retient pas, personne, pas même son père! Elle sent quelque chose remuer, une force tumultueuse, une pointe de colère.   Elle s’apprête à tirer sur son poignet, pour se dégager, mais il  la prend de court.

Il ne l'attire pas même à elle, c'est lui qui se déplace pour la prendre dans ses bras. Soizic a un bref mouvement de recul mais il est trop grand..c'est là qu'elle s'en rend vraiment compte. Lui l'esprit caractériel, plus jeune, qu'elle voit comme un gamin ronchon, il est plus grand qu'elle.

"Brett..." elle le gronde presque. Pas une menace mais une alerte. Elle ne sait jamais comment elle va réagir mais il aurait dû comprendre. Il aurait dû comprendre que Soizic était une image sympathique à regarder, tant qu'on ne faisait que regarder. Derrière les couleurs, il y résidait un fond instable, et qui s'échappe...Tout ça, pourtant elle croyait qu'il l'avait compris !

Lorsqu'elle sent ce baiser, contre son cou...Elle a étrangement envie de pleurer, et elle est presque tentée de se reposer sur lui. Toujours dans ses bras, elle se sent bien..et c'est terrible. Pourquoi est-ce qu'elle est aussi chamboulée ?  Elle a compris son geste. Compris qu'il voulait lui exprimer sa compassion...mais il ne s'est pas rendu compte, bien sûr, que cette étreinte a touché Soizic, plus profondément qu'elle ne pouvait se l'admettre.

- Je sais...


Ses yeux s'ouvrent en grand à mesure qu'elle percute ce qu'il vient de dire. Il savait...ce sentiment, le tableau ?  Avec la force d'un autre monde, elle s'extraie de ce contact. Elle semble quasi essoufflée, tant son coeur bat vite.

"Tu sais ?" lui demande-t-elle, indécise et perdue. Soudain, elle se détourne, surprise par un constat qui vient juste de la frapper : des larmes roulaient sur ses joues. En colère contre elle-même, elle les essuie trop vite en laissant tomber la feuille qui était restée tout de ce temps dans sa main... Puis elle se tourne à nouveau vers lui, les sourcils froncés.

"Ne fais pas ça Brett." souffle-t-elle.

Elle a l'horrible sentiment d'attaquer la seule personne qui la comprenne, mais elle ne peut s'empêcher d'être énervée, à le voir, fidèle à lui-même, sûr de lui. Cette image adorable, il était adorable, mais pas elle, malgré les apparences, pas elle... Elle voudrait carrément lui hurler dessus, lui demander ce qui lui était passé par la tête pour qu'il change de comportement à son égard. Aussi, pour se contenir, elle hoche la tête et se recule davantage, les traits de son visage devenus durs ; comme un poisson fuyant des filets.

"Je suis cette énergumène rencontrée sur la plage, tu te souviens Brett ?!  Une tape sur l'épaule...si ça te chante mais n'essaie pas, ne tente pas de..."

de quoi, Soizic? de quoi ? Elle reste muette, puis soupire finalement et se dirige vers le canapé où elle s'assoit avec lassitude. Elle avait raison de l'avoir dit à son père : elle était vraiment trop vieille pour toutes ces conneries. Ce pauvre Brett...il devrait plutôt profiter de fêtes arrosées, au milieu de jeunes de son âge, et continuer à faire des bêtises qu'on regrette le lendemain matin mais qui vous forgent, et vous définissent.

"...Excuse-moi, je ne sais pas ce qui m'arrive en ce moment. Juste, ne me force pas à..." elle ébauche une mine contrite et douloureuse en lui jetant un coup d'oeil coupable.

"Je sais que j'ai l'air bon enfant, innocente et agréable mais ce n'est pas vrai. Tu comprends ? J'ai du vécu, et certains faits, comme celui de vivre seule ici, ne sont pas anodins. "

Elle voudrait lui expliquer, trouver les bons mots,  dire que ce n'est pas son rôle, à lui, de la soutenir. Mais tout ce qu'elle trouve à faire, c'est lui désigner le petit paquet de feuilles encore blanches posé en travers, sur la table basse du salon.

" Si tu ne veux pas que je jette le reste des feuilles, alors tu peux m'aider avec ça..."
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite attendue? [Pv 'Zic]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia
» le forum de claude ! une visite s'impose les ami(e)s! merci

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les lumières de la Ville :: Le bord de mer :: Cabane de Soizic-
Sauter vers: