Totestival', rejoins l'événement !
Rejoins-nous sur Discord !
Et aussi sur Facebook ♥
Et aussi sur Facebook ♥



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L'autre Bout du Monde à La Salle Hervé Bazin [PV Sigur et Keishi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Alexandra Thomas
avatar
Totem de L'Abeille
Totem de L'Abeille



MessageSujet: L'autre Bout du Monde à La Salle Hervé Bazin [PV Sigur et Keishi] Dim 6 Déc - 14:35:40
Il y avait du monde.

Alexandra soupira. Il faisait chaud dans la salle, et beaucoup de personnes s'étaient déplacées pour voir leur rétrospective.
Ils avaient du voir les affiches. Ou lire le journal local. Ou simplement être de la famille ou des amis.

Elle transpirait dans sa chemise vert bouteille, mais elle avait froid en même temps, elle se sentait fiévreuse. Le bourdonnement des conversations faisait écho à celui qui résonnait dans son crâne depuis des jours, alors que les invités tournoyaient autour des tables où ils avaient exposé des souvenirs de leur voyage et des apéritifs plus ou moins typiques.

Elle était épuisée et elle en avait assez de ces rétrospectives du voyage à El Salvador. Enfin bon, c'était bien de présenter aux gens ce qu'ils avaient fait et pourquoi c'était important. La plupart d'entre eux n'avaient même pas conscience de l'existence de ce petit pays sur la côte Pacifique de l'Amérique Centrale.
N'empêche, elle se sentait mal. Les trois autres étaient occupés ailleurs – au bar, à la bouffe, à la porte – et elle, elle se promenait dans la salle, fiévreuse.

-Bonsoir Madame, salua-t-elle en réponse à une interpellation. Bienvenue... Oui, on en a mangé. Ce sont des pupussas, des galettes de maïs fourrées de fromage et de haricots rouges... C'est vraiment très bon.

Elle quitta la dame en pleine contemplation de la photo affichée des pupussas.
Ils allaient attendre encore une demi-heure, une heure, que les derniers badauds arrivent, l'entrée était libre. Et après, ils lanceraient la projection.
Elle souhaita la bienvenue à plusieurs autres personnes, promis à une petite fille qu'on commencerait bientôt, expliqua quelques mots de leur projet à un groupe de petits vieux très intéressés.

Alexandra jeta un coup d’œil à l'écusson qu'elle avait fièrement cousu à sa chemise aux côtés de ses autres insignes après leur première rétro où il leur avait été remis : le Brevet Scouts du Monde. Et ce dont elle était encore plus fière, un foulard blanc et bleu par dessus le sien, lié à lui par le cordon de cuir au bout duquel pendait le médaillon de sa promesse. Le signe d'une distinction internationale : Messengers of Peace. Oui, c'était important que les gens sachent ce qui se passe à l'autre bout du monde. C'était leur mission.

Elle soupira. Elle aurait juste aimé dormir un peu plus ces derniers temps. Son sommeil n'était pas très réparateur Elle faisait des rêves confus dont elle ne se souvenait pas. Récemment, elle pensait avoir rêvé de la forêt tropicale du Salvador, mais la rétro approchait, ils n'avaient pas cessé de revoir le film de leurs expériences et les photos, c'était normal.

Le bourdonnement s'intensifia. Les invités butinaient les plats et les photos, grouillant en petits groupes.
Alexandra secoua la tête et passa la main sur son front.

Soudain, elle vit quelqu'un. Quelqu'un de différent.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'autre Bout du Monde à La Salle Hervé Bazin [PV Sigur et Keishi] Dim 6 Déc - 17:01:14
Au départ, j'avais été attiré par l'amassement des gens. Dès que de nombreuses personnes se rassemblaient en un lieu, il y avait toujours des possibilités. Je me devais d'avouer également un intérêt pour la projection. Un voleur d'élite se devait d'être cultivé.

Il n'était pas question de prendre un Picasso pour une vulgaire croûte de l'artiste du coin... ce n'était qu'une image mais l'idée était là. J'avisai une jeune femme qui me paraissait particulièrement motivée. Elle arborait fièrement un médaillon. Je sentis comme une sorte de souffle en moi. On aurait dit un chuchotement. Je n'arrivais pas à détacher mon regard de cet insigne. Je ressentais comme une tentation...

La jeune femme semblait un peu perdue, légèrement dans son monde. Un sourire naquit malgré moi au coin de mes lèvres. Il m'aurait été si facile de le lui dérober. Les meilleurs pickpocket arrivaient à subtiliser une montre au poignet de leur victime.
Des amuses-gueules étaient disposés pour le plaisir des invités. Les organisateurs avaient vu les choses en grand et dans le détail. Les plats s'alignaient au thème, aussi bien au niveau des goûts que des couleurs. C'était comme une mosaïque d'aliments.

Je sentis alors que la jeune femme me scrutait, comme si un sentiment confus l'avait interpellé, elle aussi. C'était une impression quasi-identique à celle que j'avais ressenti ces derniers jours en présence d'autres personnes, mais celle-ci était à chaque fois très différente également. Je lui fis un petit signe de la tête et je m'avançai. Je devinais une personne timide, rien que dans la manière dont elle avait de tortiller ses doigts. Toutefois, elle me paraissait également dissimulé une forte personnalité. J'étais extrêmement physionomiste en règle générale.

- Bonjour mademoiselle, très jolie manifestation.

Une manière comme une autre d'engager la conversation...
Sigurfinnur Lokison
avatar
VIP- Caméléon
VIP- Caméléon



MessageSujet: Re: L'autre Bout du Monde à La Salle Hervé Bazin [PV Sigur et Keishi] Lun 7 Déc - 18:07:37
L'entrée était libre, chlorophylle. Apprends à lire.

Voilà en gros ce que ressentait Sigurfinnur à cet instant, se maudissant lui même pour ce qui se passait actuellement. Tout avait commencé simplement avec un nouveau petit contrat, réparer un site web permettant donc d'annoncer un évènement sur le Salvador, avec une description, des images et tout et tout. Ca, aucun problème. Et ça permettra en plus de pouvoir mettre à jour soi même pour les événements à venir. Le genre de petit contrat qui ne durait qu'un jour ou deux mais qui rapportait suffisamment pour tenir une semaine. Cela avait été réalisé, sans aucun souci, il avait été payé, tout ça. Et après cela, on lui avait fait une offre. Qui sur le coup, semblait alléchante.

Une invitation, une entrée gratuite à la rétrospective, sous une seule petite condition. D'être un danseur folklorique en remplacement si jamais l'un des membres du groupe venait à être malade. La petite danse traditionnelle en costume traditionnel, apparemment appelé Xuc. Mais bon, ils avaient déjà des personnes en back-up, quelle serait la probabilité que plus de trois personnes tomberaient malades en même temps? Eh bien... La même que l'Empanada d'hier soir fasse faire une indigestion. Cela ne devrait pas arriver, qu'ils disaient. Mais bon, pourquoi pas, pour avoir une entrée gratuite... Ce n'était pas comme s'il avait mieux à faire ce jour là, d'après son carnet.

Et c'est ainsi que, fraichement arrivé sur les lieux, une personne avec un écusson força sur Sigur une robe traditionnelle. Parce qu'en plus, il devait remplacer une dame. Et étrangement, la personne qu'il devait remplacer avait une robe qui était pile poil à sa taille. Mais apparemment extrêmement bouffante. Et le voilà donc à danser avec le reste du groupe avec une seule et unique directive, "fais comme les autres, personne s'en rendra compte de toute façon". Bon. Ca avait l'air relativement symétrique, imiter la personne en face de lui passait très bien, et le jeune homme ne se débrouillait pas si mal pour une première fois. De toute façon, ça se voyait très bien que les trois quarts du groupe n'étaient pas des danseurs professionnels, juste des gens qui voulaient montrer leur danse traditionnelle.

Mais tout de même. Ce n'est qu'après la danse que Sigurfinnur s'était rendu compte que l'entrée était libre et gratuite. Après tout, il était entré par derrière, mais l'entrée principale ne semblait pas munie de caisses ou de tourniquets. Il avait du, d'ailleurs, mettre en ligne la description pour montrer comment on faisait, et n'avait pas tilté sur le coup. C'était donc un pigeon qui n'avait pas pris le temps de lire ce qu'il faisait, et c'était aujourd'hui qu'il le regrettait. Relativement essouflé par la petite gigue, et toujours en robe traditionnelle. Bon. Chopper un des types avec un écusson qui avait l'air libre et lui expliquer que c'était pas bien ce qu'ils faisaient.

Et ça tombait bien, il y avait une demoiselle avec un écusson comme cela, donc autant se plaindre à elle, elle fera remonter à la bonne personne.

"Madame l'organisatrice... Ce n'est pas bien d'arnaquer les gens... Ah, désolé si je vous ai interrompu."
Alexandra Thomas
avatar
Totem de L'Abeille
Totem de L'Abeille



MessageSujet: Re: L'autre Bout du Monde à La Salle Hervé Bazin [PV Sigur et Keishi] Mer 9 Déc - 14:55:39
C'était un homme, peut-être un peu plus âgé qu'elle, qui avait un petit côté asiatique dans ses traits. Son regard perçant, trop perçant, avait quelque chose de dérangeant.
Le bourdonnement dans ses oreilles s'atténua alors qu'il vint vers elle.

- Bonjour mademoiselle, très jolie manifestation.

Poli, charmeur, il entamait la conversation et celle-ci avait un léger arrière-goût de danger.

-Ah, heu... Merci beaucoup, monsieur.

Mais étrangement, Alexandra n'avait pas vraiment envie d'y couper court.

-Nous faisons beaucoup d'efforts, avec mon équipe, pour présenter une prestation de qualité, afin de sensibiliser les gens à notre action et au superbe pays qu'est le Salvador. La première fois, on l'a fait chez nous avec nos familles et nos amis donc on n'avait besoin de grand chose pour avoir du monde, mais là, il faut bien qu'on fasse quelque chose de très complet !

Elle sourit.

-Je ne sais si vous avez vu les danses traditionnelles, on a eu de la chance de les avoir aujourd'hui, en fait ce sont des connaissances de notre famille, avec mon cousin, qui est dans mon équipe – on a une tante religieuse a El Salvador, on est partis un peu grâce à elle. Enfin bref, si vous comptez rester, cela sera expliqué dans la projection. Comment avez-vous eu vent de notre rétrospective ?

Mais à cet instant, une des danseuses traditionnelles, qui s'était approchée d'eux pendant qu'ils discutaient, intervint.

-"Madame l'organisatrice... Ce n'est pas bien d'arnaquer les gens... Ah, désolé si je vous ai interrompu."

Alexandra se tourna et dévisagea la nouvelle venue avec attention.
Il y avait quelque chose perturbant chez elle.
Puis, elle mit le doigt dessus.

Oh mon Dieu, c'est un homme, en fait. Qu'est-ce qu'il fout avec cette robe … ? C'est pas un des danseurs tout de même... Mais attends deux secondes, il a les cheveux longs !

Elle resta plantée quelques instants sans rien dire, subjuguée par l'ondulation des mèches noires balayant le costume traditionnel.

Trop bien, des cheveux longs.

-Hum, se reprit-elle, je, oui... Pardon ?! Je ne... Mais pourquoi vous avez une des robes traditionnelles ? Il m'avait assuré qu'ils avaient tout prévu ... Je … Et comment ça une arnaque ?

Elle se sentait tout à coup totalement perdue – et en même temps, elle devait continuer à s'occuper du premier visiteur, elle ne devait pas le faire attendre, mais visiblement, celui-là avait un problème...

… Une arnaque ?!

Spoiler:
 


Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'autre Bout du Monde à La Salle Hervé Bazin [PV Sigur et Keishi] Jeu 10 Déc - 20:08:28
Deux personnes, c'était trop, même pour un voleur expérimenté comme je l'étais. De plus, je me sentais étranger à leur "problème". Je ne voyais pas d'arnaque. Pourtant c'était mon domaine de compétences, enfin si je pouvais dire car il y avait autant de ressemblances entre un arnaqueur et un voleur d'art qu'entre un policier et un vendeur de cerf-volants (cette image m'était venue, allez savoir pourquoi).

- Merci bien, je vais assister à la projection.

Elle ne m'écouta pas, elle était totalement dans son problème avec l'inconnu - ce que je comprenais parfaitement - et je me détachai donc du petit groupe qu'il formait. J'errai alors de ci et de là avant de m'ennuyer et de me perdre dans mes pensées. J'avais eu envie de dérober cette médaille et je me posais des questions. Je n'étais pourtant pas cleptomane. J'étais donc dans mon esprit et plus dans l'affaire présente. Je finis par décider de sortir. Les endroits clos m'étouffaient ces derniers temps... Je commençais à me dire que j'avais besoin de réponses à toutes mes questions.
Sigurfinnur Lokison
avatar
VIP- Caméléon
VIP- Caméléon



MessageSujet: Re: L'autre Bout du Monde à La Salle Hervé Bazin [PV Sigur et Keishi] Jeu 10 Déc - 23:12:33
Oh? Il semblerait que son entrée fracassante ait fait partir le monsieur qui était là avant lui. Peut-être avaient-ils fini. Peut-être était-il lui aussi victime d'une arnaque. Ceci étant dit, son habit était moins folklorique que le sien et malheureusement pour Sigurfinnur, cette personne n'était pas l'un de ses partenaires de danse d'il y a cinq minutes. En tout cas, ne sachant pas s'ils avaient réellement finis ou si l'islandais grimé en salvadorienne l'avait fait fuir, Sigurfinnur se contenta de lever une main et de l'agiter pour dire au-revoir.

"Amusez-vous bien, monsieur aux jolies mains!"

Bon. Apparemment parti, Sigur pouvait se reconcentrer sur son problème. Se retournant de manière théâtrale, avec le bas de la robe qui remontait en faisant un cercle parfait et ses cheveux longs volants sur le côté avant de redescendre doucement sur son épaule telle une pub pour shampoing à l'amande douce. Manquant au passage de très peu de fouetter un pauvre passant à côté, qui semblait plutôt renfrogné mais qui avait évité de peu la claque capillaire. Ce n'était pas facile de perdre ce réflexe qu'il avait pris après 15 minutes de danse intensive où ce mouvement était relativement régulier.

"L'un de vos camarades avec un badge rond rouge et bleu comme ça m'avait proposé une entrée gratuite contre l'assurance d'être un danseur en back-up s'il arrivait quelque chose à l'un des danseurs prévus. Ce qui ne devait pas arriver théoriquement, mais il y a apparemment eu un problème de dernière minute. Et on ne m'avait jamais précisé non plus que le rôle que je devais endosser était féminin."

Et après s'être ainsi plaint, le brun aux cheveux longs fit un petit tour sur lui même en remontant légèrement le bas de sa robe, d'un geste plus élégant cette fois et plus lent sans faire voler quoi que ce soit.

"Trouvez-vous vraiment que j'ai une tête à être une danseuse salvadorienne? Enfin, non, je voulais dire, si l'entrée est gratuite de toute façon, ce n'était pas gentil de proposer des offres comme cela. Etiez-vous si désespérés de trouver des danseurs remplaçants, pour proposer des conditions pareilles?"

Enfin. Sigurfinnur soupira, et reprit peu à peu son calme. BIen que techniquement, il n'ait pas laissé paraître dans sa voix ne serait-ce qu'une pointe d'énervement, intérieurement, une respiration légèrement plus posée l'aidait peu à peu à retrouver sa sérénité normale et une réflexion relativement claire. Parce qu'après tout... Il savait très bien qu'il ne s'était pas adressé à la bonne personne.

"Mille excuses, je pense que vous n'étiez pas au courant et que vous n'y êtes pour rien. Mais... Peu de gens auraient aimé être à ma place. Quoique. Faut-il vraiment que je rende cette robe plus tard?"
Alexandra Thomas
avatar
Totem de L'Abeille
Totem de L'Abeille



MessageSujet: Re: L'autre Bout du Monde à La Salle Hervé Bazin [PV Sigur et Keishi] Ven 11 Déc - 17:15:16


- Merci bien, je vais assister à la projection.

-Ah oui, merci beaucoup monsieur, je...


Mais il s'était déjà fondu dans la foule et Alexandra, perturbé, ne savait plus qui regarder dans quel ordre et en quelle proportion.

"Amusez-vous bien, monsieur aux jolies mains!"

Bon, de toute façon, elle n'avait plus qu'un seul interlocuteur, à présent. Et un sacré numéro d'interlocuteur, puisque tout en lui expliquant son problème, il tournoyait avec la grâce d'une danseuse traditionnelle et faisant virevolter sa superbe chevelure.

Mon Dieu, mais ces cheveux, quoi...


"Trouvez-vous vraiment que j'ai une tête à être une danseuse salvadorienne? Enfin, non, je voulais dire, si l'entrée est gratuite de toute façon, ce n'était pas gentil de proposer des offres comme cela. Etiez-vous si désespérés de trouver des danseurs remplaçants, pour proposer des conditions pareilles?"


-Mais je … balbutia Alexandra, tout en sachant vraiment pas quoi ajouter.

Et elle suivait des yeux, fascinée, le mouvement de la robe et des mèches noires qui ondoyaient.

"Mille excuses, je pense que vous n'étiez pas au courant et que vous n'y êtes pour rien. Mais... Peu de gens auraient aimé être à ma place. Quoique. Faut-il vraiment que je rende cette robe plus tard?"

-Je vous comprend, vraiment, et je suis sincèrement,complètement, totalement désolée que vous ayez été contraint de jouer ce rôle – je ne comprends pas du tout comment ça se fait que vous ayez fini ainsi, je ne sais pas qui...



-En fait si, je sais, soupira-t-elle. C'était un garçon, à peu près mon âge, les cheveux courts, blond, avec des lunettes et un air trop sérieux ?

Elle se maudit intérieurement de ne pas avoir jeté un œil d'un peu plus près à la partie de la rétro que François devait préparer. François était un compagnon très fiable, qui faisait toujours bien, voire mieux, ce qu'il devait faire, en fait, le problème concernait ses méthodes. François avait annoncé qu'il feraient venir des danseurs traditionnels pour la rétro à la salle Hervé Bazin. C'était une bonne idée. François prévoyait toujours tout. C'était très appréciable. François aimait avoir des situations de rechange. C'était tout à fait honorable. François était économe, bon négociant, avec une fibre commerciale innée et s'arrangeait toujours pour grappiller deux pièces dès qu'il le pouvait. C'était pourquoi il avait géré leur important budget, et aussi en partie pourquoi ce dernier c'était aussi bien porté. Mais il semblerait que François ait trouvé un énième pigeon en la personne de ce charmant jeune homme contraint de danser en robe, ce qui ne semblait pas vraiment prévu.

Danseur en back-up ? Sérieusement François, tu aurais pas pu fermer ta grande gueule pour une fois et éviter de préparer une solution de rechange en arnaquant un pauvre type ?

-Je suis sincèrement désolée du tort que mon cousin vous a causé. C'est un gestionnaire admirable, et on lui doit nombre de bonne affaires, mais il a un peu de mal avec la distinction entre négociation et arnaque. Si ça ne tenait qu'à moi, je vous offrirait quelque chose en dédommagement immédiatement, mais bon ici tout ce que je pourrais vous donner est gratuit de toute façon, et il faut que j'en parle à mon équipe – et à François. Et quand à la robe heu... Je dois avouer que vous la portez très bien, mais elle ne nous appartient pas, c'est aux danseurs – cela dit si vous y tenez, ça, on peut peut-être l'obtenir, ils en ont un bon nombre. Il faut bien dire qu'on a une dette envers vous, maintenant. Mais expliquez-moi, comment en êtes-vous arrivés là ? Mon cousin n'a pas du vous harponner dans la rue – cela dit, il en serait bien capable – vous êtes de la famille peut-être ? Ou vous faites partie de leur club de danse traditionnelle ?



Sigurfinnur Lokison
avatar
VIP- Caméléon
VIP- Caméléon



MessageSujet: Re: L'autre Bout du Monde à La Salle Hervé Bazin [PV Sigur et Keishi] Mar 15 Déc - 20:00:26
Réminescences.

Comment en était-il arrivé là? La personne en face de lui semblait pleine de bonne volonté et légèrement troublée par son apparence. Ou plutôt, par son apparition. Un petit rire s'échappa des lèvres du jeune homme, reprenant la situation avec un peu de recul. Il était particulièrement ridicule et se le savait, mais quitte à l'être, autant l'être jusqu'au bout. Il n'avait plus rien à perdre, de toutes façons. Autant donc raconter sa petite histoire.

"Je suis développeur informatique. J'avais été engagé pour reprendre le site internet de Bazin afin d'aider à la mise en place d'articles interactifs, en expliquant comment rendre ces articles interactifs, avec votre rétrospective en premier article-exemple pour montrer comment cela marche. Engagé par un homme qui, en effet, correspond à votre description. Qui savait parfaitement quel était le montant à investir, pour que ce soit bien moins cher qu'engager une boite pour le faire, et qui ensuite m'avait proposé une entrée spéciale une fois que tout était fini, en passant, cinq minutes plus tard. Passez donc nous voir, je peux m'arranger pour vous trouver une entrée gratuite, qu'il disait. Vous... Connaissez la suite."

Regardant à gauche et à droite, l'islandais vit en effet la personne qui l'avait fait mettre cette robe, actuellement pas très loin du bar avec un petit verre à la main qui semblait non-alcoolisé, en train de discuter avec plusieurs personnes bien habillées, qui avaient une certaine aura d'élégance et de prestance non négligeable. Peut-être était-il en train de discuter de leurs prochains contrats, à préparer les prochaines actions. La rétrospective se déroulait, l'événement continuait, mais il y avait toujours des événements futurs à préparer, et nul doute qu'un commercial se doit de sauter sur toutes les occasions qui lui sont à portée de main. C'était son boulot, après tout.

"C'était ma toute première danse, je ne connais absolument personne dans cette salle. Mais j'espère que je m'en suis plutôt bien tiré. Je pense que l'absence de lancer de tomates est un bon signe de réussite scénique, mais cet élément peut aussi être expliqué par l'absence de tomates en premier lieu dans cette salle."

Un petit sourire en coin, Sigur remonta légèrement les pans de sa robe pour faire une petite révérence. Qui ne tente rien n'a rien, de toute façon, et il n'avait pas grand chose à faire de ses journées non plus. Ou du moins, il n'avait pas de travail en cours après ce dernier contrat aux petites lignes bien particulières.

"Enfin. Mais non, vous n'avez aucune dette. Ce n'est pas comme si c'était grand chose. Et puis après tout, sans cette histoire, je n'aurais probablement jamais eu le plaisir de pouvoir vous rencontrer... "
Alexandra Thomas
avatar
Totem de L'Abeille
Totem de L'Abeille



MessageSujet: Re: L'autre Bout du Monde à La Salle Hervé Bazin [PV Sigur et Keishi] Mar 2 Fév - 11:44:10
-Je suis développeur informatique, répondit-il. J'avais été engagé pour reprendre le site internet de Bazin afin d'aider à la mise en place d'articles interactifs, en expliquant comment rendre ces articles interactifs, avec votre rétrospective en premier article-exemple pour montrer comment cela marche. Engagé par un homme qui, en effet, correspond à votre description. Qui savait parfaitement quel était le montant à investir, pour que ce soit bien moins cher qu'engager une boite pour le faire, et qui ensuite m'avait proposé une entrée spéciale une fois que tout était fini, en passant, cinq minutes plus tard. Passez donc nous voir, je peux m'arranger pour vous trouver une entrée gratuite, qu'il disait. Vous... Connaissez la suite."

Alexandra rougit un peu plus, honteuse. Elle avait bien vu son regard vers le bar  - pas la peine de vérifier, elle savait qu'il était, François, en pleine discussion – négociation – avec Monsieur de Vandert et sa femme, les propriétaires d'un manoir où ils avaient fait un week-end campé, pas très loin de la ville, et leur prochain lieu de représentation pour une rétro privée.

-"C'était ma toute première danse, je ne connais absolument personne dans cette salle. Mais j'espère que je m'en suis plutôt bien tiré. Je pense que l'absence de lancer de tomates est un bon signe de réussite scénique, mais cet élément peut aussi être expliqué par l'absence de tomates en premier lieu dans cette salle."

-Je peux vous assurer que personnellement, je n'ai rien remarqué, et pourtant ça fait quatre fois que je les vois danser, répondit-elle en souriant, ignorant totalement son commentaire sur les tomates. Vous vous en êtes merveilleusement sorti, je pense, pour un néophyte complet – développeur informatique de métier de surcroît... Je suis vraiment désolée pour tout ça. J'espère seulement que François ne vous a pas aussi engagé pour la représentation demain chez les de Vaubert...

Il lui assura qu'il ne lui en voulait pas et tourna même fort galamment un compliment certes classique mais tout de même suffisamment rare pour faire de nouveau rougir Alexandra, cette fois de pudeur.

-Vous... je … c'est aussi un plaisir pour moi, répondit-elle poliment – et elle le pensait – et c'est pas conséquent d'autant plus gênant que notre rencontre ait eu lieu dans ces conditions.  Venez, je vais vous présenter la dirigeante des danseurs, et lui expliquer la situation – et voir pour cette robe.

Elle guida son mystérieux développeur informatique en robe traditionnelle aux cheveux longs mon dieu ces cheveux, quoi... - vers la scène.

-Lupe ? appela-t-elle un peu au hasard, cherchant quelqu'un des yeux.

-Alexandrrrrrraaaa ! lui répondit la voix roulante et riche d'une femme mûre à la peau dorée, dont les formes très généreuses et rondes étaient mises en valeur par un patchwork de tissus aux couleurs vives. Jé souis ici !

Elle trottina vers eux, un sourire aussi large qu'elle sur le visage et les yeux pétillants. Un fort accent espagnol marquait ses paroles, et elle roulait les r de manière presque exagérée.

-Si, chica, qu'est-ce que jé peux fairrre pourrr toi ? Oh, que bonita ! s'exclama-t-elle en voyant son accompagnateur, un éclat de rire dans ses yeux pétillants.

-Heu, oui, Lupe, répondit Alexandra, un peu gênée. Le jeune homme qui est ici avec moi, hum, heu...


Elle le regarda l'air interrogatif, se rendant compte qu'elle était incapable de le présenter : elle ne connaissait même pas son nom.

-Bien surrrr que c'est une garrrrçon, Alexandrrra, gronda gentiment Lupe, je rrrrrigolais. Tu devrrrais rrrrigoler plous souvent, chica.

-Bref, coupa Alexandra, un poil exaspérée, il est développeur informatique et François s'est arrangé pour l'engager en plus comme danseur de rechange... Et comme tout le monde est tombé malade, il est venu danser avec Brenda, Miguel et Bryan, tu as du le voir ?

-Oh siiiiiii, j'ai bien vou danser, s'exclama Lupe. Tou a trrrrès bien dansé, chico. Tou est doué pour imiter ce que font les autrrrres.

-Et du coup, Guadalupe, hum... comme il porte très bien la robe et qu'il a très bien fait quelque chose de plutôt difficile et nécessitant de mettre de côté sa dignité masculine, est-ce que ça serait possible de hum... lui permettre de garder la robe ? En souvenir. Et puis vous en avez plein...

Plus elle parlait, plus ses joues la brûlaient. Elle n'aimaient pas demander des choses aux gens comme ça, mais bon, elle devait bien ça à ce pauvre homme – il était sympa, et qu'est-ce qu'il avait des cheveux classe avec ça !

-Oh, fit Lupe en fronçant un peu les sourcils de son visage hyper-expressif. Tou voudrrrrais garrrrder la rrrrrobe, chico ? Jé veux bien te la laisser, mais à une condition : tu viens danser avec nous demain chez Monsieur de Vanderrrrt. Nos danseurrrrs sont toujourrrrs malades et tu te débrrrrrouilles bien. Si tu danses avec nous demain soirrrrr, jé veux bien te donner la rrrobe.

Oh non, j'avais oublié... elle est de la même famille que François...

Alexandra jeta un petit regard en coin, extrêmement gêné, à son développeur aux cheveux longs, pensant très très fort qu'elle était désolée en espérant qu'il l'entendrait d'une quelconque manière.



Spoiler:
 


Sigurfinnur Lokison
avatar
VIP- Caméléon
VIP- Caméléon



MessageSujet: Re: L'autre Bout du Monde à La Salle Hervé Bazin [PV Sigur et Keishi] Dim 1 Mai - 23:05:40
Un petit sourire de circonstance était de mise. Suivant la demoiselle vers la scène, ou plutôt l'arrière-scène et les loges, le jeune homme ne put s'empêcher de se demander dans quoi il était encore tombé. Et le voilà ainsi de nouveau devant la danseuse-en-chef qui s'était chargée de lui apprendre la petite chorégraphie. Sigurfinnur n'eut aucun mal à voir ce petit éclat de malice dans les yeux de son interlocutrice salvadorienne (ou du moins, quelque chose dans le coin à priori), voulant probablement demander si la source d'amusement qu'il était pouvait être encore plus exploitée qu'il ne l'a déjà été.

"Mes remerciements, Señorita. Mais je n'aurai jamais pu sans votre enseignement."

Toujours retourner un compliment. Cela ne mangeait pas de pain de le faire après tout, et avoir des relations cordiales peut toujours aider. Laissant ainsi les deux dames parler en écoutant attentivement, Sigurfinnur eut du mal à retenir un petit rire. Il n'y tenait pas vraiment à cette robe, mais cela lui ferait un souvenir inoubliable et une anecdote à raconter avec démonstration. Et en effet, la démonstration semblait devoir être répétée pour que la robe soit acquise. Qui donc donnerait une robe juste comme cela?

Tournant la tête vers l'organisatrice de l'événement, le danseur malgré lui vit une certaine gène chez la demoiselle. Elle semblait relativement mal à l'aise et bien qu'il n'avait jamais vraiment voulu cela de toute manière, l'islandais semblait tout de même en être la cause. Voici ainsi les deux victimes d'une bien sombre affaire malgré la robe remplie de couleurs. Cependant, si son but premier n'était pas la robe mais bien de s'amuser, il pouvait toujours continuer dans ce sens et se laisser porter par les courants qui l'ont entrainé sur scène. Pourquoi pas, tant que cela avait l'air amusant !

"Monsieur De Vandert, demain? Hé bien, il faudra que je voie mes disponibilités, et voir plus tard avec vous pour la logistique et les transports, mais je pense que cela pourra se faire. Cependant, j'aimerais aussi poser une condition. Señorita Guadalupe, je ne danserai que si..."

Un petit sourire en coin, Sigurfinnur préparait sa petite carte. Il n'allait pas se laisser faire non plus... Et ils pouvaient être plusieurs à jouer à ce petit jeu là. La petite pensée qui lui pinçait la conscience en l'appelant traître se fit écraser par le fait qu'il n'avait rien à perdre, et que la robe en elle même n'était pas son objectif principal. Le regard du jeune homme se tourna vers l'organisatrice.

"... Que si mademoiselle, Alexandra si je ne me trompe pas, veuille bien être mon partenaire pour cette danse."

Et voilà, il l'avait sorti. Cependant, il n'allait pas en finir tout de suite. Autant jeter dans le tas deux-trois cartouches explosives supplémentaires.

"N'êtes-vous pas d'accord avec moi que mademoiselle serait particulièrement adorable avec un chapeau de cow-boy et un petit foulard de bandidos?"

Ah, vengeance, douce vengeance. Mais ce n'était pas une vengeance. Juste une envie de s'amuser, et quoi de mieux que de le faire en excellente compagnie. Ajouter en plus la fausse moustache par contre serait d'assez mauvais goût. La balle était désormais dans le camp de l'organisatrice désormais.

Spoiler:
 
Alexandra Thomas
avatar
Totem de L'Abeille
Totem de L'Abeille



MessageSujet: Re: L'autre Bout du Monde à La Salle Hervé Bazin [PV Sigur et Keishi] Mer 18 Mai - 14:51:09
-Ohohoh, chicooo, gloussa la Salvadorienne en réponse à son compliment avec un sourire plein de fossettes. Voilà un jeune homme forrrt bien élevé.

Puis, après avoir entendu la requête d'Alexandra, puis celle de Sigur, elle éclata d'un rire sonore et communicatif.

-Bien sûûûrrr chicooo ! Elle serrrait parrrfaite avec oune petite chapeau et le foularrrd. N'est-ce pas chica ?

Qu-quooooi ?! Il veut que je DANSE ? Mais pour qui il se prend ?! J'ai une dette envers lui -enfin non même pas moi d'abord, mais cet abruti de François – mais pas à ce point ! Je veux bien l'aider pour la robe, mais bon y'a des limites à ma connerie quand même. Et puis hors de question que les autres me voient comme ça ! Déjà les Vaubert qui ont été très généreux pour le projet, mais aussi et surtout François, il aurait bien l'idée d'en tirer profit.  

Alex fronça les sourcils et ouvrit la bouche dans l'intention de refuser gentiment mais fermement. Quand même... Pourtant, elle sentait confusément, quelque part au fond d'elle, qu'elle faisait sans doute une erreur... qu'elle pourrait... que ça serait... peut-être... drôle - au moins elle n'aurait pas à porter une robe, ça c'était son rôle à lui. Puis, s'il habitait loin, peut-être qu'elle pourrait l'inviter à dormir, ils n'auraient plus qu'à prendre le bus de son appartement le lendemain et ils seraient rapidement, la ligne était directe.

Mais... qu'est-ce que je fiche à m'y imaginer moi ? C'est hors de question, et puis je ne veux pas qu'il vienne chez moi, j'ai de quoi le faire dormir mais c'est pas la question, je tiens à mon confort... Oh, je suis désolée, mais non, définitivement.

-Parrfait alorrrrs chica ! roucoula Guadalupe. On fait comme ça. Yé vous attendrrais demain à dix-houit heurres au manoirrr. On rrrrépéterrra un peu, mais tou sé déjà danser, je t'ai déjà montrrré. Tou aurra juste à réviser les pas des hommes. Oh, qué vous êtes drrrrôles tous les deux ! Bon, à demain soirrr, chicos.

Et elle s'éloigna de son petit pas rapide, dans les tourbillon de couleurs des ses vêtements, laissant derrière elle une Alexandra bouche bée, incapable d'aligner trois mots pour réagir.

Mais... mais... mais je n'ai rien dit... ? Je n'ai rien dit n'est-ce pas ?

Aaaargh... je me suis faite avoir, là, non … ?


-Heu... finit-elle par articuler... Excusez-moi, heu, monsieur, heu... mais je veux dire …

Et elle ne connaissait même pas son nom. Elle soupira avec résignation.

-Eh, je n'ai pas le choix on dirait. Et bien, je vais devoir danser demain soir. Bon... au moins, c'est toi qui porteras la robe.

La pauvre sourire qu'elle esquissa parvint à peine à masquer son hésitation, survenue après coup – elle le tutoyait, naturellement, comme ça ?

-Bon. Heu. Oui. Je vais allers, heu... prévenir les autres que demain soir je pourrais pas accueillir parce que je remplace un des danseurs de Lupe. Oui. C'est ça.

Gênée, elle s'apprêtait à quitter son compagnon pour aller annoncer la nouvelle à son équipe. Cependant, elle ne parvint pas à s'empêcher, dans un mouvement parfaitement naturel, de se retourner pour proposer :

-Si tu veux, tu peux passer la nuit chez moi. Je n'ai qu'un appartement étudiant, mais j'ai un matelas et un duvet en plus, et si tu habites loin, ça sera plus près parce qu'en une dizaine de minutes de bus on y sera. Si ça peut t'aider...

Elle se retint tout juste de plaquer les mains sur sa bouche alors que les mots en coulaient tout seuls. Pourquoi... ? Pourquoi avoir fait ça ? Un parfait inconnu !
A la place, elle attendit juste poliment sa réponse.
Après tout, quelque chose au fond d'elle lui soufflait qu'il serait très aisé de côtoyer cette personne. Comme si elle sentait qu'ils avaient quelque chose en commun.
Après tout, il aimait peut-être les jeux vidéos ou les livres. Et il était certain que c'était quelque avec qui on ne devait pas s'ennuyer. Comme l'avait dit Lupe, ça lui ferait peut-être du bien de rire un peu...


Sigurfinnur Lokison
avatar
VIP- Caméléon
VIP- Caméléon



MessageSujet: Re: L'autre Bout du Monde à La Salle Hervé Bazin [PV Sigur et Keishi] Mer 25 Mai - 23:01:17
Sigurfinnur attendit le coup venir, se disant que cela valait totalement le coup, au sens propre comme au figuré. Cependant, la réponse ne vint pas. Au contraire, poussée par la danseuse en chef, il semblerait que la pauvre demoiselle se soit laissée entrainer dedans sans oser répondre. Un regard expressément lancé était là pour lui indiquer qu'elle devait donner la réplique. Vite. Regardant les mouvements de sa bouche sans aucun son qui ne sortait, un instant de réflexion qui semblait un peu trop long. L'islandais pouvait même faire un compte à rebours. Trois. Deux. Un. Trop tard.

Si Guadalupe avait accepté, c'est qu'il était trop tard. Ainsi donc, Sigurfinnur avait obtenu une ravissante partenaire pour l'accompagner dans un rôle masculin. Cependant, une partenaire aussi docile était moins amusant que prévu. Tout était allé vite, et voilà ainsi le cyclone coloré reparti vers d'autres cieux. Et tout ce que Sigur attendait était une réponse. Une réaction. Comment est-ce que notre chère responsable d'exposition allait digérer tout cela. Et apparemment... En hésitant.

"Sigurfinnur. Si vous vouliez répondre, il fallait le faire il y a approximativement quinze secondes. Maintenant dix-sept. Il faut vous affirmer! Etre plus entreprenante! Plus spontanée! Montez dans l'improvisation, prenez le contrôle du rythme, et ce sera à votre tour de les mener par le bout du nez ! Comment croyez-vous que le salvador s'en soit sorti? Viva la revolucion!"

Et c'est sur ces mots que la barrière du vouvoiement éclata en mille morceaux. Entre lui-même qui se retenait d'éclater de rire, et elle qui semblait totalement perturbée par la situation... Il s'agissait d'un instant totalement magique. Sigurfinnur se laissait simplement porter par le nuage qui semblait le mener le plus loin. Ou juste aux endroits les plus intéressants. Et c'est pour cela que Sigurfinnur ne vit pas du tout le coup venir. Rougissant tout à coup en entendant la proposition de la demoiselle.

"Que? Mais? Je..."

Un petit raclement de gorge, une bouffée d'air, et le rouge repartit aussi vite qu'il fut arrivé.

"Quand je disais être plus entreprenante, je ne pensais pas que tu suivrais mon conseil à ce point au quart de tour. Ou bien tout cela n'était qu'une ruse pour pouvoir danser avec moi plus tard? J'avoue que si c'était le cas, je me suis fait avoir comme un bleu."

Mais fallait-il vraiment qu'il laisse tomber les armes tout de suite? Ou plutôt, ne devait-il pas plutôt surenchérir? Sigurfinnur se passa une main dans les cheveux afin de déplacer une mèche qui commençait à danser devant l'un de ses yeux. A noter qu'il n'avait pas vraiment répondu à cette proposition... Et qu'il ne comptait pas vraiment y répondre tant qu'il n'y avait pas murement réfléchi. Donc, autant se donner quelques instants de plus.

"Ou bien seraient-ce mes cheveux qui te mettent dans un tel état? J'ignorais qu'une robe salvadorienne sublimait autant leurs effets."

Bon, assez ri. Un petit regret tout de même d'avoir entrainé une personne innocente dans son histoire, Sigurfinnur se disait qu'il valait mieux lui donner tout de même un petit coup de main en échange de ce qu'il venait de faire.

"Non non. Tu ne vas pas prévenir les autres que tu ne pourras pas accueillir parce que. C'est comme aller les voir et leur dire que tu t'es encore faite avoir par Guadalupe. Non, un peu de confiance, un peu de folie, et voilà ce que ça va donner. Tu en as ta claque de toujours tout faire, donc demain, ce sera à François de tout organiser et à lui de faire tout ce que tu as en trop pendant que tu vas danser. Tu marqueras une pause d'une seconde et vingt centièmes, juste assez pour qu'il ouvre la bouche et commence à répondre, et tu le couperas directement, que s'il a une objection à émettre, qu'il aille en parler à Guadalupe, et qu'elle aura surement une autre robe à lui proposer le cas échéant. Cela semble être un meilleur plan, non?"
Alexandra Thomas
avatar
Totem de L'Abeille
Totem de L'Abeille



MessageSujet: Re: L'autre Bout du Monde à La Salle Hervé Bazin [PV Sigur et Keishi] Dim 2 Oct - 2:05:28
Cet homme étrange qui paradait vêtu d'une robe traditionnelle de Salvadorienne, laissant flotter ses (magnifiques) cheveux longs dans son mouvement, sembla à Alexandra décalé. Il s'était trompé de réalité. Il venait d'une faille dans son univers bien ordonné.
Un alien d'une autre dimension avec lequel elle allait danser le lendemain.
Mais pour ça, bizarrement, elle était déjà habituée à l'idée. Et ce n'était pas si terrible tout bien réfléchi.
Elle l'écouta pirouetter élégamment sur le ton de la conversation, et prendre brusquement un ton autoritaire pour lui dire prendre "un peu de confiance, un peu de folie". Et de faire les choses avec éclat.
Comme il le faisait, sans parade ostentatoire mais un genre de nonchalance admirable.



Oh, et puis zut.


Alexandra était une jeune fille peu démonstrative et bien organisée. Bien rangée. Pas du genre à se laisser à la folie. Ce qui ne signifiait pas que la tentation n'était jamais présente. Seulement, la pression n'était jamais vraiment suffisante sur les petites barrières de son esprit pour lui faire lâcher prise. Cette fois-ci, le stress, le sommeil manquant, la magie d'une rencontre inattendue et plutôt sympathique, la tension d'une future danse, ça pesait plutôt dur. Mais ce qui fit définitivement pencher la balance, ce fut un je-ne-sais quoi de mystique, une sensation volatile et étrange, qui nimbait l'étrange personnage.

-Oui, affirma Alexandra avec un hochement de tête décidé – et un regard presque soulagé. Oui, non mais oui, tu as raison, Sigurfinnur. Je vais faire comme ça. Et puis tiens, tu sais quoi ? Je vais chercher un chapeau.

Elle eut un petit sourire.

-ça sera ma petite surprise pour François demain. Franchement, je l'aime bien mais là, il l'a bien mérité. Écoute, nous allons bientôt lancer la projection – d'ailleurs, si ce n'est pas encore parti, c'est parce qu'aucun des autres n'a été foutu de regarder l'heure ou de prendre les choses en mains – pas comme si j'avais imprimé le planning de la soirée en quatre exemplaires pourtant. Enfin bref. Je t'invite à aller t'asseoir dans la salle pour profiter de notre film. Au moins c'est sûr que ça tu l'auras gratuitement !

Elle lui sourit en lui désignant les rangées de chaises dans la salle.

-Et moi, je vais prévenir la régie – et mettre mon chapeau !


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'autre Bout du Monde à La Salle Hervé Bazin [PV Sigur et Keishi]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le Chamane du bout du monde
» A l'autre bout du chemin... [Pv Brume + Libre]
» Flynn Cohen ~ On dit que le battement d’ailes d’un papillon peut engendrer un typhon à l’autre bout du monde.
» Maelynn ◭ « Si tu es au bout du rouleau, alors, qui est à l’autre bout ? »
» Le champ du bout du monde...~Jarod contre Hades

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les lumières de la Ville :: Quartier Culturel-
Sauter vers: