Totémique
Forum familial et accessible
* Nouveautés *
2015 ★ Ouverture du Forum
02.05.17 ★ Charity est Admin !
14.01.18 ★ Nouveau design ~
18.01.18 ★ Adriàs est Admin !


★Aujourd'hui ★
Votre arrivée, Youpi !
Bienvenue à toi,

    Entrée en gare [PV Odessa]

    Partagez
    avatar
    Entrée en gare [PV Odessa] > le Lun 7 Nov - 14:09:47
    Totem du Cerf
    Totem du Cerf
    Messages : 124
    Date d'inscription : 03/11/2016

    Mesdames et messieurs, votre attention s'il vous plait, notre train est sur le point d'entrer en gare de...

    La voix du conducteur me tire de mes rêveries. Enfin rêveries. C'est vraiment bizarre parce que j'ai plutôt l'impression d'émerger d'une seconde réalité. Cela fait plusieurs jours que ça me fait ça, lorsque je laisse aller mes pensées, ou tout simplement quand je m'endors, j'ai ces espèces de visions. C'est trop précis et trop net pour appeler ça des rêves. J'ai jamais rêvé avec autant de précision de ma vie. Et surtout je m'en suis rarement aussi bien souvenu. Chaque détail est précisément gravé dans mon esprit... pour autant je n'arriverai pas à décrire ce que j'ai vu... C'est perturbant.

    Mais qu'importe, mon train entre en gare, une nouvelle vie m'attend, haut les cœurs ! Je me lève de mon siège et m'empare de ma petite valise qui se trouve dans le rangement supérieur. C'est une Samsonite rose, solide, flexible et rebondissante. J'ai demandé à un grapheur croisé un peu avant de partir de taguer Nezzy dessus avec un bleu proche de celui de mes cheveux pour que je puisse toujours la retrouver.
    Les roues crissent et les freins gémissent sous l'effort nécessaire à arrêter la machine puis finalement nous voici immobilisés, les portes s'ouvrent, je vois les voyageurs descendre les uns après les autres. Je me demande ce qui m'a prit de venir dans un bled aussi paumé. Peut-être ces visions bizarres. Y'avait la mer dedans et on est plutôt proche de l'eau ici. A propos de mer, je descends les deux marches du wagon et me retrouve au plein air de Bretagne que j'inspire à plein poumons. L'air marin est salé et sent plutôt fort pour une parisienne comme moi, mais c'est pas la première fois que je viens sur la côte Atlantique, je connais cette odeur et ça me fait plaisir de la retrouver... Mais la vache j'avais oublié qu'il faisait pas si chaud que ça.
    Je me mets à grelotter dans ma petite veste et mon short court. Tenue idéale pour taper un sprint ou se déhancher sur la piste, mais pas du tout compatible avec un climat humide, venteux et froid !
    En plus de ça je suis pas grosse, quasiment tout mon poids est dû aux muscles développés pendant les entraînements de self-defence. Enfin non, pas tout. Y'a un ou deux kilos de graisse là qui me ceinture les hanches. Y'en a qui disent que c'est mignon, que ça me fait des formes. Lèches-bottes. Elle sert à rien d'autre qu'à pourrir ma silhouette cette graisse. Elle me protège même pas du froid !
    ... Mais c'est trop bon la pizza, et les kebabs et...
    Brrrrrr ça caille VRAIMENT là !

    Je me mets un peu à l'écart et j'ouvre ma valise à la recherche de mon jogging. Au moins j'aurais plus les jambes à l'air. Faut être c** aussi. Aller en Bretagne en short, mais je pensais à quoi moi ?
    Ah le voilà ! En dessous du sac de couchage tout neuf acheté ce matin à Décathlon. Je l'enfile par dessus mon short et je referme ma... ah non. Je prend une canette de Redbull puis je referme la valise.
    Autour de moi, le quai termine de se vider. Y'a pas foule qui descend ici.
    Mécaniquement je débouche la boisson dans un psshit sonore et prend une longue gorgée. Aaaah ça fait du bien.
    Bon. En avant Nezzy. T'es là maintenant alors tu souris et t'assumes, c'est toi qui l'a voulu nan ?
    J'avance le long du quai en direction du hall de la gare à la recherche de guichets et d'informations. Fermés évidemment. Je regarde ma montre. Ah ouais il est 22h quand même. Je sens venir la nuit passée à l'arrache en SDF dans un abribus. Ça va, si c'est qu'une fois je vais m'en remettre. J'ai vécu pire.
    Mais bon si je peux l'éviter. Je regarde autour de moi. Y'a vraiment personne de chez personne. Ah si là, juste devant la gare ! Une silhouette féminine. Avec un peu de chance...
    Je m'avance vers elle et sors de la gare, le Redbull dans la main, la déter' dans le regard.


    HRP : je précise que la femme que Myriam a vu est pas forcément Odessa hein. Ça peut être juste un PNJ qui traîne et qu'on va pas utiliser pour le RP. Mais si ça peut t'aider, sers-t-en Smile
    avatar
    Re: Entrée en gare [PV Odessa] > le Lun 7 Nov - 15:38:19
    Totem du Feu
    Totem du Feu
    Messages : 184
    Date d'inscription : 03/03/2016
    Localisation : Forêt





    Clique sur l'image si tu veux ma fiche. Stan est mon cheval (c'est expliqué ICI) ainsi que mon histoire plus détaillée. Malcolm est mon copain cerf. J'ai aussi un copain Renard récurent. Comme surligné en gras dans ma fiche, je porte H24 un short et un tee-shirt plus ou moins usé. Toute l'année. CETTE SIGNATURE VOUS MONTRE MON APPARENCE PHYSIQUE GENERALE, NE REGARDEZ PAS LES PEAUX DE BÊTES.
    L’esprit m’a prévenue. Alors j’ai fait l’effort, j’ai préparé Stanislas selon ses désirs, il a refusé la selle mais en même temps vu son état, je comprends, j’ai donc tressé une petite corde avec des fils de chanvres que l’on m’a ramené dernièrement et je suis prête à monter sur Stan quand je sens que mon éveillée bouge d’elle-même. Elle se rapproche trop vite pour une voiture ou à pied. Une intuition me fait enlever le licou improvisé de Stan et je marche tranquillement vers la ville.

    Une petite marche de deux à trois kilomètres pour rejoindre la gare, ça se fait bien lorsque comme moi, on bouge tout le temps, on vit dans l’espace dégagé de béton. Je me force pour mon éveillée, je sens qu’elle est proche, elle arrivera bientôt. Le soleil s’est couché. Les quelques voitures qui passent m’éblouissent, j’en perds ma vision nocturne. Je peste contre cela. Contre ces gens qui tuent des centaines de rongeurs chaque nuit rien qu’en se déplaçant. Pourquoi ne faisaient-ils pas comme moi ? A la lumière de la lune gibbeuse ?

    J’arrive dans les lumières de la ville, je m’oriente au mieux selon mon ressenti vis-à-vis de mon éveillée. Etrangement, nul esprit ne m’a donné son totem, me font-ils une surprise ? Je m’en fiche, tant que je la trouve dans ce labyrinthe machiavélique qu’est la ville. Mes pieds chauds frôlent le goudron glacé, je hais le goudron, le pétrole est le sang de la terre il devrait rester dedans. Nul ne devrait l’exploiter ainsi. La lune monte de plus en plus dans le ciel. Aurais-je pris trop de temps pour me rendre en ville ? Mélu dit souvent que j’y vais à reculons, ce doit être ça.

    Tiens ? La Gare ? Ah ! Oui ! Je la sens ! Elle est proche. Mon pas s’accélère et je la vois. Elle a les cheveux bleus. Et je sens… Je sens… C’est un cerf ! Ça faisait tellement longtemps que je n’en avais pas formé ! Merci Esprits ! Je sautille presque vers elle. Elle vient vers moi ! C’est génial ! Je ne lui laisse pas le temps de parler.

    « Bonjour ! Je ne pensais pas que tu viendrais de toi-même ! Comment vas-tu ? Le voyage n’a pas été trop désagréable ? » lance-je.

    Son nom m’est donné par l’esprit du Cerf, j’attends qu’elle réponde. Je lui tends la main, me semble que c’est toujours quelque chose que les gens font pour se saluer, ici du moins.

    « Il est tard, on pourrait aller chez toi pour discuter ? Ou tu veux venir chez moi ? C’est un peu brut mais confortable ! » proposai-je.

    Ah ! Et j’oublie toujours.

    « Au fait, je suis Odessa mais appelle-moi plutôt Natÿre. Comment dois-je t’appeler ? » demande-je avec enthousiasme.
    avatar
    Re: Entrée en gare [PV Odessa] > le Lun 7 Nov - 16:39:39
    Totem du Cerf
    Totem du Cerf
    Messages : 124
    Date d'inscription : 03/11/2016

    Alors que je m'apprêtais à parler à la rousse qui se tenait devant la gare, la voilà qui se tourne vers moi et me lance un :

    « Bonjour ! Je ne pensais pas que tu viendrais de toi-même ! Comment vas-tu ? Le voyage n’a pas été trop désagréable ? »

    Wow. C'est très légèrement au delà de mes espérances. Ils sont tous comme ça par ici ? Si oui, j'ai vraiment bien fait de venir, ça va être ouf les soirées avec des gens accueillants comme ça ! Je me détend et lui adresse un grand sourire. Elle fait ma taille à peu près, par contre ça doit être une bretonne pure-souche, ou une inuit, elle a qu'un T-shirt et un short et elle tremble même pas !
    Je vais pour répondre lorsque mon cerveau termine d'analyser la totalité de ce qu'elle m'a dit... Elle ne pensais pas que je viendrais par moi-même ? Elle savait que je venais ? peut-être une connaissance de ma mère. Il est un peu trop tard pour avoir peur des stalker. Je réponds donc avec un immense sourire de soulagement.

    -"Hey, salut. Euh ouais ça va super ouais, un peu froid mais bon, j'avais qu'à réfléchir un peu plus avant de m'habiller ce matin. Et ouais le voyage ça va, j'ai à moitié dormi tout le long. A moitié parce que ces derniers temps j'arrive pas bien à dormir."

    Elle me tend la main et me regarde avec une lueur bizarre dans les yeux, y'a un truc sauvage en elle que j'explique pas bien. En tout cas, je sais pas si c'est à cause du Redbull, mais l'excitation est communicative.

    « Il est tard, on pourrait aller chez toi pour discuter ? Ou tu veux venir chez moi ? C’est un peu brut mais confortable ! » me propose-t-elle. Le temps que je comprenne que j'aurais pas besoin de chercher ou crécher ce soir elle a déjà enchaîné :

    « Au fait, je suis Odessa mais appelle-moi plutôt Natÿre. Comment dois-je t’appeler ?

    Ok Nezzy, du calme, les priorités tu ne te jettes pas... oh et puis zut. Je mets en pause mon cerveau et au lieu de lui serrer la main, je la prend dans les bras. Je la connais depuis trente deux secondes et pourtant j'ai l'impression qu'on se connait depuis des siècles. Mais rapidement les réalités reprennent le dessus et je m'écarte, un sourire vaguement confus sur le visage.

    -"hum, euh, désolé, le voyage était crevant en fait et je commençais doucement à angoisser de trouver un endroit où dormir cette nuit. Dans l'ordre donc, euh, je sais pas tout ce que tu sais de moi, parce que t'as l'air de me connaître, mais je débarque complètement ! Je connais personne ici, à part toi maintenant. Alors je suis pas contre de squatter chez toi, même si t'habitais dans les bois ce serait toujours infiniment plus agréable que sur un banc !
    Et puis ben, ravie de te rencontrer Natÿre, moi c'est Myriam, mais je préfère qu'on m'appelle Nezzy !"


    Comme pour illustrer mes propos, je mets en avant ma valise avec le tag bien en évidence et puis je reprend une gorgée de taurine concentrée. Les émotions ça creuse. D'ailleurs maintenant que c'est à peu près retombé, je demande, un peu perplexe et en lui emboîtant le pas :

    -"Mais du coup, comment tu savais que j'allais arriver ? J'ai décidé de partir que hier et ma mère l'a su seulement ce matin. Bon elle se doutait que j'allais partir, mais j'ai pas souvenir qu'elle connaisse du monde en bretagne."
    avatar
    Re: Entrée en gare [PV Odessa] > le Lun 7 Nov - 23:24:59
    Totem du Feu
    Totem du Feu
    Messages : 184
    Date d'inscription : 03/03/2016
    Localisation : Forêt





    Clique sur l'image si tu veux ma fiche. Stan est mon cheval (c'est expliqué ICI) ainsi que mon histoire plus détaillée. Malcolm est mon copain cerf. J'ai aussi un copain Renard récurent. Comme surligné en gras dans ma fiche, je porte H24 un short et un tee-shirt plus ou moins usé. Toute l'année. CETTE SIGNATURE VOUS MONTRE MON APPARENCE PHYSIQUE GENERALE, NE REGARDEZ PAS LES PEAUX DE BÊTES.
    Je souris. Elle dort mal, c’est bon signe même si c’est dommage, je pense que les esprits parfois pourraient essayer d’autres moyens. Mais bon, ça fonctionne, alors pourquoi changer ? Elle me prend dans ses bras. Je sens que son corps est délié, musclé, je sens qu’elle sait se battre, qu’elle fera une merveilleuse cerf. Je suis heureuse. J’entends sa réponse. Oh ! Je comprends.

    « Y’a pas de problèmes ! Ça me fera plaisir de t’accueillir. » Je plisse les yeux. « En revanche je n’ai pas de moyen de locomotion et il faudra y aller à pied à la lueur de la lune. » remarque-je.

    Je me retiens de rire lorsqu’elle parle de forêt, elle ne croit pas si bien dire ! Un sourire éclaire mon visage. Je l’aurais mal vécu si je n’étais pas arrivée à temps pour qu’elle ait un toit où dormir. On ne laisse pas les éveillés sur des bancs !

    « Et bien enchantée Nezzy ! » m’exclame-je.

    Elle montre sa valise, et boit quelque chose dans une canette en aluminium. Je me retiens de grimacer. Nous commençons à marcher, je sens le feu dans mes membres, j’aime ça. Elle a l’air d’avoir froid, je l’effleure pour lui insuffler de la chaleur, doucement, sans fioritures pour ne pas qu’elle gèle. Même si l’exercice réchauffe, non ?

    Je souris en me tournant vers elle.

    « Je le savais, c’est tout, je ne connais pas ta mère, désolé. Mais j’ai entendu parler de ton arrivée alors ce devais être quelqu’un qui la connaissait. »

    C’est parfois dur de broder sur ma franchise naturelle…

    « Quelqu’un m’a envoyé, peut-être la rencontreras-tu ce soir, peut-être pas, ça dépendra de la suite de la soirée. »

    Est-ce que j’ai de quoi nourrir une éveillée chez moi ? Je ne mange pas le soir, mais a-t-elle mangé ?

    « Prends quelque chose à manger en passant dans le centre, je n’ai rien chez moi, désolé. » précise-je.

    Est-ce que j’avais oublié quelque chose pour le confort de quelqu’un qui vit dans une ville de base ? Je ne crois pas. Continuons de marcher alors.

    « N’allume pas de lampe torche s’il-te-plait. Nous allons marcher sur le bord de la route, et laisser notre vision s’adapter naturellement. » demande-je.
    avatar
    Re: Entrée en gare [PV Odessa] > le Mar 8 Nov - 12:11:57
    Totem du Cerf
    Totem du Cerf
    Messages : 124
    Date d'inscription : 03/11/2016

    La marche m'a jamais fait peur, quand on sort de boîte à 4h du matin on est habituée à marcher longtemps. Et puis ça fait faire de l'exercice, ça m'aide à me réchauffer. Mais faut reconnaître que même comme ça... j'ai froid ! J'ai l'impression de sentir quelque chose m'effleurer le bras et d'un coup je me sens bien mieux. Je ressens presque plus la morsure du vent. Je me tourne vers Odessa avec des yeux de surprise mais elle ne semble pas avoir remarqué quoi que ce soit. Bon je lui en parlerait plus tard j'imagine, on a l'air partie pour passer la soirée ensemble, y'a rien qui presse.

    Malgré tout, le froid de la nuit est assez engourdissant, j'écoute ce qu'elle à me dire mais je réponds pas tout de suite. Ah ? La nourriture ? A l'évocation d'un potentiel repas, mon estomac se réveille en gargouillant. Je lui lance un grand sourire.

    -"Comme tu peux l'entendre, non je n'ai pas encore mangé ce soir. Par contre vu l'heure je suis pas sûre que y'ai encore quelque chose d'ouvert en ville. Un MacDo avec un peu de chances... Même si je préférerai un Subway. On verra bien. Au pire je peux tenir si y'a rien chez toi t'inquiète pas, je mangerai demain matin."

    Nous entrons dans la ville et la traversons lentement en ligne droite. Elle habiterait de l'autre côté ? Pourquoi venir me chercher alors ? et pourquoi venir à pied ? Elle est peut-être fauchée. Si c'est le cas, c'est vraiment super sympa de m'accueillir. Je vais essayer de l'aider au maximum quand on sera arrivées. Au pire je lui proposerai de l'argent même si là j'ai pas grand chose sur moi.
    Comme prévu, y'a pas un chat dans le centre-ville et rien d'ouvert, on continue notre route et je reviens sur notre conversation. Cette histoire de personne que ma mère connaîtrait sonne bizarre.

    -"Ma mère connait pas mal de monde, y'en a peut-être un qui a déménagé en Bretagne récemment. On verra bien. Je lui passerai peut-être un coup de fil demain pour savoir sinon. En tout cas je te remercie vraiment de me laisser dormir chez toi. On se connait à peine et t'agis comme si on était pote depuis toujours... tu fais ça avec tout le monde ? Si oui c'est vraiment trop cool !"

    L'éclairage est faible dans les environs. Je commence à plus y voir grand chose. Je me prépare à sortir mon portable pour éclairer nos pas mais ma nouvelle amie me demande de n'en rien faire. Pourquoi pas après tout ? J'espère juste que y'aura pas de trous ou d'autres trucs. Ce serait vraiment naze de se tordre la cheville à peine arrivée. Par contre là on s'apprête clairement à sortir de la ville. Elle m'emmène où au juste ? Marche un peu ok, mais si elle habite à vingt bornes...

    -"Euuuh, t'habites où au juste Natÿre, parce que là on sort de la ville nan ? C'est pas que ça m'inquiète hein, mais si t'es vraiment loin, t'es sûre que tu veux pas qu'on commande un taxi ? Je roule pas sur l'or de crésus tu vois, mais je peux faire une petite dépense pour ce genre de cas et puis tu m'héberges, je peux bien te payer le trajet !"
    avatar
    Re: Entrée en gare [PV Odessa] > le Mar 8 Nov - 15:05:12
    Totem du Feu
    Totem du Feu
    Messages : 184
    Date d'inscription : 03/03/2016
    Localisation : Forêt





    Clique sur l'image si tu veux ma fiche. Stan est mon cheval (c'est expliqué ICI) ainsi que mon histoire plus détaillée. Malcolm est mon copain cerf. J'ai aussi un copain Renard récurent. Comme surligné en gras dans ma fiche, je porte H24 un short et un tee-shirt plus ou moins usé. Toute l'année. CETTE SIGNATURE VOUS MONTRE MON APPARENCE PHYSIQUE GENERALE, NE REGARDEZ PAS LES PEAUX DE BÊTES.
    Je grimace, je ne veux pas qu’elle meure de faim. Je vois un pigeon voler non loin. Je l’attire à moi et lui souffle discrètement de prévenir un des cerfs d’apporter quelques noix à ma cabane. Il part en volant à tire d’aile. Je le remercie sincèrement. Au cas où, il y aura quand même de quoi faire pour elle. Je lui souris.

    « Oui, oui, je suis comme ça avec tout les gens comme toi ! » lance-je avec amusement. « J’habite à deux ou trois kilomètres, comme tu l’as dit au début, dans la forêt. Mais je hais les voitures, je préfère marcher. Ne t’inquiète pas. Je préfère que tu gardes ton argent pour toi, Nezzy. Tu en auras besoin pour des choses plus essentielles. »

    Je cligne d’un œil et me décide à aborder le sujet le plus important.

    « Donc, tu dors mal ? Tu sais pourquoi ? » demande-je lentement. « Je te prie de ne pas t’inquiéter. Tu auras des réponses. Mais en attendant, ce qui me dérange c’est que tu as froid, je n’ai rien sur moi qui puisse t’aider. Mais je peux te réchauffer. Je préfère cependant que nous éclaircissions certains points avant. »

    Je me rappelle Yatho et sa peur, et son scepticisme. Avant lui, j’ai eu d’autres élèves, mais ils n’avaient pas été aussi difficiles à convaincre. Aussi me sente-je un peu hésitante avec Nezzy, bien que je me sente à l’aise avec elle. Je la sens douter sur notre chemin et je sens le Cerf m’inciter à rentrer dans le lard. Je soupire et m’arrête. On voit encore à quelques centaines de mètres les lumières de la ville.

    « Que vois-tu dans tes rêves ? Vois-tu une mer, une forêt ? Quelque chose de naturel ? Ils te laissent une sensation de réalisme tangible, de force tranquille ? T’inquiètent-ils ? Ils sont plus forts que ce que tu n’as jamais vécu. Au fond, tu sens que quelque chose change en toi. » dis-je simplement. Je sens mon cœur battre fort. J’ai peur qu’elle s’effraie, même si elle n’a pas l’air d’en être le genre.
    avatar
    Re: Entrée en gare [PV Odessa] > le Mar 8 Nov - 17:23:02
    Totem du Cerf
    Totem du Cerf
    Messages : 124
    Date d'inscription : 03/11/2016

    Elle se met à me poser des questions. Des questions sur mes rêves... Sur mon sommeil. Mais comment elle sait tout ça ? Pourquoi ça l'intéresse ? C'est quoi les "gens comme moi ?" Cela commence à devenir vraiment louche. Par réflexe mes muscles se tendent et je ne reviens pas tout à fait à côté d'elle une fois qu'elle s'est arrêtée. Ma main se resserre sur la poignée de ma valise. Je connais son poids par cœur, elle est un peu lourde, mais une fois projetée vers un visage elle peu faire une excellente diversion !
    Qu'est-ce que je vois dans mes rêves ? C'est marrant maintenant qu'elle m'en parle, les visions deviennent plus claires et plus nettes. Je sais pas trop quoi dire là. Sans déconner c'est la première fois de ma vie que je sais pas quoi faire. D'habitude c'est plutôt simple. J'ai envie de faire quelque chose, j'essaie de le faire et puis si je veux faire autre chose, eh bah je change. Mais là... Là je sais pas ce que je veux faire. Il y a un truc super louche avec cette nana. Y'a le fait qu'elle se balade en petite tenue alors qu'il fait VRAIMENT froid et que ça a pas l'air de plus la déranger que ça. Y'a le fait qu'elle habite en FORET et qu'elle m'attendait alors que PERSONNE ne savait que je viendrais. Et puis sa façon de se déplacer, ses paroles bizarres, cette lueur dans le regard et pourtant... Pourtant elle dégage quelque chose qui me donne envie de lui faire confiance. Son aura est rassurante et me donne envie de la prendre dans mes bras de nouveau... ou de me promener dans la forêt au petit matin et de laisser les rayons du soleil réchauffer agréablement ma peau.
    Ma raison me dis de me méfier, mais mon instinct me dis qu'il n'y a rien à craindre...
    J'ai jamais été une fille raisonnable !
    Je force mes muscles à se détendre et je reprend une attitude plus avenante à l'aide d'un sourire raidi par le froid.

    -"Attend une seconde."

    J'engloutis la fin du Redbull, j'ouvre ma valise et j'en sors une paire de t-shirt et un pull que j'enfile à toute vitesse avant de remettre ma veste. Ah ouais, là c'est pas mal, j'ai perdu 30% de ma mobilité mais au moins j'ai moins froid. Transformée en mini-bibendum je me retourne vers Natÿre.

    -"Ok c'est bon. Bon, déjà je vais te dire deux trucs importants. Premièrement, j'ai décidé de te faire confiance. Malgré les trucs bizarres, ta technophobie, le fait que tu m'attendais et tout... T'as l'air cool et tu as bien voulu m'aider. Donc je vais jouer le jeu et répondre à tes questions. Mais sache que, deuxièmement, je suis prof de self-defence. Si tu sais pas ce que je sais je te propose d'essayer de me manquer de respect ou de trahir la confiance que je te porte..."

    Je m'avance pour me placer à la limite de ma zone de contrôle. Celle hors de laquelle doit se trouver toute personne que je considère comme dangereuse. Cependant je suis détendue, je lui souris toujours et je pense que mes yeux brillent de curiosité. J'ai dis que je lui faisais confiance alors c'est ce que je vais faire. Je sens que y'a un truc de fou qui se cache là dessous. C'est le même genre d'intuition qui m'a conduite à prendre le train jusqu'ici.

    -"Alors, euh, non je sais pas trop pourquoi je dors mal. Enfin si. Je me doute que ça doit être lié aux rêves étranges que j'ai ces derniers temps. Pour leur contenu, ouais y'a pas mal de mer ouais. En fait je me trouve sur un bateau et je suis réveillée par un jeté de seau d'eau. Après y'a la tempête, le capitaine badass, le matelot édenté, le rhum, bref... Et puis à la toute fin je me réveille avec une image de cerf au milieu d'une clairière.... Alors ouais on dit que c'est que des rêves, mais c'est vrai que eux ils sont particulièrement récurrente et perturbants... je crois que... je crois que c'est ça qui m'a poussée à venir ici..."

    Et là d'un coup d'un seul je me sens particulièrement stupide. Si ça se trouve je me suis complètement plantée et je suis en train de livrer le contenu de ma tête à une fêlée de la caboche qui m'emmène dans la forêt manger des champignons pour pouvoir me droguer et me piquer mon sac de couchage pendant la nuit !
    Cette pensée me fait rire. Le rire crève le silence et le doute. La vie je l'ai toujours prise comme elle vient, surtout quand elle est bizarre, pourquoi je me pose des questions ? Et puis qui je suis pour parler de bizarre ? De toutes façons je suis capable de me défendre désormais, et si je le suis pas je le deviendrai ou je mourrais, pourquoi m'en faire ? Vas-y crinière de feu, fais-péter tes champignons !

    -"Mais toi t'as l'air d'en savoir beaucoup sur le sujet, alors dis-moi, selon toi, c'est quoi ces rêves ?"
    avatar
    Re: Entrée en gare [PV Odessa] > le Mar 8 Nov - 18:28:34
    Totem du Feu
    Totem du Feu
    Messages : 184
    Date d'inscription : 03/03/2016
    Localisation : Forêt





    Clique sur l'image si tu veux ma fiche. Stan est mon cheval (c'est expliqué ICI) ainsi que mon histoire plus détaillée. Malcolm est mon copain cerf. J'ai aussi un copain Renard récurent. Comme surligné en gras dans ma fiche, je porte H24 un short et un tee-shirt plus ou moins usé. Toute l'année. CETTE SIGNATURE VOUS MONTRE MON APPARENCE PHYSIQUE GENERALE, NE REGARDEZ PAS LES PEAUX DE BÊTES.
    Je hausse un sourcil lorsqu’elle me demande d’attendre, je peux être patiente, je sais attendre. Je fronce les sourcils, je crois la voir ranger la canette dans ses affaires, bien, elle la jettera dans une vraie poubelle de tri plus tard. Je me retiens de sourire lorsque je vois qu’elle semble réfléchir à mes paroles. Elle est interloquée, je le sens, j’attends donc sa réaction.

    Je hoche la tête, c’est bien qu’elle me fasse confiance, le Cerf en est heureux. Je souris franchement, je sais ce qu’est le self-defense. Et elle ne me fait surtout pas peur, mais elle ne peut pas le savoir. Je suis juste amusée. On va bien rire ! Elle s’approche de manière à ne pas se sentir en danger. Elle joue déjà la proie qu’est le cerf, confiance mais dosée, méfiance mais acceptation de la présence de l’autre. Je l’aime déjà beaucoup cette petite !

    Et je l’écoute. Je penche la tête intriguée. Elle fait partie de ceux qui se souviennent du premier rêve ! Même moi je ne sais comment s’est passé mon choix. Je suis impressionnée. Et de plus en plus amusée.

    « Tu as été appelée, comme moi avant toi, comme d’autres avant toi et d’autres encore après toi. Par tes rêves, il te guide, vers nous, vers Lui, vers ton futur. »

    Je fais une pause dans mes paroles, la laissant peser cette première vraie réponse, même incomplète, et je recommence à marcher doucement.

    « La Terre souffre, la glace qui lui permet de rester stable fond, les Hommes détruisent en quelques siècles ce qu’elle a mis des millénaires à forger. En réponse à sa souffrance, elle invite des gens. En réalité ce sont des esprits animaux, choisis par elle qui invitent des gens. Ils cherchent dans le monde ceux qui, pensent-ils, pourront leur apporter quelque chose. Ils espèrent que ces gens seront des défenseurs de la Terre, de sa survie, qu’ils pourront faire la différence. Il y a beaucoup de manières d’agir. Ou de ne pas agir, en cela, les humains lambdas sont forts. Tu as ces rêves car tu as été choisie. Le déni est possible mais la dernière éveillée en date à avoir refuser ce que d’autres appelleraient le ‘’surnaturel de la situation’’, a beaucoup souffert car l’esprit est devenu très insistant en elle. »

    Pause de nouveau, la ville est loin derrière, elle semble avoir moins froid mais je vois la chaleur quitter ses mains, et je n’aime pas cela.

    « Être nommé guerrier, c’est avoir des pouvoirs qui se développent. Je t’ai dit tout ça pour une seule chose : je vois que tu souffres du froid et je peux t’aider à y remédier. Mais il ne faut pas avoir peur d moi, d’accord ? J’ai dépassé le stade des éveillés animaux, mon esprit n’est plus qu’une chose : le feu. Et je peux t’aider à te réchauffer, si tu le permets. Ensuite nous continuerons à parler, nous ne sommes plus très loin de la forêt. » dis-je en tendant une main vers elle, en invitation.

    Je pose mon autre main sur mon cœur.

    « Je jure que tu ne crains rien, ta confiance est entre de bonnes mains, je n’ai pas peur de toi, toute combattante que tu es – j’en suis une aussi par la force des choses – mais n’aie pas peur de moi. »
    avatar
    Re: Entrée en gare [PV Odessa] > le Mar 8 Nov - 23:40:51
    Totem du Cerf
    Totem du Cerf
    Messages : 124
    Date d'inscription : 03/11/2016

    Je l'écoute en silence, mon cerveau bataille de longues minutes entre éclater de rire et rester concentrer. C'est quoi ce délire sérieux ? Elle reprend la marche et je la suis mécaniquement, tentant de démêler tout ce qu'elle me dit. On serait des genre de super-combattant-green-peace-spirituels qui luttons pour sauver la planète ? On dirait un résumé rapide d'un jeux vidéo à la mode, genre une enième adaptation d'Avatar.
    Qu'est-ce qu'elle fait avec sa main ? Nan mais elle croit à ce qu'elle dit en plus, ça fait pas de doute. Elle pense qu'elle va pouvoir me réchauffer juste en me touchant... comme ça... parce qu'elle contrôle le feu.
    Mais ça n'a aucun sens... Elle ne peut pas avoir raison, ça peut pas être vrai... Raison...
    Mais qui a besoin de raison ? Et j'offre un calin gratuit à celui ou celle qui me trouve l'origine de cette citation
    En fronçant très fort les sourcils je parviens à mettre définitivement de côté toute la rationalité qui rôde encore dans mon esprit. Place à l'espièglerie, place à la fantaisie, plaaaaaaaaace au rêêêêêve ! En plus cette fois y'a même pas le capitaine Grincheux. Bon Natÿre a pas la même badassitude, mais elle gère bien dans son genre. Bon donc, l'esprit du Cerf a décidé de me choisir comme guerrier pour protéger la planète des vilains corrupteurs. Et j'aurais des pouvoirs ? Ça ce serait marrant. Mais lesquels ?
    Nan avant, je veux voir si elle dit vrai. J'ai laissé tombé la raison, maintenant j'attaque la méfiance. Y'a un truc qu'est en train de se passer et mon instinct me hurle que ça va servir qu'à me ralentir.
    Je prend une longue inspiration. Si ce qu'elle dit est vrai en touchant sa main ça va me réchauffer... Si ça marche ça veut dire que tout peut être vrai. Que TOUT sera possible... Comme je l'ai toujours rêvé en fait ! Qu'est-ce que j'attends ?
    D'un mouvement brusque je tends la main et prend celle de la rouquine. Je crois qu'elle sourit. Enfin j'en sais rien en fait, je suis plus préoccupée par la chaleur anormale dégagée par sa peau, comme si elle avait gardée la main contre le radiateur tout ce temps... sauf qu'on est dehors et qu'il fait super froid ! Et puis des fois que cette chaleur bizarre me suffise pas, il se passe un autre truc qui attire mon attention. De sa main libre, ma nouvelle amie forme une bulle rouge lumineuse qui grandit à toute vitesse et m'englobe totalement. Une fois à l'intérieur c'est simple, le froid n'existe plus, je commence même à avoir chaud avec toutes mes épaisseurs.
    Je relâche toute la pression, les doutes et l'appréhension qui m'habitaient dans un éclat de rire surexcité. Je me mets à sautiller sur place comme une gamine.

    -"WOOOOOOOOOOOWWW WOUHOUUUU ! WAAAAAAAAAAAAAHHHHHIIIIIIIIIII !!!!"

    Je tourne sur moi-même, la bulle est partout autour de moi, impalpable, presque transparente mais bien là, et j'ai chaud. Je retire ma veste et mon pull et je me tourne vers ma bienfaitrice. OK, celui-là tu l'as demandé ma petite !
    Sans hésiter je jette une deuxième fois sur elle et je la prend dans mes bras jusqu'à la soulever de terre sous l'euphorie et l'excitation. C'est dingue, c'est dingue, c'est DINGUE !!!!!!!!!! Bon finalement l'excitation redescend un peu et je repose Natÿre au sol. Je tourne une dernière fois sur moi-même avant de reprendre la parole.

    -"C'est incroyable ce truc ! Et je vais pouvoir faire des trucs comme ça aussi ? Ça se passe comment ? Tu vas m'apprendre ? Je vais pouvoir faire du feu moi aussi ? Ah non je suis Cerf c'est ça ? Du coup je vais avoir des bois ou je vais courir super vite ? Wah, mais c'est dingue ! Mais comment tu fais ? Il faut beaucoup s'entrainer ? Ça te demande de la concentration ? Ohlala, et t'es toujours d'accord pour que je passe la nuit chez toi du coup ? Je vais pas dormir de la nuit je te préviens ! Et cette fois ce sera pas à cause du rêve !"
    avatar
    Re: Entrée en gare [PV Odessa] > le Mer 9 Nov - 11:28:09
    Totem du Feu
    Totem du Feu
    Messages : 184
    Date d'inscription : 03/03/2016
    Localisation : Forêt





    Clique sur l'image si tu veux ma fiche. Stan est mon cheval (c'est expliqué ICI) ainsi que mon histoire plus détaillée. Malcolm est mon copain cerf. J'ai aussi un copain Renard récurent. Comme surligné en gras dans ma fiche, je porte H24 un short et un tee-shirt plus ou moins usé. Toute l'année. CETTE SIGNATURE VOUS MONTRE MON APPARENCE PHYSIQUE GENERALE, NE REGARDEZ PAS LES PEAUX DE BÊTES.
    Elle prend ma main, directement, je l’englobe dans une bulle de chaleur. Les flammes dansent à l’intérieur mais sans lui faire de mal, elle ne peut les voir, elles sont miennes. J’ai trouvé cette idée lorsque j’ai dû protéger une portée de petits lapins dont la mère s’était faite tuée sur la route, près de la lisière de la forêt. C’est bien pratique parfois.

    Elle éclate, d’excitation et de force, de joie et de sincérité. Elle ne manque décidément pas d’énergie ! C’est bien ! Elle m’enlace dans sa joie, un remerciement ? Peut-être. Oh là ! Je ne suis pas de l’air ! J’aime quand mes pieds touchent la terre, mais je la laisse faire, un instant, pour lui faire plaisir. Elle a compris que son totem est le Cerf ! J’en suis heureuse, ça me plait, elle est instinctive et intelligente, réactive et forte. Je lève la main pour calmer son avalanche de questions. Chaque chose en son temps.

    « Chaque chose en son temps petite. D’abord, nous allons chez moi, c’est rustique, mais je pense que ça va de plaire. Normalement des amis y ont apporté des baies trouvées en forêt, potentiellement des noix à cause de la période. »

    Je recommence à marcher, la sentant me suivre. Son énergie s’échappe d’elle par vague, je sens sa chaleur naturelle se marier avec celle de mon feu. Je suis rassurée, elle ne risque pas de me claquer entre les doigts à cause du froid.

    Nous passons la lisière, j’inspire avec force l’odeur rassurante et aimante de l’humus et des arbres, je me sens apaisée. Je suis de retour chez moi. Bonheur et paix se répandent dans mes membres par le feu qui parcours mes veines. Joie. La petite Cerf me suit toujours. Je désigne mon arbre du doigt et grimpe aux branches que je connais.

    « Il y a une petite échelle de cordes si tu veux, sinon, envoie-moi ta valise ! »

    Je récupère son bien et la regarde monter avec fierté. Elle promet vraiment. Comme tout les éveillés, mais d’une manière différente. Le jeune Yatho promet aussi, mais je trouve qu’il est difficile de s’occuper des Abeilles pour ceux qui n’ont pas fait partie du clan. Il est intriguant, et sera très utile, mais il doit encore se trouver lui-même je pense, alors qu’elle. Nezzy n’a pas besoin de cela, elle est déjà sûre d’elle. C’est la petite différence qui, je pense, fait tout. Ou peut-être est-ce simplement mon point de vue ? Tout éveillé est important. Je ne dois pas l’oublier. Malgré mes pensées, je sais que je ne favorise aucun par rapport à l’autre. Bien.

    Nous sommes dans ma cabane, ma bulle de feu s’évanouit, il fait chaud, dans un coin trônent des baies, je m’installe sur l’un des fauteuils que j’ai fabriqué à partir de bois tombés ou morts. J’en ai deux, je n’ai pas besoin de plus, ils sont faits de branches entrelacées. Je les aime, je les ai faits aussi confortables que possibles. L’intérieur est relativement dépouillé, mais c’est chez moi. Il y a dans un autre coin une natte faite de coton bio et de plumes perdues, qui est mon lit, et j’ai aussi fabriqué une petite table et une commode/penderie comme di Mélusine. Je vais chercher les instruments pour casser les coques de noisettes et de noix. Oh ! Ils ont mis des Châtaignes aussi, comme c’est adorable ! Je ramène aussi un récipient en terre cuite que je pose dans l’âtre de ma cheminée. Elle est en pierres, elle, par contre, et j’ai fait très attention en construisant la cabane qu’elle ne risque pas d’enflammer la forêt. J’allume le bois sec posé dans l’âtre avec une petite flammèche et je laisse le tout prendre avant de poser le récipient plein de châtaignes dans el feu.

    « Comme ça tu auras quelque chose de chaud à manger, j’espère que tu aimes ça ! » lance-je.

    Pendant que tout cuit et que je commence à casser les baies. Je lui souris.

    « Alors. Je vais commencer à répondre à certaines questions. Mais pas toutes, certaines auront des réponses plus tard, d’autres, tu devras trouver la réponse toute seule. D’accord ? »

    Je fais une pause et grignote une noix en réfléchissant comment ordonner tout cela.

    « Le feu tout d’abord est particulier. Je suis une formatrice, c'est-à-dire que je dois m’occuper comme je le fais actuellement des gens comme toi qui commencent l’éveil. Je dois leur expliquer ce qu’on attend d’eux, les entrainer selon ce que je sens en eux, les aider à s’orienter sans s’oublier au passage. Comprends-tu ? J’ai été à ta place, un jour, et on m’a aidé. Mais cela fait presque quinze ans que je suis ici désormais, à vivre dans cette forêt près des esprits et de la nature. Il y a quelques années, j’étais un cerf moi aussi, et l’esprit du feu est venu à moi, il m’a proposé de devenir formateur. J’ai accepté. Et me voilà devant toi. »

    Je souris et lâche ce que je fais pour créer une petite flamme dansante dans mes mains. JE l’éteins et reprends mes noix.

    « Tu a déjà compris que tu étais Cerf, c’est très bien. Je suis fière de toi. Sache qu’il y a d’autres totems. » Je repose mes noix et l’invite à s’y atteler pendant que je lui explique. Un flamme jaillit devant moi, d’abord informe puis elle se métamorphose selon ce que je cite. « Le Saumon, l’Abeille, le Faucon, l’Ours, le Renard, le Hérisson, le Chat, le Caméléon, le Serpent. »

    La flamme disparait et je retourne voir si les châtaignes cuisent bien.

    « Les formateurs possèdent les quatre éléments, en acceptant cette charge, ils font un pacte avec un esprit plus fort que ceux des animaux car ils sont liés plus étroitement au fonctionnement naturel de la Terre mère. Mais souvent nous gardons une caractéristique de notre ancien clan. Je ne te dirais pas quelle est la mienne car je ne veux pas que l’éveil de tes pouvoirs soient influencés par moi. »

    Je lui fais un clin d’œil complice.

    « En revanche, je peux t’assurer que des choses vont changer en toi. Ce peut-être vis-à-vis de tes peurs, ou de ta façon de vivre, de ta manière de converser avec les autres, dans ton état d’esprit, ou alors il y aura vraiment des choses plus surnaturelles. Certains clans sont télépathes, d’autres peuvent changer d’apparence. Tu comprends ? Certains ont juste le corps qui s’assouplit, d’autres sont plus remarquable par leur simple présence. C’est complexe, divers. Il n’y a pas qu’une seule définition de l’ours, ni du cerf, ni du saumon. Chaque éveillé apporte quelque chose de nouveau et de beau à son totem. Chaque éveillé peut-être utile. C’est à toi de trouver ta place par rapport à cela, mais je suis là aussi pour te guider et t’aider. »

    Le feu me prévient qu’il faut que je surveille mes châtaignes, je me lève et les remue.

    « Je suis là pour que tu ne te laisses pas submerger par ces nouvelles choses. Mais il ne faut pas que ça t’empêche de vivre ta vie tel que tu le désires. Nombreux sont les éveillés qui une fois leur formation achevée, ou considérant qu’ils en savent assez, quittent l’endroit pour voyager ou retourner à leur point de départ, leur pays d’origine. Ça n’empêche pas les esprits de pouvoir les contacter pour accomplir telle ou telle mission. »

    Je soupire de joie.

    « A partir du moment où tu es liée à la Terre, rien ne peut modifier ça. »

    « Les Totems sont répartis par clan, un par animal ou élément. Chaque clan possède un chef qui représente soit l’éveillé suprême de son clan, soit qui est élu selon son ancienneté et sa force vis-à-vis de son Totem. Si tu le souhaite, tu pourras rencontrer ton chef de clan, un peu plus tard. »

    « As-tu des questions déjà ? » demande-je en sortant les châtaignes du feu.

    Je renverse les châtaignes sur la table en lui faisant signe de ne pas toucher. Je repose le récipient à côté du feu, sur la pierre et retourne m’installer à côté d’elle. Je décortique les châtaignes brûlante sans mal et les rassemble au centre de la table, devant elle.

    « Mange tant que c’est chaud. » conseille-je.
    Contenu sponsorisé 


      Hidden Lands