Totémique
Forum familial et accessible
* Nouveautés *
2015 ★ Ouverture du Forum
02.05.17 ★ Charity est Admin !
14.01.18 ★ Nouveau design ~
18.01.18 ★ Adriàs est Admin !


★Aujourd'hui ★
Votre arrivée, Youpi !
Bienvenue à toi,

    [SAUMON] Soasic...euh non... Soazac Clo... oh pi mince.

    Partagez
    avatar
    [SAUMON] Soasic...euh non... Soazac Clo... oh pi mince. > le Dim 11 Juin - 19:28:25
    Totem du Saumon
    Totem du Saumon
    Messages : 106
    Date d'inscription : 11/06/2017

    Soizic Cloarec


    Premier contact



    Soizic Cloarec, et je vous donne un penny si vous arrivez à le prononcer sans erreur! Elle a vingt-huit ans, paraît beaucoup plus jeune ; une peau mate, des cheveux noirs et un regard brun un peu bridé et sauvageon. 1m 75 pour 58 kilos, un poids plume aux muscles fins. Elle possède l'allure d'une bois flottant et des mains caleuses à force de tirer sur la corde des mâts.
    A défaut d'avoir appris les mathématiques et l'algèbre, elle connaît les noeuds marins et peut vous donner le sens du courant rien qu'en trempant un orteil dans la mer. Elle aime les matins qui soufflent fort : de ceux vous faisant pressentir votre fin. En ces instants de petites frayeurs, elle y trouve une raison à son existence.
    " Si la tempête se lève et m'emporte, je pourrais mourir."
    Et c'est une pensée assez étrange pour qu'elle éclate de rire.

    Elle a beau avoir vécu sur des îlots ou sur les flots, elle s'est toujours sentie plus piaf que poisson. L'eau est sa terre, mais le vent restera à jamais son amie, fidèle. Lorsqu'elle joue de la flûte cette dernière l'accompagne, petit échange taquin entre les lèvres, et entretient son caractère pour le moins...inconstant. Tantôt nerveuse, tantôt calme, Soizic se laisse volontiers portée par ses émotions. Un p'tite tape à l'arrière du crâne, une caresse, un coup de pied : elle peut vous les enchaîner à la suite! Aussi, elle s'amuse à se vêtir -que dis-je, à se parer !- avec de jolis tissus récupérés ; à l'époque lors des échanges entre marchands côtiers, aujourd'hui un peu où ça lui plaît. Ou alors elle s'engonce dans un ciré jaune canari cuicui (oui, cuicui), affublée de bottes rouges à petits pois blancs... Inutile de lui reprocher son style vestimentaire, pour peu qu'elle vous prête attention, sa seule réponse sera une langue tirée ou une grimace censée vous représenter (*gnagnagna*).
    S'il y a une chose pour laquelle Soizic excelle, c'est bien son indifférence de l'opinion générale...en plus de son talent pour la pêche ou la navigation, bien sûr.

    Malgré son côté insolite et imprédictible, elle laisse parfois une sensation de vide dès qu'elle s'en va. Physiquement plus asiatique qu'européenne, mentalement plus bretonne que philippienne, elle garde l'image carte postale des badjos : une nomade de la mer, douée pour vous montrer la vie comme on lit des livres, bougeant trop vite, parlant trop fort. (ou pas assez, selon le jour.) L'on pourrait aspirer à ce qu'elle reste toujours assise dans votre petite cuisine, à siroter son café tout en vous racontant des histoires sans rapport inhérent entre eux. Mais c'est souvent quand on a l'impression de l'avoir enfin saisie qu'elle s'échappe.


    Pourquoi l'esprit te choisirait ?


    Sous le regard attendri de sa mère, son père et un shaman, Soizic a été mise à l'eau à l'âge de 3 jours. Oui, 3 jours. Pas étonnant qu'elle soit une bonne nageuse. Sa mère faisait partie d'une minorité animiste. Leur dieu se nommait Setan, et il décidait de tout en ces lieux.
    C'est peut-être pour cela que Soizic est si respectueuse des éléments. Peut être pour cela, aussi, qu'une fois que le soleil se couche - laissant apparaître une trace nette d'un rose indéfini-  elle en vient à grimper sur la proue du voilier, le soufflé coupé, avec l'impression que son coeur meurt et revit, tout ça en même temps.


    Le hublot humide et vert d'algues était sa télévision, le compas sur la carte des mers, dirigé par la main de son père, votre partie de base-ball. Elle a prié durant les tempêtes, vomissant ses tripes dans des toilettes exiguës, elle a ri aussi, beaucoup trop, à essayer de rattraper ses camarades philippiens sur des étendues de sable infinies. Plus que tout, elle a appris à aimer la vie. Si courte, si intense, et parfois tellement injuste.
    A certains moment elle souhaitait que tous les enfants connaissent la même chose. A d'autres, cependant, elle préférait garder jalousement son privilège : comme un secret avec l’océan. En grandissant, elle a perdu sa naïveté.. Oh, bien entendu elle respecte l'idée spirituelle de la chose, mais son caractère est trop variable. Elle doute, puis elle est sûre d'elle, et de nouveau elle se dit qu'il y a bien quelqu'un, là haut, ou même plusieurs : qu'elle ne peut pas avoir vécu de la sorte juste parce que c'est le hasard. Mais comme elle n'en aura aucune preuve, elle va alors ronchonner dans un coin de coque, ou à l'abri d'un arbre : le monde est froid, et quand on meurt, voilà. On meurt. Vous comprenez ?
    Alors, hum...pourquoi l'esprit la choisirait ? De vous à moi, je vous avouerai : ne lui posez pas trop la question. Pour peu que son humeur ne s'y prête pas, elle va nous pondre la scène de Hamlet en mimant un crâne dans sa main. (surtout si vous lui parlez de rêves bizarres, ou qu'elle se surprendra à pleurer après avoir pêché un poisson, non vraiment ...*soupire*)

    Ton histoire



    Alberic Cloarec était un océanologue, navigateur solitaire d'un voilier. Il avait signé un contrat d'un an pour étudier le triangle de corail. D'un point de vue physique, il avait le type du breton vous vendant du beurre de Guérande. Après 6 mois dans un coin reculé de l'île de Mindanao, il rencontra Samaya, une magnifique badjao. Il devint complètement inconscient le temps d'une nuit. Mais ce fut suffisant...

    Lorsque le bébé fut né, on insista pour l’initier aux rituels anciens des Bajaus. Parmi la tribu, on prétexta que l'enfant avait été récupérée à une tante mourante, non loin de là. Malgré tout, Samaya ne put songer à trouver un mari et sous la pression de "son erreur" elle quitta l'île.
    Peu de temps après, Alberic apprit qu'elle avait atteint les bidons-villes de Bornéo...
    C'est la dernière fois qu'il entendit parler d'elle.

    Alberic garda un oeil sur son enfant, et lui donna le nom insolite d'une de ses tantes longtemps disparue : Soizic
    Il la laissa chez les parents de Samaya. Ces derniers vivaient la plupart du temps sur leur canot badjao et possédaient déjà sept enfants. Ils la nommèrent d'un prénom plus proche de leur culture : "Ima'. Ils refusèrent tout soutient financier, ils avaient trop d'honneur pour ça. En contrepartie, Alberic leur apportait du matériel de pêche, du poisson et des vêtements.

    Le contrat d'Alberic se prolongea, avec à la clé un espoir de réinsérer certaines espèces sous marine.
    Soizic ne fut pas reconnue sur le plan civil, pas tout de suite.. (elle n'obtint sa nationalité française qu'à l'âge de 24 ans)
     Son père craignait qu'on le soupçonne d'avoir profité d'un tourisme sexuel très lucratif aux Philipinnes. Il prétendait l'avoir juste prise sous son aile, et au centre de cette misère sociale, peu des scientifiques dans son entourage ont essayé d'aller chercher plus loin...

    Il mit un point d'honneur à l'initier au français, à l'anglais aussi. Il lui montra même comment on faisait des crêpes bretonnes, un comble!

    Soizic grandit donc, irrémédiablement. Le travail d'Alberic lui prenait beaucoup de son temps et Soizic était une gamine assez incompréhensible et insaisissable. Elle devint, d'un point de vue physique, une véritable native de l'archipel. Sa démarche, son accent profondément badjao, sa peau si bronzée et son visage ressemblant tant à celui de sa mère. Parmi les nomades, personne n'aurait imaginé qu'Alric en fut le père...ou du moins, était-il juste "l'homme de passage", celui que tous connaissaient ici en tant qu"ami du récif". Un homme peut être capable de sauver leur mode de vie en voie d'extinction...

    On la trouvait rarement chez ses grands-parents, elle était tantôt chez son père, tantôt occupée à naviguer le long des archipels. Son caboteur, on le surnommait "Mag-kite,kite sumu.", ce qui se traduirait par "à demain!"
    Dès qu'elle partait, les enfants peuplant sa maison sur pilotis agitaient leur mains pour lui souhaiter bonne traversée "Mag-kite,kite sumu ! à demain, à demain!" qu'ils disaient... parce qu'on ne savait jamais quand elle reviendrait.

    La tache sombre à ce tableau, c'était la précarité de leur habitat et la pression incroyable de la sédentarisation. Le banditisme et la pêche aux explosifs étaient des problèmes récurrents dans les coins d'îlots proches. Parfois, les filets ne ramassaient que 10 sachets plastiques pour un seul poisson. De plus en plus de bajaos cédaient à l'appel de la consommation. Et au loin, toujours, se dessinaient les silhouettes de cargos terrifiants : des bêtes de ferraille et de crasse. Le fantôme de Samaya semblait nourrir leur moteur. Qu'était donc devenue sa mère ?  Une fois dans les griffes de la ville, Soizic songeait qu'on y restait piégé.

    "Ima" reçut de nombreuses demandes de mariage. On la trouvait très jolie. Mais elle se refusait à ses obligations de femme badjao et prenait le large dès qu'une discussion avec ses grands-parents se pressentait. Elle était Soizic d'esprit, celle tournant les pages de bouquins scientifiques en fronçant des sourcils devant des mots latins trop compliqués. Sa seule aventure sérieuse fut lors d'une rencontre avec un jeune scientifique anglais, venu étudié l'archipel pour trois ans. Ils se voyaient peu, mais assez pour se tenir compagnie.

    Lorsqu'elle eut 22 ans, elle quitta son archipel et accompagna son père dans ses expéditions scientifiques à bord d'un navire océanographique.

    Au fond, Soizic aurait pu rester à Mindanao toute sa vie. Elle était une humaine atypique dans cette planète trop urbanisée ; plongeant sans un bruit, nageant vite puis restant ainsi en apnée au centre du bleu clair, ses bras immobiles, capable de retenir sa respiration pendant trois minutes. Elle s’abritait sur des rives aux arbres immenses lors des mauvais temps, mâchant des racines, son visage recouvert d'un masque blanc. ("le borak")

    Pourtant, une indicible trouille face aux changements du monde lui faisait craindre le pire pour son peuple.
    Leurs traditions tendaient à disparaître et leurs conditions de vie étaient de plus en plus difficiles.
    "Peut être que les origines de mon père sont un signe du ciel?. Peut-être suis-je censée agir, et devenir le porte parole des badjaos ?"
    Aussi, elle sauta dans l'inconnu. Sans doute qu'ailleurs était synonyme d'éveil...

    A 24 ans, elle retourna sur la terre d'origine de son père. Ils y récupèrent un héritage de famille : une maison blanche de pêcheur au toit bleu, au bord de la mer d'Iroise. Son père continua ses recherches, faisant les allées-retours entre la France et les Etats-unis. Il emmenait parfois Soizic pour l'appuyer dans son discours, fier de pouvoir enfin la présenter comme sa fille.

