Totestival', rejoins l'événement !
Rejoins-nous sur Discord !
Et aussi sur Facebook ♥
Et aussi sur Facebook ♥



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La nuit ne porte plus conseil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Tullia E. Raijer
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



En ligne
MessageSujet: La nuit ne porte plus conseil Jeu 8 Juin - 22:34:32
Enfer et damnation... Depuis quelques semaines déjà, je sentais que je préférais mourir plutôt que de continuer d'endurer ça. Mon précieux, si précieux sommeil... Il n'existe quasiment plus. Adieux délectable plongeon dans les abîmes du sommeil profond, jamais plus je ne me sentirais sombrer dans les si doux bras de Morphée. L'agonie terrible des nuits incertaines, des cauchemars et rêves sans queue ni tête. C'était maintenant chaque nuit la même angoisse. Ces rêves étaient si réels, et si perturbants. La forêts, cette tension, cette impression que je devais fuir, partir.. C'était insoutenable. Je me réveille en pleine nuit, en sueur et haletante, comme si je venais de faire un marathon. Bon, plutôt juste 200m en courant... Mal de tête, tremblement, je ne me reposais plus.

Ce jour là, je me levais péniblement de mon lit, comme d'habitude. Regardant l'heure sur mon téléphone, il est 4h du matin et c'est la 3e fois que je me réveille. J'étais plus que fatiguée, exténuée. Je jetais un coup d'œil sur ces minables pilules pour le sommeil, qui marchant à peine. J'arrive près du miroir, allume la lumière et contemple l'ombre de moi-même. Des cernes qu'on pourrait comparer a du maquillage pour fantôme, des yeux injectés de sang presque sans vie. Mon teint avait grandement pâlit, j'avais un peu maigris. Le fait de ne plus arriver à dormir affectait mon métabolisme. Je n'avais plus envie de manger tellement j'étais fatiguée et au bout de mes nerfs. J'étais nerveuse, de mauvaise humeur tout le temps, je n'arrive plus à réfléchir correctement. Une espèce d'état second me prenait, m'empêchant même de travailler. Depuis une semaine j'avais pris un congé pour me remettre, étant allé voir des médecins pour résoudre le problème. Rien à faire, aucun médicament ne marche, rien ne cloche au niveau de mon corps, pas de maladie ni de carence, rien. Mais pourquoi je ne dors pas alors ?

J'allais vers ma commode pour m'habiller. Quitte à ne pas dormir, autant aller marcher un peu près du parc. L'air n'était pas trop froid, et c'était mieux que de rester sur mon lit à pleurer sur le sort de mon pauvre sommeil. Si rien ne marche, que devais je faire ? Au point où j'en étais, j'étais prête à aller jusqu'au psychologue, ou un hypnotiseur. Une partie de mon esprit me poussait même à demander pitié à un hôpital pour qu'ils me mettent en coma artificiel, juste pour 1 mois ou 2 pour me requinquer. Je sortais de l'appart, mon sweat sur le dos et mes claquettes d'été aux pieds. Je commençais à remonter ma ruelle, allant vers le petit parc éclairé. Il n'y avait pas un chat, c'était un quartier tranquille de Paris. J'allais vers un banc et m'asseyais pour regarder la rue. Pourquoi.... pourquoi je n'arrive pas à dormir ? Ou plutôt, pourquoi tous ces rêves me hantent ? C'étaient des rêves trop réels pour être normaux, j'avais l'impression de réellement les vivre. Parfois c'étaient seulement des couleurs floues, vertes, brunes, couleur sable, noire, et des bruits de forêt tout autour. D'autres fois c'était comme si j'étais un animal, et que je courais dans une forêt. J'étais petite, mais agile, et j'allais vers un endroit de manière assurée mais sans savoir ce que c'était. Une autre fois c'est pour me perdre dans un immense désert, trébuchant sur des ruines, voyant des restes d'arbres secs, d'anciens immeubles modernes abandonnés comme dans un monde apocalyptique. J'arrive vers un grand arbre presque mort, avec une source d'eau croupie à sa base. En me penchant vers l'eau, car j'avais soif dans ce verre, j'eus d'étrange frisson en voyant que mon reflet était celui d'un chat !

Je soupirais, me massant les tempes. Ces rêves là étaient les plus récents, ceux dont je me rappelais le plus. Pour les autres, je n'avais pas d'images mais que des impressions, des sensations et des émotions. La peur, l'envie de fuir, la colère aussi, l'envie d'aller dans la forêt, dans un endroit précis. C'était vague, mais globalement la sensation que je ressentais c'était la peur et l'angoisse, comme si une menace pesait et qu'on appelait à l'aide. Mais qui, et pourquoi ? En quoi cela pouvait avoir une signification ? Car pour que cela me tourmente autant, il devait bien y avoir une raison, physique ou bien psychologique. Je me torturais les méninges ainsi, quand au loin j'entendis des bruits de sabots sur le pavé. Voilà que j'avais des hallucinations éveillée. Enfin, est ce que j'étais vraiment réveillée, et non pas encore dans cet état comateux ? J'étais sur le fil du rasoir, à bout de nerfs. Si c'est encore un de ces fou-furieux des rues qui vient me chercher des noises, il pouvait être certains qu'il allait rencontrer une furie à sa porte. On ne badine pas avec mon sommeil et ma patience...



Odessa
avatar
Totem du Feu
Totem du Feu



MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil Ven 9 Juin - 0:40:38
Un miaulement me réveille, je perçois à la lisière de ma vision une forme féline. Je souris et m'assied en tailleur, attendant le message du Chat. Je croise ses yeux jaunes un bref instant et je la vois. Je souris et grimace en même temps. Me voilà missionnée en ville, loin. Chose que j'abhorre, mais il le faut parfois. Je me lève en hochant la tête mais l'esprit est déjà parti voir sa nouvelle membre de clan. Le soleil pointe le bout de sa chaleur parmi les feuillages. Je soupire et envoie un oiseau de feu prévenir mes élèves que je serais absente quelques temps. Histoire qu'ils ne s'inquiètent pas. Je leur conseille au passage d'aller voir Mélusine s'ils ont des questions.

Quelques oiseaux volent au-dessus de ma tête, je les salue et leur demande de prévenir Malcolm de mon absence, et Stan de mon besoin de sa présence. Ils gazouillent une approbation. Et les voilà partir prévenir mes amis. Je cours jusqu'à ma cabane et récupère mon couteau et ma besace en cuir dans laquelle je fourre quelques fruits et de quoi m'occuper les mains. J'entends un hennissement. Il est là.

Paris est une ville immense. A mes yeux c'est une horreur que de voir la plaine verte être mangée par ces horribles bâtiments de béton et de voir cette merveille lumineuse être effacée par les tours et le goudron chaud et dégoutant. Je ne suis jamais allée à Paris avant, depuis que je suis formatrice j'ai toujours eu la chance de pouvoir l'éviter. Je suis assise à cru sur Stanislas, nous faisons attention aux voitures et autres trucs à moteurs et à roues afin qu'il ne se fasse pas blessé. Je le guide par mes murmures dans la ville, il me connait si bien qu'il anticipe certains d'entre eux. La nuit tombe, le bruit s'apaise, je me sens plus sereine. L'air fraichi aussi mais je ne le sens pas tant que ça.

Je sais qu’elle est là, quelque part. Je n’ai pas encore son nom, mais je sais qu’il vient. Dès que je la vois, je le sais. C’est souvent comme ça. Et je la vois soudain au détour d’un carrefour, qui entre dans un petit parc. Et je sais. Je souris et Stan la suit lentement pour ne pas l’effrayer. Je la laisse prendre de l’avance et prends une longue bouffée d’oxygène dans ce coin de nature. Nous la rejoignons en douceur, je la vois, elle me regarde, je descends de Stan et le laisse faire sa vie. Je l’entends s’éloigner pendant que je la rattrape. Elle est assise au bord d’un point d’eau. Je lui souris calmement. Je sens qu’elle est une éveillée qui a besoin de calme, qui est sur les nerfs. Je peux comprendre.

« Bonsoir. Du mal à dormir ? » Je demande, me doutant de la réponse vu sa présence tard le soir dans un lieu comme celui-ci.

Et je fixe les étoiles, attendant qu’elle réponde, pour tester la température. Qui d’ailleurs doit être fraiche vu la saison et l’heure.



Tullia E. Raijer
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



En ligne
MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil Ven 9 Juin - 21:49:09
Les bruits de sabots me dérangeaient. Je jetais un coup d'oeil sur l'origine du bruit, et vit en effet un cheval. Dessus et à cru se trouvait une jeune femme rousse, aux habits très forestiers et rustres. Bon, je commence sérieusement à débloquer moi. Je me lève, pour m'éloigner de cette personne, ou plutôt de cette vision. Je rentre dans la parc, et m'approche de la petite fontaine. Je n'aime pas l'eau, mais le son ne m'en était pas désagréable pour autant. J'a m'accroupissais devant l'eau, comme si je voulais me rapprocher du son. Mais une voix féminine vint rompre....

Mon regard se porta à nouveau sur elle. Mes yeux ne portaient pas du tout la moindre affection. J'avais envie d'être tranquille, et cette personne qui venait en inopportune pouvait voir que si j'avais la capacité de la foudroyer sur place elle serait déjà calcinée depuis longtemps. J'étais fatiguée et toute ma frutration commençait à faire surface, comme une houle violente qui montait en puissance. Sa remarque à laquelle je ne fis pas vraiment attention au premier abord n'était pour moi qu'une manière d'engager la conversation. Et toute conversation je voulais éviter. Elle ne reçut de ma part qu'une réponse aussi sèche et acide que du venin, sur un ton qui laissait entendre que je n'étais guère disposée à l'écouter.


" Et vous du mal à vous mêler de vos affaires..."

Je me relevais, essayant de fuir. Si c'était une vrai personne, il valait mieux éviter tout conflit. Vu mon état, je ne serais pas capable de me défendre si ça dégénère. Je me détournais encore, voulant quitter le parc d'un pas lent tout en lui lançant un dernier avertissement fatigué.

" Je ne suis pas d'humeur, fichez moi la paix."
Odessa
avatar
Totem du Feu
Totem du Feu



MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil Lun 12 Juin - 22:23:07
Mais qu’est-ce qui m’arrive en ce moment ? Je joue de malchance ? C’est le karma pour m’avoir envoyé Nezzy ? La super Nezzy qui n’a même pas attendu que je finisse d’expliquer pour y croire ? Je soupire en la voyant s’éloigner. Je suis en ville. Dans un lieu que j’abhorre. Je ne sais pas quoi faire du coup. Je penche la tête sur le côté. Bon. Est-ce que je me la joue à la Franz ? Ce soir, j’ai juste pas du tout la patience. Je croise les doigts pour qu’elle finisse par agir comme Brett… Avec intelligence. Bon. Amusons-nous… Ou pas, j’ai horreur de recourir à la force en réalité. J’aime mieux que les gens me suivent en bonne intelligence. Je soupire et monte dans un arbre pour la suivre discrètement.

Stan me suit en parallèle suite à un hululement que je lui ai adressé. Bon. Maintenant !

Je lui tombe dessus, l’assommant au passage. Stan me rejoint et je la hisse sur son dos, heureusement, c’est un moins gros morceau que le nounours. Je rameute un copain chien des rues et lui demande un coup de flair. Il me guide jusqu’à sa maison, appartement et je la fouille pour trouver la carte. Je regarde Stan, et le pauvre chien et Stan me comprends, comme toujours. Je monte chercher des affaires pour Tullia, je prends quelques fringues d’été, deux paires de chaussures confortables, son portable et son chargeur… Je n’ai pas l’impression d’avoir oublié quelque chose d’essentiel… ah ! Si ! L’argent ! Tiens ! Je prends son sac à main que je fourre dans le sac à dos que j’ai rempli et je descends pour trouver mes deux compagnons à m’attendre. Je leur souris.

« Grimpe toutou ! On va aller vite, j’ai envie de rentrer chez moi ! »

Il a l’air de pas trop y croire mais saute sur le dos de Stan et se cale entre sa crinière et le corps inconscient de la fille. Je respire profondément et insuffle la flamme dans chaque parcelle de mon corps. Puis dans celui de Stan par toucher. Et nous filons. La ville s’éloigne derrière nous. Nous allons plus vite que jamais, c’est tellement bon. En deux heures nous sommes arrivés. Mon bon Stan est fatigué, je le laisse aller se reposer. Je donne quelques fruits au chien qui me remercie, je le nomme Charlie et je monte avec la fille est ses affaires dans ma cabane.

Comme avec Brett, je demande à mes amis des arbres de fermer de l’extérieur, afin qu’on ne puisse sortir. Ou s’échapper. Je l’allonge sur ma paillasse et lui insuffle le repos du mieux que je peux, c’est plus un truc de l’eau ça, mais je peux au moins soulager son sommeil maintenant qu’elle est avec moi, là où est sa place. Je m’assois ensuite et j’attends son réveil.



Tullia E. Raijer
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



En ligne
MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil Mer 14 Juin - 21:29:34
Je ne me rappelle pas très bien de ce qu'il se passa par la suite. Je m'étais éloignée à nouveau, cherchant refuge ailleurs dans le parc. Et sans que je comprenne ce qui pouvait m'arriver, tout devint noir. Je ne sentis même pas la douleur, car j'étais tellement fatiguée et à l'ouest que mon corps acceptait d'oublier cet inconvénient pour avoir un peu de répit. Je ne rêvais pas au début, un simple trou noir salvateur. Mais le rêve revint, me réveillant encore.

Cependant, ce réveil était différent des autres. Je n'étais pas sur mon lit, c'était certains. L'air avait une autre odeur, celle du vieux bois, l'humidité des forêts et l'âpreté de la terre. Et mon corps... Il était moins lourd et moins douloureux. C'était comme si je m'étais enfin reposé depuis des jours. J'ouvrais les yeux, la lumière pénétrant dans la pièce était différente. Je grimace, m'asseois un moment et me masse la tête.

" Mhh... Qu'est ce que..."

Je n'étais pas chez moi. Tout autour, c'était... Ce n'était pas la ville. J'entendais le chant des oiseaux, le bruissement des feuilles. Pas de bruits parasites de la ville comme le vrombissement sourd des voitures. Et dans la pièce... Tout était de bois. Une... cabane ? Et dans la pièce, une jeune femme rousse. Mon esprit était embrouillé. Je ne la connaissais pas, et pourtant elle m'était familière. Je la fixais de mes yeux un peu hagard, faisant une moue qui prouvait à quel point j'étais perdue.

"Où je suis ? Et... qui êtes vous ? "

Il était clair que je n'étais pas dans mon état normal. Car je n'aurais certainement pas une comportement aussi calme ni aussi civil si la personne en face de moi était mon agresseur et kidnappeur. Mais ça, je n'étais pas encore assez fraiche des neurones pour comprendre cette réalité.
Odessa
avatar
Totem du Feu
Totem du Feu



MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil Jeu 15 Juin - 14:53:46
Elle se réveille lentement, je souris et abandonne ma sixième statuette de la nuit, s’étalent dans un tas de copeaux un corbeau, un écureuil, une abeille, un chat, un renard et un chien. Je la regarde avec bienveillance comprendre qu’elle n’est plus chez elle.

« Je suis heureuse de voir que tu as l’air plus reposée. J’ai fait de mon mieux pour t’offrir un sommeil plus réparateur. Je sais à quel point il est dur de rêver les premiers temps, et tu avais l’air au bout du rouleau. » Dis-je d’une voix douce, pour ne pas l’effrayer. « Je suis Natÿre, et tu es chez moi. Bienvenue ! »

Mon sourire s’élargit tandis que j’écarte les bras d’un air enjoué.

« Veux-tu manger ? J’ai des cerises fraichement cueillies, des fraises des bois, des tomates et un ami m’a ramené une pastèque. Ce n’est pas très écologique mais ça peut faire plaisir. Et tu as besoin de te nourrir, tu dois être affamée. »

Je vire tout les copeaux de bois sur le sol tandis que je dépose les fruits sur la table dans un bol en bois taillé. Je ramène aussi un pichet d’eau fraiche que je pose sur la table avec les fruits.



Tullia E. Raijer
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



En ligne
MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil Jeu 15 Juin - 21:24:49
La jeune femme se mit à me répondre avec joie, comme si de rien n'était et que j'étais une connaissance. Je l'écoutais, m'étonnant qu'elle me parle de rêve. Je regardais autour, voyant des animaux en bois par terre. Il y avait de toute, mais j'étais surtout attirée par celle du chat. Va savoir pourquoi. Alors qu'elle allait chercher de quoi manger, même si je n'avais pas vraiment faim, je pris machinalement la statuette de chat dans la main. Répétant doucement ce qu'elle avait mentionné, ma pensé réfléchissant à ce qui me perturbait tant.

" ....Rêver ? "

Mes yeux étaient fixés sur les courbes gracieuses de l'animal, souples et élégants. Mais quand elle revint poser les éléments sur la table, je revins à la réalité. Etant plus reposée, mon cerveau fonctionnait plus normalement. La sonnette d'alarme venait de sonner, et je regardais partout avec inquiétude.

" Attendez, où je suis, et qu'est ce que je fais là ? "

Là, sa tête me revint enfin à l'esprit. Mes yeux s'agrandirent, et je sentis un frisson de peur me parcourir. J'eus un léger mouvement de recul, voulant mettre de la distance entre nous.

" Ha.... mais c'est vous, c'était vous hier soir ! "

Le ton était accusateur et méfiant. Pourquoi s'était elle attaqué à moi ? Même si je ne pouvais me souvenir avec précision de ce qu'il s'était passé, je n'avais pas confiance et instinctivement je sentais qu'elle était en faute. Que me voulait elle ? Enfin, déjà il y avait une chose que je préférais confirmer. Le regard perçant et plein de questions, je lui demandais avec conviction mais aussi ironie la raison de ma présence ici.

" Dites moi... C'est pas du kidnapping que vous venez de faire... Si ? "

Ironie oui, car elle n'avait pas vraiment l'air dangereuse vue de près. Plutôt innofensive en fait. Ou au pire juste mentalement instable, ou une bienheureuse irréductible qui a décidé de vivre dans une cabane... ou les deux.
Je ne sentais pas ma vie en danger, mais je n'étais pas sereine pour autant.
Et je compte bien clarifier cette histoire.
Odessa
avatar
Totem du Feu
Totem du Feu



MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil Jeu 15 Juin - 22:54:05
Elle prend la sculpture de chat, hum, elle ressent déjà quelque part qu’il est elle et qu’elle est lui. Je suis contente, ça commence bien. Je souris et acquiesce à sa question incomplète. Bien sûr qu’elle rêve, les plus beaux et les plus étranges rêves qui lui seront donnés d’avoir dans sa vie. Mais elle sembla prendre un deuxième réveil, quelque chose de plus soudain et de plus violent.

« Je t’ai déjà dit, tu es chez moi. Dans la forêt de Totarnec, en Bretagne. Je t’y ai emmenée. Laisse-moi… »

Elle me coupe, j’attends en haussant un sourcil.

« … Laisse-moi t’expliquer. Je suis venue te chercher. Une fois que tu m’auras écoutée, tu pourras partir… Si tu le souhaites vraiment. J’ai pris la liberté d’aller te chercher quelques affaires, au cas où. » J’ajoute en désignant le petit sac à dos et sac à main à côté de la paillasse.

Je hausse mon sourcil encore plus en l’entendant parler de kidnapping et j’éclate de rire… C’est une vision des choses. Que je peux comprendre en soi. Et puis, j’ai été plus extrême cette fois-ci que je n’en ai l’habitude mais ma patience a ses limites et elle était dans un tel état que je sentais qu’elle avait besoin de repos.

« On peut dire ça comme ça. Je préfère le terme de déplacement. Parce qu’un kidnapping implique que la personne ensuite n’ait aucun liberté, hors si je t’ai amenée ici c’est pour que tu y trouves ta liberté. Une fois que tu m’auras écoutée. Et j’ai beaucoup à te dire. Des choses qui vont te paraitre aussi folle que ce que j’ai l’air pour toi. Ou plus encore. Des choses invraisemblables. Des choses dingues. Mais des choses vraies. Et je te le prouverai sans te demander de me croire sur parole. »

Je me penchai vers elle.

« Parce que tu sauras au fond de toi, si tu t’écoutes, que j’ai raison. Parce que nous savons toutes les deux que tu as mieux dormi cette nuit que depuis plusieurs semaines et que des rêves étranges t’empêchaient de te reposer. »

Je me redresse et désigne la chaise en face de moi.

« Tu peux manger en même temps que je parle. Crois-moi, ça te feras du bien. » Je dis avec un sourire avenant.



Tullia E. Raijer
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



En ligne
MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil Sam 17 Juin - 22:01:43
Je l'écoutais, écarquillant les yeux.

" En... Bretagne ?!"

Ca me paraissait fou. Enfin, quand on se fait enlever, après tout... Heureusement que je suis en congé maladie, sinon ça serait un vrai problème avec mon travail. Je devais rester calme, car la personne en face de moi était tout à fait détendue et ne semblait pas voir de soucis dans ses actes. Au contraire même, elle semblait ne pas trouver son action comme un crime. Je soupirais, lui rappelant un chose essentielle et surtout ma vision des choses.

" Un kidnapping, c'est amener avec soit une personne contre sa volonté. Enfin..."

Si je voulais, je pourrais appeler la police et rien n'empêche le fait que ce serait un enlèvement. Que l'on m'ait relâché ensuite ou non. Je regardais la table devant moi. Tous ces fruits ne me tentaient pas vraiment. J'étais peut être moins fatiguée, mais l'appétit n'était pas au goût du jour. Cependant... l'écouter au moins pour savoir ce qu'elle me voulait en valait la chandelle. Ainsi, je pourrais voir à quel point elle était folle, et comment elle me connaissait. Je lui répondis avec nonchalance, ne semblant aucunement lui faire confiance ou croire à ce qu'elle allait me dire.

" Peut être que j'ai mieux dormi, mais cela ne veut pas dire grand chose pour moi. Expliquez vous, mais j'espère que vous serez convaincante..."

Je la fixais de mes yeux fatigués mais perçants. Ma vie était peut être en jeu après tout, il faut être prudente et vivace. Je gardais en main la figurine de chat, m'occupant les mains avec.
Odessa
avatar
Totem du Feu
Totem du Feu



MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil Mar 20 Juin - 14:20:45

Je hoche la tête.

« Oui en Bretagne. »

Mon visage se ferme.

« Je suis désolée d’avoir dû recourir à ce genre d’extrémité alors. Ces derniers temps ma patience s’amenuise, j’aurais besoin de me ressourcer toute seule mais je ne le peux. J’imagine que tu comprends ce que je veux dire, tu as l’air d’avoir un caractère assez semblable. » Je remarque.

Je souris.

« Je suis sûre que je serais convaincante, je l’ai toujours été. Je suis Natÿre, gardienne de la puissance du feu. Je sais que je parais folle en disant cela alors je vais ensuite te montrer. Si je t’ai amenée ici c’est parce que tu fais des rêves étranges, tu te réveilles la nuit, ton sommeil n’est pas réparateur. Tu ressens comme un appel. Je l’ai vécu aussi. Plus tu rejettes l’appel, plus ton corps va fatiguer. C’est la raison pour laquelle je suis venue à toi. »

Je fais une pause, rassemble mes mots, et je fixe la statuette qu’elle tient dans sa main avec un sourire.

« La Terre souffre. Et dans sa souffrance causée par les humains, elle a compris qu’elle devait choisir parmi ces gens pour la sauver. Aussi a-t-elle demandé aux esprits qui la parcourent de chercher des gens capables de l’aider. Les esprits choisissent les gens en fonction de leurs actions, et de leurs caractères. Tu ne pourrais pas être liée à certains esprits mais tu corresponds aux critères d’un autre. Comprends-tu ? Il y a deux catégories d’esprits, nous les appelons totems : animaux et élémentaires. Tout le monde est d’abord possédé par un esprit animal, ça a été mon cas. Certains des éveillés animaux finissent par être tellement en accord avec notre Terre que nous devenons des élémentaires et nous devons accomplir la formation des nouveaux éveillés. Tels que toi. »

Je prends une lente inspiration.

« Nous sommes les guerriers choisis par la terre et nous devons la protéger. Parfois en détruisant des usines chimiques, et en les purifiant. Parfois en guidant les nouveaux comme toi. Parfois en accomplissant des missions de sensibilisation. Il y a de nombreuses manières d’aider et d’agir, tu trouveras celle qui te conviendra quand tu seras prête. »

Je la fixe.

« Il y a quatre totems élémentaires, j’imagine que tu comprends : l’air, la terre, l’eau… et le feu. »

Une flamme nait de ma main, je l’élève en tendant le bras afin qu’elle voie.

« Comme je te l’ai dit, je suis Feu, il coule en moi et je peux le manipuler autant que je le souhaite. C’est un pouvoir puissant et peu sont les totems animaux qui obtiennent ce pouvoir. Avec ton totem animal, tu obtiendras quand même des dons. Ils sont complexent, différents pour chaque personne, il s’alliera à ce que tu es déjà mais te changera de manière profonde au fil du temps sans que tu t’en rendes compte. »

Je lui souris gentiment et fait une boule de ma flamme, la préparant à changer de forme pour montrer. Je me dis que cette fois-ci elle bougera selon l’animal, le chat sautera, le saumon nagera, le cerf bramera, etc. Je vais m’amuser un peu.

« Il y a onze totems animaux : L’abeille, le serpent, l’ours, le cerf, le saumon, le faucon, le caméléon, le hérisson, le renard, le raton laveur, et le chat. Chaque totem rallie à lui un certain nombre d’éveillés, ils constituent ce que l’on appelle un clan. Certains clans ont beaucoup de membres, d’autres non. Cela dépend du totem et de la période. Certains ont été très nombreux fut un temps mais ce n’est plus le cas. D’autres gardent un nombre assez régulier de membres. C’est très variable. »

Je souris.

« J’imagine que tu as des questions. Je vais cependant ajouter une chose : cette forêt est notre point de ralliement, l’épicentre de notre pouvoir. Ici se trouve l’Arbre Sacré. Le meilleur endroit pour taper la discute avec Mère Terre si l’envie nous en prend. Ici, tu devras rester un temps afin que je te forme. Que je puisse t’expliquer le monde qui t’entoure désormais à travers le prisme de la magie de la terre et de la vie des éveillés. Tu rencontreras bien d’autres comme toi en ville, tu sentiras qu’ils sont semblables à toi en leur présence, et tu ressentiras une complicité naturelle avec les membres de ton clan. Ton esprit peut te parler si tu le souhaites. Je peux le faire venir et répondre à tes questions. Tu auras le droit à trois questions si tu acceptes de l’écouter. »

Je lui souris en grignotant une fraise des bois.




Tullia E. Raijer
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



En ligne
MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil Mar 20 Juin - 21:02:48
Ho bon dieu c'est pas vrai.... une pyromane maintenant. Je ne savais pas si je devais en rire ou en pleurer. Qu'ais je bien fait pour être kidnappée par une cinglée ? Elle parlait d'un appel, et qu'elle était là pour m'aider. Mhe... Même si elle avait raison concernant mon manque de sommeil, je n'étais pas rassurée pour autant. Elle parlait de défendre la Nature, et d'esprits animaux, élémentaires et je ne sais quoi d'autre. Une éveillée, moi ? Comme si je n'avais pas autre chose à faire ! Je me retenais de lever les yeux vers le ciel. Ses paroles semblaient folles, mais je l'écoutais. Je n'étais pas du genre à gober tout ce qu'on me dit, mais étrangement quelque chose en moi me poussait à la croire. Cependant, ma raison et mon instinct de protection me poussaient à réfuter cette histoire et à m'enfuir. Car tout ce qu'elle racontait, même ce qu'elle me montrait.... tout ça, ça ressemblait à un genre de secte ou pire. Je ne me sentais pas en sécurité, mais je ne devais pas paniquer et rester calme. qui sait ce qu'ils pourraient me faire. Quand elle eut finis, je ne dis rien. Je réfléchissais, essayant d'être sûre d'avoir bien entendu tout ce que j'ai entendu. Je finis par soupirer, lui répondant avec une ironie et une amertume consommée.

"Donc... vous voulez que j'intègre votre secte pour effectuer des actes terroristes pour protéger Mère Nature, c'est bien ça ? "

Car pour moi, aller détruire des sites chimiques, la propagande... Tout ça n'était pas de bon augure. Mais... quelque chose ne collait pas. J'étais curieuse, ce qui était une folie vu les circonstances. Il fallait que j'en sache plus. Mon regard fatiguée montrait ce combat entre ma raison et ma curiosité. Je finis par pincer mes lèvres, faisant une grimace comme si je grognais contre quelque chose.

" Même si ce que vous me montrez est un acte de... de pyrotechnique ingénieux, ou autre chose... Ne croyez pas que je vais vous croire sur parole aussi facilement. "

Je plantais mes yeux dans les siens. Ils étaient curieux, mais étrangement distants et froids. Comme si je tâtais le terrain mais étais prête à fuir au moindre mouvement brusque. Comme un chat sauvage en fait.

" Mais... si je rencontre cet esprit, pour peu qu'il existe, est ce que je retrouverais le sommeil ? Pour ça, vous devez me droguer ou un truc du genre ? "

J'avais entendu parlé de shaman ou de prêtre qui consommait des substances hallucinogènes pour entrer en transe et ainsi "communiquer" avec les esprits. Je n'étais pas certaine que ça allait me faire du bien, mais la curiosité était plus forte que tout. Comme d'habitude.
Odessa
avatar
Totem du Feu
Totem du Feu



MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil Mar 20 Juin - 21:29:45
J’écarquille les yeux. Secte ? Mais mais… J’en ai formé des éveillés, hein… Et jamais aucun ne m’a parlé de secte jusqu’à présent. Ca me noue le ventre qu’elle puisse penser ça alors que l’esprit l’habite…

« Non ! Nous ne faisons pas de terrorisme ! Nous ne demandons pas aux éveillés de risquer leur vie. Dormir auprès d’un arbre n’est pas du terrorisme que je sache ! » Je m’insurge. « Et bloquer des usines ce n’est pas du terrorisme, c’est de la protection d’environnement ! Nous ne parlons pas des méthodes des gens au dehors ! Nous avons les nôtres. Nous gelons les conduites d’eau, nous déterrons les produits qui n’ont rien à faire dans la terre… »

Je prends une longue inspiration. Pyrotechnie ? J’explose de rire. N’importe quoi !

« Tu ne comprends pas… Je vois… »

Je suis le feu et elle doit le voir. La flamme m’entoure d’une bulle rouge je la pousse jusqu’à l’englober elle. Il fait soudain plus chaud dans la cabane, je prends une pierre de ma cheminée et en fait du magma que je change de forme selon mes envies, comme une pâte à modeler. Je m’approche d’elle et tend le bras.

« Tu peux vérifier, tu peux même toucher à tes risques et périls. C’est bien de la lave. C’est bien du feu. Tu peux tâter tout mon corps et fouiller toute ma cabane, il n’y a aucun ‘truc’ qui me permette de faire cela. Rien. Si ce n’est ma force. »

Elle déblatère encore une bêtise, je soupire et la fixe de mon regard brillant.

« Droguer ? Pourquoi te droguerais-je ? Ce serait ridicule ! Je ne suis pas comme ces shamans qui se privent de manger pendant des jours pour avoir des hallucinations, je ne suis pas de ces idiots qui se piquent avec des substances répugnantes pour voir des éléphants roses ! Ton esprit va passer par moi. »

La lave change de forme, encore de manière indistincte. Je laisse la forme planer à un mètre du sol. Elle change de forme indépendamment de mon pouvoir désormais.

« Le sommeil de toute manière va te revenir. Si tu acceptes ton esprit, il n’y a pas de raison qu’il te laisse en paix. Ou qu’il te visite dans tes rêves sans que tu en ressentes une fatigue extrême… Comme actuellement. Je vais m’asseoir là. Je laisse la chaleur autour de nous. Et tu vas pouvoir l’écouter… et lui parler. Trois questions. Qu’importe qu’elles soient, je crois que tu as de toute manière besoin de le voir pour le croire. Tu es d’un naturel sceptique et je peux comprendre. Mais ta place est ici. Et ton esprit aussi. »

Un miaulement retentit dans mon esprit, plaintif et pressant. Il sait aussi qu’il doit se dépêcher sinon elle lui échappera.



Tullia E. Raijer
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



En ligne
MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil Mar 20 Juin - 22:03:16
Là, je sentais que j'avais heurté un point sensible. L'énerver n'était pas le mot... choquée, peut être ? Mais je l'étais tout autant quand elle me fit son nouveau tour plus... impressionnant. J'eus un mouvement de recul, n'ayant pas envie d'être brûlée. De là où j'étais, je pouvais sentir que c'était chaud. Très chaud, et pas quelque chose que l'on peut inventer aussi facilement.

"C'est bon, c'est bon, j'ai compris..."

Apparemment, rencontrer cet esprit était ma seule chance. Bon, je n'avais pas vraiment le choix. Je voulais savoir, et si je voulais enfin dormir, peut être que c'était la seule solution. Au moins, j'étais rassurée par le fait que je n'avais pas de drogue à prendre. C'est déjà ça.

" Très bien, faisons ça ....Je vais essayer de recontrer cet... esprit."

Je ne savais pas vraiment comment m'y prendre. Elle parlait d'un cercle de feu ou je ne sais quoi. Moi, tant que ça me transforme pas en torche humaine.. J'essayais de rationnaliser au mieux, et réfléchissais à voix haute.

" Bon alors... Mh.... Trois questions je suppose...."

Je devais bien penser mes questions. Je n'ai droit qu'à 3 questions après tout, il faut faire le bon choix. Je restais silencieuse quelques secondes, puis finis par annoncer à voix haute mes requêtes.

"Voici mes trois questions : pourquoi m'avoir choisis ? Qu'attends tu de moi ? Et enfin.... pourquoi j'accepterais ton offre ? "
Spirits Of Nature
avatar
Esprits de la Nature
Esprits de la Nature



MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil Mar 20 Juin - 22:30:53




La lave se déforme. Tu vois lentement apparaitre une tête de chat suspendue dans l’air, ses yeux s’ouvrent, ils sont flamboyants comme la lave qui la compose. Tout est surnaturel. Une sorte de sourire malicieux étire ses babines retroussées.

« Ce n’est pas une offre. En soi, c’est mon choix, tu es déjà mienne et je suis déjà tien. Tu penses et bouge déjà comme un Chat. Comme moi. Tu étais faite pour moi, et j’étais fait pour toi. »

La lave se déforme et semble s’agrandir, le chat apparait en entier et s’assoit comme un sphinx, il n’arrête pas un instant de te fixer de ses yeux orangés. Sa voix s’adoucit, devient une sorte de ronronnement, elle est rauque, caressante, charmeuse.

« Tu mérites de faire partie de mon clan. Tu as ce qu’il faut pour cela. Et ce que tu n’as pas… je te l’offrirai. Ecoute ta formatrice lorsque tes dons apparaitront. Cela peut prendre du temps, ou venir dès demain. Cela dépendra de tes actions. Ce que j’attends de toi dépendra de ce que tu feras des cadeaux qui vont venir à toi par ton évolution au sein du clan. J’attends de toi la même chose que ce que Nous attendons tous des éveillés : respect, acceptation, évolution, adaptation. Tu sauras que faire. Lorsque le moment d’agir sera venu. »

Il se relève et sa tête semble manger son corps petit à petit tandis qu’il lance :

« Je suis Chat, et tu es de mon clan. Sois heureuse car parmi tous je suis celui qui t'ai choisie. »

Il s’enflamme, la lave tremble, tu sens comme une grande présence qui t’oppresse quelques secondes avant de disparaitre. Sa présence emplissait l’air, c’était tellement subtil que tu ne le réalises qu’à son départ.


Tullia E. Raijer
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



En ligne
MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil Mar 20 Juin - 23:00:21
Devant moi, à partir des flammes et de la lave apparut.... une tête de chat. C'est... ça mon animal totem ? Au fond de moi je n'étais pas trop étonnée. Avoir vécu des années entourée de chats dans ma famille, au bout d'un moment ça finit par déteindre. Je l'écoutais me répondre, mais je ne pouvais qu'être offusquée de la manière dont il tournait les choses. Je lui appartenais ? Je devrais être honorée d'avoir été choisie ? Si j'avais eu la présence d'esprit de répondre, je lui aurais bien dis ce que je pense... Mais avant que je ne puisse réaliser mes émotions en mots, il disparut. Je restais silencieuse quelques instants, mais mon regard montrait autant la confusion que l'indignation. Je finis par laisser passer un grognement de frustration et d'énervement.

"Tss... tu parles d'une offre ! "

J'avais l'impression que ce chat avait répondu à côté de mes questions, en le faisant exprès en plus ! Je n'étais pas satisfaite, du tout même.

" Je n'aime pas cette notion d'appartenir à un esprit. Je n'appartiens qu'à moi et moi seule, je ne suis pas esclave ou la propriété de quoi que ce soit...."

Je me tournais vers la pyromane, essayant de trouver des réponses. Enfin, même si cela n'en n'était pas vraiment.

" L'acceptation... mais de quoi pouvait il bien parler ? Pour un chat, c'est une bien étrange notion qui sort de sa bouche."


Je devais réfléchir à présent. Que faire, que faire... Je ne pouvais nier que ce n'était pas un simple tour de magie à touriste. Et bien que les paroles du chat m'avaient vexées, j'y sentais un écho, un apaisement. Peut être que suivre ce qu'il me dit m'aidera à retrouver le sommeil et la sérénité. Je penais ainsi pendant plusieurs secondes, regardant sans vraiment voir la statuette de chat qui était par terre. Je finis par me tourner vers elle, ayant ma réponse.

" Mh.... Je suis moins sceptique à présent... MAIS, en aucun cas cela ne veut dire que j'accepte de faire aveuglément ce que l'on me dit. J'ai mon propre jugement sur mes actes, et je ne veux pas de choses qui pourront m'être moralement répréhensibles."

On va dire que c'est un début. J'acceptais les faits, mais n'étais pas pour autant d'accord pour être un bon chien obéissant aveuglément. Je soupirais, comme de nouveau lasse et fatiguée.

" Haa..... L'arrogance des chats c'est quelque chose. Dommage pour lui que j'ai mon amour propre et ma fierté."

Je secouais la tête, m'étonnant qu'un chat puisse me demander ça.

" Bon, maintenant, c'est ... quoi la suite ? Il y a d'autres.. Mh... Chats comme moi ? Et de quel don il parle, pourquoi je dois être formée ? "
Odessa
avatar
Totem du Feu
Totem du Feu



MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil Hier à 21:26:43
J’émerge, on m’a dit que c’était fini, la lave se modèle en pierre et j’en extrais la chaleur afin de la remettre sur ma cheminée. Je regarde Tullia. Elle semble vexée. Le chat… a ce problème avec ses éveillés, ils sont butés, d’une autre manière que l’Ours. Et fiers, d’une autre manière que le Cerf. Je soupire et sourit.

Il me résume ce qu’il s’est passé et je soupire d’autant plus. Je souris à Tullia.

« Comme il a dit ce n’est pas une offre. Mais si tu te sens trop mal à l’aise, tes pouvoirs ne viendront jamais et tu pourras retourner à une vie normale. Il est rare que ça arrive et je pense que malgré toi, tu aimes l’idée que des choses changent en toi. » J’assure d’une voix douce.

« Tu ne lui appartiens pas. Le chat est… possessif. Il aime dire cela, mais ce n’est pas tout à fait vrai, ni tout à fait faux. Il te guide sur la voie et tu le suis et lui obéis. Vois-le comme un professeur un peu compliqué à comprendre, pas comme un maitre et toi un servant. »

« Et pour répondre à ta dernière remarque : ce qu’il veut de toi, c’est que tu ne rejettes pas le fait qu’en toi, se trouve la possibilité de te bonifier, de la manière qu’il te plaira selon le large chemin et tortueux chemin que l’esprit va t’appeler à suivre. »

Je me rassois sur ma chaise et grignote une cerise bien rouge. Hummm j’adore ce gout sucré, elle fond dans la bouche.

« Je n’attends pas de toi que tu fasses aveuglément ce que je dise. Et je ne suis pas le genre à forcer mes éveillés à accomplir des actes qui leur déplaise. S’il le faut, c’est à moi de prendre la faute. Mais cela ne m’est jamais arrivé en quinze ans ici et en presque dix ans de formations. »

Je souris et laisse échapper un rire léger comme une trille.

« Dommage ? Pourquoi crois-tu qu’il t’a choisie en premier lieu ? Il te connait, Tullia, il sait qui tu es et ça lui plait que tu sois ainsi, même si ça veut dire que tu n’es pas aussi manipulable que certains des éveillés qu’il a pu rencontrer auparavant. En ce qui me concerne, j’adore ta combativité. » Je lui fais un clin d’œil et me redresse en lui désignant la place en face de moi.

« La suite… hum… Et bien il y a d’autres personnes qui ont été choisis par ton esprit aussi. Ils ne sont pas tous dans le coin actuellement. Mais il y a un lieu où ils aiment se retrouver… Je ne suis pas supposée te dire où c’est, pour tout les Quartier généraux, c’est plus amusant que l’éveillé trouve seul. Je te donne quand même un indice : c’est moderne, on y mange bien, et c’est discret. »

Je me renfonce dans mon siège, une flamme danse soudain devant moi.

« C’est mon don. » Je dis en désignant la flamme. « Je n’ai pas appris à le maitriser du jour au lendemain, il m’a fallu du temps, de la patience. Ceci étant j’étais déjà avec les bonnes personnes pour que cela vienne vite. En ce qui te concerne, il y a de nombreuses choses qui peuvent t’appartenir, ou t’échapper. Ce qui faut savoir : Tout les clans ont des dons spécieux qui leurs correspondent. Mais tout les membres de clans n’ont pas tout les dons. Parmi les différents dons des cerfs, j’ai surtout obtenu celui de parler avec les animaux. Je suis l’une des rares anciennes cerf ou même encore cerf à pouvoir converser avec tout les animaux de la planète. Ce don-là, en moi, est complet. D’autres possèdent un charisme à détruire des vies, ou forger une carrière fulgurante. »

Je reprends mon souffle et me sers un verre d’eau, poussant la carafe vers elle si elle le souhaite.

« Les chats ont de nombreux dons : vision nocturne, agilité surhumaine, griffes et crocs acérés, charme intense. Tout ces dons, tu peux les avoir en petite dose, ou alors, naturellement, ils apparaitront par rapport à toi, ton caractère, ta manière d’être et d’agir. Cela prend du temps, il faut en moyenne six mois pour obtenir son premier don à petite échelle, moins si l’on s’entraine et accompli quelques missions. Mais pas en un mois, et j’ai rarement vu des chats de trois mois savoir sauter au-dessus d’une clôture de deux mètres sans effleurer la dite clôture… Tu comprends ? Il ne faut pas qu’en toi-même tu te dises : ‘Je veux absolument avoir la vision nocturne !’ Il faut au contraire que tu laisses les choses venir à toi. Crois-moi, ça peut paraitre long mais ça n’est pas forcément le cas. Et tu n’es pas la seule nouvelle dans les environs, d’autres éveillés vivent parmi nous. Dans la ville et dans la campagne. Tu dois être formée pour apprendre à manipuler tes pouvoirs, et même avant, pour apprendre à te lier à ton esprit. Ce lien permettra une meilleure gestion de ce que tu peux faire et devra faire un jour. Ça peut t’aider. Je suis là comme un soutien, une personne à qui tu peux tout dire, et je suis là pour t’aider à atteindre ce que tu peux atteindre. Dans tes dons, mais aussi dans ton propre esprit. »



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit ne porte plus conseil
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Autres : Présentation de la guilde 'La Nuit Porte Conseil'
» La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]
» Exékutateur Gob de la nuit
» (n°15) Une bonne nuit de sommeil! On peut toujours espérer, non? [PV Beast]+ [Terminé]
» Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le reste du Monde-
Sauter vers: