Totémique
Forum familial et accessible
* Nouveautés *
2015 ★ Ouverture du Forum
02.05.17 ★ Charity est Admin !
14.01.18 ★ Nouveau design ~
18.01.18 ★ Adriàs est Admin !


★Aujourd'hui ★
Votre arrivée, Youpi !
Bienvenue à toi,

    [Public] Rencontres dans l'herbe

    Partagez
    avatar
    [Public] Rencontres dans l'herbe > le Jeu 10 Nov - 10:16:14
    Totem du Cerf
    Totem du Cerf
    Messages : 124
    Date d'inscription : 03/11/2016

    Bon, ça fait trois jours que je suis dans cette ville. Il est temps que je me bouge et que je trouve de quoi gagner ma vie. Je vais pas tenir longtemps sur mes maigres économies. Et même si squatter chez Natÿre c'est sympa, je préférerais avoir mon petit coin à moi pour me poser.
    Alors du coup ce matin je me suis dit que j'allais commencer à voir si des gens sont motivés par mes cours de self-defence. Avec ce qui s'est passé aux news cette année, la parano avait eu tendance à s'installer à la capitale et j'avais eu un bon boost de mes effectifs, ce sera peut-être aussi le cas en campagne ? En plus Trump vient de passer président, faut se préparer au pire nan ?
    Du coup je me suis levé de bonne heure et je suis allée à la mairie me renseigner sur l'existence des cours de sports et les démarches nécessaires. Je suis tombée sur une secrétaire relativement accueillante qui a pu répondre à bon nombre de mes questions. Pas trop d'installations sportives dans les parages mais pas non plus beaucoup de clubs les utilisant, je devrais réussir à me faire une place m'a-t-elle dit. Bon cool. Maintenant faut voir si j'ai du public.
    Il fait plutôt pas moche aujourd'hui. Enfin, disons qu'on entraperçoit un peu le soleil entre deux nuages. Du coup j'ai décidé de faire de la promo dans le parc en face de la mairie. La secrétaire s'y est pas opposée tant que ça respectait les bonnes moeurs. Bon, ça devrait le faire. Je m'étais fais une pancarte en carton après avoir demandé un reste de carton de livraison à l'épicier du coin. Un marqueur à 1€ de chez Carrefour et mon annonce était prête :

    "Cours de Self-Defence. Gardez votre ligne et vous-même ! Démonstration sans danger pour les volontaires !"

    Et me voilà dans le parc en train de m'entrainer dans l'herbe humide de rosée, la pancarte à mes pieds. Bon le froid aide pas, y'a pas foule, en plus on est en semaine. Mais il est bientôt midi et y'a pas de cantine à la mairie, je reste confiante. Du coup je commence à m'agiter toute seule pendant quelques minutes devant deux grand-mère et une nourrice gardant un gamin encore incapable de marcher.
    Ah ça fait du bien de bouger, je sens mes muscles se réchauffer progressivement tandis que mes mouvements gagnent en vitesse et en ampleur.
    L'échauffement se termine au moment où les employés commencent à sortir de la mairie pour aller manger, parfait. On va commencer les combats fictifs et quelques kata, ça impressionne toujours ces choses là. En plus je commence à avoir bien chaud, je vais pouvoir enlever ma veste. C'est un peu triste comme constat mais faut reconnaître que les mecs ont plus souvent tendance à s'arrêter quand je suis moins couverte... Ça me permet de pas avoir de scrupule quand ils viennent, rieurs, pour la démo et qu'ils se retrouvent au sol sans avoir compris ce qui s'est passé.
    Hey y'a des gens qui commencent à s'arrêter et à m'observer, c'est pas mal. Bon, ils sont deux pour l'instant. Je termine mon enchaînement et je me tourne vers eux. C'est deux mecs et ils sont pas trop vieux, parfait, je sais exactement comment faire avec ce genre là.

    -"Bonjour messieurs, un courageux pour une démo ? C'est vous qui attaquez, j'offre un verre à celui qui arrive à me toucher ! Vous pouvez même vous y mettre tous les deux si vous voulez."

    Ah les hommes. La provoc fonctionne toujours tellement bien sur eux. Je vois leur regard étinceler, je leur souris, confiante. Un petit regard alentour en attendant qu'ils se décident. Cool y'a d'autres personnes qui arrivent. Tiens, je savais pas que y'avait des perroquets dans la région...
    Ah y'en a un qui se désiste, mais l'autre enlève son manteau et me rejoins sur l'herbe. J'avais aussi acheté une sorte de couverture-bâche pour éviter de se salir quand on tomberait, je la déplie et je l'invite à se placer en face de moi puis je commence à expliquer les rôles et mettre en place la situation. Y'a un début d'attroupement, c'est pas la folie évidemment, mais c'est toujours ça !
    Je me mets en position, et j'attends que le mec passe à l'attaque.
    Deux secondes, un coup simulé aux parties et un fauchage plus tard, il est par-terre beaucoup moins souriant et tentant de comprendre ce qui vient de se passer. Je lui tend la main pour l'aider à se relever et je lui demande s'il accepte de réessayer et s'il y a d'autres volontaires dans les spectateurs. Ça sent la bonne journée tout ça !
    Re: [Public] Rencontres dans l'herbe > le Jeu 10 Nov - 17:18:39
    Invité 
    Invité

    Julie se promenait au parc du coins avec Sisco comme toutes les fins d'après-midi avant de partir à la plage. Son sac de sport en bandoulière, à l'intérieur une bouteille d'eau, quelques gâteau protéiné, une serviette de plage, des jouets pour Sisco et surtout un maillot de bain, le strict minimum pour une virée parfaite dans cette journée plutôt ensoleillé. En traversant le parc Julie est interloqué par un petit attroupement de curieux, par instinct et surtout comme tout le monde par curiosité elle se rapproche juste au moment ou un mec plutôt balaise et semble-t-il il poile macho, se retrouve sur le dos, projeté au sol pas une minette dont il fait deux fois le gabarit. Julie ne peut s'empêcher de rire de bon Coeur, que c'est bon de voir ça, comme toujours. Ça lui rappel alors ces années d'armée et tout c'est mecs qui l'on, elle aussi, sous estimé. Au lieu de tenter le coup elle préfère rester là avec son compagnon à quatre pattes et regarder ce spectacle qui la fait bien rire. Elle se surprend même à applaudir la jeune femme au cheveux bleu. C'était indéniable, elle était douée et Julie attendit la fin des démonstrations pour accoster la jeune femme.

    - Bonjour, jolie travail et je sais de quoi je parle. Vous voulez ouvrir une salle de sport ou autre? Si c'est le cas ça m'intéressait histoire de rester en forme. Aucune salle n'accepte les chiens, vous non plus je suppose?
    avatar
    Re: [Public] Rencontres dans l'herbe > le Jeu 10 Nov - 18:22:48
    Totem de la Terre
    Totem de la Terre
    Messages : 145
    Date d'inscription : 10/10/2016
    Age : 26

    Je réfléchissais beaucoup ces derniers temps, trop même. Entre les périodes de rêves étranges et mes réflexions sur ceux-ci, tout ne tournait qu'autour de ça.. J'avais besoin de m'aérer. Je me décidais à sortir..

    Je sentais déjà le bien que cela me faisais.
    L'air frais, la nature, les petits oiseaux, le parc, les bagarres de ruuuuuWHAT!? Une fille qui se fait agresser par un malabar, avec un drôle d'attroupement passif.. C'est quoi ce monde de dingue? Je décidais de me rapprocher, une pancarte en carton et un message étrange.

    -Des cours de self-défense en pleine rue? C'est.... Hmmmmm.. Original?

    Je regardais la posture de l'homme, puis de la femme, visiblement c'était à elle. Voyons voir comment elle se débrouille. Elle semble jouer avec lui, mais fini par franchir le pas de porter un coup. Et le voilà à terre, stupéfait de tomber alors que sa posture de gros balourd était bancale depuis le départ. Une des filles présente se met à rire, une magnifique rousse au look très soignée ayant en laisse un chien dont la race m'échappe totalement. C'est sûr que voir un malabar se casser la figure fasse à un opposant qui fait le tiers de sa masse musculaire c'est hilarant.
    Mais c'est pas un hasard si elle à tapé là..
    La rousse va sûrement partir après son éclat de support à la fille aux cheveux bleus, le mec la regarde un peu de travers. Mais elle reste là et regarde les démonstrations tout comme moi. Je fini par déceler qu'elle observe les petits points de détails, comme si elle imaginait comment agir contre un adversaire pareil. Evidemment la "prof" de self-défense réagis au bon moment, avec dextérité, précision et endurance.

    L'endurance, tout ce qu'il me manque.. Sans trop douter de moi je pense pouvoir en défaire un, mais pas quatre ou cinq comme elle le fait, enfin pas sans me faire toucher.. Et quand on vois les monstres, ça veut dire K.O instantané. Je vois un petit garçon ramasser un petit cailloux et viser le duel en cours, j'attrape sa main et me baisse vers lui.

    -Hein? Mais pourquoiii?
    -Ça c'est la question que j'allais te poser, petit bonhomme.
    -Elle a dit qu'elle achète un verre si on peut la toucher!

    Je tourne sa main jusqu'à qu'il lâche le cailloux et pose une pièce. Je le vois commencer à sourire avant de vouloir s'en aller, je le retiens.

    -Ecoute moi petit, quand un combat entre deux personnes se déroule devant toi, si c'est un duel, n'interviens jamais okay?

    Sur ces mots, je lâchais le gamin.

    -Okay m'dam!

    Et il s'en va. Attend il a dit madame là, non? Je tourne la tête et je vois les deux filles que j'épiais taper la discute. Je me relève et m'approche de la fille aux cheveux bleu. J'entends la demande de la jolie rousse et m’intègre dans la conversation:

    -En fait, moi aussi ça m’intéresse. Et je pointais un index dans le bras de la jeune prof avant de rajouter avec un sourire:
    -Chat! Et un coca s'il vous plait.
    avatar
    Re: [Public] Rencontres dans l'herbe > le Ven 11 Nov - 17:50:22
    Totem du Cerf
    Totem du Cerf
    Messages : 504
    Date d'inscription : 09/11/2015
    Localisation : Dans tes rêves les plus fous



    « Tu es franchement collant Marcel ces derniers temps, pas que j’aime pas ça, mais parfois j’aimerais pouvoir faire ma deuxième balade quotidienne avec Yuki sans ta présence ! »lançai-je d’un air fatigué au perroquet qui volait au ras de ma tête.
    « Fais toi une raison crête de paille ! » répliqua-t-il avec un ricanement dans la voix.

    Je pinçai les lèvres et lui jetai un regard agacé. Il abusait un peu, j’avais la gentillesse de moins souvent l’insulter en ce moment. Bon, en même temps, j’avais autre chose à penser. J’avais des papiers à signer, des rendez-vous à préparer avec la banque, mes rédacteurs en chefs à prévenir et rassurer… C’était légèrement fatiguant. Devoir gérer le bébé (plus si bébé que ça d’ailleurs) Yuki me prenait le reste de mon énergie. Alors Marcel se contentait de veiller sur moi et les autres de me suivre gentiment pour la balade du soir. Cendre, lui, préférait juste s’allonger sur mes papiers étalés sur la table. Le petit saligaud. Mais comme il disait : « Trop de travail tue le travail, non ? »

    Enfin, j’avais donc un Yuki trop excité – est-ce que ce chien se calmera un jour ? – tenu en laisse et un Marcel calme et planant qui me suivaient. Aujourd’hui, je faisais l’itinéraire qui me faisait passer par la mairie. Ça me permettait de passer voir les horaire – c’était juste une excuse - pour obtenir un rendez-vous rapidement.

    C’était quoi cet attroupement ?

    Intriguée, je me rapprochai, j’avais déjà fait un tour du parc, mais je n’avais pas encore vu ça. Je sifflai Marcel qui piqua vers moi avant de se poser sur mon épaule.

    « Qu’est-ce qui se passe ? Tu as vu ? »
    « C’est une tarée avec du bleu sur la tête qui s’amuse à massacrer des mecs plus forts qu’elle en apparence. Pourquoi ? »

    Je fronçai les sourcils, je n’étais pas sûre d’avoir compris le truc mais qu’importe, je me dirigeai vers l’attroupement et le…YUKI !

    « YUKI ! Espèce de petit merdeux de mes deux reviens ici gros débile de poire de ma vieille ! » grognai-je en traversant à coup de coudes la foule pour rattraper mon chien échappé. Mais qu’est-ce qui lui avait pris ? Ah.


    « Bonjour » lançai-je à la femme rousse qui tenait en laisse un gros chien avec lequel Yuki essayait de jouer. « Désolé, il est très joueur. » ajoutai-je en désignant mon clebs avec un sourire contrit.

    Je le regardai faire, analysai la réaction de l’autre en face, il restait calme, posé à côté de sa maitresse. Tant mieux, Yuki allait vite se fatiguer.

    « Il ne te dérange pas ? ça va ? » demandai-je, oublieuse des gens qui m’entouraient, au pire ils allaient me prendre pour une folle et puis voilà.
    « Pas de problème, ne vous inquiétez pas. » répondit-il avec une légère surprise.

    Je redressai la tête pour reconnaître… Merde son nom c’était quoi ? Ah ! Florence la propriétaire du manoir et une autre fille qui devait être celle à « la tête bleue » nommée par Marcel.

    Je leur souris poliment.

    « Désolé pour le dérangement ! » dis-je d’un air pas désolé du tout, après tout j’y étais pour rien dans les réactions de mon chien.

    Je regardai alentours et vis la pancarte. Je me retournai vers celle aux cheveux bleus.

    « Vous devez être la prof d’auto-défense, enchantée, je suis Charity Lunoë. » Je lui serrai la main et me figeai un bref instant.

    Une boule se forma dans mon ventre, une sensation familière. Je regardai chacune d’entre elles lentement en plissant les yeux. Mon sourire premier s’élargit.

    « Je vais émettre une hypothèse : vous venez toutes juste d’arriver, pour l’une je le sais déjà. Bonjour, Florence. Mais pour les autres, je ne fais que supposer. Et je vais supposer autre choses en espérant ne pas me faire rembarrer. Qui fais ou a fais des mauvais rêves ici ? » Lançai-je d’un air mutin en tirant la langue. « Bon sinon, je connais beaucoup de monde dans le coin, si vous avez besoin d’aide, pour trouver un appart, un lieu pour bosser ou quoi, je pense que je pourrais me débrouiller pour vous faciliter la vie. » dis-je d’un air sérieux. « L’entraide, y’a que ça de vrai non ? »

    Peut-être étais-je juste trop heureuse de croiser des gens qui, je le sentais au fond de mon cœur et dans mes tripes, appartenaient au même clan. Peut-être étais-je juste trop brutale dans mon approche pour elles. Peut-être qu’elles n’en savaient encore rien comme moi l’année dernière, ou encore au contraire en savaient plus que moi. Qu’en savais-je ? Je me sentais pleine d’enthousiasme tout à coup ! Le journal et les papiers pouvaient attendre ! J’avais enfin rencontré d’autres membres nouveaux de mon clan ! Ahah ! Je souris à Marcel, il répliqua d’un air blasé.

    « Bravo, maintenant tu vas les faire fuir en courant. »
    avatar
    Re: [Public] Rencontres dans l'herbe > le Ven 11 Nov - 19:19:59
    Totem du Cerf
    Totem du Cerf
    Messages : 124
    Date d'inscription : 03/11/2016

    Les démos ont eu plus de succès que ce que je pensais et le mot était bien vite passé dans les spectateurs, les tentatives se succédèrent pour essayer de m'atteindre. Toutes furent vouées à des échecs plus ou moins impressionants.
    Je commençai doucement à avoir chaud à force d'enchainer les voltes, les bascules, les coups arrêtés et les fauchages. Après un nombre indéterminé d'opposant et de situations allant de l'agression au couteau -je m'étais procuré un couteau en plastique de dinette- à s'échapper d'un combat à une contre trois la fatigue se faisait de plus en plus présente.
    Finalement, je mis fin aux démonstrations en levant les mains.

    -"On va s'arrêter là pour aujourd'hui. Fiouf, merci à tous pour votre participation. Les cours ne sont pas encore totalement organisés, cela dépend principalement du nombre de personnes qui voudront s'inscrire. Voici un cahier et un stylo, n'hésitez pas à remplir ces pages avec vos coordonnées, je vous contacterai pour vous mettre au courant de l'avancée du projet ainsi que des autres détails, lieux, horaires, séances etc. Encore un grand merci à tous !"

    Je passe le cahier à une première personne qui se chargera ensuite de le passer aux autres puis je quitte l'herbe et répond aux questions en directe. Les trucs habituels, depuis combien de temps je pratique ? Suis-je diplômée ? A quel rythme on progresse ? Vous êtes sûr que c'est adapté à tout le monde ?
    Alors que l'attroupement commence à se dissiper, arrive une fille aux cheveux roux avec un chien. Je crois que je l'avais entendu rire après ma première démonstration. Elle a l'air athlétique. Si elle vient à mon cours je pense pas que ce sera pour la ligne. Elle me questionne sur l'ouverture d'une salle de sport pour rester en forme. Ah bon je me suis un peu trompée sur la ligne. Hmmm accepter les chiens ?

    -"Euh, pas vraiment une salle de sport, plutôt utilisé une salle pour ouvrir un club de self-defence, apprendre à ceux qui le veulent à se défendre face à des agresseurs. Pour les chien, ben, ça dépend pas de moi, souvent ce sont les salles qui sont contres, moi ça me dérange pas du tout, j'ai rien contre les bêtes. D'ailleurs je pense qu'on fera souvent des cours à l'extérieur, vous pourrez y emmener votre chien... du moins tant qu'il dérange pas...ah euh bonjour !"

    Une nouvelle nana vient d'arriver et s'intégrer à la conversation. Elle a les cheveux blanc et... qu'est-ce que ? Elle tend le doigt et touche mon bras. Je suis particulièrement chaude là, donc mon premier réflexe est de saisir son poignet dans une position qui me permettrait de lui tordre si je le voulais. Mais mes mouvements s'arrête net, et je pousse un éclat de rire.

    -"Haha, bien joué, ok pour un coca mais contre une promesse d'inscription alors ?"

    Je lui fais un clin d’œil lorsque débarque comme un fou, un chien, jeune à priori, qui se met à tourner autour du dobberman de la rousse... Suivi par une magnifique floppée d'injures émise par ce qui se trouve être une fille au look androgyne. Elle présente des excuses de principe à la rousse avant de se tourner vers moi et de me tendre la main en se présentant. Charity Lunoë ? Joli comme nom. Je m'apprête à reprendre la parole mais au contact de ma main la nouvelle venue se met à réagir au quart de tour. Comme si je lui avais collé un choc électrique.
    Des rêves ? Mais alors elle serait ? Oooooh !!!
    Je réagis directe et je la prend dans mes bras en sautillant d'excitation.

    -"Oui je viens juste d'arriver en faisant des rêves chelou. Mais alors t'es une éveillée aussi ? Une super-green-peace de la mort ? C'est quel animal qui t'a choisi ? Moi c'est le cerf !"

    J'en ai oublié les deux autres, dont je connais pas encore les noms d'ailleurs, je me tourne vers elles.

    -"Et alors vous aussi vous en êtes ???? Vous vous appelez comment au fait ?"
    Re: [Public] Rencontres dans l'herbe > le Ven 11 Nov - 21:15:59
    Invité 
    Invité

    Julie dessinât un sourire sur ses lèvres en direction de la jeune femme qui venait de rattraper son chien qui jouait avec Sisco. Enfin qui lui sautait après, Sisco quant à lui restait stoïque comme à son habitude face à ce genre de situation. Il était vraiment extraordinaire ce chien, pensât Julie.

    - Il n'ya aucun dérangement ne vous inquiétez pas, il a été dressé par l'armée. Alors il ne ferras pas de mal à votre petit loup.

    Puis la jeune femme blonde s'adressa à la jeune femme aux cheveux bleu, mais en la touchant son air changeât violemment. Et Julie en fit de même après les mots de Charity... Des rêves? A nous pas elles aussi... Et l'autre qui s'y mettait également avec avec Greenpeace, et un animal choisie, comble de tout, le cerf... Julie posât alors une question à son tour.

    - Vous aussi un mec totalement louche vous a suivie pour vous annoncer tout ça? Et vous rêvez de quoi? D'animaux qui parle sans comprendre?

    Julie pensait tourner folle, le fou aurait raison? Ce qu'il lui avait montrer était vrais? Elle se dirigeât vers le banc le plus proche et s'y posât toute abrutie.

    - Personne ne pourrait m'expliquer ce qu'il ce passe sans paraître fou? On est venu me voir pour me dire que en gros j'étais une éveil? Que ces rêves étaient envoyé par des esprits de la nature, pu je sais pas quoi et que j'étais un cerf. Je sais à quoi ressemble un cerf... J'ai pas de bois et suis pas un quadrupèdes. Alors qui pourrait m'expliquer!?

    Elle venait de crier ses dernières paroles, plaçant un blanc entre elles qui semblaient plus du genre heureuses de se retrouver.
    Elle était la seule à trouver tout ça vraiment étrange?
    avatar
    Re: [Public] Rencontres dans l'herbe > le Ven 11 Nov - 21:46:30
    Totem de la Terre
    Totem de la Terre
    Messages : 145
    Date d'inscription : 10/10/2016
    Age : 26

    Je souriais à la demande de la fille aux cheveux bleu, puis je me tournait vers Charity, qui venait d'arriver. Toujours aussi bel.. Je m'égare! Elle aussi a été choisie par les esprits, et en voyant ce qu'elle nous annonce, je prend conscience qu'il y a sûrement plus de gens comme nous que je croyais.
    Adieu ma rareté.. Mais je suis pas la seule à me poser des questions, je vois que la rousse réfléchi en s'éloignant pour s’asseoir, comme si on lui avait prédit la fin du monde. La fille aux cheveux bleu elle ne se formalise pas et va éteindre ma Charity..

    -Vous aussi un mec totalement louche vous a suivie pour vous annoncer tout ça? Et vous rêvez de quoi? D'animaux qui parle sans comprendre? demanda la rousse.

    Elle s'assit, puis elle cria:
    -Alors qui pourrait m'expliquer!?

    Je me précipitais sur elle et l'attrapais aux épaules, elle gardait la tête en bas.

    -Shhhhh, shhhh, tout va bien, lui disais-je en frottant doucement ses épaules pour la réconforter. J'ai tout de suite adopté ce truc comme si ça faisais partie de moi, je suppose que c'est pas le cas de tout le monde. Par contre j'aurais pu utiliser d'autres mot, je suis pas en train de calmer un cheval..

    -Comment t'expliquer sans que je sois moi même pris pour une folle.. Nous n'avons pas de bois, ni de sabots, nous ne sommes pas des ongulés, mais nous avons été choisis, parce que nous avons un talent, ou une qualité que d'autres non pas. Parce que comme nous tu es en partie différente, ça ne fait pas de toi un monstre pour autant.. Dit-toi.. Dit-toi que tu transcende l'humanité... C'est comme une sorte.. D'évolution. Tu est devenue plus, puissante. Et cette puissance, elle à un but.. Ce but, et bien, c'est de protéger la terre. Mais pour pouvoir utiliser l'atout que ta donné l'esprit du cerf, eh bah.. Il faut que tu trouve ta voie..? Je pense.

    Je sais pas du tout si elle va me croire. J'ai donné mon max, et je regardais Charity par dessus mon épaule pour voir si elle est d'accord avec ma manière de le dire, après tout elle est peut être moins novice que moi.. De même que l'autre fille.
    avatar
    Re: [Public] Rencontres dans l'herbe > le Ven 11 Nov - 23:58:01
    Totem du Cerf
    Totem du Cerf
    Messages : 504
    Date d'inscription : 09/11/2015
    Localisation : Dans tes rêves les plus fous



    Je ris lorsque la fille aux cheveux bleus me prend dans ses bras. Elle me relâche et je comprends qu’elle est bien une novice totale. Et que c’est bien un Cerf !!!!! WOOOHOHOOOHOHOO !! Je suis tellement contente ! Elle semble totalement enthousiaste, ce qui n’est pas le cas de la rousse au chien qui semble s’être pris une porte en pleine poire. Je la rejoins et m’assied à côté d’elle.

    « J’ai pas eu de mec chelou qui m’a suivi. En fait, je me suis juste mis à rêver, il y a déjà quelques mois. Et puis j’ai senti le besoin de me rendre dans la forêt d’à côté. Je suis née ici tu sais ? Alors ça m’a semblé bizarre mais pas trop non plus. Et ensuite, je suis tombé sur un mec chelou – mais j’ai appris depuis que c’est un mec comme nous. Il était juste paumé. Faut pas paniquer. Au début c’est bizarre, c’est franchement aberrant. Ça donne l’impression que le monde part en cacahouètes. Mais au fond… On s’y fait. »

    Je souris à Florence qui a essayé de la réconforter. Je croise mes jambes et me laisse aller nonchalamment sur le banc.

    « Depuis que j’ai commencé à accepter pleinement l’idée que je ne contrôle plus totalement mon destin – même si y’a toujours des moments où ça me saoule – ben, je commence à voir des choses, à sentir des choses et à en comprendre d’autres. Déjà, j’ai su dès que j’ai touché… euh… tu t’appelles comment au fait ? Bref, dès que je l’ai touchée, j’ai su qu’elle était de mon clan. Comme si j’avais trouvé une personne sur qui je pouvais compter. Et ça vaut pour vous aussi les filles. En fait, Si vous êtes des Cerf, alors on est dans le même clan. »

    Je fis une pause pour rassembler mes idées.

    « Et franchement, vous êtes les premières que je rencontre qui sont de mon clans et ça me fait trop plaisir. Et puis je me dis que c’est pas un hasard total qui nous a fait nous trouver aujourd’hui. »

    « Char ! Char ! Char ! » s’exclama Yuki en sautillant vers nous. « J’ai trouvé un bâton ! Tu me le lances ! S’il-te-plait ! Je serais gentil après, promis ! L’autre il veut pas jouer. »

    Je souris et leur demandais de m’excuser deux minutes, le temps de lui lancer le bâton. En attendant qu’il revienne, je me retournai vers elles.

    « Vous êtes nouvelles ici, non ? Et ce sont les esprits qui vous ont amenées ? Vous êtes françaises non ? Le mec que j’ai rencontré en forêt était Islandais, et j’ai ai rencontré un autre un jour dans un bar qui venait d’Irlande. Je crois que les esprits font du recrutement dans le monde entier. Peut-être qu’on aura des surprises avec nos compatriotes. »

    Je souris à la rousse.

    « L’important, je dirais, d’expérience. C’est de pas se prendre la tête, et de se laisser guider par l’instinct, même si on a pas l’habitude. »

    Je soupirai, est-ce que je devais lui raconter ?

    « J’ai une amie, qui est d’un autre clan. Et qui est par nature très très très rationnelle. Elle n’a pas voulu écouter ses rêves, admettre qu’il y avait quelque chose de… surnaturel. Elle a tellement voulu bloquer son esprit qu’il a fini par l’envahir constamment, la harceler presque. Elle en a fait une syncope. Bon, au réveil, elle était comme apaisée. Et on a réussi à en parler sans problème. Elle m’a même fait une démo de ses pouvoirs. »

    Une nouvelle pause, je les dévisageai une à une.

    « Si vous êtes nouvelles ça va peut-être mettre du temps à venir ou pas du tout d’ailleurs. Mais je crois que chaque clan a ses propres pouvoirs à développer. Et j’en ai un qui est arrivé du jour au lendemain, après une sorte d’évènement… un peu bizarre dirais-je. » dis-je en grimaçant. Cette histoire de cruella, vraiment, j’avais toujours du mal à le digérer.

    « Je parle à mes animaux. Comme je vous parle à vous, là. » Je secouai l’épaule et Marcel me lança un regard acéré. « Hein Marcel ? Sale tête de pioche, qu’on se parle ? »
    « On s’insulte, ouai. » répondit-il en me tapant la tête avec son bec. « Mais ça me dérange pas, au moins maintenant tu comprends quand je le fais, alors qu’avant, ben tu répondais pas c’était chiant. »

    Je ricanai en lui caressant le haut du crâne.

    « Bref. Il a du caractère, mais on s’entend bien. »

    Yuki venait de revenir et de me tendre le bâton. J’essayai de l’attraper mais il m’esquiva.

    « Tu donnes ou je ne lance plus. »

    Il grommela un peu mais me le donna, je le relançai et remarquai à ce moment-là qu’il avait toujours sa laisse qui trainait derrière lui. Je regardai Marcel.

    « Tu peux être un chou et allez lui enlever sa laisse, je l’ai complètement oubliée… »

    Il se contenta de me regarder avec un air blasé avant de s’envoler en me tapant le crâne. Je regardai la rousse.

    « Je sais que ça semble tiré par les cheveux mais partons du principe que nos pouvoirs aient un rapport direct à la puissance de l’animal représenté par l’esprit. Vous me suivez ? On a une théorie avec ma copine. Elle est une abeille. Les abeilles ont une méthode de communication entre elles qui tiens presque à de la télépathie. Nous sommes très proches, elle m’a parlé par télépathie, et plusieurs fois, hein. Les cerfs sont des animaux de forêts que l’on qualifie de « rois de la forêt » souvent, on les voit comme les protecteurs des autres animaux. Logiquement, pourquoi le fait de parler aux animaux n’y serait pas lié ? Bon, et le coup du charisme, que j’ai quand même un peu du mal à croire. Mais le cerf n’est-il pas un animal fier et charismatique ? »

    Je leur fis un clin d’œil.

    « Je suis désolée, j’ai la sensation de parler un peu trop et tout déballer d’un coup. Mais en fait, je suis tellement contente de rencontrer en tant que tel des membres de mon clan. Je me sens toute légère. »

    Yuki revint et se posa à côté du banc en mordillant son bâton. Je souris.

    « Je ne fais que vous raconter des théories que nous avons, d’accord qui ont presque été validées par des gens bizarres rencontrés dans la forêt, mais voilà. Un mec bizarre et franchement flippant avec des cornes et une fille rousse complètement survoltée. Enfin bref. »

    J’expirai longuement. Je ressentais une sorte de soulagement que je ne comprenais pas totalement. Mais franchement, je me sentais heureuse d’être là, dans ce parc un peu froid, avec mon chien, mon perroquet – qui venait de revenir se percher sur mon épaule – et ces filles quasi inconnues mais avec lesquelles je me sentais en confiance, comme si je les connaissais depuis l’enfance.
    avatar
    Re: [Public] Rencontres dans l'herbe > le Sam 12 Nov - 1:00:30
    Totem du Cerf
    Totem du Cerf
    Messages : 124
    Date d'inscription : 03/11/2016

    Oh mince. La rousse nous fait une crise de nerf. Elle s'est éloignée, assise sur un banc et nous a même crié dessus. Bon c'est vrai que moi aussi quand Natÿre a commencer à me causer esprit, qu'elle savait que je viendrais, que j'étais une éveillée avec le cerf et tout... Y'a eu un moment où j'ai cru que j'allais m'enfuir en courant ou alors me taper la tête contre le mur le plus proche. Mais j'ai fini par décider d'attendre de voir si elle pouvait me prouver ce qu'elle disait et de lui faire confiance si elle y arrivait. Elle l'a fait alors je l'ai crue.
    Charity et la fille aux cheveux blanc, Florence à en croire les dires de Charity, sont déjà allées jusqu'à elle et ont commencé à lui parler pour la réconforter. Mais du coup je suis pas sûre de comprendre, elle sait qu'elle est éveillée ou pas ?
    Je m'approche à mon tour et m'accroupis, j'écoute ce que raconte la blonde. En tout cas elle elle connait bien le truc.

    -"Oh, euh, moi c'est Myriam, mais je préfère qu'on m'appelle Nezzy"

    Réponds-je à la question. Elle nous dit qu'elle a été mise au courant depuis pas mal de temps maintenant. Comme Natÿre elle nous donne l'exemple d'une personne qui a refusé de voir les choses en face et qui en a payé cher les conséquences. Mais je sais pas si c'est la bonne chose à dire à quelqu'un qui a du mal à comprendre et à accepter ce qui lui arrive.
    Je m'apprête à parler lorsqu'elle aborde un sujet qui moi me fascine plus que tout : les pouvoirs !
    Elle...Elle peut parler aux animaux ? Wah mais c'est trop fort ça ! Je la regarde parler au perroquet puis au chien. Je suis vaguement sceptique... elle est peut-être juste très proche d'eux ce qui fait qu'elle comprend ce qu'ils veulent. Mais quand je vois le perroquet s'envoler de son épaule pour aller s'ateler au détachage de la laisse du chien comme elle l'a demandée, je suis bluffée. J'en tombe sur les fesses depuis ma position accroupie.

    -"Woups"

    Mais voilà Charity qui aborde des théories et d'autres points. Les abeilles communiquent par la pensée ? Wah mais c'est énorme ça aussi ! Les Cerf rois de la forêt... mouais... Je préfèrerais être reine de la danse. Le charisme pareil, c'est cool mais bon. Note si les mecs chelous peuvent se calmer instantanément parce que je rayonne de classe - le charisme c'est le mot stylé pour la classe nan ? - ben je suis preneuse quand même.
    Je sens la chaleur de mon corps se dissiper rapidement, surtout avec mes fesses contre le bitume, mais j'en suis pas encore au stade où j'ai froid. Je regarde la rousse dans les yeux.

    -"Ecoute euuuh... je crois que t'es la seule dont j'ai pas encore le nom, mais t'occupes t'as le temps pour ça. C'est normal qu'on ait l'air folles à tes yeux. Y'a trois jours j'en menais pas plus large que toi. Je venais d'arriver dans ce bled paumé. Il était 22H, j'ai rencontré une fille à la gare, elle était rousse aussi, elle m'a dit qu'elle s'appelait Natÿre et qu'elle m'attendait. Dans l'heure qui a suivi et après quelques unes de mes questions elle m'a parlé de ce délire des esprits et des pouvoirs et tout. Là moi aussi j'ai eu envie de hurler, y'a tout ce que je savais du monde qui menaçait de se faire la malle. Adieu la science et les certitude !"

    Je lève les bras pour faire balancier et repasse accroupie

    -"Mais tu vois, là j'ai compris que j'avais deux choix : soit je considérais que Natÿre était folle et je me cassais en courant le plus loin et le plus vite possible. Soit j'essayais de lui faire confiance, de remettre ce que je savais en question et de voir si elle pouvait me prouver qu'elle était pas en train de mytho."

    Je me remémore le regard de Natÿre, la confiance, le bulle de chaleur.

    -"Et puis ben je me suis dit un truc. Ce monde, depuis combien de temps je rêvais de le voir changer ? Combien de fois j'ai regardé les infos en me disant 'ce monde est pourri'. Combien de fois je me suis dit 'bordel si y'a un dieu qui existe vraiment, pourquoi il balance pas un de ses éclairs badass sur les abrutis qui sont en train de tout foutre en l'air ?'"

    Bon j'avoue c'est pas ce que je me suis dit sur le moment, mais c'était proche de ça quand même. La version accélérée quoi, la version Nezzy.

    -"Alors je me suis dit que si vraiment cette nana disait vrai, si vraiment elle était capable de faire de la magie avec des esprits et tout le bordel, si vraiment il existait une solution pour lutter contre la merde qui envahit tout. Tu te rappelles ce qui s'est passé ces derniers temps ? Daesh, le bataclan, nice, Trump..."

    Cette fois je me relève et la toise du haut de ma petite taille. Je sais pas pourquoi, je pense que c'est le genre de fille qu'a plus besoin d'un coup de pression que d'un calin. Elle se tient super droite, on dirait une militaire.

    -"Pour moi y'a qu'une question à se poser là. Si t'avais la possibilité de laisser tomber ce monde, que moi je trouve pourri, et d'entrer dans un autre, est-ce que tu le ferais ?"

    Puis je lui souris avec franchise

    -"Après, je vais t'avouer un truc, c'est pas parce que tu acceptes tout ces trucs d'esprit que tu vas me trouver moins folle !"
    Re: [Public] Rencontres dans l'herbe > le Sam 12 Nov - 1:13:16
    Invité 
    Invité

    Un verre, voilà ce qu'il fallait à Julie, mais pas d'eau, quelques chose de fort, de puissant. Vodka, rhum, whisky... Elle se leva soudainement une fois que l'androgyne et les autres avaient toutes finit de parler.

    - Je vous paie un verre... J'en ai besoin là.

    A grande enjamber elle filât dans un bar ouvert à côté du parc, poser en terrasse elle commandât un verre pour tout le monde, demandant au barman de laisser une bouteille de vodka et d'orange. Elle but son premier verre d'une traite, repensant à ces dernier jours accompagner de ce Franz, ce mec étrange, hautain et tranchant. Maintenant elle en était sur, il lévitait bel et bien, c'était pas un trucage. Elle se demandait pourquoi elle... Elle n'avait pas vraiment respecter la nature, elle chassait, alors avoir été choisie par le totem du cerf... Lui qui était selon Charity les plus lier au animaux, c'était quelques peut ironique.

    - En y repensant ... j'ai toujours dit qu'il ne manquait que la parole à Sisco pour se faire mieux comprendre. Et niveau charisme je doit en avoir pas mal. On m'a toujours suivit sans questionnement. A l'armée je veux dire... Je suis monter en grade assez facilement, enfin plus vite que la normale. Et sans coucher.

    Un sourire ce dessina sur son visage et un léger rire se fit entendre. On lui avait souvent fait cette réflexion, mais elle n'en avait jamais rien eue à faire. Les gens pouvaient bien dire ce qu'ils voulaient temps qu'ils écoutaient quant elle donnait un ordre.

    - J'avoue que je ne vais pas tout accepter dans la seconde, mais d'un autre côté on ne peut pas fermer les yeux face aux évidences. Du coup ces quoi vos noms à toutes? Toi c'est Charity, c'est ça? Et vous les filles, j'ai pas retenu vos noms avec tout ça? Moi c'est Julie et mon ami Sisco.

    Julie regardait les trois filles qui l'accompagnait, si un jour on lui aurait dit qu'elle serait attabler avec trois autres filles, jamais elle n'y aurait cru, elle qui trainait plus souvent avec des hommes. Mais une qui l'a troublait le plus c'était cette Flo, elle semblait plus douce que les autres, en faite elle avait chacune leurs caractères, toutes différentes, comment des personne si différentes pouvais avoir le même totem? Char semblait assez calme, nonchalante, Nezzy, pleine de vie, toujours à 100 à l'heure et Flo, elle était douce, à l'écoute des autres. Julie ne trouvait aucune ressemblance avec elle... A par peut-être l'amour des animaux?

    - Sinon, à par Char, je peux t'appeler char? Vous avez des animaux?

    Après tout comme avait dit Char un peut plus tôt au parc, autant prendre les choses comme elle venait, et puis ce n'est pas comme si elles étaient forcément voué à se revoir après... Julie avait prit la décision de faire comme si tout était normal, elle aviserait après, une foi rentrer chez elle tranquillement.
    Contenu sponsorisé 


      Hidden Lands