Totestival', rejoins l'événement !
Rejoins-nous sur Discord !
Et aussi sur Facebook ♥
Et aussi sur Facebook ♥



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

T'as du boulot [PVAra et Brett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: T'as du boulot [PVAra et Brett] Sam 17 Juin - 16:19:20
Yuki gambadait devant moi, il aboyait à chaque fois qu’un oiseau s’envolait d’un arbre, juste pour signaler, Lardon trottinait à mon côté. Plouc n’avait pas voulu venir et je cite : « Tu as déjà Marcel pour te protéger H24, pas besoin de moi, je suis fatigué aujourd’hui, j’ai la flemme. » Enfin bon, je l’avais laissé faire comme il l’entendait, après tout nous avions fait une grosse balade en ville hier rien que tous les deux. Chacun son tour comme qui dirait.

« Char ! Char ! Char ! Y’a une cabane dans l’arbre ! Je peux monter, dis, dis, dis, dis, je peux monter ? » Me crie Yuki en sautant en l’air devant un arbre.

Je leva les yeux et vit la dite cabane, un rire retentit derrière moi, Marcel surgit soudain des arbres pour se percher sur mon épaule, l’air agressif, Yuki sembla complètement pris au dépourvu et Lardon montra les dents. La rousse se tenait là. Je l’avais déjà croisée quelques fois, je lui souris. Elle tira la langue.

« Je ne vais pas faire de mal à votre amie, inutile de vouloir la défendre. A mon avis elle sait le faire toute seule. » Dit-elle avec un clin d’œil complice.

Une branche craqua à quelque mètre, elle perdit son sourire et soupira, comme agacée par quelque chose.

« Eveillée du cerf, Charity, voudrais-tu faire quelque chose pour moi ? » demanda-t-elle.

Je haussai un sourcil, méfiante, j’avais beau savoir ce qu’était un formateur élémentaire, et particulièrement que celle-ci était une cheffe de clan, je craignais un peu ce qu’elle pourrait me demander. Intriguée par la fille, Yuki la reniflait de partout.

« Comme quoi ? »

Je plissai les yeux et elle éclata de rire, un rire franc, et communicatif. Je sentis la pression retomber. Visiblement rien de grave. Ouf. Elle pointa un doigt en l’air et sauta dans l’arbre-cabane avant de filer entre les branches d’autres arbres, devenant presque trop rapide à suivre ce faisant. J’entendis un choc, le bruit de quelque chose qu’on traine et elle réapparut devant par le col un mec avec une guitare et habillé comme quelqu’un qui vit dans la rue. Je vois… pas du tout.

« Lui, c’est Brett, un de mes disciples, éveillé de l’ours. Je l’aime vraiment bien. Sauf qu’il me suit depuis plusieurs jours, il m’observe. J’ai accepté de le laisser faire pendant un temps, j’imagine que tu comprends qu’il en avait besoin, tu es passée par là : les interrogations, l’apprentissage de l’acceptation de ton totem… Même si tu n’as pas eu de formateur précis. » Dit-elle gentiment. « Et en fait, j’en ai marre. Je ne suis pas quelqu’un avec une patience infinie contrairement à certains amis que je peux avoir. Et je pense que tu es toute indiquée pour lui trouver un travail, non ? J’ai entendu dire que tu connaissais plein de monde en ville. Alors débrouille toi, mais trouve lui une occupation digne et qui lui permette de vivre correctement. »

Elle avait pris un ton un peu autoritaire vers la fin. Elle lâcha le mec, et s’éloigna en courant. Okay… D’accord… Mais j’en ai rien à foutre de ce mec moi ! D’où est-ce qu’elle veut que je lui trouve un boulot ? Je le regarde de haut en bas. Déjà il a aucun gout vestimentaire, ensuite, il a l’air d’un clodo pur et dur, ensuite Ours ? Et puis enfin, j’étais pas non plus omnisciente quoi je ne savais pas où… Ah, deux minutes, si ! Arabella m’avait parlé qu’elle voulait un coup de main au pub. Je fixai sa guitare. En plus s’il sait jouer, ça fait d’une pierre deux coup. Et je lui apprendrais à bien s’habiller dès qu’il aura les sous pour ça. Je soupirai. On croise les doigts pour que ça marche quoi… Allez, un petit sourire et c’est parti !

« Je pense savoir où aller… Tu promets d’être sérieux ? Parce que je prends sur ma réputation de t’y emmener, hein. »

J’enlève une poussière invisible de mon pantalon à pli gris et redresse ma chemise ivoire. Je lui souris et tends la main.

« Je suis Charity Lunoë, éveillée du cerf, je fais partie de mon clan depuis plus d’un an et demi, je suis enchantée de de te rencontrer. »

Yuki est reparti faire sa vie à perpète les ombrelles, je l’entendais aboyer sur les oiseaux un peu plus loin.

« Il est fatiguant… Heureusement que grâce à la balade il va être plus calme en rentrant, tu en penses quoi Char ? » remarque Lardon.

Je lui souris et siffle.

« Je suis d’accord mon petit Lardon, c’est Cendre qui va être content de son calme. »

Lardon jappa avec amusement tandis que Yuki revenait. Je fis un signe à Brett.

« Ma voiture est par là, si tu veux bien me suivre… »
« … et même si tu veux pas. » ajouta Marcel.

Je souris mais m’abstient de commentaires tout en commençant à marcher.

« Tu nous déposes d’abord ou pas ? » demanda Lardon.

Je secouai la tête.

« Je vous laisserai à l’extérieur du pub, je compte sur toi pour surveiller Yuki, tu obéiras à Lardon, Yuki, hein ? »

« Ouiiiiii !!! »

Je hochai la tête, ma voiture venait d’apparaitre à la lisière de la forêt. Nous la prîmes jusqu'au pub pension d'Arabella. J'en poussais la porte et lançai avec un sourire dans la voix:

"Coucou Arabella! J'ai peut-être trouvé les mains en plus dont tu avais besoin!"


Trafalgar Brett
avatar
Totem de l'Ours
Totem de l'Ours



MessageSujet: Re: T'as du boulot [PVAra et Brett] Mar 20 Juin - 9:49:54
Décidément, c'était une manie chez Odessa de le frapper par derrière et sur le crâne. Cul par terre, les jambes écartées en V devant lui, Brett se frottait le crâne de la main, maugréant dans sa barbe de quelques jours. Cette fois-ci, c'était certain qu'il allait avoir une sacrée migraine. Pourtant, chose étrange pour un ours, il n'incrimina pas la rouquine pour son geste brutal. Il ne la regarda même pas alors qu'elle le donnait en pâture à une... euh... un... euhhh... une jeune femme? Elle se débarrassait de lui comme une vieille chaussette et il n'arrivait pas à le lui en vouloir. Après tout, il n'avait pas à la suivre et à l'espionner comme il l'avait fait. D'ailleurs, il ne se reconnaissait même plus. Depuis quand agissait-il de la sorte? Etait-ce dû au premier coup sur la tête?

En tout cas, il ne devait pas être le seul à avoir une commotion cérébrale car le machin mi-fille mi-garçon se mettait à parler tout seul. Il en haussa même un sourcil tant la scène était incongrue. Heureusement pour lui, dans une fulgurance, il se souvint que la rouquine lui avait parlé d'un don servant à communiquer avec les animaux. Etait-ce cela? Une étincelle de curiosité s'alluma dans ses iris alors qu'il fixait celle qu'Odessa nommait Charity. Un petit feu qui s'éteignit aussi rapidement qu'il était apparu. Il n'avait pas besoin de Charité, lui!

Alors, avec un air buté sur le visage, il se tourna enfin vers Lady Fire, ouvrant la bouche pour pouvoir lui dire ce qu'il pensait de sa charité. Mais aucun son ne franchit la barrière de ses lèvres. Elle l'observait avec une telle intensité, une telle assurance tranquille. Comme si elle lui demandait silencieusement de se montrer digne de l'honneur qu'elle lui faisait. Après tout, ne lui donnait-elle pas tout ce dont il avait besoin avant même qu'il ne s'en rende compte? Il en resta une fois de plus pantois, la dévorant simplement des yeux. Si elle continuait ainsi, il finirait par la vénérer comme un païen...

- Je reviendrai..., finit-il par murmurer entre ses dents et elle sourit joyeusement. Comme s'il venait d'annoncer une évidence. Un sourire contagieux qui eut pour effet de se dupliquer sur le visage de l'ours. Enfin! Enfin, il retrouvait son tic. Cet étirement de commissures narquois qu'il portait toujours face à la vie.

Alors oui, il se leva enfin et suivit l'androgyne jusqu'à sa voiture, évitant d'être trop proche des canidés. Mal à l'aise avec eux, il les suivait du regard pour savoir constamment où ils se trouvaient. Après tout, il n'y avait jamais eu un bon feeling entre ses animaux et lui. Toujours à lui crier dessus pour rien du tout. Mais le vrai problème se posa lorsqu'il fallut s'installer dans le dit véhicule. Où devait-il se placer pour ne pas les avoir sur les genoux? A l'avant ou à l'arrière? Les animaux décidèrent pour lui en s'installant sur ceux de Charity ou sur le fauteuil du mort, la truffe tendue à l'extérieure par la vitre ouverte. Jetant son sac sur la banquette, il s'installa donc nonchalamment, la tempe contre la vitre et ferma les yeux pour calmer un peu le maëlstrom de ses émotions. Pendant tout le trajet, il ne pipa mot, laissant l'Unisexe déblatérer avec ses bêtes. Il n'y avait plus qu'à prier pour que Papa Ours ne lui donne jamais ce pouvoir-là. C'était vraiment trop la honte de causer tout seul devant les autres!

Finalement, la voiture s'arrêta et se gara non loin d'une maison ornée d'une enseigne. Ouvrant les yeux, il la lut avec curiosité et ne put s'empêcher d'espérer qu'il s'agisse bien de ce qu'il croyait. Sans attendre d'avantage, il sauta hors de cette boite en métal, n'oubliant pas ses affaires au passage et se rua à l'intérieur.

Sur le pallier, il resta comme ébahi devant le spectacle qui s'offrait à lui... ou bien était-ce la différence de lumière entre l'intérieur et l'extérieur qui l'éblouit un instant... C'était un Pub comme chez lui. Avec un bar et des tireuses à bière. Des tables et des chaises. Et cette odeur qu'il n'y avait nul part ailleurs.

- This is Fucking great!!! It's like Home!! Look! They have some Fuller's Chiwick!! Awesome!!


Encore une fois, il n'attendit pas sur la blonde pour se précipiter au bar qu'il caressait du bout des doigts un sourire plus que ravi montrant toutes ses dents. Il allait jusqu'à tapoter l'assise d'un tabouret du bar en invitation à celle qui parlait aux chiens.

- Come on and let's drink a good beer!

Se souvenait-il seulement qu'ils étaient venus là pour lui trouver un job? Sans doute pas au vu de son air de gamin face à une montagne de sucettes. Etait-ce donc ce fameux pêché mignon des ours qui parlait à présent?
Arabella Grave
avatar
Totem du Faucon
Totem du Faucon



MessageSujet: Re: T'as du boulot [PVAra et Brett] Mar 20 Juin - 14:04:56

Le pub était sombre mais chaleureux. Aussi large fut-elle, l’amoncellement de tables de bois épais et de chaises donnait à la pièce l’apparence d’un grand salon convivial. En hiver, un feu flambait toujours dans l'énorme cheminée en face de l’entrée, mais en cette saison, seuls les rayons du soleil traversaient les vitres quadrillées. Près des fenêtres se trouvaient de hautes tables rondes et au milieu de la pièce trônait l’immense comptoir, ainsi qu’une longue barre de pressions variées. Le bois était verni et entretenu, j’y prêtais garde tous les matins, avant l’arrivée des premiers clients.  

Le service au bar m’avait longtemps permis de gérer l’endroit seule, mais le nombre croissant de fréquentations m’avait fait désirer un peu plus d’aide. D’où est-ce qu’ils arrivaient tous comme ça ? Le pub n’était pas si grand, mais il n’y en avait pas tant que cela en ville, et il fallait croire que mes quelques compatriotes aimaient retrouver les impressions de leur patrie outremer.

Le début d’après-midi était toujours calme, tout le monde vaquait à ses occupations et je pouvais me permettre de m’installer plus confortablement avec un livre, sur l’un des gros fauteuils de la pièce. Je me sentais un peu comme un vieil hibou qui veille sur son arbre, mais qu’à cela ne tienne. Les hiboux ne m’étaient pas antipathiques.

Je fermais un instant mon livre, songeant aux rêves qui m’étaient venus ces derniers temps. Je dormais de moins en moins et des cernes s’étiraient sur mon teint pâle. J’avais littéralement une tête à faire peur en ce moment. Cette pensée m’arracha un rictus. Je finirai par être la vieille sorcière folle de ce patelin si je ne faisais pas attention. Je dus laisser errer mes pensées un peu plus longtemps que je ne croyais, et je tombais dans une somnolence légère sans m’en rendre compte. J’étais épuisée, et cette pause involontaire arrivait à point.

Les journées, qui habituellement se ressemblaient toutes, avaient commencées à se distordre, sous l’effet du temps et de l’attente. Attendais-je quelque chose ? Je n’en avais pas l’impression. La fatigue musculaire rendait mes mouvements plus lents, et tout était plus fastidieux. Je me sentais si vieille ! Je me réveillais en sursaut en entendant les bruits de pas. Je m’en voulais de me laisser aller des pensées aussi ridiculement geignardes et je me levais presque d’un bond. Voilà qui apporterait de la bonne humeur ! J’offrais un grand sourire aux deux arrivants.

- Charity ! Ravie de te voir, encore plus avec une si bonne nouvelle.

J’avais à peine jeté un œil à celui qui l’accompagnait qu’il s’exclamait dans tous les sens. Pas trop dur de deviner d’où il venait celui-là. Ça m’avait l’air d’être un drôle de zigoto, mais il semblait aimer les pubs et avait de l’énergie à revendre. Bon. Pourquoi pas. Je manquais d’éclater de rire devant le contraste entre son attitude et son apparence. Un vrai gosse. Je me retournais vers Charity.

- Hmm. Il est au courant ou tu me le loues au noir ?

Un petit air moqueur brillait dans mes yeux, mais rien de méchant. Au fond, j’étais plutôt flattée qu’il apprécie l’endroit.

- Tu sais servir une pression ?

Je m’adressais directement à lui, yeux dans les yeux. Son nom ? Ça viendrait après. Le plus important d’abord. Je l’encourageais d’un mouvement à venir se servir lui-même.

- Tu veux quelque chose Charity ? Je te l’offre s’il arrive à remplir le verre.


H-RP:
 


Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: T'as du boulot [PVAra et Brett] Mar 20 Juin - 21:07:24
Bon il avait l’air carrément content de trouver un pub comme le sien. Je souris en réalisant que c’était un anglais, il avait clairement l’accent… Enfin, celui des prolos, j’y avais pris l’habitude avec les séries que je regardais mais ce n’était clairement pas celui avec lequel j’avais pu parler avec ma famille maternelle… Ahah, les bourgeois-aristos ! Quels chieurs !

Je soupirai et haussai un sourcil quand il m’invita à boire une bière et salua Arabella qui venait de nous rejoindre.

« On me l’a mis entre les pattes en me disant de lui trouver un job. Me semblait bien que t’avais besoin d’aide alors le voici. Et on dirait qu’il vient de la même patrie de toi et ma mère. On forme un sacré trio du coup. » remarquai-je avec amusement.

Marcel se fit discret et alla se percher sur la tireuse à bière brune, ma préférée. Je lui souris ainsi qu’à Ara.

« Il est au courant, pour les détails tu verras bien avec lui. »

Je pinçai des lèvres d’un air amusé en la voyant l’interroger. Droit au but, comme toujours. Digne d’Ara. Je plissai cependant les yeux en la regardant. Nom d’un cervidé ! Est-ce qu’il n’y a pas quelque chose qui a changé en elle ? Je les regarde interagir et je comprends ce que je vois. Mon ventre se noue. Quel totem a bien pu venir l’emmerder ? En tout cas, c’est pas un cerf. Je fixe le mec… Ni un ours je suppose, sinon je pense qu’il aurait réagi différemment vu qu’il a commencé sa formation.

Je hausse les épaules et m’installe en face de ma tireuse favorite.

« Tu te doutes bien que je suis pas contre une bonne brune, suis donc les plumes bleues pour deviner ce que je veux. » Dis-je en tirant la langue, mutine.

« Au fait, Arabella, voici Brett, c’est tout ce que je sais de lui… »

… A un détail près, mais vaut mieux pas chipoter.

« J’espère qu’il va réussir à la remplir alors, je meurs de soif ! » plaisantai-je.

Spoiler:
 


Trafalgar Brett
avatar
Totem de l'Ours
Totem de l'Ours



MessageSujet: Re: T'as du boulot [PVAra et Brett] Mer 21 Juin - 11:03:23
Une femme brune venait de bondir hors de sa boite et Brett l'examina avec une curiosité qu'il ne cacha pas sous un vernis d'une quelconque politesse. Quarantaine d'année. Collet monté style pensionnat de jeunes filles de bonne famille. Une lueur triste dans les yeux qui côtoyait sans cesse une forme de défi. Et surtout un je-ne-sais-quoi de troublant. Une MILF dans toute sa splendeur. Une femme qui le regardait sous toutes les coutures d'un air malicieux et qui n'hésitait pas à se planter en face de lui, même si elle était plus petite et plus menue. So British style.

Il lui offrit un de ses plus beaux sourires canailles en retour. Sauf qu'il ne s'attendait pas à sa question:

- Tu sais servir une pression?


Là, clairement, il le perdit pour renifler dédaigneusement. Pour qui le prenait-elle? Lui? Ne pas savoir comment servir une bière? Même pas en plein cauchemar. Alors d'un bond, s'appuyant sur le plateau du bar, il passa de l'autre côté pour choper une pinte, la faire voltiger avant de la porter sous le bec de la tireuse. Penchée comme il le fallait, le liquide blond dansait joyeusement sur le verre. Juste avant de former une superbe collerette de mousse blanche de la hauteur réglementaire. Un chef d'oeuvre qui se mit à glisser tout le long du bar en direction de la patronne sous l'impulsion des doigts de l'Ours.

- A toi d'voir, Darling...

Alors qu'elle examinait le verre, il eut une moue pour Charity, haussant un sourcil devant le tirage de langue. Mais qu'est-ce qu'elles avaient toutes à tirer des langues comme ça? Elles étaient trop grandes pour rester dans leur bouche ou quoi?

-Si tu veux ta brune, va falloir que tu lui dises de dégager de ma...euh... de la tireuse. J'touche pas aux volatiles... que j'connais pas. D'ailleurs, j'te conseillerai plus la Guiness... L'a plus de corps et puis c'est plus dur à préparer... Faut la laisser reposer plusieurs fois avant de remplir la pinte. Faut la respecter comme une Old Lady, tu vois? Dommage qu'elle soit Irish si tu veux mon avis...

Il s'était penché vers elle pendant sa petite description. Un peu comme s'il partageait un secret de famille avec elle, un air un peu rêveur sur le visage. Mais l'instant ne dura qu'un tout petit moment. Soudain, il se redressa et retrouva son air blasé.

- Enfin, c'est toi qui vois ce que tu veux boire... Parait que c'est toi la cliente...

La laissant décider de son choix, il s'adressa à la patronne des lieux.

- Bon alors? Donc z'êtes Arabella et moi Brett. And next? Z'avez besoin de quoi comme aide? Perso, j'peux être derrière le bar à servir. J'peux aussi assurer des soirées musicales si ça vous branche. J'peux aussi jouer les videurs s'il le faut. Par contre, servir à table...

Voyant une affiche avec des tarifs de chambres, il eut une grimace.

-... ou de chambre, c'est pas trop mon truc. Enfin sauf si une cliente super bonasse me demande personnellement... Là, y aurait p'tre moyen...

Encore une fois, elle eut droit à son superbe sourire voyou. Celui qui faisait craquer les filles à la recherche de sensations fortes. C'était sûr que la classe aristo classy anglaise était très loin de lui. Il versait plutôt dans l'esprit punk voir anarchique de l'Angleterre.
HRP:
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: T'as du boulot [PVAra et Brett]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Signature de contrat - Brett Festerling
» boulot boulot boulot x.X
» Hey Ho ! Hey Ho! Nous allons au boulot!
» Recherche de petit boulot à Pré-Au-Lard.
» Un CV contre du Boulot. C'pas honnête ça?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les lumières de la Ville :: Quartier Nocturne :: The Sword in the Stone-
Sauter vers: