RSS
RSS
Ouvre le panneau !
Présente ton programme électoral !
Rejoins-nous sur Discord !
Et rejoins-nous aussi sur Facebook !
Vote toutes les 2h ♥

Totem du mois : Le Chat !

Miaou ! Bonne rentrée !

Voir la liste des totems



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un verre un jour, un verre toujours !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Scylla Malo
avatar
Citoyen Modèle
Citoyen Modèle



MessageSujet: Un verre un jour, un verre toujours ! Dim 11 Juin - 20:21:34
Quoi de mieux que ce verre après le travail. Ce verre qu'on savoure après avoir passé une semaine plus ou moins difficile à régler des problèmes qu'on aurait jamais eu si on n'avait pas à se nourrir. Parfois elle se disait que vivre d'amour et d'eau fraîche pouvait être LA solution miracle. Mais ça ne durait jamais longtemps, elle aimait bien trop le goût amer du Brandy. C'était une petite tradition venue d'Espagne, une sorte d'héritage informel qu'elle se plaisait à suivre. Et puis de toute façon, perdue au milieu de toutes ces personnes qui étaient là au moins pour la même chose, il n'y avait pas de quoi s'en vouloir pour quoi que ce soit.

En tant qu'honnête travailleuse elle avait bien mérité son repos, et elle n'avait pas volé son brandy. Peut être que par avarice ou par orgueil elle se laisserait offrir un verre de quelque chose d'autre, mais le principal était fait, et surtout elle n'avait eu besoin de personne pour l'obtenir. Et ça elle aimait bien. Etre indépendante. Elle ne considérait d'ailleurs aucune autre manière de faire les choses. Mais ce soir elle avait envie de partager, elle ne savait pas encore quoi, mais elle se sentait d'humeur à raconter sa vie, ou du moins une partie.
Trafalgar Brett
avatar
Totem de l'Ours
Totem de l'Ours



MessageSujet: Re: Un verre un jour, un verre toujours ! Lun 12 Juin - 9:02:25
C'était toujours la même histoire. Les gens discutaient entre eux ou plongeaient leurs nez dans leur verre pour ne voir personne. Parfois, certains avaient de la chance et pouvaient offrir un verre à une jolie pépée. Mais jamais ils ne faisaient attention à celui qui s'échinaient sur la scène pour les divertir. Une autre façon pour le patron de se différencier des autres bars. En tout cas, c'est exactement ce qui se déroula pour la fille qui passait avant Brett. Pourtant, elle était jolie avec sa petite jupe et ses cheveux blonds. Peut-être qu'elle faisait trop niaise pour ce public là. Lorsqu'elle passa à côté de Brett, il lui fit un clin d'oeil consolateur et il eut droit à un sourire timide en guise de remerciement.

Pas le temps d'en faire plus que c'était déjà son tour. Alors il avança sur la scène, sa guitare pendouillant dans son dos et sa clope au coin des lèvres. Ajustant son instrument de musique d'une main, il jeta son mégot sur le parquet et l'écrasa du talon de sa botte. D'un grand geste du bras, il lança un accord tonitruant, la première note d'Highway to Hell d'ACDC et leur fit profiter de sa voix légèrement cassée.

Living easy, living free
Season ticket on a one-way ride
Asking nothing, leave me be
Taking everything in my stride
Don't need reason, don't need rhyme
Ain't nothing I would rather do
Going down, party time
My friends are gonna be there too

I'm on the highway to hell
On the highway to hell
Highway to hell
I'm on the highway to hell

No stop signs, speed limit
Nobody's gonna slow me down
Like a wheel, gonna spin it
Nobody's gonna mess me around
Hey Satan, paid my dues
Playing in a rocking band
Hey mama, look at me
I'm on my way to the promised land, whoo!

I'm on the highway to hell
Highway to hell
I'm on the highway to hell
Highway to hell

Don't stop me

I'm on the highway to hell
On the highway to hell
I'm on the highway to hell
On the highway
Yeah, highway to hell

I'm on the highway to hell
Highway to hell
Highway to hell
And I'm going down
All the way
Whoa!

I'm on the highway to hell


Etait-ce l'énergie qu'il y mettait ou alors la chanson en elle-même? Aucune idée mais quelques têtes s'étaient relevées et quelques mains s'agitèrent pour l'encourager à en entamer une autre. Il avait capté leur attention. Il ne fallait surtout pas la perdre à présent. Alors il prit l'initiative avec un Sympathy for the Devil des Rolling Stone. Un classique que tout le monde connaissait et avec lequel il pouvait faire participer son audience. Il lui suffisait de tendre les doigts vers son oreille pour que les buveurs fassent leur "Ouhou" au bon moment.

L'ambiance chauffait à vitesse grand V et certains clients commencèrent même à se lever pour aller danser devant la scène, trainant leur conquête ou dulcinée derrière eux. Brett était aux anges. Un véritable poisson dans l'eau. A tel point qu'il enchaina directement sur Baby Did A Bad Bad Thing de Chris Isaak. Chaud bouillant! D'ailleurs, d'un geste fluide, il tira sur la fermeture éclaire de son sweet à capuche pour dévoiler son torse nu couvert de tatouages et ses abdos en béton armé. Juste de quoi tirer quelques sifflets admiratifs de quelques dames émoustillées. Il leur répondit d'un sourire diablement canaille. Promesse incomparable de bad bad things....
Scylla Malo
avatar
Citoyen Modèle
Citoyen Modèle



MessageSujet: Re: Un verre un jour, un verre toujours ! Mer 14 Juin - 21:26:54
Les gens se resemblaient tous, c'était la chose qu'elle constatait le plus souvent. Et la plus triste aussi. Il n'y a rien de plus triste que quelqu'un qui a l'air aussi triste que le reste du temps quand il s'amuse. Et ils avaient tous plus ou moins l'air d'essayer désespérément d'oublier les semaines de boulot où il ne se passe rien, qui usent les rêves et les envies. Et ils avaient tous l'air de surjouer. Les boites, les bars c'était toujours la même histoire, une mauvaise pièce jouée par des acteurs fatiguées. Et Scylla au milieu. Scylla qui inventait toujours un autre prénom parce que de toute façon personne ne calculait vraiment.

Elle regarda son verre un instant. Si la France c'était ça tout le temps, elle allait franchement s'ennuyer. La musique était mauvaise, et ça ne pouvait pas être sauvé par les paroles, elle ne parlait pas un traitre mot de Français. Si, si elle connaissait bonjour, aurevoir, merci. La base. Et "Je ne parle pas Français" aussi. Le minimum vital. Heureusement après quelques verres il n'y a plus besoin de parler et tu peux te trouver un lit confortable pour la nuit. L'aventure c'est grisant, on a beau dire, on se laisse toujours prendre au jeu. Quitte ou double. Tout ou rien.

Elle n'avait pas peur de venir seule, elle savait se défendre, et s'ils étaient plus forts elle savait comment partir en courant. La aussi c'était quitte ou double, mais elle partait toujours dans un fou rire. Peut être qu'elle était un peu folle. Et c'est certainement pourquoi elle releva la tête en entendant cette voix particulière qui chantait en Anglais. Ah tiens. C'était intéressant. Elle se mit même à applaudir. L'ambiance était remontée d'un coup, il avait secoué les morts. Rolling stones, elle ne connaissait pas la chanson d'après mais c'était franchement entraînant. Le verre a la main, pour éviter qu'on y glisse de la drogue sans son consentement, elle se rapprocha de la scène.

Décidément il n'avait pas froid aux yeux celui la. Presque à poil et déchainé, il n'avait rien du petit financier pépère qui vient oublier sa femme quelques heures avant de dormir contre un dos dédaigneux. Elle dansa autant qu'elle pouvait le faire, tout s'y prêtait particulièrement. Une chose était certaine, une fois qu'il aurait fini, elle sauterait à pieds joints dans le plat, et dans l'aventure.
Trafalgar Brett
avatar
Totem de l'Ours
Totem de l'Ours



MessageSujet: Re: Un verre un jour, un verre toujours ! Jeu 15 Juin - 9:12:34
L'ambiance commençait à devenir électrique. Comme il les aimait. D'ailleurs, il y avait pas mal de danseurs devant lui et c'était exactement pour cela qu'on le payait. Mais très honnêtement, à l'instant précis, il en avait rien à foutre de son cachet. Tant qu'il pouvait jouer. Tant qu'il pouvait chanter. Tout lui allait. Alors il continua et passa à un autre morceau, toujours avec la même énergie. D'abord School's out d'Alice Cooper, en passant par My Own Summer des Deftones et Lonely Day des System Of A Down pour finir par le mythique I Was Made For Lovin' You de Kiss... Et là, il s'amusa vraiment... Après tout, c'était le final donc autant y aller!!

Do, do, do, do, do, do, do, do, do
Do, do, do, do, do, do, do
Do, do, do, do, do, do, do, do, do
Do, do, do, do, do, do, do


Il scruta le parterre à la recherche d'une victime consentante et ne put passer à côté de cette charmante brunette qui le dévorait des yeux. Il eut un sourire en coin, présage de bien des choses...

Tonight I wanna give it all to you


Il pointa son doigt sur elle pour la désigner au mot "You". A croire qu'elle était la fille de la chanson.

In the darkness
There's so much I wanna do


Venait-il de faire un mouvement de bassin évocateur? Nooonnn... Il n'oserait quand même pas... Ah ben si!

And tonight I wanna lay it at your feet
'Cause girl, I was made for you
And girl, you were made for me


Son sourire canaille toujours accroché à ses lèvres, il continuait à la designer de son doigt, juste avant de le pointer sur sa propre poitrine dès que les pronoms personnels sortaient de sa bouche.

I was made for lovin' you baby
You were made for lovin' me
And I can't get enough of you baby
Can you get enough of me

Tonight I wanna see it in your eyes


Ses doigts soulignèrent ses yeux dorés, lui promettant bien des choses de son éternel sourire

Feel the magic
There's something that drives me wild
And tonight we're gonna make it all come true
'Cause girl, you were made for me
And girl I was made for you

I was made for lovin' you baby
You were made for lovin' me
And I can't get enough of you baby
Can you get enough of me

I was made for lovin' you baby
You were made for lovin' me
And I can give it all to you baby
Can you give it all to me

Oh, can't get enough, oh, oh
I can't get enough, oh, oh
I can't get enough
Yeah, ha


A ce moment-là, il entâma un solo de guitare indiablé, se laissant même tomber sur les genoux pour sentir la musique jusque dans ses tripes. Attérissant au bord de la scène, non loin de ses fans d'un soir.

Do, do, do, do, do, do, do, do, do
Do, do, do, do, do, do, do
Do, do, do, do, do, do, do, do, do
Do, do, do, do, do, do, do

I was made for lovin' you baby
You were made for lovin' me
And I can't get enough of you baby
Can you get enough of me

Oh, I was made, you were made
I can't get enough
No, I can't get enough

I was made for lovin' you baby
You were made for lovin' me
And I can't get enough of you baby
Can you get enough of me


Sans même prévenir, il attrapa le menton de la brunette et l'embrassa sans vergogne. Aussitôt pris, aussitôt lachée. C'est qu'il n'en avait pas fini avec la chanson... même si les sifflets demandaient encore plus de dépravation.

I was made for lovin' you baby
You were made for lovin' me
And I can give it all to you baby


Dès les dernières notes, il salua la foule, s'inclinant comme le faisaient les autres artistes. Rajoutant simplement une petite note personnelle à ses adieux.

- Thanks, mother'fuckers... See you soon!!

Et pour achever le tout, le public eut droit à un doigt d'honneur... So british! Après tout, son pays avait bien inventé les Punks. Sans plus demander son reste, il se précipita en coulisse pour s'essuyer un brin et refermer son sweet. Au vu de son succès, il affichait un air content de lui et se dirigea vers le bar pour commander une mousse bien fraîche. Il en avait déjà l'eau à la bouche. A tel point qu'il en avait oublié la brunette...
Scylla Malo
avatar
Citoyen Modèle
Citoyen Modèle



MessageSujet: Re: Un verre un jour, un verre toujours ! Jeu 22 Juin - 17:21:41
Il n'y avait pas à dire, il savait y faire le p'tit brun. Il sautait partout comme une puce branchée sur le secteur. A gauche, a droite, devant, derrière, sur les côtés. Souriant, puis plus, puis encore. Il émanait quelque chose de sauvage de lui, et ce n'était pas du qu'à sa manière de s'habiller. Et puis il avait un répertoire aussi grand qu'intéressant. Ils chantaient tous Scorpions, Passenger, des trucs passés de mode, ou trop à la mode. La il y avait de quoi secouter son popotin et elle ne s'en privait pas. Surtout sur le morceau d'Alice Cooper.

Elle avait trop de confiance en elle pour rougir en se disant qu'il devait regarder derrière, elle capta son regard à la seconde même où il passa dans le sien. Ce fut bref, intense, et sans aucune signification. Elle n'était qu'une voyageuse sans but et sans patrie, elle ne s'attachait à rien ni à personne et elle adorait cette sensation grisante. Le danger, la folie, le risque. La vie quoi. Et rien n'était tombé dans l'oreille d'un sourd. Il voulait se la jouer loveur? Elle suivait sans soucis. Elle avait fait mordre l'oreiller à bien plus de personnes que la décence ne permet de nommer.

Pause solo, de quoi admirer le doigté sans rougir. Après tout elle avait passé l'âge de minauder comme une gamine. C'était une femme, avec la rage au coeur et le diable au corps. Elle n'avait peur de rien, ni de l'inconnu, ni de l'étranger, ni du feu ni du danger. Et son corps répondait à la musique, sans hésiter. Elle frappait des mains avec emphase et ne perdait pas une miette du son et lumière. Elle évita même de justesse un postillon.

Et bam. Pas d'étoiles dans les yeux mais le coeur qui cogne un peu trop fort. Elle avait beau en avoir fait des concerts, ça ne lui était pas encore arrivé. Passé le cap de la surprise elle lui rendit bien son geste, après tout c'était dans l'air de la soirée. Pfiou. Elle en était certaine maintenant, il ne rigolait pas. Malpoli, libidineux et totalement libre. Un anglais? Elle n'en était même pas étonnée. Elle voulait continuer à danser mais on était de retour directement après dans le petit plan plan pop. Un soupir plus tard, elle se retrouva elle même au bar.

Elle ne le vit pas se poser tout de suite. Mais c'est avec tout le détâchement du monde qu'elle lui proposa en Anglais après s'être retournée pour voir qui serait le prochain groupe.

"La prochaine tournée elle est pour moi. A mettre le feu comme ça, tu vas déclencher des incendies."
Trafalgar Brett
avatar
Totem de l'Ours
Totem de l'Ours



MessageSujet: Re: Un verre un jour, un verre toujours ! Ven 23 Juin - 9:27:31
Accoudé au bar, Brett savourait une petite blonde bien mousseuse et méritée. Riant à la blague du barman, il n'avait pas vu la brunette s'approcher et ce ne fut qu'à l'entente des quelques mots en anglais qu'il tourna son regard vers elle. Tournant juste assez la tête pour pouvoir plonger ses iris couleur miel dans les siens. Juste avant de les laisser glisser du haut vers le bas, s'arrêtant volontairement sur les objectifs principaux: seins, hanches, pubis, cuisses. Etait-il en train de la juger sur pièce? Comme un morceau de viande? Il y avait de grandes chances. Un vrai goujat qui prenait son temps avant de revenir dans les iris sombres de la demoiselle. Il eut un sourire en coin. Carnassier ou narquois. A vous de barrer la mention inutile.

- Tant qu'ils sont dans les culottes des filles, ça m'va. Faut bien rendre service de temps en temps, lui répondit-il dans sa langue maternelle. Après tout, c'était elle qui voulait assumer de suivre en anglais. Il n'allait pas s'en priver en parlant un français approximatif.

Entendant quelques applaudissements, il se détourna d'elle pour examiner la scène. Un duo de Folk venait de s'installer. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'ils soient meilleurs que les précédents. Il eut un soupir et s'alluma une cigarette d'un mouvement né d'une habitude. C'était pas gagné au vu de la voix fluette de la greluche. Avec une grimace, il se réinstalla au bar. C'est à dire les coudes sur le comptoir et avala d'une traite son fond de verre avant de lever le doigt au barman.

- Files moi ta meilleure pression, Dude... C'est la fille qui paie, lui dit-il en désignant la brunette d'un coup de menton. Sans savoir pourquoi son regard resta bloqué sur elle. Juste avant de retrouver son sourire ravageur. A croire que la situation ne lui déplaisait pas tant que cela.

- Et donc, c'est pour ça que tu te trémousses à côté de moi? T'as b'soin d'un pompier pour éteindre tout ça?


Il l'observait toujours à travers la fumée de sa clope, s'amusant d'avance de la suite du programme. Avec un peu de bol, elle n'aurait pas froid aux yeux et l'inviterait chez elle. Il sentait qu'une nuit sur un bon matelas ne serait pas de trop. Il dormait trop mal en ce moment pour rechigner à payer son dû pour un tel luxe. Malheureusement, il pressentait qu'il allait avoir du boulot pour y arriver. Généralement, ce genre de minette demandait un acompte contre les murs...
Scylla Malo
avatar
Citoyen Modèle
Citoyen Modèle



MessageSujet: Re: Un verre un jour, un verre toujours ! Mer 28 Juin - 14:04:20
Le feu elle l'avait dans les yeux, Scylla était l'aventure, le frisson de l'inconnu, la douce folie de notre époque le tout serti de cheveux noirs et d'un regard tout aussi sombre. Et ça lui avait valu deux ou trois soucis, mais de toute façon elle n'était pas à une cicatrice près, ça donne un genre et elle aimait bien inventer des histoires par rapport à tout ça. Elle ne se formalisait pas de le voir loucher un instant sur ce qu'elle avait de toute façon bien mis en avant.

On atrappe pas les mouches avec du vinaigre, le dicton était aussi valable chez elle. Et puis bon, la nature l'avait confié, pourquoi ne pas s'en servir, hein ?! Acheter, obtenir, et offrir en retour, c'est la loi de la vie. Pour un peu elle les aurait même rapproché pour y donner un peu plus de volume et une vue un peu plus marquée sur ces derniers. Mais ce n'était pas le propos, elle ne jouait pas non plus avec cette nature. Peu importe tant qu'on a l'ivresse, comme disait jean p..Moli..Un gars qui écrivait pas trop mal. Elle rit. C'était de mauvais goût, mais après une bière tout devient drôle.

L'anglais était plus pratique. Elle avait un petit accent, voire même un sale accent mais elle se débrouillait bien plus qu'en Français. Le voyage ça ne forge pas que l'expérience, ça muscle la langue. N'en déplaise aux prudes. Elle aurait pu demander si c'était une invitation, mais c'était trop attendu, elle n'en était plus là depuis longtemps. Elle se contenta d'un sourire et d'une gorgée. Le groupe d'après jouait encore de la soupe. Rien de surprenant.

Et une fois revenu, la former rockstar ajouta une bière sur la note. Scylla bloqua un instant, elle n'avait pas encore trouvé de job dans le coin, mais ce n'était pas le genre de choses qui l'arrêtait.

"Mets en deux."

De toute façon elle tenait bien, ce n'était pas un soucis. Elle vida son verre d'une traite.

"Pas besoin. La bière c'est amplement suffisant pour éteindre certains feux."

Elle inspira profondément, la soirée était délicieusement improbable, exactement ce qu'elle aimait. Mais ça restait un peu trop sage.

"M'enfin j'vais pas pouvoir payer le prochain, sinon on va devoir faire la vaisselle."

Courte pause.

"Ou courir assez vite. Mais je te préviens, quand je serai à sec tu seras le dernier au courant, chacun pour sa peau."


Le sourire changea de camp. Elle était déjà partie plusieurs fois sans payer, et elle ne s'en sentait toujours pas coupable.


Trafalgar Brett
avatar
Totem de l'Ours
Totem de l'Ours



MessageSujet: Re: Un verre un jour, un verre toujours ! Mer 5 Juil - 10:53:03
Toujours accoudé au bar, Brett observait la brunette sans se cacher. Pourquoi faire? Il sentait bien qu'elle attendait quelque chose de lui... et à l'entendre, son plan "matelas gratos" était en train de tomber à l'eau. Elle n'avait pas l'air si simple que cela la Chica. En tout cas, elle affichait clairement qu'elle ne voulait pas être une de ses greluches de filles à papa qui n'avaient qu'à ouvrir le bec pour tout avoir. Il en eut un sourire en coin. Désabusé. Avant de le noyer dans sa fumée de cigarette.

- En même temps, tu n'as parlé que d'une seule tournée... pas de dix mille... Alors à moins que tu sois DEJA fauchée comme les blés, j'vois pas pourquoi j'me mettrai à courir...

Après tout, il ne fallait pas déconner non plus. Lui n'avait jamais réellement apprécié la course à pied. Pourquoi courir sans but? Et puis, il était bien mieux au bar, devant une bonne bière. Après tout, il avait le bar à volonté en paiement de sa prestation. Mais ça, il n'allait pas le lui dire. Après tout, il ne la connaissait pas.

- Et puis... j'ai jamais vu une bière éteindre quoique ce soit de toute ma vie. Ce serait p'tre plutôt l'inverse... P'tre que c'est moi qui vais chercher à t'saouler pour voir si ma théorie tient la route... De toutes façons, c'est pas une fillette dans ton genre qui va me ruiner... Tu vas pas t'nir le rythme...

Là, il se foutait carrément de sa tronche avec son sourire moqueur et ses yeux pétillants. C'était sûr qu'elle allait tomber dans le panneau de ce défi improvisé. Aucune chance qu'une fille comme elle refuse de montrer sa valeur de rebelle. Elle en avait tellement dans le pantalon qu'elle n'allait quand même pas passer à l'occasion d'avoir des verres gratos... et puis elle tenait si bien l'alcool qu'elle ne risquait rien... ou bien?

Brett se marrait déjà d'avance, écrasant son mégot dans le cendrier et buvant sa bière à petites gorgées savoureuses. Il venait de la placer dans une impasse: soit elle acceptait soit elle se barrait. Lui, il s'en battait les cacahuètes. De toutes façons, il trouverait un endroit où dormir cette nuit. Il l'avait toujours fait et cela n'allait pas changer aujourd'hui.
Hrp:
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un verre un jour, un verre toujours !
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tu as un verre, j'ai un verre; le premier qui le finit aura un gage ♫ [PV Loudvick]
» Écrivain un jour, écrivain toujours...
» rihanna + best friend un jour best friend toujours
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» Verre canette coca cola

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les lumières de la Ville :: Quartier Nocturne-
Sauter vers: