RSS
RSS
Ouvre le panneau !
Présente ton programme électoral !
Rejoins-nous sur Discord !
Et rejoins-nous aussi sur Facebook !
Vote toutes les 2h ♥

Totem du mois : Le Serpent !

Kss Kss !

Voir la liste des totems



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité



MessageSujet: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Jeu 26 Nov - 18:12:12
La France. Jamais Ai n'aurait ne serait-ce que songé y venir. Il aimait l'Irlande, elle était son cœur et son âme. Elle portait ses souvenirs et ceux de son père. Ceux pour lesquels il s'était sacrifié. Pourtant il était là. Les aléas de la vie avaient toujours été ce qu'ils étaient. Rien de dramatique, encore. Ce n'était qu'un changement, et la vie en était pleine. Elle était faite de ceux-ci. Ils étaient bons, en quelque sorte. Comme une eau stagnante croupissait, l'homme était. L'Homme était, même. Quoiqu'il était à peu près certain de son propre genre. Il le croisait suffisamment souvent dans la journée, au vu des litres d'eau qu'il ingurgitait. Mais ce n'était pas exactement la question...

Ainsi donc, il s'était retrouvé dans ce pays inconnu. Il avait gagné une forêt, immense et magnifique, mais il avait perdu son lac de montagne. C'était certainement ce qui, au fond, l'attristait le plus. Il ressentait le mal de cet endroit, plus que de son pays, ou de sa maison. Le quartier avait existé avant lui, et continuerait. Quelqu'un s'occupait de son père, et le matériel n'était que cela, en définitive. Il y avait beaucoup réfléchi. Il avait projeté, paraissait-il. Ses souvenirs, sur cet endroit. Comme s'ils n'avaient pu exister que là. Alors qu'ils étaient partout. Et surtout en lui, dans cet espace de sérénité qu'il ne parvenait à atteindre que lorsqu'il bloquait son ouïe. Ou le peu qu'il en restait au moins.

Et là encore, ce n'était pas vraiment le sujet. En réalité, Ai n'avait rien contre la France. Contre les Français c'était encore une autre problématique. Même pour les emplois les plus subalternes, ils semblaient à cheval sur les diplômes. Ils étaient mal tombés avec lui. Pourtant, il avait fini par réussir à en accumuler juste assez pour payer un logement. Rien à voir avec ce qu'il avait laissé chez lui, pourtant. Peu importait. Être en ville l'oppressait. Mais comme chaque soir depuis qu'il avait décroché cet emploi, il avait quitté le musée et avait prit son vélo jusqu'à un bar, se garant dans une allée, et rentrant par la porte de service, avant d'enfiler son uniforme, un pantalon noir qu'ils avaient eu du mal à trouver à sa taille, et un t-shirt à l'effigie de l'endroit, avec des bottines de type rangers. Il était aussi forcé d'attaché ses cheveux en queue de cheval. Mais rien n'était grave. Le pire... Le pire était la musique. Pas vraiment en sourdine, et retentissant du côté gauche, l'assourdissant presque totalement, cette fois.

Pourtant il ne détestait pas cet endroit. Lors de certaines soirées thématiques, la musique était moins forte, et l'ambiance se faisait plus feutrée, propice à la discussion. Comme ce jour-là. Le groupe aurait été agréable à écouter s'il avait pu le faire confortablement, et les clients calmes. Il n'avait presque pas mal au dos de devoir se pencher pour les écouter du haut de son mètre quatre-vingt dix passé, et servait sans discontinuer, ou presque, souriant paisiblement. Il aimait les aider, parfois juste en prêtant une oreille attentive (et une seule), même sans donner de conseil. C'était... apaisant, d'une façon. De créer à nouveau ce microcosme d'entraide dans lequel il nageait en Irlande. Ramener la maison ici. Une idée nouvelle, mais séduisante...
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Jeu 26 Nov - 21:16:35
Un article dans la gazette locale, sur un groupe local... Pourquoi pas ? J'aimais bien faire ce genre de ptits boulots moins... commerciaux de temps en temps. Et puis mine de rien, il y avait des bons groupes dans le coin, et j'adorais fureter un peu partout pour trouver LA perle rare qui me ferait passer une bonne soirée, puis écrire un bon article. C'était donc dans cette optique de vouloir passer un bon moment pour ensuite faire une petit rentrée d'argent qui fait plaisir que je passais la porte de ce bar à ambiance.

L'endroit était feutré, confortable, tout ce que j'aimais. Je me posais tranquillement au milieu du comptoir, à un endroit où les gens hésiteraient peu s'ils voulaient m'aborder. Discuter était le meilleur moyen d'avoir d'autres avis sur la musique, et ainsi se faire un point de vue objectif, sans entrer dans les détails spéciaux. Pour le genre d'articles qui m'amenaient ici, ce n'était pas l'essentiel. Juste montrer aux gens qu'il restait des choses à découvrir était un plaisir. Je soupirai d'aise en m'installant confortablement et attendit patiemment que le barman s'approche. J'avais tout mon temps, je n'allais pas faire ma chieuse. Et l'ambiance n'était pas à ça. Heureusement. J'avais envie de me laisser porter par le rythme ce soir.

Le groupe qui jouait le faisait bien, c'était très rythmé mais doux, comme une brise d'été. Un pur délice auditif pour moi, je regardai l'affiche avec le nom du groupe et me le répétais intérieurement plusieurs fois pour ne pas l'oublier, et en parler à mon frère aussi, des fois que. Je les regardais jouer, avec un sourire sur les lèvres, hochant la tête en rythme avec la batterie. Douce et mélodique comme il faut... Un soupir et je me retournais vers le bar pour commander un gin tonic.

Une mèche me tomba devant les yeux, je la repoussais et ébouriffai mes cheveux d'un geste vif. Le pied bougeant selon les variations de la musique, tapant légèrement contre le bois du comptoir, je regardais le barman déambuler devant moi, à l'aise et souriant. Il croisa brièvement mon regard, je lui souris gentiment et bu un gorgée de mon gin.

« Vous avez souvent des groupes comme ça ici ? » demandai – je, curieuse, dès qu'il revint dans mes parages.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Jeu 26 Nov - 21:47:47
Les clients allaient et venaient, le principe même du bar. C'était une impression étrange, comme avancer et retirer un caillou de la mare. Parfois, avec la simple entrée d'une personne, toute l'ambiance d'une pièce pouvait changer. Comme elle le faisait en fonction de la musique. Elle l'impactait moins, mais il l'entendait par procuration, en quelque sorte. En voyant leurs visages détendus et souriants, il en imaginait les sentiments et la profondeur. Et pas uniquement cette suite de sons un peu plats qui lui parvenaient. Tout cela pour dire que lorsque cette personne était entrée dans le bar, quelque chose avait changé. Comme un changement de focus, quoiqu'il ne s'y connût pas plus en photographie qu'en musique. Il n'en avait jamais tout à fait trouvé l'intérêt. Figer un sentiment, une impression, un moment, à peine un passage, une émotion. Une photo pouvait-elle vraiment serrer le cœur, tirer des larmes, comme la nature le pouvait, comme les Hommes le pouvaient? Il en doutait, mais il ne l'aurait pas affirmé.

Tout cela pour dire qu'au fil des ans, et de ses emplois, de ses envies, aussi, il était devenu plus sensible, simplement, à ces flux. Ce n'était pas vraiment cela. Plus des impressions, vraiment. Comme lorsqu'il sentait un regard posé sur lui, à peu près la même chose. Et lorsqu'il... Elle? Il n'en avait aucune idée, en fait. Lorsque cet individu était rentré, donc, une partie de l'attention avait divergé vers celui-ci. Il en avait entendu parler, à défaut d'en avoir beaucoup lui-même, du charisme. La qualité des dirigeants, des bons acteurs... Une apparence attractive. Une façade à laquelle il ne souhaitait pas s'attacher. Il aimait autre chose. L'incongruité d'une étoile reflétée dans un éclat de verre, un poisson nageant autour de lui dans la quiétude du lac de son enfance, un grain de beauté sous un œil... Ses pensées divaguaient.

Il n'avait pas besoin de regarder cette personne pour savoir où en était sa progression. Il suffisait de voir les autres clients. Il sourit. Il comprenait la fascination que certains pouvaient avoir, ressentir. Il sentit sa nuque craquer en tournant la tête pour entendre une commande. Être seul derrière le bar pouvait être épuisant, et il n'avait pas autant de temps à consacrer aux clients qu'il l'aurait voulu. Il servit le gin and tonic, un autre client, puis revint souffler un peu, au milieu. Il jeta un regard désabusé à ses tennis usées. Rester debout si longtemps n'était pas une nouveauté... Il fut interrompu par sa voix. Et un sourire. Ses lèvres s'étirèrent en réponse, comme souvent. Il se pencha pour ne pas avoir à crier. Il peinait parfois à contrôler le volume de sa voix. Et le fait qu'elle soit si grave, résonnant dans sa poitrine, ne lui permettait pas de porter excessivement. Il articulait ses mots à l'excès, parlant lentement. Peut-être trop parfois, raison pour laquelle il préférait ne pas le faire, souvent.

"De ce style? Ou des groupes tout court? Tous les vendredis, la soirée est à thème..."

En quel langue avait-il parlé? Aucune idée. Mais il était lancé, et quoiqu'il arrive, il se rendrait bien compte de s'il recevait une réponse ou non. Il avait légèrement tourné la tête. Cela n'aidait pas à regarder les gens dans les yeux, mais au moins, il les entendait correctement.

"Je ne vous avais jamais vu ici. Et les autres clients non plus, vu comme ils vous regardent depuis que vous êtes... là."

Il avait manqué dire "entré". Mais il ne savait pas si ce n'était pas "entrée". Puis il se rendit compte que c'était une réflexion sans aucun sens. Les deux sonnaient exactement pareil...
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Jeu 26 Nov - 22:34:04
Il se pencha vers moi, et tourna légèrement la tête ce qui m'intrigua un peu, mais pas assez pour ne pas prêter attention à sa voix qui se mêlait subtilement au bruit ambiant. Grave et douce, une voix de chanteur, s' il lui en prenait l'envie, j'étais sûre qu'il pouvait faire un bon interprète. Et j'allais certainement revenir tout les vendredis ici, surtout si ça me permettait de passer une soirée en musique, j’espérais qu'il y avait toujours des bon groupes comme ça.  

Le gin roula dans ma gorge avant que je n'ouvre la bouche.

« Ce style de musique, un peu douce, rythmée et feutrée, avec une touche de jazz ou de blues... Qui donne de l'ambiance mais sans en faire trop... Mais je retiens le jour de la semaine, je reviendrais. » répondis – je.


Je haussai un sourcils, surprise par cette remarque, enfin, la fin de la remarque. Je jetai un coup d’œil aux alentours, et remarquai en effet un certain nombre de regard arrêtés sur ma personne, mais sans être gênants. J'eus un sourire en coin, je ne m'étais pas rendu compte que j'attirais tant l’œil que ça, j'étais plutôt soft ce soir niveau fringue et tout. Je haussai les épaules en souriant au barman.


« Je ne connaissais pas vraiment, j'ai mes habitudes dans un autre bar un peu plus loin. Mais je reviendrais ici, j'aime bien l'ambiance. Je voulais changer un peu, et puis écouter de la musique... Et je suis aussi en partie là pour le travail... » finis – je en soupirant légèrement.

Y pensant soudainement, j'allumai mon portable et actionnai l'enregistrement vocal, pour avoir un extrait de leur musique qui tourne pendant que j'écrirais mon article, pour ne pas raconter de la crotte de raton. Et puis, pour le plaisir de les ré – écouter plus tard aussi, il fallait l'admettre.

« Vous travaillez ici depuis longtemps ? » demandai – je avec ma curiosité habituelle pour les petites vies d'autrui. Ce n'était pas morbide ou quoi que ce soit, s'ils ne voulaient pas me répondre, tant pis. Mais j'aimais bien en apprendre sur les gens que je croisais, rencontrais, ou autre. C'était juste, je n'aimais pas ne rien savoir sur les gens autour de moi.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Jeu 26 Nov - 22:52:21
Ce style de musique, alors que suivait la description. Cela, plus que son apparence, le fascinait. Les connaissances. Que cette personne en sache autant sur quelque chose qui lui semblait si étrange. Comme ces étudiants en art, ou ces grands écrivains. Il n'avait rien de tout cela, mais apportait sa pierre à l'édifice d'une autre façon, certainement. Il se contenta de hocher la tête. Après tout, à cela il ne pouvait rien répondre. Il n'écoutait pas de musique hors d'ici et il se doutait qu'il ne serait pas très bon. Il avait entendu parler de sourds jouant de la batterie. Il comprenait, les vibrations... Mais cette demi-entente... S'il l'avait vraiment voulu, il ne doutait pas qu'il en aurait été capable. Parce qu'il refusait de se dire que même si on le voulait vraiment on pouvait encore échouer. Il en était l'exemple même. Mais cette histoire serait pour un autre jour complètement.

Je vis le client se tourner, regarder les autres, qui détournèrent promptement la tête. C'était... intéressant de voir comme l'arrivée d'une personne pouvait être comme un pavé dans une mare. Comme lorsque le dominant de la meute entre. Voilà, c'était quelque chose comme cela, ce charisme. Il répondit pourtant à son sourire. Et au haussement d'épaules par un hochement léger de la tête. De toute évidence, ce n'était pas vraiment une nouveauté. Il se demanda un instant ce que cela faisait d'être le brochet, en se disant qu'il préférait être une sardine. Surprenante métaphore. Il l'écouta parler avec attention, avant de devoir aller servir un autre client. Il revint lorsque lui fut demandée son ancienneté. Il secoua légèrement la tête, toujours souriant, avant de prendre une gorgée de sa bouteille d'eau.

"Je débute ici. Vous dites pour le travail... Vous êtes payé à écouter de la musique?"

Cela lui paraissait complètement aberrant, sans se rendre compte ce que sa naïveté pouvait avoir d'offensant. Jamais un tel métier ne lui serait venu à l'esprit. Il fallait certainement faire de longues études en musique. Ou quelque chose du genre... Pas exactement ce qu'il aurait aimé, ou pu, faire...
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Ven 27 Nov - 20:03:18
Sa surprise flagrante était amusante, aussi riais – je sans méchanceté. Après tout pour beaucoup de gens ce que je faisais était inutile, et pour d'autre d'une importance capitale.  Mine de rien, avant d'acheter un livre ou une musique, quand on voit les prix actuels, on réfléchit à deux fois, et on va lire une critique. Et l'avantage d'être critique c'était que j'étais payée pour lire entre autre. Et franchement, être payé à faire quelque chose qu'on aime… C'est magique. Même si c'est pas toujours stable comme boulot.

« Oui, j'écris des critiques musicales et littéraire. Du coup, on peut dire que je suis payée à écouter de la musique en effet. » dis – je avec un sourire.

J'avais remarqué qu'il n'arrêtait pas de boire à sa bouteille, ce devait être épuisant de bosser dans un bar. Tiens, faudrait que j'essaie un jour : bosser juste le soir dans un bar ou un truc dans le genre, comme je n'ai pas d'horaires pour les journaux (sauf pour rendre les articles), ça le ferait sans problème. Et ça arrondirait encore plus les fins de mois qui étaient parfois difficiles.

En fait non, je ne supporterais pas d'écouter des gens se plaindre de leurs problèmes et boire sans s'arrêter toute la semaine. Je frissonnai, quelle horreur en fait. Et puis j'ai pas le tact pour gérer des mec ou des femmes bourrés. Juste pas du tout. Et c'est un euphémisme. Je soupirai.

« Vous aimez la musique ? Ça vous convient de bosser dans un bouge comme ça ? » demandai – je curieuse, parce qu'il avait l'air content d'être là, et j'avais du mal à le concevoir après mes réflexions précédentes…

« Vous n'aimez pas faire autre chose ? Ou vous avez un autre travail pendant la journée ? »

Après tout, quand j'avais rien à faire je m'occupais de mes animaux, ou m tournais les pouces dans mon appartement, ou allais courir. Il devait bien avoir des hobbies lui aussi. Ouai, j'étais en mode enquêtrice, pour assouvir ma curiosité personnelle. En fait je pouvais paraître vachement glauque quand on y pensait… Mais bon, je savais que si les gens voulaient pas me répondre, ils ne le feraient pas.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Ven 27 Nov - 21:14:50
Le client avait ri. Il ne l'avait pas vexé. C'était... Une excellente nouvelle. Il sourit encore. Il ne riait pas beaucoup, mais ses sourires étaient aussi larges. Être payé à écouter de la musique et lire des livres. La musique était une chose, il n'aurait pu le faire. Mais même lire. Ce n'était pas qu'il n'aimait pas cela. Non, loin de là. Il aimait qu'on lui lise des histoires, même si personne n'avait jamais vraiment eu la patience de le faire. Mais devoir se fermer au monde, détacher les yeux de la beauté du monde et de la nature pour se plonger dans les mots d'un autre au lieu d'inventer les siens... Il ne l'aurait pas supporté. Mais il avait l'air d'aimer. Il... Oui, définitivement. C'était un travail idéal. Il ne voyait pas ce qui pourrait être le sien. Hormis... pêcher, ou jardiner, peut-être? Difficile à dire. Il prit une nouvelle gorgée d'eau, et elle, ou il, continua à parler.

Parler de lui. Il sourit encore. Il n'avait aucune honte, aucune pudeur. Il n'avait rien à cacher, véritablement. Alors il se contenta d'appuyer ses avant-bras sur le comptoir, croisant les doigts en exposant le dos de sa main couvert d'un tatouage tribal qui remontait sous son t-shirt à manches longues. Il sortit un nouveau gin and tonic qu'il posa devant la personne. Il souriait toujours, se tournant légèrement pour cette fois la regarder en face. Il n'était pas question, cette fois, d'entendre. Mais de se faire entendre. Il lui était arrivé de se demander ce que cela faisait, d'entendre vraiment. Avec richesse et profondeur. D'apprécier tout à fait ces mélodies qui semblaient envoûtantes. C'était l'impression que lui donnait la frénésie de danse. Ou alors était-ce l'alcool qui parlait dans ces cas-là... Difficile à dire. Il répondit donc, cherchant des mots simples pour raccourcir son discours. Il n'était pas doué pour cela non plus. Pas un poète, et moins encore un grand orateur. Pourtant, il n'arrivait pas à se résigner à... couper le lien.

"C'est agréable d'écouter les gens. De les aider à vider leur sac. C'est un... support gratuit. Juste le prix du verre."

Il lui fit un clin d’œil, souriant. Ce n'était pas affaire de politique de la maison, ou même de séduction. C'était une plaisanterie. Mauvaise qui plus était, comme la plupart au demeurant. Pourtant, il lui semblait étrange que cette personne s'intéresse à lui. D'ordinaire, au bar, c'était plutôt l'inverse. Le client ne venait pas chercher l'expérience d'un autre, mais exprimer la sienne. Se vanter aussi, parfois, en sachant trouver un public ouvert et charitable. Pleurer, pour certains. Se révéler, même. Aux autres, à eux-même. Se dévoiler parfois au sens propre du terme. Et la délicatesse de les éconduire lui faisait penser à la sensibilité à fleur de peau d'une jeune fille effarouchée lors de sa première confession. C'était tout à fait déterminant, pour la réputation d'un bar, la façon dont les clients saouls étaient dirigés. Et c'était tout ce qu'il aimait. Entre autres choses.

"J'aime d'autres choses. Mais cet endroit permet l'interaction. La musique aide. Elle fait naître des discussions. Comme pour vous et moi."

Il sourit encore. Il aurait trouvé cela malpoli de lui dire de but en blanc qu'il n'aimait pas la musique alors que c'était, en partie, son métier. Il n'était ni le plus sensible, ni le plus délicat, mais il pouvait, parfois, faire preuve de tact. Parfois...

"Et vous? Vous n'aimez que lire et la musique?"

Il ne s'était pas redressé du comptoir. Ce n'était pas follement confortable, mais l'endroit était calme, il pouvait se le permettre, pour l'instant au moins.
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Ven 27 Nov - 23:59:24
Je haussai les sourcils. Chacun ses délires semblerait, parce qu'écouter les gens qu'on a abordé, d'accord, mais tout les jours ? Ah quelle horreur ! Pourtant son sourire était sincère, et ses paroles simples, sans ornements, directes. Comme je les aimais. Ce mec, il avait un truc avec les gens. Pour les supporter, pour avoir la gentillesse de les écouter, la fermeté de les éconduire. Un truc qui tenait de la sensibilité que je n'arrivais pas à avoir naturellement. Sauf avec mes amis, et ma famille, et encore, ça dépendait des jours. J'étais impressionnée, admirative du détachement avec lequel il parlait de cela. Et il semblait s'amuser, son clin d’œil était parlant sur ce point.

Je hochai la tête, s'il y avait bien une chose que je comprenais, c'était ça. Le désir d'interaction avec les gens.

« La musique est l'origine de presque tout. Elle se niche dans nos cœurs quand on s'y attend le moins, c'est sa magie. »

Ou la ! Je me sentais l'âme poétique ce soir décidément…

« Je comprends ce que vous voulez dire cependant. » ajoutai – je en sirotant le verre qu'il venait de remplir.

Il n'avait pas tout à fait répondu à ma question, mais qu'importait, il y avait un peu répondu, c'était déjà ça. Je souris en entendant la sienne, de question et réfléchit quelques instants.

« Et bien, je dirais que j'aime mes animaux et les animaux en général. Et courir. Et ma famille. Mais ça manque d'originalité. Mon frère m'a appris à jouer de la guitare et de la basse, il m'arrive d'en jouer. Et j'aime customiser mes habits aussi, parfois. Mais vous n'avez pas tout à fait répondu, vous aimer chanter ? Faire du vélo ? Dessiner ? »

Je lui souriais et me penchais moi aussi vers le bar, dans une position propre à la confidence. J'étais à fond ce soir décidément.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Sam 28 Nov - 0:41:55
Il avait vu la surprise. Elle l'amusait, en réalité, sans moquerie ou méchanceté. Tous n'étaient pas égaux devant l'empathie. Ou n'était-ce pas cela? Peut-être se vantait-il sans en avoir véritablement les capacités. Ce devait être cela. Il n'était qu'un jeune homme (plus si jeune) ordinaire. Qui travaillait pour vivre et s'en sortait comme il le pouvait. En essayant de faire ce qu'il aimait. Ce qui lui convenait absolument. Même lorsqu'il rencontrait de ces intelligences supérieures qu'il ne pourrait même approcher. Oh, cette poésie, par exemple. Il n'en aurait pas été capable, et pourtant, il n'enviait pas sa capacité. Il était simplement admiratif. Chacun était différent, et c'était bien ce qui faisait l'intérêt des Hommes. Et l'importance des interactions. Ensemble, ils étaient plus forts, parce qu'ils n'avaient pas tous les mêmes compétences. Exactement.

Il l'écouta attentivement répondre. Les animaux. Il aimait les animaux. Ai n'avait rien contre eux, mais il n'aurait pas eu d'animal de compagnie. Il trouvait cela barbare. Pas vraiment, en réalité. Mais ce n'était pas vraiment quelque chose qu'il appréciait. Ou qu'il se serait senti à l'aise de faire. Il l'observa de plus près lorsqu'il évoqua les vêtements. Il n'y prêtait guère attention à l'ordinaire. Il portait son uniforme, rien de bien seyant. Et le reste du temps... C'était pire. Pourtant, lorsque la question de ses passe-temps fut réitérée, il ne put s'empêcher de rire à l'idée de chanter. Il était entre-deux. Il ne pourrait jamais tout à fait être un entendant et s'adonner à ce genre de passion, et il ne serait jamais non plus entièrement sourd. Un seuil. Il secoua la tête, libérant une boucle qui vint jouer sur son front, sa queue de cheval balançant en rythme.

"Navré... Non, je ne chante pas. Et je fais effectivement mes trajets à vélo, mais plus par commodité que par passion. Trouvez cela étrange si vous le souhaitez, mais j'aime nager. Aller jusqu'au milieu d'une grande étendue d'eau placide et m'y laisser submerger. Voilà ce que je fais de mon temps libre. Et je jardine, lorsque j'ai l'occasion, aussi. Mais ici, difficile de trouver des potagers. Pas assez de verdure..."

Il haussa une épaule, appuyé contre le bar. Il souriait encore.

"Votre frère est musicien, alors?"
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Sam 28 Nov - 19:45:38
Ohohoh!! Un peu poète aussi visiblement, comme quoi nous avons tous LE truc qui nous touche plus que les autres, moi c'était la musique, et les livres. Lui c'était l'eau, et la nage. Chacun son truc après tout. Et c'était très doux, sa façon de l'évoquer… J'aimais bien. Décidément, c'était un vrai écolo dans l'âme, lui. Altruiste et écologiste, il était pas sorti de l'auberge dans le monde dans lequel on vit… D'accord, moi aussi ces derniers temps je me sentais un peu plus touchée par ce genre de truc… Et je ne parle même pas de mon escapade en forêt avec l'autre islandais amnésique, j'étais toujours en pleine réflexion existentielle à ce propos. Mais après tout pourquoi pas ? Je voulais bien protéger les animaux, pourquoi pas l'eau et la nature en plus. Ou pas. Ça ma fatiguait d'avance, c'était tellement le « problème de notre époque », et tellement insurmontable. Tout le monde faisait genre de s'y intéresser, personne ne faisait vraiment quelque chose. Je trouvais sa manière d'aborder la nature plus… sincère.

Ce mec dégageait la sincérité en fait. Je penchai la tête sur le côté. Oui, plus sincère que lui tu meurs, il n'avait visiblement rien à cacher. C'était peut-être pour cela qu'il était un bon barman. Il avait la tête d'une personne de confiance. Je souris et hochai la tête.

« Si vous aimez jardiner… Je dis ça je dis rien, mais il me semble que la ville loue des petites parcelles de terre dans les quartiers est pour que les gens puissent avoir des jardins et potagers. C'est, me semble-t-il peu cher et si vous aimez ça, ça peut être une bonne alternative, non ? » remarquai – je même s'il semblait s'être fait une raison sur le manque de verdure de la ville.

Je devais avouer que parfois ça me titillait, j'aimais courir dans l'air pur, et c'était mieux pour ma santé aussi d'ailleurs. Donc je devais sortir de la ville pour cela, et c'était chiant de devoir prendre la voiture. Surtout après avoir couru, quand je puais le coyote.

« Mon frère est ingénieur son, et c'est un touche à tout. Il a fait partie d'un groupe pendant son adolescence, chant et batterie. Je crois que s'il le voulait il pourrait toucher à tout, il a l'Oreille. » Je secouai la tête en souriant. « C'est un grand fou, il part parfois sans prévenir faire tel ou tel festival. » Je soupirai en haussant les épaules. « C'est grâce à lui que j'ai toutes ces connaissances dans la musique. Je ne me plains pas. Sans ça, la moitié de mon salaire n'existerait même pas. » Il fallait être réaliste un peu, je lui devait beaucoup sur ce plan. Les critiques de livres ce n'était pas tout...

« Et bien sûr, par effet de cause à conséquence, s'il n'avait pas fait ça, je ne serais pas là ce soir à discuter avec vous dans une si bonne ambiance. » dis – je avec un clin d’œil amusé.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Dim 29 Nov - 17:39:26
Cette personne comprenait. Elle devait avoir, également, d'une façon ou d'une autre, ressenti l'appel d'une étendue. Bleue, placide ou déchaînée, verte et apaisante, blanche et fascinante. Beaucoup faisaient mine de savoir, mais ce n'était pas l'impression qu'il avait. Il sourit encore, parce que son intérêt lui faisait plaisir, comme deux grand-mères qui avaient toujours été prudentes l'une avec l'autre, et qui découvraient finalement que cette étrangeté de bridge qu'elles pratiquaient chacune de leur côté sans s'être jamais croisé constituait finalement un pont entre elles. Il sourit plus largement de son exemple mental. Le bridge comme pont. Un bon jeu de mots. Il haussa ensuite les sourcils en entendant parler de ces jardins partager. Louer une parcelle de terre pour la cultiver? Mais si personne n'en faisait rien, pourquoi la louer et ne pas laisser aux plus pauvres la possibilité de l'exploiter gratuitement afin qu'ils sortent de leur situation et parviennent à se nourrir convenablement? Peut-être ses idées n'étaient-elles pas réalistes, cependant.

Il hocha donc la tête, pensif, avant de lui répondre. Cette discussion aurait pu être passionnante, mais elle était pour un autre lieu. Il n'était pas embauché pour parler de ses idées, ou de ses soucis financiers qui l'empêcheraient très certainement de jamais prendre part à une telle initiative. Aussi dommage que cela soit, selon lui. Il y avait tellement de gens avec des terrains qui n'en faisaient rien de plus qu'y planter de l'herbe, parfois même fausse... C'était louable et honorable de vouloir ouvrir ce genre d'espace, mais... Il y penserait plus tard.

"Je me pencherai sur la question, merci de m'en avoir parlé, j'ignorais tout de cela..."

Un nouveau sourire. Effectivement, il finirait par y penser, un jour ou l'autre. Ou si vraiment il ne supportait plus la ville et se retrouvait au bord de la rupture. Il n'eut pourtant pas le temps de s'appesantir sur la question plus avant que le client poursuivait, s'ouvrant cette fois plus. Il était musicien sans l'être, alors, ce frère. Ai se demanda ce que "l'Oreille" pouvait bien être. Certainement quelque chose de connu, une capacité dont il ignorait tout. En lien avec son ouïe. Il rit un peu à l'évocation de sa nature spontanée. Lui-même ne l'était pas et le vivait très bien. Il se comparait parfois au lac de son enfance, s'écoulant par rigoles paresseuses quand d'autres, comme cet homme, étaient fleuve et torrent bouillonnants. Il aurait eu du mal à le suivre, mais ce n'était pas le cas de tout le monde, apparemment. Il sourit au clin d’œil.

"On sent quand vous parlez de lui que vous l'aimez vraiment beaucoup. Quant à notre discussion, j'espère qu'elle ne vous gâche pas la musique, que vous aviez l'air de tant apprécier. D'ailleurs, ils prendront bientôt une pause pour se déshydrater, si vous voulez les rencontrer..."

Cela devait pouvoir s'arranger. Si besoin était, il demanderait directement à leur manager et au directeur du bar. De la bonne publicité, dans cette société consumériste... Lui voyait surtout que cela pourrait lui faire plaisir, et étoffer son article. Il ne lisait pas sur la musique, et encore moins des journaux français. Il lisait d'ailleurs assez peu de manière générale... Peu importait. Il ferait peut-être l'effort.

"Désolé de le demander si tard, mais... Pour quel journal travaillez-vous?"

Ce serait bien plus simple pour le retrouver...
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Lun 30 Nov - 21:45:28
Je lui souris. J'étais contente d'avoir pu lui servir à quelque chose au moins. Même s'il avait l'air d'avoir besoin d'y réfléchir sérieusement. En même temps, jardiner au milieu des immeubles, ça cassait un peu le charme quand même. Mais bon, chacun son truc après tout, moi j'aimais m'enfermer dans un appartement pendant des jours en vivant de musiques et de livres, il aimait jardiner et nager... Bref.

Je souris et hochai la tête. Oh ça oui, j'aimais mon frère, il me manquerait s'il n'existait pas. Il apportait de la couleur à ma vie, et il m'empêchait de trop en faire... ou pas assez. Il était la seule personne que je connaisse qui sache si bien doser mon caractère, même papa n'avait jamais vraiment réussi en comparaison. Je ris.

« Une bonne musique en fond aide à une bonne conversation, si elle dissonait, j'aurais arrêté de discuter pour voir en quoi ça passait mal. » expliquai - je en tirant la langue malicieusement.

Je brandis mon portable.

« Et puis j'enregistre tout aussi ! » ajoutai – je avec un clin d’œil.

Je pinçai les lèvres, grimaçant à moitié pour m'empêcher de rire, mais je ne pus me retenir.

« Se déshydrater ? Je ne doute pas que sur scène ils se déshydratent, mais s'ils viennent ce sera pour se réhydrater, non ? » fis – je remarquer avec amusement.

J'étais méchante et moqueuse, mais c'était plus fort que moi, ce contre – sens était trop amusant pour que je le laisse s'envoler loin de ma mémoire.

« Mais merci de la proposition, ce serait avec plaisir, une petite interview donnerait plus de substances à mon article. » ajoutai – je gentiment. « J'écris pour le journal local, on m'a demandé un article par mois sur les groupes qui tournent dans le coin et qui essayent de se faire connaître. On me donne des conseil pour les trouver puis après je me débrouille et je fouine un peu. » répondis – je avec un soupir en vidant mon verre encore une fois.

Je laissais vaguer mon regard quelques instants, observant la salle feutrée et les musiciens, et le barman avec qui j'avais cette conversation bien sympathique.

« Tiens d'ailleurs, moi c'est Charity. » ajoutai – je en tendant la main. Anticipant une possible remarque, je continuai : « Je suis une fille, même si ça ne se voit pas. Enchantée ! »

Je ris légèrement.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Lun 30 Nov - 22:31:28
La dissonance. Elle était comme l'appréciation de la musique. Il ne savait vraiment trop qu'en penser. Ses propres goûts musicaux se limitaient à la pression de l'eau et aux battements de son propre cœur. Rien de véritablement transcendent. Les autres fonds sonores. Oh, il en doutait pas qu'il aurait certainement pu y prendre goût, s'il avait pu se poser à un endroit, et fermer les yeux en se laissant submerger par le son comme il le faisait avec l'eau. Il était certain qu'en sentant les vibrations et avec ce qu'il entendait, il aurait pu apprécier au moins une partie des genres musicaux. Mais pour cela, il aurait fallu qu'il ait le temps. En plus de l'envie. Il avait l'impression d'avoir toujours mieux à faire. Rendre service à son nouveau voisin dont le lavabo fuyait, à la personne âgée du dessus dont il fallait purger les radiateurs, et à qui il fallait faire les courses, à celui qui était parti en séminaire et dont il fallait nourrir le chat... En plus du travail. Le jour au musée, la soirée, voire une partie de la nuit ici, le tout pour essayer de payer son loyer. Après tout, ses économies n'avaient pas fait long feu et il avait rapidement dû abandonner le logement où Mélusine l'avait amené.

La musique, pour lui, était un luxe. La lecture était encore un autre problème. Il n'avait jamais réussi à tout à fait y trouver de l'intérêt. Et cette discussion... Il avait un peu peur de vexer son interlocuteur en exposant sa pensée. Il aimait la franchise, mais il détestait blesser les gens, et il se retrouvait donc tiraillé entre deux envie contraires. Mais puisqu'il travaillait, il préférait laisser libre cours à sa sensibilité plutôt qu'à son honnêteté. Il n'appréciait pas particulièrement...

Il eut un regard surpris lorsque le client lui montra son enregistreur. Enfin, son téléphone. Il n'en avait pas, et n'en avait jamais eu. Il ignorait même qu'ils pouvaient faire une chose pareille. Ils pouvaient avoir d'autres fonctionnalités que simplement appeler, alors... Quelque chose de plus que les téléphones fixes. La question se posait vraiment, en ce cas, mais ils étaient si chers... Se perdre dans ses pensées en écoutant distraitement (alors qu'il n'entendait déjà pas très bien) était tout à fait habituel pour lui. Menait à un grand nombre d'incompréhensions, également, mais cela faisait le sel de la vie, quelque part. D'un malentendu pouvait naître une belle histoire. Pourtant le rire avait quelque chose d'inimitable. D'autant plus lorsque l'on riait aux dépens de quelqu'un. Lui ou un autre, cela ne changeait rien. Il y réfléchit cependant, très sérieusement, les sourcils froncés. Avait-il confondu les mots? Peut-être bien, oui, certainement, même. S'il le disait. Il sourit doucement, indulgent.

"Bien sûr.... Au temps pour moi."

Il n'ajouta rien de plus, ce n'était pas nécessaire. Ce n'était pas sa surdité qui l'empêchait de prononcer correctement ou qui le rendait prompt aux mélanges de ce genre. Non, il était simplement distrait par moment. Il l'écouta parler en préparant un nouveau verre, accompagné d'un verre d'eau très fraîche. Il n'était pas là pour le rendre saoul. Il posa le tout devant lui et hocha la tête.

"Le responsable lit souvent le journal local à la recherche d'un article sur le bar. Il ne dira pas non, et les artistes sont friands de ce type de publicité."

Lui-même ne le lisait pas, puisque le français lui restait encore terriblement obscur. Et il avait appris à ses dépens que les faux-amis en étaient vraiment. Il limitait donc ses tentatives au minimum, ou utilisait l'aide de certaines personnes plus au fait de la langue anglaise que d'autres. Dépendre d'eux ne se faisait qu'en échange d'une contre-partie, il n'aurait rien accepté d'autre. Et les journaux... Ce n'étaient que des excuses, il n'en avait jamais beaucoup lu...

Il fut encore une fois pris par surprise. Cela devenait une habitude avec lui... Non, avec elle. Il lui sourit et lui serra la main, poignée ferme sans pour autant être écrasante. Il but une gorgée d'eau à sa bouteille.

"Enchanté de faire votre connaissance, Charity. Je m'appelle Ailbe. J'avoue que je ne m'en serais pas douté si vous ne l'aviez pas dit..."

Et son sourire était sincère. Il ne souhaitait absolument pas la blesser en disant cela. En réalité, il trouvait cela attirant, dans un sens totalement neutre. Cette affirmation d'androgynie décomplexée en faisait un être positivement original et par-là même intriguant. Et Ai aimait l'originalité. Il n'avait pas cherché à se décider avant, malgré son hésitation, justement parce que c'était partie prenante de ce qu'elle était. Après tout, sa conversation n'en était ni plus ni moins intéressante. Il ne commenta donc pas plus avant.

"Ils jouent depuis un moment, ils ne vont certainement pas tarder à faire leur pause. Je vais aller demander au patron si ça ne le dérange pas, d'accord?"

Ce ne serait certainement l'affaire que de quelques minutes, et il ne doutait pas de revenir avec une réponse positive...
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Jeu 3 Déc - 12:42:06
Je hochai la tête, c'était en effet tout bénéfice pour tout le monde. Ça allait attirer des gens dans le bar – ce qui plairait au patron - , et ça allait aussi augmenter le nombre demandes pour les musiciens - et ajouter du beurre dans les épinards. Parce qu'être intermittent du spectacle, j'avais pu voir à quel point c'était compliqué. Mon frère était plutôt doué du coup, il trouvait assez de boulot pour vivre. Mais bon, ce n'était pas le cas de tout le monde. Tiens, en fait, aucun de nous deux n'avait un travail très assuré sur le long terme maintenant que j'y pensais. Papa devait se faire un sang d'encre pour nous, constamment en fait, quand on voyait combien il avait un monde stable autour de lui. Et que nous, nous devions batailler pour trouver de quoi gagner des sous. Bah ! On était heureux, je crois que c'était ce qui lui importait le plus.

Sa main était chaude et ferme. Je lui fit un grand sourire.

« Je sais bien, c'est pour ça que j'ai précisé. Je sais que parfois les gens ont des doutes, j'en joue parfois mais bon… Vous m'êtes sympathique, je n'avais pas envie de vous embêter trop longtemps. »

J'aimais bien jouer sur le doute des gens, mais je n'aimais pas trop me faire passer pour ce que je n'étais pas. Une fois, une fille m'avait dragué, j'avais vite fait en sorte de lui remettre les pieds sur terre. Elle avait été horrifiée, et ça m'avait beaucoup fait rire. En fait, j'étais franchement méchante quand je m'y mettais… Bah ! Tant pis si je manquais singulièrement d'empathie. J'étais comme ça. Je m'en fichais. Mais lui, je l'aimais bien, je n'avais pas trop envie de me moquer de lui.

« Okay ! » m'exclamai-je avec un enjouement que je n'aurais pas eu si je n'avais pas descendu deux verres d'alcool. Peu importait, le gin était bon. Et il m'avait gentiment servi un petit verre d'eau que je sirotais tranquillement en attendant son retour, les yeux dans le vague.

Je lui souris quand il revint.

« Alors ? » demandai-je d'un ton un peu traînant, laissant ma phrase en suspension, attendant une réponse – certainement positive, non ? « Sinon, c'est pas grave, ça passera quand même dans le journal, hein. C'est juste un petit plus l'interview. » remarquai-je.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Jeu 3 Déc - 13:27:36
Ai avait une qualité qui aurait pu être, et qui était parfois, couplée à une autre, un énorme défaut. Il était honnête. Franc. Et ne réfléchissait pas toujours avant de parler. Le tact n'avait jamais exactement été sa tasse de thé, malgré qu'il n'ait jamais de mauvaises intentions. C'étaient elles qui comptaient selon certains, mais le résultat pouvait avoir son importance. Et en l'occurrence, il ne put vraiment contrôler le mélange de ces défauts spécifiques, et sa surprise. Voire même son incompréhension.

"Comment ça, m'embêter? En quoi est-ce que c'est censé changer quoi que ce soit que vous soyez un homme, une femme, ou même encore autre chose? Notre discussion n'en devient pas moins intéressante, ni vous... Ou alors si, selon vous?"

Ailbe était têtu. Et il l'était autant pour ce qui était d'accomplir quelque chose avec cette vie et les cartes qu'il avait reçues à la naissance, que pour comprendre ce qui lui paraissait insaisissable. Façon dont il avait fini par maîtriser le jardinage, la peinture, la cuisine... Et d'autres. Il partit pourtant voir son patron qui hocha la tête avec enthousiasme et partit en parler avec le manager du petit groupe. Voilà une affaire qui se passait bien. Et c'était ce qu'il aimait aussi dans un bar. D'être de conseil, mais aussi une interface entre ces gens qui ne se seraient peut-être pas parlés s'il n'avait pas été là. Il avait l'impression d'apporter sa pierre à l'édifice de façon plus métaphorique qu'à l'ordinaire.

Il revint en souriant, mais remarqua son discours un peu traînant. Il avait dosé son deuxième gin comme il le faisait en Irlande, et ce n'était apparemment pas une bonne idée. Le prochain serait moins alcoolisé. Il retira les verres vides et lui désigna le patron.

"Ils sont tous très enthousiastes à l'idée de vous rencontrer. Apparemment vous êtes connue. Mais je vous attendrai au bar après avec un autre gin. Et peut-être pourrez-vous me donner une réponse à ce moment-là?"

Il lui sourit. Il ne lâcherait pas l'affaire. Damien le détestait de temps à autres pour ça. Mais il oubliait vite. Et il ne lui en voulait jamais longtemps. Il parcourut la salle des yeux, se demandant si les autres clients qui la dévoraient des yeux savaient qui elle était, ou ce qu'elle était. Ou s'il ne s'agissait vraiment que de charisme. Ou d'attrait du mystère. La différence faisait peur, mais elle attirait aussi l'attention...
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Sam 5 Déc - 0:04:40
Je le regardai monter au créneau pour moi, contre moi, avec des yeux ronds. Je souris de plus en plus au fur et à mesure de ses paroles et éclatais de rire lorsqu'il eut fini le regardant avec affection, il était vraiment adorable ce mec.

J'allais ouvrir la bouche pour répondre mais il partit, puis revint avec un sourire.

« Connue ? Ah bon ? » Je haussai les épaules. « Bah, j'imagine qu'ils doivent lire ce genre de truc donc forcément… Mais j'ai pas non plus la sensation d'être connue quoi. Enfin peut-être, je sais pas... » Réflexion intéressante que celle là. Mais pas ce soir, ce soir j'étais là pour le travail, et je sentais qu'un verre de plus me serait fatal. Le sérieux professionnel tout ça, c'était important. Et je recommençais à mal dormir la nuit donc l'alcool était plus trop mon copain ces derniers temps. Je soupirai, me levai, finis le verre d'eau et lui fit un clin d’œil.

Les musiciens étaient effectivement enthousiastes et ils répondirent à mes questions avec cette candeur que j'avais fini par associer aux groupes de moins d'un an. Leur optimisme retomberait ensuite, comme c'était le cas en général. Parce que c'était extrêmement dur de se faire un nom dans ce monde, et encore plus à l'ère de l'électronique et des dumbs artificiels. Une musique aussi… instrumentale, la plupart de ceux qui écoutaient la musique de masse n'aimeraient pas… Bon débarras, ça nous en faisait plus pour nous. Mais quel dommage aussi, car personne ne perçait pour rehausser les standards. Bah, peu importait, j'avais de quoi faire un beau papier bien rempli.

Je revins donc au bar avec un sourire énorme et les salutations joyeuses des musiciens qui retentissaient dans mon dos. Le patron vint me saluer quelques minutes qui retourna à son service. La musique reprit, pleine d'entrain. J'espérais vraiment que ça allait les aider, mais j'en doutais, à long terme du moins. Je me retournais vers mon barman préféré de la soirée.

« Pour en revenir à ce que vous avez dit avant de partir comme un ninja… Je ne voulais pas dire ça comme ça. Mais il est vrai que certaines personnes n'apprécient pas d'être trompé sur quelque chose d'aussi trivial que le genre. Perso, peu m'importe – mais pour beaucoup, c'est une plaisanterie de mauvais goût. Aussi ai-je pris l'habitude de lever le voile rapidement en présence de personnes qui me sont agréables, pour ne pas me les mettre à dos. J'apprécie votre réaction néanmoins et je vous en remercie. » dis-je avec honnêteté.

Et avec un sourire en coin, je tapotai le bois du bar, attendant le gin promis quelques dizaines de minutes auparavant. Je crois que j'avais un peu l'espoir que boire beaucoup me couperais les jambes et me ferait tomber comme une masse dans mon lit, pour réussir à peut-être faire une nuit complète. On ne savait jamais, ça pouvait marcher. Et puis je profitai au passage d'une bonne ambiance. C'était tout bénef.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Sam 5 Déc - 15:32:50
Tout avait l'air de se passer à merveille. Il ne les écoutait pas vraiment, mais il aurait déjà eu un retour furieux de son patron dans le cas contraire. Il continua de servir l'un et l'autre avec bonhomie, discutant avec un de ses habitués du vendredi. Lui aussi aimait la musique. Presque autant que la journaliste. Il se demandait parfois si lui-même ne jouait pas un peu. Ils en parlèrent un peu, et il finit par lui dire que oui, de la batterie et du saxophone. Le barman vogua donc, jusqu'à ce que Charity revienne vers lui. Il se pencha pour écouter ce qu'elle avait à dire, puis lui servit ton tonic quand elle tapota le bar du doigt. Il sourit.

"Vous n'avez pas à me remercier, ça me paraît... Normal. Après tout, les gens sont ce qu'ils sont, et c'est le fond plus que la forme qui est intéressant. Comme je trouve absurde ces gens qui refusent de parler à un sans-abri parce qu'il en est un. Certains sont aussi, voire plus intelligents que certains, et n'ont juste pas eu de chance. Mais cet endroit..."

Il haussa les épaules pour passer sur sa théorie. La ville, encore et toujours. Mais ce n'était pas vraiment le débat. Il but un peu d'eau pour l'accompagner.

"Je vous mets un café avec, pour que vous puissiez au moins rentrer à peu près sur vos deux jambes?"

Il avait essayé de moins le doser en gin, mais on ne se refaisait pas vraiment. Il lui sourit.
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Lun 7 Déc - 0:10:39
Je haussai les sourcils, la comparaison était, euh, flatteuse. Mais j'étais plus à ça près, je comprenais l'esprit de sa réponse. Je ris lorsqu'il me proposa un café.

« Euh, m'voyez, là comme ça on dirait pas mais boire est un nouvelle technique pour essayer de faire une fichue nuit complète sans rêves. Alors le café, non merci. Dans l'optique, j'aimerais dormir. Et même si je me sens en effet fort joyeuse, je suis encore assez sobre. Je crois. Enfin presque. Tant que je reste assise. »

Je plissai les yeux pour réfléchir, ce fut légèrement compliqué, je devais donc admettre que l'alcool me tournait la tête – comme Edith Piaf. Je ricanai à ma propre blague mentale.

« J'espère que ça va pas vous déranger mais j'ai décidé de manière totalement arbitraire que je vais vous tenir compagnie tout le reste de la soirée qui devrait finir dans... » je filai un coup d’œil à ma montre. « … trois heures. Ah oui, quand même...» dis-je.

J'avais le temps de lui tenir compagnie. Je voulais m'arrêter assez pour pas être bourrée, mais pour être quand même bien titubante.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Lun 7 Déc - 12:03:52
Il fronça les sourcils. Boire pour dormir? Il ne savait pas si c'était une bonne idée, mais il n'avait jamais été particulièrement adepte de la boisson. De tout ce qui pouvait être dangereux, en réalité, pour son diabète. La perte de contrôle pouvait justement devenir exactement ça, une perte de contrôles... Il préférait autant ne pas risquer cette vie que d'autres avaient eu tant de mal à conserver. Pourtant les rêves... Il hocha la tête, et parla comme toujours sans réfléchir plus avant à la portée de ses paroles.

"Je comprends que l'on veuille pouvoir s'en débarrasser. Certains sont terribles, mais la plupart..."

Il sourit. Comprenait-il, ou parlait-il simplement dans le vide galactique qui séparait ses rêves (et non ses cauchemars) de ceux envoyés... Selon Mélusine, envoyés par un esprit supérieur qui souhaiterait de lui à ses côtés pour... Quelque tâche ou une autre. Il n'en avait clairement aucune idée, en réalité. Il verrait en temps voulu, et pour l'instant, il vivait assez bien ses rêves. Ils ne l'empêchaient pas vraiment de dormir. Les rêves lucides étaient évidemment les plus étranges. Mais rien qui le trouble trop pour le tenir éveillé alors qu'il enchaînait deux emplois sept jours sur sept (pas toujours les deux même, cependant).

Il laissa de côté l'idée de lui offrir un café, après tout, ce n'était effectivement pas le mieux pour s'enjoindre à dormir. Mais quand elle regarda sa montre, il fit de même, leva son poignet droit devant ses yeux. Et il ne put s'empêcher de rire un peu, mouvement silencieux qui remuait ses épaules et accentuait son sourire sans émettre un son. Il se pencha vers elle.

"Alors tenez-moi compagnie, ce sera avec plaisir, Charity. Commandez ce que vous voulez, je peux le faire. Ou presque... Mais sachez que je fais l'ouverture, mais pas la fermeture. Je termine dans une heure. C'est Damien qui me remplacera. Il est très bon dans ce qu'il fait, il m'a appris... Surtout le français, en fait, mais bon..."

Il sourit comme un enfant effronté. Il ne faisait pas souvent de plaisanteries, et elles n'étaient pas souvent perçues comme telles, mais ça ne l'empêchait pas d'essayer. Il rapprocha le shaker et la regarda donc.

"Qu'est-ce que je vous sers?"
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Lun 7 Déc - 20:34:17
Je vidai mo verre et le regardais en fronçant les sourcils. Il me parlait de rêves… De Rêves comme je faisais ou des rêves en général ? C'était bizarre dans la formulation, ça me perturbait…

« Oui… Et la forêt m'oppresse tellement... » dis-je l'air de rien. Je verrais bien s'il réagissait.

Il regarda lui aussi sa montre. Chiotte. Moi je voulais pas changer de barman, je l'aimais bien lui. C'était pas possible ! Je protestai ! Je ne laisserai pas cela arriver. C'était hors de question. Niet. Nada. Nope. Jamais. Never. Always et Nana.

« Ah ! Non ! C'est vous ou rien, je m'en irai si vous partez aussi ! Nah ! » m'exclamai-je un peu fort.

Du coin de l’œil je vis quelques têtes se retourner. Je les regardais en face et leur tirai la langue avant de revenir sur Ailbe. Je lui fis un grand sourire.

« Et puis le français c'est une belle langue. On dirait pas quand on vous entend que vous venez d'ailleurs. Vous venez d'ailleurs ? » remarquai-je.

Un autre grand sourire, voire un rire qui essayait de sortir, sans raison. Mais j'étais vraiment curieuse. Il parlait vraiment pas comme un étranger, pas d'accent, rien… C'est qu'il a un talent pour les langues.

« Un truc qui arrache la tronche en sucre. » demandai-je en ayant une petit voix dans ma tête qui se demandait si c'était bien raisonnable.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Lun 7 Déc - 20:56:13
La Forêt? Il fronça les sourcils un instant. Ils étaient censés pouvoir se sentir, mais... Ou alors. Non, non, vraiment, la coïncidence aurait été bien trop étrange. Pourtant, il n'avait aucune impression de ce genre. Il avait... Il avait rêvé d'un arbre immense et majestueux. Il l'avait trouvé si beau qu'il lui avait presque tiré des larmes. Il imaginait ses racines plongeant profondément dans la terre meuble, se gorgeant de cette eau purifiée par des passages répétés dans des veines rocheuses, des cavités souterraines... Jusqu'à son tronc immense dont on ne pouvait faire le tour, sa peau rugueuse sous la paume, et enfin sa tête feuillue effleurant au plus haut les nuages cotonneux. Le ciel était un reflet des lacs, aussi bleu, et parfois aussi troublé, rejoins par la pluie. Il lui sourit sereinement en pensant à tout cela.

"La Forêt est sublime, et l'Arbre plus encore..."

Cependant, il ne fut pas certain que sa remarque ait été entendue, pour la simple et bonne raison que sa cliente semblait apprécier avec enthousiasme les cocktails qu'il préparait, et être bien décidée à s'achever avant qu'il ne parte. Le fait qu'elle le comprenne était troublant, parce que le commun des mortels peinait sur sa diction particulière, et plus encore sur son accent à couper au couteau. Pourtant il appréciait de lui parler, que leur compréhension soit naturelle ou non. Et elle ne l'était peut-être pas, mais il n'en avait cure, en réalité... Il rit un peu en entendant sa demande et commença à préparer un "Normandy". Calvados, sirop de miel, cidre... Au shaker et dans un verre à vin. Un superbe liquide doré qu'il lui présenta avec un sourire. C'était approprié, ils ne devaient pas en être bien loin...

"D'Irlande, en réalité, Charity. Mais c'est flatteur que vous ne l'entendiez pas... Ou alors, vous n'êtes pas censée l'entendre..."

Un autre sourire amical.
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Lun 7 Déc - 23:40:29
J'ouvris grand les yeux. Mon cerveau mit un certains temps à analyser les informations. J'avais dit ça comme ça moi… Je devais avoir l'air d'un poisson hors de l'eau. C'était quand même un peu trop énorme après l'autre amnésique là… Non…

« Euh… quoi ? Ah… oui… Ben… Il est gros c'est sûr… On dirait qu'il vous observe et vous prend de haut. Perso, j'ai pas trop aimé mais Sigur, là, il a dit que ça aidait de méditer… et puis l'amnésie tout ça… Et les rêves… Tout est beau c'est sûr… »

J'arrivai même plus à suivre le cours de mes pensées, paroles, peu importe. J'étais complètement à la masse, et le pire, c'était que je m'en rendais compte. Je soupirai et pris une longue inspiration pour éclaircir mes idées. Oh ! Un verre qui venait d’apparaître ! Une magnifique couleur que ce liquide ambré, magnifique…

« Merci ! » m'exclamai-je en souriant à mon barman favori de la soirée.

Je goûtai, c'était diablement bon !

« L'Irlande, c'est très vert, non ? J'ai toujours voulu m'y rendre ! Ma mère est née en Angleterre j'ai de la famille là-bas, p'têtre qu'un jour j'irai et avant de rentrer je passerais par l'Irlande. »

Je fronçai les sourcils.

« Et pourquoi diable je ne devrais pas l'entendre ? C'est coule les accents, ça coule dans la bouche et roule sur les lèvres. C'est particulier et ça donne à chaque mot un son nouveau et original. C'est génial les accents ! »

Mais en parallèles de mes paroles je me disais que Sigur non plus n'avait pas eu d'accent. Et il ne parlait pas un mot de français pourtant.

« Crotte de Raton ! Vous avez le traducteur automatique vous aussi dans la tête ? C'est ça ! La vache ! Ça veut dire que vous avez des saloperies de truc dans votre tête aussi, hein ? »

Je soufflai un gros coup, c'était vraiment pas sympa ces bêtises, j'avais l'impression d'en croiser à tout les coins de rues des ces conneries à deux balles !


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Mar 8 Déc - 9:09:34
Plus il l'entendait parler, moins il en doutait. Mais au moins sur une chose, ils étaient d'accord. Il en avait aussi croisé un plus grand nombre qu'il l'aurait pensé. Enfin, un grand nombre... Tout était relatif, évidemment, mais il n'avait pas songé que la proportion put être aussi grande, malgré tout. Ou alors était-ce... Comme ce que Mélusine lui avait dit. Il avait, et les autres également, été amené ici, attiré ici, par la force des choses, de ces rêves qui peuplaient ses nuits, de cet Arbre gigantesque, ou... Il n'en avait clairement aucune idée. Peu lui importait cependant, mais il était surpris qu'ils soient si différents. Les uns des autres, et dans leur interprétation, dans leu vécu des rêves comme des liens qu'ils pouvaient avoir avec ce qui leur arrivait. Bien entendu, chacun était différent, mais il aurait cru... Qu'ils auraient tous au moins un trait commun, un dénominateur autre que ce "traducteur intégré", comme elle l'appelait, ou que des nuits agitées. Il la laissa aller jusqu'au bout de ses idées. Il était loin de le vivre aussi mal. Ou alors n'était-ce que parce qu'il ne se posait pas la question, laissait les choses suivre leur cours et continuait à remonter la rivière, encore et encore, avec l'obstination optimiste qui le caractérisait? Difficile à dire. Véritablement. Il la regarda soupirer et lui sourit.

"N'ayez crainte, Charity, je ne suis pas ici pour parler de cela. Comme la plupart de ceux qui ont été amenés ici, il a bien fallu que je trouve un emploi. Nous y sommes apparemment... comme attirés, dans cet endroit."

Il chassa toutes ces considérations d'un revers de la main. En cet instant, ça n'avait aucune espèce d'importance. Il se rabattit donc sur un sujet qui pourrait éventuellement les mettre tous deux à l'aise. Et qui ne manquerait pas de faire naître un sourire nostalgique sur ses lèvres.

"Effectivement, l'Irlande est très verte. C'est même l'un de ses points principaux, et la raison pour laquelle les gens la connaissent. Plus que pour le fait que ce soit une île, ou pour son architecture, ses dolmens... Je ne suis jamais allé en Angleterre... C'est l'ennemi mortel, en quelque sorte. Mais ça a l'air beaucoup plus industrialisé que chez nous. Ou de façon plus dense, simplement... Vous n'y êtes jamais allée?"

Il débarrassa les verres vides en se demandant si ce serait une bonne idée de la servir encore. Après tout, ses pensées restaient cohérentes. Même s'il ignorait si elle tiendrait debout. Oh, il ne doutait pas que le patron mettrait un véhicule à sa disposition pour la raccompagner, tout pour avoir la meilleure publicité possible...
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Mar 8 Déc - 18:48:27
Je haussai un sourcil, diable de chiotte de scarabée… Lui aussi, vraiment, et il avait l'air d'en savoir plus que moi ou l'autre largué de l'autre jour…

« Ben… Ouai, semblerait, moi je suis née ici donc après, je sais pas, je me suis juste retrouvée dans la forêt un jour. J'y ai croisé un Islandais… Qui ne savait même pas comment il avait réussi à ses retrouver ici. Donc ouai, je vois quand même… J'ai pas eu ce problème c'est vrai mais… Enfin, je comprends quoi, faut bien mettre du beurre dans les épinards. » remarquai-je avec un air fataliste.

Je hochai la tête acceptant de partir sur un autre sujet, ça me prenait déjà bien assez la tête quand j'étais sobre alors là… La vache, ça devait tellement être beau ! J'aimais la ville, mais les grands espaces avaient quelque chose d'attirant pour l'esthète que j'étais malgré tout. Et le vert, c'était beau le vert, une de mes couleurs préférées avec le rouge orangé…

« T'sais, un jour j'me paye un billet d'avion et j'y vais sur un coup de tête. Parce que nope, j'y suis jamais allée, mais franchement, avec le Tibet et les USA, c'est un des coins qui me tentent le plus sincèrement. » répondis-je.

Je me rendis compte que je n'avais quasi pas touché à mon super verre doré. L'alcool commençait à s'évanouir. Et hop ! Deux bonnes gorgées qui me réchauffèrent le creux de la gorge et le tour était joué !


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Mar 8 Déc - 19:33:30
Il l'écouta parler de sa première expérience dans la forêt. Lui-même n'y était jamais allé. Il n'en avait que rêvé. Intensément, et de plus en plus. Heureusement qu'il était bien trop épuisé pour faire du somnambulisme quand il rentrait chez lui. Ou même pour prendre un jour de libre et se rendre effectivement dans cette forêt, malgré cette attraction qui tentait de l'y attirer quand il montait sur son vélo. Alors il poursuivait ses journées, et ses nuits, l'une après l'autre, encore et encore, cercle incessant qui apportait sur la table les nécessités de base. Nourriture, électricité, médicaments. Vêtements, quand la nécessité se faisait sentir. Rien de bien splendide. Ou même neuf.

Il l'écouta ensuite parler de l'Irlande, puis vider son verre, presque d'une traite. Il rit un peu et lui prépara autre chose, un cocktail dégradé du blanc au rose, dans un verre à martini.

"Celui-ci est pour la maison. Flying Tiger. A base de gin. Et de grenadine."

Il le posa sur le comptoir et but un verre d'eau. Encore un. Il n'était pas vraiment sur la maison, mais il se débrouillerait. Le patron l'appréciait, cela ne le dérangerait pas. Il retourna sur le sujet des voyages. Il se demandait s'ils pourraient effectivement, un jour, retourner, ou aller, ailleurs. Cependant, elle avait dit être née ici, et n'être jamais allée en forêt. Cela signifiait qu'elle n'en avait jamais eu la volonté, qu'elle ne s'était jamais sentie de sortir de la ville pour s'y rendre. Cela aussi, il avait du mal à le comprendre. Le moins de temps il passait en ville, le mieux il se portait. Même si la forêt ne valait pas un lac, ou au moins une rivière suffisamment profonde pour qu'il puisse y nager.

"Le Tibet et les Etats-Unis, alors? Ce sont deux destinations particulièrement différentes, au moins spirituellement parlant... Cependant, l'Irlande est un endroit sublime. Je ne peux que la conseiller. Je pourrais vous y amener, si l'occasion vient... Tout au moins, si l'on peut un jour partir d'ici..."
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Mer 9 Déc - 8:58:57
Je regardais mon nouveau verre. J'aimais pas le rose, mais il était offert, j'allais pas faire ma difficile, parce que le gin, c'est bon, et la grenadine aussi tiens… Et puis crotte de raton ! Je pris le verre et sirotai un peu. J'écarquillai les yeux, même s'il était rose, il était sacrément bon !!

« Merci bien ! »
m'exclamai-je avec enthousiasme.

Je hochai la tête.

« Yep, le Tibet parce que des paysages montagneux magnifique. Les US parce que diversité des paysages et des villes, diversité des cultures, si j'y pars, c'est plus plusieurs mois et je me fais un road trip. »

Je lui fis un grand sourire.

« Oh ! Ce serait génial de partir là-bas avec un auch...autok...autochtone ! Et on nous laissera bien s'éloigner d'ici un jour ou l'autre, ils peuvent pas nous retenir toute notre vie, par définition on est libre, et c'est dur d'enfermer une créature libre… » remarquai-je en sirotant toujours mon verre entre deux phrases.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Mer 9 Déc - 9:41:38
Elle avait l'air d'apprécier le cocktail. Et elle avait bel et bien une sacrée descente. La politique sur la boisson n'était pas tout à fait la même, pour lui. En pub de campagne, les gens buvaient ce qu'ils buvaient, puisque de toutes les façons, ils ne prenaient pas la voiture pour rentrer. Ici... En réalité, ici, il n'en savait rien. S'il y avait bien quelque chose que Damien ne lui avait pas dit, c'était ça. Les gens buvaient, payaient, laissaient parfois un pourboire, et ça lui suffisait très bien. Ailbe haussa mentalement les épaules. Chacun avait sa propre philosophie.

Il l'écouta parler de ses projets. Un road trip. Il avait toujours voulu en faire un, mais en stop. Ou un cycle trip. Les deux pouvaient avoir leur avantage, même si cela signifiait partir longtemps, et avec un gros budget. Chose improbable et impossible quand on était pauvre, d'une part, et malade, surtout, d'autre part. Trop de contraintes... Surtout à l'idée de partir seul. Il plissa un peu les yeux en l'entendant bafouiller et regarda discrètement sa montre. Plus qu'une vingtaine de minutes, le patron le laisserait peut-être partir en avance... Difficile à dire.

"Oui, partir avec un local permet de sortir des sentiers battus et touristiques. D'ailleurs, si un jour j'ai l'occasion, j'aimerais visiter ce bout de France également..."

Il haussa les épaules pour de vrai, cette fois.

"Rentabiliser mon voyage. Mais nous sommes évidemment libres, simplement, quelque chose de plus grand que nous veut que nous accomplissions... Quelque chose, certainement. Et avant que ce soit fait, j'ai peur que nous ne soyons bloqués ici."

Il n'avait pas voulu avoir l'air défaitiste, mais il savait bien que les contraintes de l'Homme étaient grandes. Et que ce n'était pas avec cette musique de fond, ces vapeurs d'alcool et ces discussions de comptoir que le monde changerait. Ou peut-être que si, quelque part... Il lui sourit.

"Mon service se termine bientôt, vous voulez un dernier verre pour la route? D'ailleurs... Vous n'êtes pas en voiture, n'est-ce pas?"

Il ne voulait pas avoir un mort sur la conscience parce qu'il l'aurait faite boire pour discuter. Ce serait absolument catastrophique...
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Mer 9 Déc - 17:37:04
Je lui fis un grand sourire.

« J'ai beau ne pas être sorti tant que ça de mon bout de ville, je connais assez le coin. Je me propose !! » dis-je avec enthousiasme.

Je grimaçai, j'espérais bien que non, enfin je ne voulais pas être bloquée ici pendant des lustres non plus, j'ai ma propre vie à construire, hein.

« Ben, j'espère qu'ils nous laisseront bouger, quoi qu'on doivent faire, mais j'espère qu'ils vont pas continuer à contrôler notre vie. Parce que j'en ai déjà ras la casquette de ces bêtises spirituelles et cauchemardesques. » Je soupirai. « Pis Sigur il m'a sorti qu'il fallait que je médite, mais genre, ça sert à rien dans mon appart et c'est mort. La forêt, j'aime pas. C'est vide. C'est hostile. J'aime pas et elle m'aime pas. »

Je frissonnai. Il avait été sympa l'autre jour mais je savais même pas comment y retourner précisément, j'avais bien une vague idée. Mais voilà, elle était vague l'idée.

« La route c'est bien, mais je crois que j'aimerais un truc plus léger… Et pis je suis à pied, j'habite pas loin du tout, c'est coule de marcher ! » remarquai-je en riant un peu.

Je lui fis un grand sourire.

« J'crois que j'suis pas sûre de marcher droit en fait… C'est dommage, les murs c'est dur. » ricanai-je avec auto-dérision.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Mer 9 Déc - 17:56:56
Il sourit à sa proposition de le faire visiter. C'était une excellente idée, si tant était qu'elle se souvint de lui le lendemain. Ce n'était pas dit. Il n'était qu'un barman parmi la foultitude. Cependant cette forêt, la méditation, tout ce qu'elle pouvait bien dire. Il s'en désolait à chaque fois. Refuser que leur vie soit contrôlée, que les esprits envahissent leurs rêve... C'était très compréhensif, de même que refuser la méditation, qui n'était après tout pas l'apanage de tous, et de loin encore, puisque lui-même ne pouvait le faire que dans des circonstances très particulières... Ne pas aimer la forêt, en revanche, il ne comprenait absolument pas. Les citadins, certainement. Il ne voulait pas vraiment y penser. Tous les gens étaient différents, en réalité, et il fallait les accepter comme tels, que l'on s'en trouve déçu ou pas. Pas véritablement déçu, non. Juste un peu attristé.

Il préférait ne pas trop y songer. Il lui prépara quelque chose de léger et très très peu alcoolisé, un peu inquiet. Rentrer dans son état. Elle n'avait pas essayé de se lever mais si même comme ça, elle doutait de marcher droit. Il avait vu certains qui l'avaient entendu et avaient souri. Certainement sans mauvaises intentions, mais cela n'empêchait pas Ailbe d'être mal à l'aise à cette idée. Il y réfléchit un instant en buvant encore un peu d'eau, puis il partit sans prévenir, pour revenir quelques minutes plus tard. Il posa quelque chose au sol et lui sourit.

"J'ai fini mon créneau, si vous voulez, je vous raccompagne. Je ne suis probablement pas beaucoup mieux qu'un mur, mais ce serait toujours ça de pris..."
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Mer 9 Déc - 18:44:32
« Oh ! Bah y'a pas de problèmes, hein, ça va le faire ! » Je ris un peu et me levais pour lui montrer que tout allait bien.

Le sol bougea sous moi, le salaud, il choisissait ce moment pour nous faire un tremblement de terre. Raaaahhh. Je m'agrippai au comptoir et réussis avec fierté à me tenir bien droite, à peu près digne, même si ma tête continuai de tourner toute seule.

« En fait, je veux bien. » Je pinçai les lèvres. « Le sol bouge que pour moi, hein ? Vous êtes cent fois préférables aux murs. Au moins je vais dormir ce soir… Ce sera coule. Ouai. Youpî ! » m'exclamai-je.

Je me sentais complètement à la masse, mais j'en étais contente. J'allais m'effondrer dans mon lit moelleux et j'aurais même pas la force d'interdire à Plouc et Lardon de dormir avec moi ce soir, du coup demain mon lit allait dormir le chien. Ce serait chiant mais bon, j'ai une bonne machine à laver.

« Ben j'habite pas loin, vous aurez pas le temps de fatiguer vraiment. Genre… Euh… un quart-d'heure de marche ? Gros max, hein. » Je ris.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Mer 9 Déc - 19:56:03
Il la regarda rire, puis se lever, tanguer follement. Il avait tendu le bras, mais il la vit se tenir au comptoir. Elle tentait d'apparaître digne, mais ce n'était pas tout à fait ça. Il espérait vraiment qu'elle ne lui vomirait pas dessus, il n'aimait vraiment pas. Il l'écouta parler, sourit en entendant qu'il serait mieux qu'un mur, et se baissa pour ramasser ce qu'il avait ramené un peu plus tôt. Il enfila donc son manteau et passa son sac à dos, avant de contourner le bar.


Il la laissa rire le temps de l'atteindre, s'arrangeant pour lui offrir son côté gauche, pour ne pas couper toute communication, passant un bras... plus ou moins autour de sa taille, glissant le sien sur ses épaules. La différence de hauteur ne rendrait pas la marche facile, mais il n'avait pas vraiment le choix, en l'occurrence. Si ce n'était pas trop loin, il allait pouvoir revenir chercher son vélo après. Il plaisanta un peu avec elle, en la menant vers la sortie.

"Nous gardons votre note, Charity. Nous savons qui vous êtes, après tout. Allez, venez, si vraiment vous ne vous sentez pas bien, je vous porterai. Vous n'avez pas l'air bien lourde, après tout. Par contre, il va falloir que vous me guidiez..."

Ils débouchèrent dans la rue, l'air froid et le crachin les heurtant de plein fouet, le silence tombant sur eux comme une chape de plomb après l'atmosphère chaude, humide et bruyante, du bar. Il attendit un instant, sans bouger, essayant de s'habituer à l'idée de raccompagner quelqu'un.

"De quel côté?"
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Jeu 10 Déc - 11:39:05
Il me prit le bras et je me laissai aller sur lui. Il me paraissait si sûr, si droit, comme un bon mur bien sur ses pieds. Et plus confortable. Mais fallait pas le dire. Je gloussai. J'étais plutôt grande pour une nana, mais c'était un géant dans le genre. C'était rare, mais je me sentais toute petite. Pourtant je faisais un bon mètre soixante dix moi !

« Ouh là ! Ça sonne comme une menace ! » m'exclamai-je en riant. « Pas de problème, je suis désolée mais mon éducation veut que je paye mes dettes, je reviendrais demain quand j'irai mieux et que j'aurai une bonne nuit de sommeil derrière moi. Désolée ! »

Je me sentais super gênée de laisser tout en plan comme ça. En fait j'aurais pu payer mais en même temps ça m'amusait qu'il me croit dans l'incapacité de payer. Bon, quand je dus m'y reprendre à trois fois pour reprendre mon sac j'avoue me demander si je pouvais effectivement payer sans cliquer sur tout les chiffres de la machine à carte bleue…

« Vous me porterez comme une princesse ? Vous savez que je suis trop mal dégrossie pour être une princesse ? » J'éclatai de rire.

Le froid me fit l'effet d'une claque et je retrouvai un peu plus de mes capacités de réflexion logiques. Assez pour sentir les effluves d'alcool dans mon cerveau.

« Droite, la rue, là !! » dis-je en désignant la direction. « Ensuite ce sera tout droit, et ensuite faudra encore tourner mais à gauche, je vous montrerais et ensuite on y sera. » expliquai plus calmement.

Il faisait sacrément froid en fait malgré mon manteau et tout. Je frissonnai et me collai un peu plus au barman coule… Merde… euh… Ail..be ? Ah oui ! Ailbe ! C'était ça !


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Jeu 10 Déc - 14:03:13
Il la regarda chercher à attraper son sac, difficilement, mais la troisième fois fut la bonne. Il n'avait aucune idée de véritablement comment elle devait se sentir, lui qui n'avait jamais bu une goutte d'alcool. Cependant, elle riait sans s'arrêter, ou presque. Il l'aida comme il put, lui indiquant que ce n'était pas bien grave si elle mettait même plus de temps que cela à les payer. Elle finirait par revenir, après tout... Il en était presque certains, puisqu'elle avait eu l'air d'apprécier la musique et le concept. Elle rit encore en évoquant la façon dont il pourrait la porter. Il avait plutôt imaginé la porter sur son dos, bien plus simple, et ça lui aurait évité de trop se plier. Un estomac de personne alcoolisée était toujours fragile. Il sourit simplement, juste parce qu'il avait envie de lui répondre.

"Seriez-vous en train de dire que l'adage affirmant que chaque femme est une princesse est faux? Je me sens trompé sur la marchandise, Charity..."

Et à lui de rire à son tour. Parce qu'après tout, ce n'était bien qu'une plaisanterie. Il la guida à droite, selon ses indications, puis tout droit, encore tout droit. Il découvrait la ville d'une façon différente, marchant lentement, quelqu'un appuyé contre lui. Il avait l'impression qu'elle avait un peu froid, et il la fit passer sous son manteau, plus proche de lui, certes, mais aussi un peu plus à l'abri. Il espérait qu'ils arriveraient jusqu'au bout.

"Dites-moi si vous avez encore froid, je vous passerai mon manteau complètement."

Il aurait froid aussi, mais il y survivrait. Et puis, il prendrait sur lui. Il préférait cela à la voir trembler...
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Jeu 10 Déc - 19:00:34
« Ah mais je vous assure ! J'suis certainement pas une princesse moi ! Quelle horreur, trop de rose pour mon petit cœur fragile, je préfère le vert, ou le orange, comme les flammes, c'est coule le orange, j'adore le orange et les oranges c'est bon pur la santé en plus !! » lui dis-je en riant moitié. J'en pouvais plus, j'avais mal aux abdos à force de rire.

J'essayais donc de me calmer en hoquetant légèrement. Je devinai qu'il craignait que je vomisse le pauvre hère qui me ramenait si gentiment chez moi.

« Savez, je vomis jamais, je supporte tellement pas ça que je garderais toujours tout. Et pis t'façon, je suis pas assez mal pour vomir, m'en faut un plus grosse murge que ça, croyez-moi. »

Comment je parlais trop mal ! Je voyais le regard fusillant de mon père dans ma tête, je me sentais comme une adolescente qui a fait quelque chose d'interdit en parlant plus vulgairement qu'autorisé. C'était amusant. Je gloussai.

Il m'enroba dans son manteau du mieux qu'il put, il était tellement adorable ! Sans aucune arrière pensée en plus, c'était rare les mecs comme ça ! Définitivement je l'aimais bien celui-là !

« Pas la peine, c'est trop mignon mais on arrive. »

En effet, je voyais le coin de la rue approcher à grand pas. On aurait dit que c'était lui qui marchait vers moi, même si je savais que c'était moi qui marchait, parce que je bougeai et que j'avais moins froid et que je voyais les pieds de Ailbe bouger aussi. Et puis lui, il allait droit, alors que je sentais que ma perception de l'équilibre était toute particulière là. Parfois en fait, je n'aimais pas l'alcool, il fait perdre le contrôle. Et j'en avais si peu de contrôle sur ma vie ces derniers temps, du moins j'avais l'impression. Je ne boirai plus autant, plus jamais. C'était chiant. Sérieusement.

Hop ! A gauche, et hop ! On y est. Et hop ma clé qui jaillit dans ma main – à moins que je l'ai prise moi-même ? - et qui tourne dans la serrure.

« Euh, j'ai encore un étage à monter, ça vous dérange si… ? » demandai-je.

J'aimais pas dépendre des autres, j'embêtais le monde quand je faisais ça, je le savais mais je pouvais pas m'arrêter de continuer, j'avais quand même un minimum de responsabilité et de bon sens et je savais que j'avais plus de chance de rentrer entière chez moi s'il m'accompagnait jusqu'à ma porte. En plus l'escalier était étroit et par mesure de précaution, j'avais gardé ma clé d'appart dans ma main, avec la clé de l'immeuble. On savait jamais, j'aurai pu la reperdre dans mon sac. Je l'avais peut-être déjà perdu ce soir ? Bah non, je croyais pas.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Jeu 10 Déc - 19:45:27
Le rose? Qui avait parlé de..? Oh, les princesses, évidemment. Il était plutôt d'accord avec elle, le vert, c'était reposant. Le orange, un peu moins, mais si elle aimait le orange, il n'allait rien dire. Mais elle continuait à rire, encore et encore. Il ne savait pas trop si elle était véritablement de bonne humeur, ou si l'alcool colorait ses absurdités de telle façon. C'était amusant, en réalité, même pour lui. Mais il savait également que les personnes alcoolisées pouvaient se vexer facilement, et il ne voulait absolument pas ça. Elle avait tout fait pour être agréable, en réalité. Et il serait mal avisé de ne pas lui rendre la pareille.

Il continuait à la supporter alors qu'elle parlait de rendre son dîner. Et de... Murge? Il ne savait même pas ce que ça voulait dire. Il n'osait pas vraiment demander, parce qu'il était certain qu'elle rirait. Il avait un dictionnaire, quelque part, il chercherait. Ce ne devait pas être bien compliqué. Et probablement en lien avec l'alcool. Enfin, peut-être... Et elle gloussait encore, à quelque chose qui se passait certainement dans son cerveau embrumé. Et alcoolisé.

Il la guida à gauche selon ce qu'elle désignait, et la soutint pendant qu'elle introduisait les clefs dans la serrure. Il hésita à passer la porte, il n'était pas vraiment invité, mais il ne pouvait vraiment la laisser comme ça. Il continua à la tenir, donc. Il la suivit dans le hall, un peu réchauffé. Il regarda l'entrée, autour de lui. Il aimait les vieux immeubles. Il avait la tête levée, observant les escaliers, lorsqu'elle reprit la parole. Il avait les mains négligemment posées sur sa taille, la soutenant en l'appuyant contre lui. Il la regarda lorsqu'elle lui demanda. Un étage? Il regarda la largeur de l'escalier, la praticité de manœuvrer dans lesdits escaliers, l'état de stabilité de la jeune femme. Il se pencha pour passer un bras derrière ses genoux, l'autre déjà sous ses aisselles, et il la souleva. Ce ne fut pas exactement sans mal, mais elle n'était pas si lourde, et pour un étage, ça resterait possible.

"Passez les bras autour de mon cou et essayez de plier les jambes, pour ne pas raccrocher les murs. On sera arrivé rapidement."

Il lui sourit et attaqua les escaliers, respirant paisiblement. C'était comme transporter des sacs de farine, en fait. Jusqu'au palier, où il la reposa le plus délicatement possible. Il avait transpiré un peu quand même, mais il n'était pas tout à fait hors d'haleine.

"Lequel est-ce?"

Sous-entendu, d'appartement...
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Jeu 10 Déc - 22:31:15
« AH !! » fut la seule chose intelligible qui sortit de ma bouche lorsqu'il me souleva. Comme une princesse.

J'explosai de rire en passant mes bras autour de son cou et en pliant les genoux au maximum. Arrivé en haut, quand il me reposa, je le tapai gentiment.

« J'avais dit pas de princesse ! » m'exclamai-je en gloussant.

Mais ça avait été amusant alors j'avais rien dit sur le moment. Pour la peine je lui fis un bisou sur la joue, il l'avait quand même mérité pour m'avoir porté comme ça dans l'escalier quoi ! Je réfléchis à sa question... La quelle porte ? Je sifflai un gros coup et quelque chose gratta sur la porte de droite, je filai vers elle en brandissant la clé.

« C'est là ! » m'exclamai-je avec enthousiasme.

La clé tourna dans la porte et j'eus le droit à une attaque de chiens en furie et d'un perroquet excité qui me fonçait dans le visage. Je ris et basculai en arrière.


Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Ven 11 Déc - 10:11:13
L'important était qu'elle n'ait pas protesté. Si elle s'était débattue, elle se serait cognée dans un mur, et il aurait bien été forcé de la reposer à terre. Mais elle avait sagement enroulé les bras autour de son cou et plié les jambes. Malgré qu'elle lui ait crié dans l'oreille. Comme s'il n'était pas encore assez sourd comme ça. D'ailleurs, il savait bien qu'il aurait dû aller consulter, obtenir une aide auditive, mais il n'était qu'un étranger, certes en situation régulière parce qu'européen, mais sans droit particulier au-delà de ça. Il se demandait si certains étaient amenés de plus loin encore, et comment ils s'en sortaient. Se faisaient-ils faire un visa sur recommandation de ces rêves qui l'avaient poussé à préparer une valise et à mettre toutes ses affaires en ordre? Certainement...

Il la reposa et ne fut pas vraiment surpris de sentir le coup léger. L'intention n'était pas mauvaise, ni de blesser aussi sourit-il et haussa-t-il les épaules. Cependant, ce baiser léger le prit bien plus au dépourvu. Le souvenir d'avoir été déjà remercié de la sorte lui revint. C'était longtemps auparavant, et celle qui l'avait fait avait été très jeune. Une enfant, vraiment, qui n'avait rien eu d'autre à offrir. Cela lui suffisait amplement, en réalité. Il n'avait jamais rendu service pour obtenir autre chose en retour. C'était simplement ce qui lui semblait le plus naturel.

Il l'entendit siffler et se demanda ce que ça pouvait bien vouloir dire, jusqu'à ce qu'il la voit se précipiter vers la droite. Un peu inquiet, surtout de son manque d'équilibre probable, il la suivit, et la vit mettre la clef dans la serrure. Il perçut alors les grattements discrets qui lui avaient échappé. Il regarda sa montre et s'inquiéta un peu du bruit qu'ils pouvaient faire, mais de toute évidence, soit les gens d'ici étaient très tolérants, soit ils les maudissaient en silence, car personne ne sortit pour leur faire des remontrances. Il écarquilla les yeux en observant la ménagerie qui lui sautait dessus, deux chiens hystériques, une de ces petites choses aux yeux exorbités, et l'autre avec une tête de vieux mafieux aux bajoues tremblantes à qui ne manquait plus que le cigare, plus un perroquet. Sérieusement? Un perroquet? Ils l'assaillirent pêle-mêle, dans un tourbillon de plumes et de fourrure, et il la vit basculer en arrière. Il se plaça sur la trajectoire, passant encore une fois un bras autour de sa taille et laissant sa tête retomber sur son épaule. Avec le manteau, il espérait que le choc aurait été amorti. Il l'aida à se redresser.

"Charity, ça va? Vous ne vous êtes pas fait mal?"

Question stupide. Même si elle s'était blessée, elle ne s'en rendrait probablement pas compte, avec l'alcool.

"Je vais vous aider à rentrer, avant que les voisins ne se demandent ce qui cause ce raffut."

Il n'appréciait pas particulièrement de s'inviter chez les gens, mais il n'avait pas trop le choix, en l'occurrence, et il lui fit faire le dernier mètre, jusqu'à pouvoir fermer la porte. Il ne s'était pas inquiété de savoir si les animaux l'apprécieraient, parce que pour l'instant, il ne pensait qu'à aider la jeune femme. Mais il y viendrait certainement, à un moment. Surtout s'ils continuaient à leur tourner autour de la sorte. Il n'avait jamais eu peur d'eux... Après tout, ils étaient plus proches de la nature que l'Homme l'était...
Charity Lunoë
avatar
Totem du Cerf
Totem du Cerf



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Ven 11 Déc - 19:18:24
Je ris en sentant quelqu'un dans mon dos. Je me tournai un peu la tête pour voir où j'avais atterris.

« Oh ! Coucou Ailbe ! Bah non ça va ! Je leur avais pas dit où j'allais ils ont dû s'inquiéter les pauvres ! »

Je les regardais, les yeux brillants.

« Hein vous vous êtes inquiétés pour moi les débiles ? » dis-je en minaudant. Je remarquai à peine qu'Ailbe m'accompagnait jusque dans l'appartement tout à ma discussion imaginaire avec mes bestioles.

« Débile toi-même l'asperge ! » entendis-je Lardon répondre.

« Mais t'aime ça les asperges Lardon ! » répondis-je en minaudant et en riant. « Les voisins sont coules, en fait, ils sont soit sourd comme des pots, soit jamais là. Cet immeuble est top pour quelqu'un comme moi qui a ces trois machins à s'occuper ! »

Ils aboyèrent autour de mes pieds comme des fous. Je ris, j'étais contente. Il était gentil Ailbe et mes chiens déliraient. J'avais quand même dû boire plus que d'habitude. C'était la soirée, j'étais complètement allumée. C'était pire que si j'avais fumé un pétard. J'ignorai que l'alcool pouvait avoir cet effet là.

En fait je vis que Plouc grognait un peu contre le grand brun, j'essayais de me baisser pour lui taper doucement sur le nez mais je me plantais. Littéralement. Okay, alors j'étais quand même beaucoup atteinte que ce que je pensais. Heureusement j'avais atterris à genoux sur le sol, et pas face contre terre.

« On fait pas de mal au gentil monsieur qui m'a ramenée entière Plouc chéri ! » m'exclamai-je.

Il me renifla en gémissant et je luis caressai la tête.

« Vous voulez un verre d'eau ou quelque chose d'autre ? » demandai-je à Ailbe en levant le nez. Très haut. Ce qu'il était grand ! Mais il me fallait faire l'hôtesse, un minimum de bienséance tout de même !

Un truc me tapa le haut du crâne.

« Oh tiens Marcel ! J't'avais oublié mon coco ! Comment ça va ? T'as vu ? Je suis heureuse ! Je vais bien dormir ce soir, alors pas question que vous fassiez du raffut, okay ? » dis-je.

Il croassa comme les corbeau, j'en conclus qu'il n'était pas content. Bah ! Tant pis pour lui. Il avait qu'à avoir un meilleur caractère.


Asha
avatar
Esprit incarné
Esprit incarné



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Ven 11 Déc - 19:18:24
Le membre 'Charity Lunoë' a effectué l'action suivante : Bonus Totem du Mois

#1 'Bonus Totem Du Mois' :


--------------------------------

#2 'Bonus Totem Du Mois' :


--------------------------------

#3 'Bonus Totem Du Mois' :
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity] Ven 11 Déc - 22:36:13
Il était rassuré de voir qu'elle allait bien, mais aussi que, de toute évidence, ses animaux étaient connus et acceptés dans le voisinage. Plutôt une nouveauté, quand il pensait à son propre immeuble, mais les quartiers n'avaient strictement rien à voir. Clairement. Il grimaça en l'entend évoquer peu charitablement ces gens "sourds comme des pots", mais ne dit rien. Déjà parce qu'il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir de penser une chose pareille, et ensuite parce qu'elle ne pouvait pas savoir. Et qu'il n'avait aucune intention de le lui dire s'il pouvait s'en empêcher. Il ne voulait pas de la pitié des gens, certainement pas. Ou qu'ils commencent à le traiter différemment.

Il ferma donc la porte et la regarda converser avec ses chiens. Il se demandait si elle avait l'impression d'entendre leurs réponses dans sa tête, vu comme le dialogue paraissait... fluide, quelque part. Il sourit par-devers lui. C'était absurde et assez drôle, au moins jusqu'à ce qu'il la voit chuter, presque au ralenti, sur le genoux. Il s'empressa de s'accroupir à côté d'elle, sans prêter aucune attention aux animaux, en réalité, tant il s'inquiétait à nouveau pour elle. Elle devait avoir plus bu qu'elle ne le pensait, pour avoir une telle réaction. Lorsqu'elle lui proposa un verre d'eau, cependant, un vieux souvenir de son père, discutant avec un de ses amis, lui revint en mémoire. Il disait que pour éviter la gueule de bois, il fallait boire de l'eau, qui éliminait l'alcool du sang, ou quelque chose du genre. Rien de bien scientifique certainement, mais des années de beuveries devaient bien leur avoir démontré, d'une façon ou d'une autre, la véracité de ces dires.

Il la prit par le coude au moment où son perroquet lui volait dans les plumes. Et qu'elle lui répondait qu'elle allait enfin bien dormir. Il se rappela effectivement de ce qu'elle avait dit. Apparemment, ses rêves étaient vraiment loin d'être de tout repos. Il se demandait ce qu'elle pouvait bien voir. Les siens étaient tellement paisibles, s'ils n'étaient pas reposants. Il l'aida donc à se relever, encore, et la soutint à nouveau. C'était le moment où jamais de tenter le tout pour le tout.

"Je boirai de l'eau si vous en buvez également, mais sinon, il faut que vous vous allongiez avant de tomber encore, Charity. J'ose à peine vous laisser seule de peur que vous vous fracassiez le crâne contre un meuble en perdant l'équilibre..."

Il disait cela doucement, et avec réelle inquiétude, sans une once d'énervement. Il s'inquiétait véritablement, alors même qu'il ne la connaissait pas. Ou que peu. Peu importait, elle était un membre de la communauté choisie, et elle était un Homme...
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand une simple planche de bois prend toute son importance [PV Charity]
Page 1 sur 2 Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Quand un simple verre tourne à l'humiliation - Ashton ♥
» Connaitre les logiciels utilisant les ressources net
» « Chaque tir n’atteint pas sa cible, chaque prière n’est pas exaucée. » [Mad]
» un apprenti repenti , et tant pis, si ça me prend toute une vie
» Quand le désespoir vour prend (erim)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les lumières de la Ville :: Quartier Nocturne-
Sauter vers: