Totémique
Forum familial et accessible
* Nouveautés *
2015 ★ Ouverture du Forum
02.05.17 ★ Charity est Admin !
14.01.18 ★ Nouveau design ~
18.01.18 ★ Adriàs est Admin !


★Aujourd'hui ★
Votre arrivée, Youpi !
Bienvenue à toi,

    Une soirée (pas) comme les autres (PV Franz)

    Partagez
    Une soirée (pas) comme les autres (PV Franz) > le Mar 8 Nov - 1:15:36
    Invité 
    Invité

    Après plusieurs mois arrivé en Bretagne, Julie commençait enfin à trouver ces marques dans ce petit village de bord de mer. Elle avait ces habitudes plus seine que celles qu'elle avait prise dans la capitale. Tout les jours elle allait promener Sisco sur la plage, elle y courait tout les soirs, et ce soir était un soir comme les autres, Julie et Sisco étaient en plein footing et exercices de maintient en forme. Après ces exercices, Julie jouât quelques minutes avec son chien avant de le laisser allez à sa guise sur la plage. Elle se posa alors sur le sable fin, froid, fixât la beauté et l'étendu de l'océan. Le vent s'était réveiller, elle referma sa veste légèrement afin de se protéger de cette brise qui semblait encore plus forte à l’horizon. Les vagues s'écrasaient violemment sur les rochers qui entourait la plage, certaines goutes venait même jusqu'au visage de Julie qui s'en délectait. Rien de tel qu'un peut de fraicheur après l'activité physique qu'elle venait d'avoir. La lune se dessinait sur l'eau tumultueuse, sa rondeur était parfaite dans le ciel, pas sur la mer. Mais grâce à la pleine lune on pouvait voir comme s'il faisait presque jour, Julie adorait ça, pas besoin de lampe torche ni de faire de feu, le paradis, jamais elle n'aurait eue le droit à ça sur Paris.

    Elle se releva et commença alors à marcher le long de la plage, rejoignant le route pour rentrer chez elle.
    avatar
    Re: Une soirée (pas) comme les autres (PV Franz) > le Mer 9 Nov - 23:58:24
    Totem de L'air
    Totem de L'air
    Messages : 49
    Date d'inscription : 30/06/2016

    Pour un élémentaire de l'air, on pourrait se dire que c'est presque crédible de se dire qu'on peut se retrouver souvent en bord de mer. L'eau, le vent. Surtout le vent, froid. Mais, avantage non négligeable, il ne le sentait pas plus qu'il ne le craignait. La bise ou la bourrasque ne l'inquiétaient pas plus que les tornades. Mais ce qui lui pompait l'air, sans mauvais jeux de mots, c'était de devoir toujours interrompre ses activités pour aller récupérer les nouveaux. Ils ne pourraient pas se récupérer sans son aide non? Après tout il faut apprendre à se débrouiller. Surtout quand on doit normalement avoir le destin du monde entre ses mains. Il n'avait jamais aimé les gamins, et à ses yeux, tous les débutants n'étaient ni plus ni moins que des braillards.

    Mais ce braillard la avait eu la décence de déménager avant d'être prêt pour la récupération. Il n'en était pas reconnaissant, faut pas pousser, mais ça l'arrangeait quand même pas mal. Il connaissait le coin et même s'il avait du revenir de Los Angeles exprès pour ça, il savait où dormir ce soir et où aller chercher. La mer était plutôt agitée, il aimait bien ce coin de la France, pour ne pas dire ce coin du monde. Ca avait son caractère tout en étant affreusement commun. Il avait quand même mis du temps à la retrouver. Ses signaux manquaient parfois de force et le manque de cœur à l'ouvrage n'aidait en rien. Mais il était ravi de devoir se rapprocher de l'eau.

    Il n'y en avait qu'une. Et demie. Pas de témoins, juste la lune qui de toute façon savait bien à qui elle avait affaire. Le chien ne l'inquiétait pas plus que ça, il savait comment y faire. Au pire il l'envoyait à la flotte et tout était réglé. Anticipant à peu près sa direction, il se posa sur un des rochers qui longeaient la route, un peu plus loin. Posé, il contempla un instant la lune et sortit un livre de son sac. Comme si on pouvait lire à la lumière de la lune, bien installé contre son rocher, il guettait du coin de l'oeil l'activité, et surtout l'approche de la p'tite nouvelle.
    Re: Une soirée (pas) comme les autres (PV Franz) > le Jeu 10 Nov - 0:18:44
    Invité 
    Invité

    La nuit était maintenant bien installé et Julie sentait la fatigue monter en elle, d'un coup de sifflet elle rappela Sisco qui courut aussitôt vers elle, prenant à ces côté la route du retour. La route n'était pas très longue mais la jeune femme comptait bien prendre tout son temps. La nuit était déserte, seul un... Homme? Femme? Enfin un être humain était poser sur un rocher, il... lisait? Comment pouvait-on lire de nuit? Ok la lune était ronde et claire, mais pas à ce point, même avec la meilleur des vues. Julie regarda tout autour de lui, cherchant d'autre personne, un enfant? Peut-être que cette personne attendait quelqu'un, mais il n'y avait personne à par... elle.
    Et si c'était un agent du gouvernement? Vu son look et son physique, cette idée ortie aussitôt de la tête de Julie. Même les agents infiltrer ressemblait toujours à des flics, lui ressemblait plus à un saltimbanque. Une personne du spectacle, et son visage ne lui était pas inconnu... Mais où l'avait-elle vu? A Paris sur des affiches de spectacle? Surement, ou dans d'autres pays peut-être. Elle avait pas mal voyager grâce à son ancien emploie à l'armée, elle n'avait jamais vraiment eue le temps d'en profité, mais les voyages avait été fait tout de même. Elle avait pourtant la faculté de reconnaitre un visage et le retrouver dans toute une foule, mais lui, pourquoi? Non, ça ne passait pas, elle ne souvenait pas, il avait peut-être fait de la chirurgie? Elle aurait aimer le rejoindre et lui parler, mais pourquoi parler à un inconnu? Pour quel raison? Pour faire quoi? Connaissance? Hahaha la bonne blague.
    Non elle continua sa route pour renter chez elle, enfin là où elle squattais, dans une maison d'hôte tenu par une petite vieille plutôt sympa si on en oubliait sa folie pour la confection de tarte en tout genre, qui en si peux de temps a réussie à faire dégouter Julie de ces desserts pour toujours. Mais Sisco ne semblait plus vouloir rentrer, quant ils passèrent à la hauteurs de la personne qui lisait à priori tranquillement, il s'arrêta à ces côtés et allât le voir, sans aucune marque d'agressivité, au contraire, il se posa gentiment sur le rocher et posa sa tête sur les genoux de l'inconnu.

    - Sisco, qu'est ce que tu fais mon gros? Elle prit son chien par le collier et le tira tout doucement pour qu'il revienne vers elle, ce que se dernier fit sans soucis.
    - Je suis vraiment désoler, j'espère qu'il ne vous as pas déranger, ce n'est vraiment pas dans ces habitudes. Excusez-moi. Au revoir.

    Elle recula doucement tout en baissant la tête en signe de respect et d'excuse, puis reprit la route pour rentrer.
    avatar
    Re: Une soirée (pas) comme les autres (PV Franz) > le Jeu 10 Nov - 10:42:53
    Totem de L'air
    Totem de L'air
    Messages : 49
    Date d'inscription : 30/06/2016

    C'était sa recette propre. Toujours être légèrement improbable, certaines rumeurs disent même que c'est en discutant avec Franz qu'Oscar a eu l'inspiration pour créer le portrait de Dorian Grey. Mais personne ne pourrait le vérifier maintenant alors à quoi bon se justifier. Il ne lisait pas vraiment, et de toute façon il l'avait déjà lu plusieurs fois. Il ne lisait pas beaucoup, mais quand il le faisait, c'était plusieurs fois. Bref, il avait une mission et il était hors de question qu'il s'en laisse distraire.  Il la testait. Et très honnêtement, il fut un peu déçu, le chien avait presque mieux réussi le test de la première approche qu'elle même. Mais il ne se laissa pas démonter pour autant, l'humanité n'était pas prête pour lui. Le serait-elle? Peu importe.

    Heureusement d'ailleurs que le chien avait un peu de jugeotte, enfin, rien d'étonnant là dedans, ces bestioles la étaient toujours beaucoup plus en avance que les êtres humains sur les mêmes sujets. Brave bête. Il n'avait pas d'affection particulière pour les animaux mais c'était quelque chose d'un peu commun à tous les gens de son espèce, les animaux savaient qu'ils étaient des protecteurs. Franz passa donc sa main presque affectueusement sur la tête du quadrupède. Il rehaussa légèrement le coin gauche de sa bouche. Pas dans ses habitudes, justement.

    Franz se contenta de hocher la tête avec ce petit air suffisant qu'il avait toujours, de naissance, de personnage? Toujours. Il la laissa partir. Un peu, pas très loin. Illusion de liberté. Elle était coincée mais elle ne le savait pas encore. Il posa son livre sur le rocher et se redressa, il lévita légèrement pour se tenir debout sur ce même amas de rocaille.


    "Vous semblez très proches tous les deux, c'est dommage que vous ne l'écoutiez pas quand il essaie de vous aider."


    Pavé dans la mare. Il ne lévitait plus, il était debout, bras croisés, en équilibre malgré le vent.
    Re: Une soirée (pas) comme les autres (PV Franz) > le Jeu 10 Nov - 12:17:12
    Invité 
    Invité

    Ce types n'impressionnait pas du tout Julie avec son air hautain et suffisant, il agaçait même fortement. Ça faisait 5 années bientôt qu'elle avait Sisco, et a en juger par ces résultats, elle l'écoutait plutôt bien. Elle ne l'avait jamais considéré comme un animal, mais comme un être vivant à par entière, avec ces forces, ces faiblesses, ces défaut et qualité et surtout ça liberté. Il ne lui appartenait pas, il n'appartenait à personne sauf à lui même, et s'était pareil pour tout les êtres vivants de cette terre, animaux ou végétaux. Enfin bref, pour en revenir à ce type, Julie sentit du méprit en lui, comme s'il se sentait supérieur à sa propre race, quel tarte...

    - Qui êtes vous pour juger sans savoir? Notre relation ne vous regarde en rien, et je l'écouterais toujours bien plus qu'un pur inconnu.
    La belle tourba aussitôt les talons, légèrement sur les nerfs, sans savoir pourquoi exactement il la mettrait hors d'elle, c'est gens qui se prennent pour ce qu'ils ne sont pas, qui pettes plus au que leurs cul, ils étaient insupportables. Et si en plus de ça il venait lui parler juste pour dire de tel absurdités il aurait mieux fait de continuer de rester le nez dans son livre impossible à lire.
    Elle rentrât d'un pas décidé, énervé, vexé et crever. La fatigue ne lui allait décidément pas du tout, dans ces moments un rien lui tapait sur le système.Arrivée à la maison d'hôtes elle salua la vieille dame et filât dans sa chambre. Une douche et du repos lui ferait le plus grand bien. Mais en regardant par la fenêtre quel ne fut pas sa surprise de voir ce type là, droit comme un piquer, il était carrément flippant. Du coup elle sortie à grand pas mais arriver dehors, plus personne, où avait-il donc filler?
    avatar
    Re: Une soirée (pas) comme les autres (PV Franz) > le Sam 12 Nov - 19:00:20
    Totem de L'air
    Totem de L'air
    Messages : 49
    Date d'inscription : 30/06/2016

    Elle s'énerva, il avait gagné. C'était comme ça qu'il avait toujours considéré les relations avec les autres,le premier qui perd son sang froid a perdu. C'était un peu comme les batailles de regard, mais avec les sentiments. Il était debout sur son petit rocher. Il n'avait peur de rien ni de personne, il y avait assez de vent ici pour qu'il puisse retourner une maison sans efforts, il avait juste à le re-diriger et le tour était joué. Elle avait pris le temps de le regarder, il lui avait adressé un petit haussement de sourcil successif pour bien signifier qu'il s'amusait énormément de la situation. Histoire d'en rajouter une couche en quelque sorte.

    "Hmm hmm."

    Oui, s'il avait été en face de lui il se serait foutu une bonne mandale, ou un crochet du droit, bien respectable, bien comme il faut. Et ça aurait fini en queue de poisson puisque de toute façon le poing n'aurait jamais eu l'occasion d'atteindre sa belle gueule. Et voila qu'elle était désagréable. Décidément, elles étaient bien caractérielles les Bretonnes. Il préférait de loin Los Angeles et ses bimbos obéissantes. Ce n'est qu'après qu'elle soit rentrée "chez elle" qu'il décida que le show devait commencer. Elle était sorti, grand mal lui en prit. Le chien avait l'air d'être resté dans la maison. Dissimulé il fit claquer la porte de la maison et la fit fermer à clefs. Elle était prise au piège dehors.

    Il fit ensuite se lever plus encore le vent du nord, le faisant siffler furieusement. Et ce n'est qu'ensuite qu'il décida qu'il était temps de s'amuser un peu. Il redoubla la force du vent pour qu'elle n'ait pas d'autre choix que de suivre la direction dans laquelle il soufflait. Et ce vent la voulait la ramener là où elle avait croisé l'inconnu, qui n'y était toujours pas. Et ce vent lui soufflait dans les oreilles, a moins que ça ne soit que son imagination. "Tu as irrité un esprit du vent..Prépare toi à en payer le prix". Cette bourrasque la rapprochait dangereusement de la mer déchainée.
    Re: Une soirée (pas) comme les autres (PV Franz) > le Sam 12 Nov - 22:16:23
    Invité 
    Invité

    Dehors, rien, sauf l'air qui commençait à se faire plus fort, plus froid, mordant. Pourtant la météo n'annonçait rien de tel cette nuit. En tentent de rentrer la jeune femme fut pousser de plus en plus fort par le vent, ça lui rappelle les tempête qu'elle avait essuyer dans le désert quelques années plutôt, sauf que là il manquait la chaleur du vent et le sable qui s'infiltrait partout, jusque dans les sous vêtements. Celui-là était glacé mais pas aussi pervers. Julie suivie de force le chemin du vent, sans avoir grand choix, il la ramenait sur la plage, sur ces roches où était ce type étrange plus tôt, on aurait dit que l'air voulait lui donner une bonne leçon. A ses oreille monta une phrase, comme si le vent lui même lui parlait et quitte à se faire passer pour folle elle répliqua, le provoqua.

    - Et c'est tout ce que tu sais faire? Tu manque de puissance dans ce cas, même un enfant ferait mieux que toi!

    Puis en ultime provocation elle décida de se mettre elle même en danger.

    - C'est ça que tu veux? Que je finisse à l'eau? Que je me noyé? Je vais te facilité les choses!

    Puis la jeune femme, tout habiller et sans vraiment réfléchir sauta à l'eau dans cette mer gelé et agité. Elle ne chercha pas à s'y débattre, se serait utiliser de l’énergie pour rien, face aux élément de la nature, que voudriez vous faire de toute façon. Elle se laissa alors flotter tranquillement parmi les vague folle de la mer bretonne, les os gelé et avec la fatigue et le froid qui lui fit rejoindre les bras de Morphée.
    avatar
    Re: Une soirée (pas) comme les autres (PV Franz) > le Lun 14 Nov - 12:29:18
    Totem de L'air
    Totem de L'air
    Messages : 49
    Date d'inscription : 30/06/2016

    S'il y avait une chose qu'il ne supportait pas, oui , une de plus, c'était bien qu'on lui résiste. Et manque de chance il tombait toujours sur des forts caractères. Il n'avait même pas pu s'amuser cinq minutes qu'elle n'en faisait déjà qu'à sa tête. Décidément, il en avait sa claque des fortes têtes. Il soupira depuis sa cachette en la voyant le braver de loin. Quel courage. De toute façon elle n'avait pas le choix, elle allait bien finir par..Sérieusement? Elle avait sauté? La? Comme ça? De toute façon, les provocations ne marchaient pas sur lui, il savait qu'il était le meilleur et personne ne pouvait prendre son rôle. Mais la ça dépassait tout entendement.

    "Merde."

    Oui, il était malpoli. Mais la quand même?! Elle était à l'eau. Voila, et en plus une fois dedans elle ne bougeait plus. Elle..S'endormait? RHA ! Il fit cesser le vent aussi sec et s'approcha du bord. Elle commençait à couler à pic, il devait agir rapidement. Il fit donc en sorte qu'elle soit entourée par une bulle d'air qui en profita pour la sécher doucement. Il la rapprocha de lui, mais quelle andouille.

    "Qu'est ce que je vais faire de toi..."

    La nuit était encore jeune. Elle se réveillerait alors sur son lit, la fenêtre ouverte. Elle était bien couverte, et sous un verre d'eau plein il y avait une note. L'écriture était en capitales, il écrivait de manière illisible sinon. Mais le mot était à la hauteur de leur rencontre. Laconique et désagréable.

    "Je suis sensé être ton responsable mais tu ne me facilite pas les choses. Tu as été choisie par le Cerf pour te battre à ses côtés. Je sais t'y comprends rien mais tu aurais été moins bornée tu aurais su de quoi je parle. Si un jour tu veux en savoir un peu plus, fais bruler ce papier en disant mon prénom et je viendrai. Mais ça ne sera pas de gaieté de coeur et tu auras des comptes à rendre.


    -Franz"




    Et il retourna, contrarié, à ses occupations.
    Re: Une soirée (pas) comme les autres (PV Franz) > le Lun 14 Nov - 16:16:25
    Invité 
    Invité

    ***Plus d'une semaine plus tard***

    Ça faisait maintenant plus d'une semaine que Julie avait rencontrer Franz, enfin croiser... Entre temps elle avait fait la connaissance de trois jeune femmes, Charity, Florence et Nezzy, cette dernière venait d'ailleurs d'emménager ici le temps de trouver autre chose de mieux. A cette heure elle était sortie á la recherche d'une salle pour donner ces cours de self défense, Julie espérait qu'elle trouverait enfin quelqu'un qui accepterais de la prendre... Mais sans revenu se n'était pas gagner, mais les gens sont con que voulez-vous. Sans revenue pas de salle, sans salle pas de cours et sans cours pas d'argent... C'est un cercle vicieux. Julie était devant son ordinateur avec á la main le message de Franz, quelques jours plus tôt elle avait fait des recherches et était tomber sur un Franz Herzog sur la toile. Un magicien dont les numéros les plus en vogues étaient ces tours de lévitation... Il aurait même réussis à faire voler toute une salle remplie de spectateur... Et le tempérament de feu de l'homme collait bien á celui qui était venu á sa rencontre. Elle se leva alors, enfila une pair de basquets et sortie. Sisco n'était pas là, Nezzy lui avait proposer de emmener avec elle, et vu comment ils s'entendaient, la belle rousse avait vite accepter. Une foi habillé elle allât sur la plage, ça faisait depuis sa rencontre avec Franz qu'elle n'y avait pas mit les pieds. Retrouvé cette plage lui faisait du bien, même si elle se doutait que ça ne serait pas une partie de plaisir.
    Elle se posât en tailleurs sur le sable fin, et comme demander par l'homme, elle brule la lettre et l'appelat.

    - Monsieur Herzog, monsieur Franz Herzog. J'ai apprît et je suis prête à écouter.

    Puis elle attendît, de longues minutes, des heures même, jusqu'à la nuit tomber, et prête à attendre des jours si il fallait.
    avatar
    Re: Une soirée (pas) comme les autres (PV Franz) > le Mar 13 Déc - 13:42:10
    Totem de L'air
    Totem de L'air
    Messages : 49
    Date d'inscription : 30/06/2016

    [Désolé pour le retard! ]

    ***Plus d'une semaine plus tard***

    Il n'avait pas du tout envie, mais il n'avait surtout pas du tout le choix. Franz avait une seule chose à faire pour pouvoir conserver son pouvoir. Oui, deux fois pouvoir. Et ça passait parfois par le fait de revoir des personnes qui lui avaient fortement déplu. Enfin. Oui, déplu mais elle avait quand même eu du cran, se jeter à l'eau comme ça sans réfléchir c'était quelque chose. Elle avait de la chance d'ailleurs, niveau spectacles c'était le calme plat en ce moment Il était chez lui, à s'entraîner pour préparer un nouveau numéro. Il n'avait pas l'habitude d'être appelé. Il ne laissait que rarement la procédure aux nouveaux éveillés, il avait horreur d'être dérangé.

    Il avait de toute façon décidé de la laisser attendre. Un peu du moins. Qu'elle paie ce qu'elle avait fait, et au centuple. Mais, tiraillé comme toujours entre son caractère et ses obligations, il fit le trajet aussi rapidement qu'il lui fut possible de le faire. Elle dut attendre que le crépuscule dore le ciel. Mais elle était encore là. Peut être prête à partir, mais encore là. Il fit en sorte d'apparaître sur le même rocher que la première fois.

    "Tiens tiens tiens, mais qui revoilà. Celle qui aurait réussi à déprimer Moïse en personne."

    Oui, il n'y avait que lui pour se trouver drôle. Il haussa un petit sourcil, le mépris pouvait même se lire au coin de ses lèvres.

    "Bon, tu as enfin compris que je n'avais pas raconté n'importe quoi?"

    Il ne mentait que rarement. Et de son petit accent teinté d'Allemagne il rajouta.

    "Herr Herzog. Monsieur c'est bon pour les Bretons, et ça fait vieux."

    Non mais.
    Contenu sponsorisé 


      Hidden Lands