    Mais Soizic est un courant d'air, et elle se plaît davantage dans ses propres choix de vie.
    Elle décrocha une licence pour devenir pêcheur professionnel, et continua de naviguer...sur l'océan atlantique, cette fois. Elle aspire depuis un moment à retourner dans son archipel ; maintenant que son père a obtenu les droits pour une réserve naturelle. Mais, une étrange force semble la retenir. Comme si les vagues pouvaient lui parler : lui assurant qu'elle serait plus utile ici...




    Ton personnage est-il originaire de Totarnec?


    Et toi alors?


    de la musique, un gâteau fourré à la framboise et un café : voilà la recette pour frapper aux portes des jolis forums !  Very Happy

    avatar
    Re: [SAUMON] Soasic...euh non... Soazac Clo... oh pi mince. > le Dim 11 Juin - 19:33:56
    Totem de la Terre
    Totem de la Terre
    Messages : 45
    Date d'inscription : 09/06/2017

    ♥️.♥️ Trop belle !

    Bienvenue à toi Very Happy
    avatar
    Re: [SAUMON] Soasic...euh non... Soazac Clo... oh pi mince. > le Dim 11 Juin - 20:09:09
    Esprit incarné
    Esprit incarné
    Messages : 1127
    Date d'inscription : 07/09/2015

    Pfouah !
    Trop cool comme début !!!
    Bon, effectivement je ne vais pas essayer de prononcer son nom en entier Very Happy

    Bienvenue ! Very Happy
    avatar
    Re: [SAUMON] Soasic...euh non... Soazac Clo... oh pi mince. > le Dim 11 Juin - 20:18:09
    Citoyen Modèle
    Citoyen Modèle
    Messages : 94
    Date d'inscription : 10/06/2016

    Super une nouvelle. J'aurais préféré que tu sois juste une citoyenne on se serait bien amusées, mais on fera avec !
    avatar
    Re: [SAUMON] Soasic...euh non... Soazac Clo... oh pi mince. > le Dim 11 Juin - 20:42:24
    Totem du Saumon
    Totem du Saumon
    Messages : 106
    Date d'inscription : 11/06/2017

    Merciii pour votre accueil !

    oooh t'inquiète scylla, y'a toujours moyen de s'amuser, chui sûre ! Very Happy
    avatar
    Re: [SAUMON] Soasic...euh non... Soazac Clo... oh pi mince. > le Dim 11 Juin - 20:57:51
    Citoyen Modèle
    Citoyen Modèle
    Messages : 31
    Date d'inscription : 08/11/2016

    Bienvenue, beauté !
    avatar
    Totem de l'Ours
    Totem de l'Ours
    Messages : 248
    Date d'inscription : 30/05/2017

    Boarf... Les doigts dans le nez pour la prononciation... *fait son fier à bras*

    Bienvenue et bon courage pour la fin de ta fiche!
    Nous avons tous hâte de voir quel esprit va te choisir... Very Happy
    avatar
    Totem du Faucon
    Totem du Faucon
    Messages : 45
    Date d'inscription : 11/06/2017
    Age : 28
    Localisation : Angers, la tête dans les nuages

    Alors, voilà, je suis pas encore validée... Mais bienvenue quand même ! Bon courage pour ta fiche qui a l'air toute pleine de tendresse, c'est vraiment agréable ♪
    avatar
    Re: [SAUMON] Soasic...euh non... Soazac Clo... oh pi mince. > le Lun 12 Juin - 14:32:23
    Totem du Cerf
    Totem du Cerf
    Messages : 504
    Date d'inscription : 09/11/2015
    Localisation : Dans tes rêves les plus fous



    Bienvenue!!!! J'adore ta fiche ( et je vois pas le problème de prononciation en vrai *se gratte la tête*) Je pense que ton perso va apporter un vent salé et frais sur le forum et ça me donne hâte!!
    avatar
    Re: [SAUMON] Soasic...euh non... Soazac Clo... oh pi mince. > le Lun 12 Juin - 19:07:15
    Totem du Saumon
    Totem du Saumon
    Messages : 106
    Date d'inscription : 11/06/2017

    merci le petit monde! ( pfiouuu j'ai envie de tous vous câliner, vous êtes vachement chouettes ! Very Happy )

    je crois avoir terminé, à vous de me le dire !

      Hidden Lands