RSS
RSS
Ouvre le panneau !
Félicitez le maire !!
Rejoins-nous sur Discord !
Et rejoins-nous aussi sur Facebook !
Vote toutes les 2h ♥

Totem du mois : L'ours !

Dodo ! !

Voir la liste des totems



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Fête Erasmus?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Trafalgar Brett
avatar
Totem de l'Ours
Totem de l'Ours



MessageSujet: Fête Erasmus? Mar 6 Juin - 9:15:24
Semi-allongé dans un canapé vieux comme Erode, Brett se sentait comme un coq en pâte. Effectivement, il tenait dans sa main droite une cannette de bière fraîche et une jolie fille s'était glissée sous son épaule gauche pour se coller à lui. En plus, la musique hurlait en fond, l'entourant d'une atmosphère on ne peut plus festive. Un peu comme la fumée de la cigarette qui pendait de ses lèvres narquoises. Que c'était bon de se retrouver dans une soirée estudiantine! Tout avait un goût de révolte, d'obscénité envieuse et de fantasmes anarchiques.

"- Alors... Waire dou you komm from, Brett?", essayait de dire un gars d'une vingtaine d'années décoré d'un bonnet de marin bleu foncé et doté d'une paire de lunettes. C'était à mourir de rire de le voir s'essayer à sa langue natale pour lui prouver que, lui aussi, pouvait faire des efforts, qu'il était à la hauteur de son niveau d'étude. Chose incompréhensible pour l'Anglais. Comment les Français pouvaient-ils espérer avoir un accent assez convenable pour qu'il les comprenne sans mal?

- I'm from Chelsea, London, Dude.... "

Devait-il rajouter qu'il comprenait le français ou pas? Le dévisageant alors qu'il cherchait déjà ses mots pour continuer cette conversation mortellement plate et sans intérêt, Brett décida qu'il pouvait bien passer ses compétences sous silence. C'était tellement plus drôle comme ça! Alors oui, il souriait pour l'encourager, avalant une gorgée de sa mousse et tirant sur sa clope pour alimenter le nuage qui l'entourait. Lorsque la fille se lova un peu plus contre lui, il lui accorda un peu d'attention, n'hésitant pas une seule seconde à glisser ses doigts dans son dos, à l'intérieur de son jean, pile dans le creux de ses reins, jouant avec l'élastique de sa culotte. Il n'y avait pas à dire: les Français savaient faire la fête!

- Oh? So dou iou now Dimitri Payet? The football plaiyer...

Un pied sur la table basse, il hocha la tête, trop occupé par sa cigarette pour répondre intelligemment. Heureusement, d'ailleurs! Un peu plus et il éclatait de rire devant tous ses efforts et cet accent ridicule.

- Tu sais, j'suis pas très foot... J'suis pas un hooligan....
- Euh... J'ai pas dit ça.
- J'sais mais j'précise....

Sentant les doigts de la fille descendre sur sa cuisse, il tourna la tête vers elle et lui livra ce sourire canaille qu'il aimait tant. Evidemment, elle en profita et lui dédia une petite moue contrariée.

- Brett, tu m'avais promis une chanson et j'ai pas l'impression que tu vas tenir ta promesse...
- Bien sûr que si, Baby Doll! Passe moi ma gratte et tu l'auras.

Que n'avait-il pas dit? La voilà qui s'arrachait de lui pour sauter et courir chercher son instrument de musique. Fière comme un paon, elle le lui tendait, un énorme sourire alléché barrant son visage. Cette fois-ci, il n'avait plus le choix. Il fallait qu'il s'extirpe des rondeurs agréables des coussins et qu'il pose son restant de bière sur la table. Mais ce n'était pas grave. C'était pour chanter et jouer un peu. Il pouvait faire cela toute la nuit et toute la journée.

Alors qu'il s'installait le mieux qu'il pouvait, sa gratte sur ses cuisses, les invités de ses hôtes en profitèrent pour se rassembler autour de lui.

- Bon, j'avoue... Je ne connais pas beaucoup de chanson en français... Mais vous devriez la connaitre...


Se raclant un peu la gorge, il entama les premières notes et se laissa porter par la mélodie pour leur révéler sa voix légèrement rocailleuse.
Je l'ai trouvée au petit matin
Toute nue dans mes grands souliers
Placés devant la cheminée
Pas besoin de vous faire un dessin

De battr' mon coeur s'est arrêté
Sur le lit j'ai jeté mon fouet
Tout contre elle je me suis penché
Et sa beauté m'a rendu muet

Fatigué j'ai la gueule de bois
Toute la nuit j'avais aidé mon père
Dans le feu j'ai remis du bois
Dans la ch'minée y avait pas son père

C'était la fille du Père Noël
J'étais le fils du Père Fouettard
Elle s'appelait Marie Noël
Je m'appelais Jean Balthazar

Je prends la fille dans mes bras
Elle me dit mais non Balthazar
Ne fais donc pas le fier à bras
Je suis tombée là par hazard

Toute la nuit j'avais fouetté
A tour de bras les gens méchants
Toute la nuit elle avait donné
Des cadeaux à tous les enfants

C'était la fille du Père Noël
J'étais le fils du Père Fouettard
Elle s'appelait Marie Noël
Je m'appelais Jean Balthazar

Descendue chez moi par erreur
Elle était là dans mes souliers
Et comm' je ne pouvais prendre son coeur
Je l'ai remise sur le palier

C'était la fille du Père Noël
J'étais le fils du Père Fouettard
Et elle m'a dit d'une voix d'crécelle
Bye bye au hasard Balthazar

C'était la fille du Père Noël
J'étais le fils du Père Fouettard
Elle s'appelait Marie Noël
Je m'appelais Jean Balthazar
Adélaïde Tissot
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



MessageSujet: Re: Fête Erasmus? Mar 6 Juin - 18:39:05
Chers Amis, sachez qu'à la base cette soirée avait été organisée pour fêter la fin de la première année de BTS design graphique et que je n'y avais pas été invitée, enfin... À la base.

Vous vous souvenez de Kevin ? Le gars de ma classe con comme son derche (voir le rp ici) c'était lui qui avait décidé d'organiser cette party. Évidemment depuis peu, j'étais sa bête noire. Alors quand j'ai eu vent de cette soirée prohibée de ma personne, je suis allé le voir pour obtenir quelques explications. Je sais bien que je n'étais pas très appréciée de la classe et qu'ils m'avaient snobé pendant les six derniers mois, mais, il ne fallait pas pousser mémé dans les orties ! Et puis, c'était une occasion pour moi de me foutre de leurs trognes !

Enfin bref, après mon cours de violon, j'étais allé chez Kevin. Je n'étais pas forcément habillée et maquillée pour une soirée, car je ne voyais pas l’intérêt. Effectivement, je n'étais pas ici pour me montrer. Plutôt pour profiter de le bouffe et de l'alcool à l’œil. J'étais arrivée dix petites minutes en retard et comme d'hab, mon entrée ne fut ni accueilli ni remarquer et pourtant, je ne me déplacez pas à pas feutré ! Mais que voulez-vous, ma présence même était discrète et tant mieux, je n'aimais pas ces gens-là, tout ce qui m'intéresser chez eux, c'était leur comportement déplorable et à quel point ils étaient encrés dans la minie représentation de la société qu'était notre classe.

C'est vrai, il y avait tous ses clichés ! Alors vous allez me dire que ma place et celle du marginale... Effectivement, c'est ce que j'ai pensé pendant toute l'année. Mais c'est quand j'ai vue le gars sur le canap' que j'me suis dit que j'étais loin de ça ! Moi, d'une certaine façon, je n'existais pas. Mais cette réflexion ne me déprimait pas... Si j'étais inexistante à leurs yeux, j'étais peut-être Dieu ?

À cette pensée, j'étouffais un rire moqueur dans mon verre de bière ! Ce que je pouvais être conne ! J'étais là à réfléchir de ma place dans ma classe tout en déposant mes affaires dans une pièce qui avait était attitré pour, alors qu'au finale... On s'en fout, et puis c'était con de réfléchir ainsi ! Alors je retournais dans le salon ou la musique envoyait ses décibels et posée mon cul sur une chaise pas très loin du buffet et des rouleaux à la saucisse.

J'observais la fille coller au gars que je vais appeler, le marginal. Ce n'est pas contre toi mec... Mais t'avais vraiment un look marginal... Enfin bref. La nana qui a un nom, elle s'appelle Amber, enfin, c'est comme ça qu'elle se présente, était littéralement sous le charme ! Mec, tas une touche ! Il y avait Kevin pas très loin d'eux, qui causé... Je crois qu'il a essayé de parler en anglais, une matière qui n'était pas son fort... Mais, il essayait de faire des effort et c'est à sont honneur... Cependant, il peut mieux faire, car monsieur marginale avait l'air de s'en battre les couilles comme de la dernière pluie !

J'attrapais un rouleau à la saucisse que j’engloutis immédiatement... Putain, ils étaient bons ces salauds ! Genre y a quoi dedans, de la noix de muscade ? Après avoir mâché, je pris plusieurs gorgées dans mon gobelet de bière. J'avais directement capté où ils avaient planqué la « Gulden draak » brune, et je l'avoue, c'est une de mes bière favorite ! Mais assez parler de ce que mon estomac était en train d'emmagasiner !

Hey, vous savez quoi ? Cette soirée était presque aussi grave qu'un épisode des Marseillais et des ch'tis ! Sérieusement, je pensais un minimum apprécier la musique, mais, que dalle ! Je commençais vraiment à m'ennuyer, et en plus... J'avais envie d'une cigarette... Mais je ne savais pas a qui demander. Alors voilà, j'observais l'intérieur de mon verre en mode blasé jusqu'à...

Jusqu'à ce que Amber, aille chercher une guitare et la foute entre les main de monsieur marginale. Le gars se plaça et commença à gratter quelques notes. En tout cas, lui, il savait quoi faire de ses dix doigts ! Il avait le rythme dans la peau et en plus, il chantait juste et avait un très joli timbre de voix. Alors je levais mon petit nez de mon verre qui parut fort ennuyeux et me laisser porter par la reprise de Jacques DUTRON, la fille du père Noël.
Trafalgar Brett
avatar
Totem de l'Ours
Totem de l'Ours



MessageSujet: Re: Fête Erasmus? Mer 7 Juin - 8:26:01
Il était vrai que Brett avait tout du marginal: un sweet à capuche jaune et noir élimé, un jeans noir tout aussi vieux, une rangée d'anneaux dorés aux oreilles et des tatouages de partout. Une vraie tâche dans ce parterre de fils et de filles à papa qui voulaient révolutionner le monde à eux tous seuls. Mais l'anglais n'avait cure de ce que les gens pensaient de son apparence. Il était lui et c'était tout ce qui lui importait. Il était l'unique Brett Trafalgar que portait le monde sur ses épaules. C'était bien suffisant.

Alors oui, il se sentait bien au milieu des cons... comme des soi-disant intelligents. Tout lui allait du moment où il pouvait exister, boire, manger et dormir gratuitement. Il pouvait même sourire à son assistance comme s'il s'agissait de ses meilleurs potes. Hypocrisie? Non, pragmatisme et opportunisme. Certains pourraient même dire "survivant". Quoique par les temps qui courent le mot était peut-être un peu fort...

Il eut même la grâce d'un petit salut de la tête sous les applaudissements des étudiants à la fin de sa chanson.  D'un geste tout aussi naturel, il prit le paquet de cigarettes de Kevin et se servit comme s'il s'agissait du sien. Devant autant de morgue, le jeune ne pipa mot. Avait-il seulement remarqué? La question se posait. Hélas pour Brett, il ne put savourer son méfait car déjà Amber lui demandait de continuer, vite suivie par quelques autres. D'un sourire canaille, il accepta, glissant sa clope derrière son oreille. Il ira la fumer un peu plus tard.

Positionnant ses doigts sur les cordes de sa guitare, il réfléchit quelques secondes avant de faire sonner les premières notes de Wonderwall d'Oasis, groupe typiquement anglais. Ce ne fut que lorsque tout le monde reprit le refrain qu'il LA remarqua enfin. Ce petit bout de femme avec sa chevelure carotte et ses deux pépites dorées qui ne le lâchaient pas du regard. C'était à se demander s'il n'avait pas un truc coincé entre les dents. Amusé, il lui sourit, toujours un peu canaille, toujours un peu narquois mais toujours charmeur. Juste avant de l'abandonner pour quelqu'un d'autre.

Mais sans savoir vraiment pourquoi ses iris revenaient toujours sur elle au bout d'un moment. Etait-ce sa façon d'avaler tout le plateau de feuilletés? Etait-ce parce qu'elle le dévisageait avec de grands yeux ronds? Etait-ce parce qu'elle avait l'air perdu au milieu de tous ces gens? Il n'en savait foutrement rien du doute. C'était aussi dérangeant qu'attirant.

Perdu dans ses réflexions sur cette fille aux cheveux couleur salade, il n'avait pas remarqué qu'il venait de choisir une chanson en raccord avec ses pensées. Ce ne fut qu'au refrain qu'il le réalisa.

I hurt myself today
To see if I still feel
I focus on the pain
The only thing that's real
The needle tears a hole
The old familiar sting
Try to kill it all away
But I remember everything

[Chorus:]
What have I become
My sweetest friend
Everyone I know goes away
In the end
And you could have it all
My empire of dirt
I will let you down
I will make you hurt

I wear this crown of thorns
Upon my liar's chair
Full of broken thoughts
I cannot repair
Beneath the stains of time
The feelings disappear
You are someone else
I am still right here

[Chorus:]
What have I become
My sweetest friend
Everyone I know goes away
In the end
And you could have it all
My empire of dirt
I will let you down
I will make you hurt

If I could start again
A million miles away
I would keep myself
I would find a way


Il n'y avait pas à dire! Monsieur Cash avait vraiment le don de mettre la douleur en musique. Mais pourquoi devait-il se livrer à cette fille qu'il ne connaissait même pas? Pourquoi voulait-il la prévenir de ne pas l'approcher de trop près?

Dérangé par ce sentiment qu'il n'arrivait pas à nommer, il glissa son instrument de musique dans les bras d'Amber avant de lui murmurer quelque chose dans l'oreille. Ne voyant pas la moue déçue de la demoiselle, il se leva et partit de son pas traînant dans le couloir, empochant au passage le paquet de clopes de Kevin.

Voyant la porte de la cuisine ouverte, il jeta un oeil et eut la satisfaction d'y trouver un balcon. Contrairement à ce qu'il avait dit à son plan cul du moment, il n'avait pas envie de pisser mais de prendre un bol d'air. Insolent jusqu'au bout des ongles, il fit même un stop au frigo, se prenant une bière fraîche. Avant de s'installer sur le balcon, avant-bras sur la balustrade et allumant sa clope dans l'air frais et reposant de la nuit de Toternic. D'un air absent, il profita du spectacle des lumières de la ville...
Adélaïde Tissot
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



MessageSujet: Re: Fête Erasmus? Ven 9 Juin - 1:18:06
Comment vous dire, qu'au moment où il joua une chanson d'OASIS mon système nerveux se bloqua sur un fait... Putain, Kevin ne m'avait dépanner d'une clope, et là, il se laisser taxer le paquet par, je ne sais qui ?! Je cherchais encore le pourquoi quand je fis une moue résolue. * Ha oui, c'est ça, lui il est cool, pas moi...* .

En tout cas, ça n'allait pas m'empêcher de boulotter tous les rouleaux à la saucisse... Enfin, sauf si le guitare-man continuer à glisser des regard sur moi. Pendant une minute, je me suis demandée, si je n'avais pas de la bouffe coincé entre les dents... Mais a priori non.

La musique était plaisante, même la reprise de Johnny Cash était cool, et pourtant, ce n'est pas trop mon délire... Parcontre, je remarquais plein de personne s'exclamer « c'est la musique du film Logan »... Au moins, ils avaient des bons goûts cinématographiques.

J'étais petit à petit en train de me perdre dans mon imagination, si bien que je ne vis pas Amber tiré une salle tronche de trois mètres de long quand marginal-boy s'extirpa du canapé pour aller... Je ne sais où... En fait il y a bien un truc qui ne put m'échapper. C'est le paquet de clopes qu'il avait glissé dans sa poche ! Aussitôt, mon esprit se réanima...

Je me levais avec l'élégance d'un lion de mer pour rejoindre le guitariste sur la terrasse... J'avais déjà fait quelques pas, avant de faire marche arrière. Je jetais des coups d’œil furtif à droite et à gauche, j'attrapais le saladier rempli de rouleau à la saucisse et ma bière... Puis enfin, je reprenais mon petit chemin en direction de la terrasse.

Avec une discrétion et une agilité élevées, je pénétrais dans la nuit un peu fraîche du moi de juin. Avec une certaine originalité, j’agitai les rouleaux à la saucisse devant le regard du jeune homme.

« Vas-y, trafique de rouleau à la saucisse, j't'en donne contre des cigarettes... »
Proposais-je en chuchotant, au cas où quelqu'un s'était mis en tête de partir à la recherche des petits fours disparus ! Une fois, ce petit moment d'amusement personnel fini, je me positionner pas trop loin, ni trop près de marginal-boy. Je n'étais pas du genre à me coller au gens, j'étais du genre à respecter la zone de sécurité de tout le monde. Faut dire que c'est vachement désagréable quand un inconnu se rapproche de trop près physiquement, même si c'est amical et innocent...

Il y eut quand même un petit silence... Sur le coup, je me demandais s'il avait compris. Peut-être que j'avais parlé trop vite ou pas articuler correctement. Mais bon, ça m'aurait étonné... Il avait quand même supporté les conversations chiffon d'Amber.

« Si ça te saoule qu'une mort-de-faim de nicotine vienne te squatter le balcon et une cigarette, dis le franchement, ça ne me gêne pas. »

Je pris une gorgée de bière... Je me demander si les personnes de ma classe ne l'avaient pas briffé à mon sujet. Du genre : ne lui parle pas, elle est bizarre, elle a un mauvais caractère... Bref, les ragots habituels. Même s'il n'avait pas la tête du mec à écouter toutes les conneries qu'on pouvait lui dire, le doute était permis. Dans ce genre de situation, je me fixais 5 minutes de patience avant de dégager... Vous savez, histoire de ne pas paraître trop conne et de repartir avec un minimum d'estime de moi en poche.

Puis, cinq minutes, c'est le temps d'attente idéale pour ne pas créer un trop gros malaise... Vous voyez le genre ?
Trafalgar Brett
avatar
Totem de l'Ours
Totem de l'Ours



MessageSujet: Re: Fête Erasmus? Ven 9 Juin - 12:59:58
Il l'avait à peine entendue arriver sur le blacon et sursauta légèrement lorsque deux feuilletés dansèrent devant ses yeux. Le mouvement de recul passé, il se retrouva nez à nez avec la rouquine dérangeante. Dérangeante dans le sens où elle l'attirait vraiment sans qu'il ait vraiment envie de lui sauter dessus. Un peu comme une démangeaison à un endroit que l'on arrive pas à atteindre. Un truc qu'on ne peut s'empêcher de vouloir alors que l'on sait que c'est débile et inutile. Une sorte d'étrange déjà-vu alors que c'est la première fois. Incompréhensible. D'ailleurs, pourquoi avait-il eu une sorte de pincement au coeur lorsqu'elle s'éloigna de lui pour lui laisser sa zone de confort?

De toutes façons, tout ne tournait pas rond depuis qu'il était arrivé en France. Il avait commencé à faire ces rêves étranges. Ils n'avaient fait que s'accentuer depuis qu'il avait accepté de faire une série de concert dans cette ville de Bretagne. Il avait même failli assommer le routier qui l'avait pris en auto-stop depuis Le Mans. Faut dire qu'il faut être vraiment débile pour réveiller quelqu'un en plein cauchemar!

Et puis, là, ça continuait à être bizarre vu qu'il restait planter devant elle, sans rien dire et sans expression. C'était normal qu'elle se pose des questions sur le souhait de sa présence ou non. Se grattant la nuque, il eut un sourire gêné.

- Sorry... You're so weird... J'veux dire... Tu ressembles à quelqu'un que j'ai connu. Y a pas mal d'années...

Bon autant mentir pour le coup. Elle risquerait de le prendre pour un fou sinon.

- Hum... Gaffe, j'suis assez fort en troc... On me truande pas si facilement que ça, répondit-il de la plus sérieuse des façons. Moi, j'dis qu'une clope, ça vaut bien au moins 4 feuilletés.

Il avait ponctué sa dernière phrase d'un sourire mi-canaille mi-charmeur. C'était p'tre bien ce petit truc qui avait achevé les dernières résistances d'Amber. Ne la quittant toujours pas du regard, il prit une gorgée de bière, buvant directement au goulot de la bouteille.

C'était fou comme elle lui faisait penser à un petit chat. Un de ceux qui veut des caresses mais qui se tient toujours à la limite des doigts, insaisissable. Enervant et en même temps charmant. Si cela se confirmait, il pouvait presque plaindre Kevin et sa clique... On a dit PRESQUE!
Adélaïde Tissot
avatar
Totem du Chat
Totem du Chat



MessageSujet: Re: Fête Erasmus? Ven 4 Aoû - 17:36:30
[H-S : Désoler pour le retard ;-; Pardonnez moiiii ;-; Sempai !! ]

- Sorry... You're so weird... J'veux dire... Tu ressembles à quelqu'un que j'ai connu. Y a pas mal d'années...

Alors c'était donc ça ! Je ressemblais à quelqu'un qu'il avait connu ! Je fis la moue, car ce n'était pas la première fois qu'on me disait cela.

- Ha vraiment ? Un ancien amour connu au bac à sable ?

Lançais-je en entortillant une de mes mèches de cheveux autour de mes doigts, avant de les balançais sur le côté ma masse de cheveux roux et épais.

- Pour ma part, tu ne ressembles à aucune personne que j'ai pu croiser dans ce village perdu. Tu viens de quel coin de grande Bretagne ?

Demandais-je par curiosité et aussi pour faire un peu plus connaissance avec le jeune homme à côté de moi.

- Hum... Gaffe, j'suis assez fort en troc... On ne me truande pas si facilement que ça, moi, j'dis qu'une clope, ça vaut bien au moins 4 feuilletés.

Il avait l'air sérieux dans sa proposition, et cela, malgré son sourire mi-canaille mi-charmeur, malheureusement, on me la faisait pas à l'envers à moi !

- Tu es sérieux là ? Tu m'as prise pour une Américaine, tas vue la taille des rouleaux à la saucisse ? Et puis...

Je lui donnais un petit coup de coude amicale.

- C'est même pas ton paquet de cigarettes, mais t'inquiète, je le dirais pas à Kevin...

Je lui fis un clin d'œil. En lui faisant signe de se rapprocher de moi, afin de lui dire des messes basses.

- Sinon, de toi à moi, d'étranger à étranger... Tu ne te fais pas chier là ? Ça ne te dis pas une anti-soirée... À la base, je suis venue ici parce qu'on m'avait promis de la coke et des putes... Mais c'était un piège pour m'attirait dans cette fiesta de moldu !

Expliquais-je avec humour, tout en grignotant un rouleau à la saucisse. Effectivement, il serait facile, avec l'aide d'un complice, d'aller piquer quelques bières, de la boustifaille bien grâce et de fausser compagnie aux débile de ma classe. Après, on irait au bord d'un ruisseau, profiter pleinement d'une anti-soirée sous la pleine lune !

- Après moi, je peux m'éclipser sans problème, mais si tu t'en va en douce, c'est Amber qui va être déçue. Quoi que... Quelque chose me dit que ce n'est pas bien grave pour toi.

Je ne m'attendais pas à ce qu'il dise oui. Pour lui, je n'étais qu'une parfaite étrangère venue de nul part pour lui taxer du tabac qui ne lui appartenait pas. Rien ne l'obligeait à accepter, sauf s'il avait un petit grain de folie.

- Ce n'est qu'une simple proposition, tu peux m'envoyer balader si elle ne te plaît pas.

Un coup de vent vient balayait les branches des arbres avec leurs feuilles, la poussière de la terrasse qui vient se nicher à l'intérieur et dans mes yeux, ainsi que mes cheveux qui s’écrasèrent sur ma face et vinrent se coller à mon gloss, déjà à moitié effacer par la bière. Alors avec ça, s'il ne fuyait pas... C'est qu'il devait, tristement se lasser de cette soirée.
Trafalgar Brett
avatar
Totem de l'Ours
Totem de l'Ours



MessageSujet: Re: Fête Erasmus? Mer 16 Aoû - 10:45:05
Alors qu'il buvait sa bière, la rouquine en profita pour lui poser tout un tas de questions sur son passé et ses origines. Des interrogations qu'elle oublia bien vite pour se concentrer sur le marchandage qu'elle avait commencé. Un commerce qui passa aussi rapidement à l'as devant sa proposition de partir de cette soi-disante fête d'étudiants. Décidement, elle sautait du coq à l'âne comme une vraie bavarde. En fait, elle ne devait pas être un chat mais une pie.

En tout cas, elle eut le chic de faire sourire Brett et de le sortir de cette morosité qu'il avait ressenti après sa dernière chanson.

- Je viens de Chelsea et oui, tu ressembles à mon premier amour. Elle avait la même tignasse que toi...

Encore une fois, il lui servit son sourire charmeur, tendant ses doigts pour emprisonner une de ses mèches carotte. Lui aussi la fit vriller autour des lettres de ses tatouages. Un geste doux, presque intime.

- Pourquoi une Américaine? Elles sont si silly? Et puis, Kevin n'avait pas à laisser trainer ses clopes s'il voulait les garder pour lui. Maintenant elles sont à moi... et tu peux bien le lui dire, il ne me fait absolument pas peur...

Tenant toujours ses cheveux dans sa main, il s'était penché sur elle pour la mettre au défi d'appeler le caïd de sa classe. Son sourire était à présent carnassier. Comme s'il n'attendait que cela pour se défouler un peu. De toutes façons, une bagarre ne lui avait jamais fait peur et ce n'était pas ce freluquet qui allait le mettre minable.

Lentement, il se redressa en l'observant des pieds à la tête puis fit une petite moue. Déçue, contrariée ou dubitative? Elle n'aurait su le dire. En tout cas, il ne la quitta pas du regard pour autant. Cela en devenait presque dérangeant.

- Le soucis est que ma gratte est à l'intérieur et Amber m'a proposé son lit pour ce soir... Si tu es capable de me donner ces deux choses, je te suivrai... Sinon je serai dans l'obligation de rester... De toutes façons, je n'ai pas les moyens pour me payer des putes ou de la coc'...

Lorsque le coup de vent arracha la mèche de cheveux pour la coller dans la figure de sa propriétaire, il en profita pour lui chiper trois feuilletés et lui tendre une cigarette qu'il venait d'allumer.

Avec son sourire canaille, il attendait la suite du programme, mâchant déjà un roulé de saucisse. Allait-elle trouver une solution à ses deux problèmes pour qu'il la suive dans son délire ou allait-elle abandonner son projet?
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fête Erasmus?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les lumières de la Ville :: Quartier Résidentiel-
Sauter vers: