Totestival', rejoins l'événement !
Rejoins-nous sur Discord !
Et aussi sur Facebook ♥
Et aussi sur Facebook ♥



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Pique nique - Liliana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Scylla Malo
avatar
Citoyen Modèle
Citoyen Modèle



MessageSujet: Pique nique - Liliana Dim 18 Sep - 14:39:44
Les joies du week end. L'automne approchait à grands pas, ce qui ne pouvait que réjouir Scylla. C'était sa saison préférée. Le printemps était trop frais, l'été trop chaud et l'hiver trop froid. Elle aimait cette chaleur déclinante, encore assez marquée mais pas trop désagréable. Il était temps de profiter des derniers instants de paix et de températures appréciables. Et elle ne se faisait pas prier pour ce genre de choses. L'Espagne lui manquait parfois, mais elle ne se sentait pas trop mal dans ce coin là. L'architecture était beaucoup moins impressionnante mais les parcs étaient bien entretenus et elle avait toujours la mer à proximité. Sans la mer elle n'aurait jamais pu changer de ville, sans la mer elle se serait sentie prise au piège. Sans la mer elle n'aurait plus vraiment été elle même.

Mais la nature c'était pas mal quand même. Et c'est pour ça qu'un week end sur deux au moins, elle se prenait une heure ou deux pour aller pique niquer dans un des parcs de la ville. Le repas était toujours léger, et la nappe sobre, mais elle avait toujours un bon petit livre avec elle, quelque chose qui se lit facilement et qui permet de s'évader. Elle n'aimait pas vraiment la lecture, mais les romans d'aventure la captivaient assez pour qu'elle puisse s'y résoudre. Et parfois le temps passait un peu trop vite.
Liliana Vertmont
avatar
Totem du Faucon
Totem du Faucon



MessageSujet: Re: Pique nique - Liliana Mar 20 Sep - 17:07:46
J’étais d’humeur à m’évader aujourd’hui. L’automne arrivait à grand pas et l’appel de la nature résonnait en moi de façon plus intense. Tous ces derniers bouleversements avaient éveillés en moi une sensibilité accrus pour le monde extérieur. Ces moments à glander sur le canapé,  c’était finit ! Il me fallait sortir de mon appartement et passer du temps avec mère nature.

C’était donc d’une façon instinctive que j’avais saisit mon calepin de dessin et mon sac en bandoulière avec papier et nécessaire de gribouillage pour me diriger vers le parc de la ville. C’était un bel endroit et même s’il était entretenu de façon trop … humaine, on s’y trouvait bien. La faune aux alentours restait très discrète, mais le bruit du vent dans les feuillages donnait une musicalité particulière au lieu.

Je m’étais posé sous un arbre et avait savouré les rayons fugace du soleil sur ma peau. L’air était frais et ma veste polaire n’était pas de trop ! C’est donc avec une main mal assurée et engourdi par la fraicheur que j’avais commencé à griffonné le paysage devant moi.

L’heure du repas approchait aussi à grand pas, cela se voyait aux quelques passant qui s’arrêtait sur un banc ou qui s’installait pour grignoter un sandwich. Midi arriverait bientôt alors ? J’ai détaché une feuille de mon carnet pour pouvoir dessiner plus facilement et, plongé dans mon dessin, je lui ai donné une proportion plus fantastique. Je glissais une fée dans cet arbre en face de moi et une licorne au pied de celui-ci. Je n’étais pas très doué pour le dessin, mais c’est en griffonnant que l’on s’améliore ! Alors avec un regard assez critique, je jugeais mon travail potable. Et la faim me surpris à ce moment-là.

Je me levais assez lourdement pour m’acheter un casse-croute avant qu’un léger coup de vent me surprenne. J’avais en effet posé mon calepin à terre le temps de me redresser, m’étirer et remettre comme il faut mon bas de jean sur mes chaussures (oui, je trouve toujours ça embêtant de sentir mon pantalon derrière la languette de la basket alors que devant, c’est mieux !) et c’est là que j’ai vu ma feuille de dessin s’envoler mollement.

Pas inquiète un instant, j’ai pris le temps de ramasser mon sac et de ranger mon livre avant de sentir une bourrasque plus forte et de voir mon chiffon s’envoler plus loin. S’ensuivit une poursuite (assez courte heureusement). Je me sentais bête de courir ainsi après un bout de papier, mais je me devais de le récupérer ! En plus que c’était un dessin de ma création, j’étais mal à l’aise à l’idée de laisser un déchet derrière moi. Non, il me fallait le rattraper !

Malheureusement pour moi, il finit par s’accrocher sur le panier d’une personne venant tranquillement déjeuner sur l’herbe. Et, comble du désespoir, en arrivant presque au but, je me suis emmêlé les pieds dans un lacet défait… Comment décrire la chute sublime qui s’en suivis ?

Face contre terre, rouge de honte, je me suis relevé et j’ai maladroitement bredouillé :



« Excusez-moi … je … je voulais récupérer mon dessin. »


Et m’enfonçant un peu plus dans l’irrespect, ma timidité me poussa à récupérer le papier dans les affaires de la demoiselle. Je suis un boulet …
Scylla Malo
avatar
Citoyen Modèle
Citoyen Modèle



MessageSujet: Re: Pique nique - Liliana Dim 25 Sep - 17:32:37
Scylla n'était pas du genre à se laisser marcher dessus, ni même du genre particulièrement tendre. Elle était le genre de femme dont on avait un peu peur. Un peu mais pas trop. Disons qu'on ne savait jamais vraiment comment elle allait réagir et que c'était ça qui mettait le plus mal à l'aise. Elle était pas méchante, mais foutrement imprévisible. Fin, clouée à son livre elle était plutôt agréable. Silencieuse, concentrée, un peu ailleurs. Enfin, ça ne durait jamais longtemps.

Elle ne tenait pas en place. Occupée ou non. Une vraie pile électrique en sur-tension. On ne lui en voulait pas pour ça en général mais c'était surtout parce que de toute façon on ne pouvait absolument rien y faire. Ce genre de sympathie résignée comme on en a souvent pour le collègue gentil mais un peu lourd. Oui, exactement celui là. Bah pour Scylla on se disait "ouh la, elle impressionne, mais c'est pas de sa faute, elle est un peu..Spéciale." Ouais. Spéciale.

Elle préférait les livres aux écouteurs. Elle était toujours aux aguets, à l'affut. Elle savait bien que la vie n'était pas évidente en ville quand on est une fille et elle préférait être prête à se défendre. Non que ça lui soit déjà arrivée, mais elle s'en méfiait toujours, de l'Homme avec un grand H et une petite vertu. Alors elle lisait, un oeil dans la fiction et une oreille dans le réel. Une femme d'action qu'on vous dit. D'action.

Et de l'action il n'y en avait pas beaucoup. En même temps ce n'était ni l'heure ni l'endroit. Il ne se passait jamais rien par ici de toute façon. Si, un chien qui allait plus vite que son maître de temps en temps, ou un enfant qui criait un peu trop fort, mais ça ne durait jamais et il n'y avait pas de quoi faire battre le coeur de qui que ce soit de toute façon. Fin, pas qu'elle en ait besoin, il battait très bien, m'enfin..

Elle n'en était pas bien loin, mais la feuille n'éveilla aucun intérêt chez elle, ni aucune réaction d'ailleurs. La chute de la demoiselle par contre, c'était une autre chose. en voila enfin de l'action comme on l'aime. Grandiose et ridicule. Elle était jolie, elle était enjouée, et elle était par terre. Dans cet ordre. Il ne manquait que la musique pour que la scène soit parfaite..Ment ridicule. Et ce qu'elle lui dit eut le mérite de dédramatiser toute la situation d'un coup. Scylla éclata de rire. Oui oui vous avez bien lu, elle lui éclata de rire au nez. Elle eut de la peine à s'arrêter, même si elle savait que la pauvre fille devait être dans un bien piteux état. Ce n'est qu'une fois l"hilarité contenue qu'elle réussit à articuler deux trois mots un peu hasardeux.

"T..héhé..ton dessin? Mais de quoi tu parles, t'es pas tombée sur la tête pourtant?!"

Rien vu, rien comprendu
Liliana Vertmont
avatar
Totem du Faucon
Totem du Faucon



MessageSujet: Re: Pique nique - Liliana Jeu 27 Oct - 12:15:35
Je n’en revenais pas. Déjà mal à l’aise face à cet inconnue, voilà que celle-ci se riait ouvertement de ma malchance et de ma maladresse. Décidément … pourquoi est-ce que je me faisais toujours remarquer de façon ridicule ?

La demoiselle n’avait donc pas vue la raison de sa course et de sa chute ? Et certes la situation était caucasse, mais ne pouvait-elle pas éviter de se moquer ? S’en était gênant pour moi. J’en étais rouge de honte. Mais expliquer la situation serait d’autant plus ridicule. Autant sourire bêtement et ne rien dire, comme d’habitude.



« Au moins je vous aurais fait rire … Je m’excuse encore une fois de vous avoir importuné. »


Je  froissais mon dessin contre moi  en croissant les bras pour chasser l’air frisquet de la brise encore présente. C’est qu’il faisait froid dans ce parc tout de même !! Et je ne savais pas trop quoi faire et où me mettre. Devrais-je retourner dans mon coin ou est-ce que cette dame voulais discuter un peu ? La timidité est un frein aux liens sociaux et ce n'est pas évident de se mettre des baffes mentales afin d'avancer. EN plus de ça, le charisme que dégageait cette inconnue était impressionnant ! C'est pour ça que je n'arrivais pas à décrocher un mot de plus ...
Scylla Malo
avatar
Citoyen Modèle
Citoyen Modèle



MessageSujet: Re: Pique nique - Liliana Dim 6 Nov - 16:39:36
Elle n'était pas du genre à se moquer méchament, mais elle n'hésitait que peu de fois à se moquer. Après tout ça ne faisait pas grand mal. Rire un peu c'est bon pour la santé, c'est ce qu'ils disent. Alors Scylla elle en profitait pour se marrer un peu tant qu'il en était encore temps.

Si elle avait pu l'aider elle l'aurait fait, mais la c'était de toute façon trop tard et il n'y avait rien à faire. Si, en profiter un peu. Elle n'avait pas l'air blessée, du moins pas physiquement, il n'y avait rien de dramatique et peu de témoins. Elle se ratrapperait s'il y avait vraiment un soucis avec tout ça. Elle haussa un petit peu le sourcil.

"Pas de soucis, mais tu t'es pas fait mal au moins?"

Elle n'était pas aussi mauvaise qu'elle en avait l'air. Elle hésita un instant avant de proposer, sans vraiment savoir ce que ça donnerait.

"T'es pressé ou tu peux partager un paquet de gâteaux? Parait que ça fait du bien quand on s'fait mal"

Et si c'était pas vrai tant pis. Scylla c'était pas einstein.
Liliana Vertmont
avatar
Totem du Faucon
Totem du Faucon



MessageSujet: Re: Pique nique - Liliana Ven 18 Nov - 14:40:20
Finalement, Cette charmante dame décida de la suite des évènements à ma place. Enfin, pas tout à fait, j’avais toujours un choix à prendre et mon libre arbitre, mais je suppose que si elle n’avait pas voulu de ma présence, elle n’aurait pas proposé. A moins qu’elle ne l’ai fait par politesse ?


« Je ne me suis pas fait mal. La honte n’est pas une blessure physique heureusement ! »


J’émis un petit rire jaune en repensant à ma chute. Je n’avais pas été un exemple de grâce et de souplesse féminine sur ce coup là ! Mais heureusement, je ne mettais pas blessé en effet. J’aurais pu m’ébrécher le genou ou me cogner la tête. Sauf que malgré ma malchance et ma maladresse, je restais entière.

Face à sa proposition de partager des biscuits, je ne pus résister à cette idée. Après tout, ce n’était pas tous les jours qu’une inconnue proposait de partager de la nourriture à une autre inconnue. Alors oui, pour une fois, j’osais m’asseoir à côté de cette demoiselle en me présentant simplement.



« J’accepte volontiers ! Je m’appelle Liliana. »
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pique nique - Liliana
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pique-nique improvisé [ PV Nora & Irving]
» Pique-nique dans la neige [PV]
» [Sondage] Jdr et Pique-nique !
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]
» Pique nique entre deux chemins...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les lumières de la Ville :: Quartier Fleuri-
Sauter vers: